Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

la vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Voix du Nord, Nord - Pas-de-Calais, France, page 3, 5 octobre 1954.

Scan

Engin à transformations à Marcoing,
sous les yeux d'une quarantaine
de personnes, dont toute la gendarmerie

Dimanche entre 20 h. 30 et 20 h. 45, Mlle Anne-Marie Pérut, 20 ans, fille d'un gendarme de la brigade de Marcoing, apercevait à travers la fenêtre de sa chambre une très vive lueur. Elle s'approcha et constata qu'à moins d'un kilomètre de la gendarmerie, au-dessus du bois Couillet, une très grosse boule de feu à laquelle était suspendue une seconde en forme de nacelle, qui se balançait, restait immobile dans le ciel.

Elle alertait aussitôt son père qui se refusait à la croire. M. Pérut se résolut enfin à venir constater la "chose", et pour s'assurer qu'il n'était pas victime d'une hallucination, prévenait tous ses collègues et leurs familles.

Plus de vingt personnes ne tardaient pas à contempler le phénomène. La gendarmerie se permit d'arrêter les cyclistes venant de Masnières et se rendant à Marcoing. Plus d'une trentaine de spectateurs assistaient ainsi au spectacle. Durant plus d'un quart d'heure les deux boules de feu restèrent presque immobiles à environ 5 à 600 mètres d'altitude, se déplaçant verticalement par moments.

Brutalement, elles se transformèrent en une forme allongée que l'on qualifie volontiers de cigare. Celui-ci se déplaça alors horizontalement presque à perte de vue pour revenait au même endroit sous forme de toupie. Lorsque celle-ci disparut définitivement en direction de Viller-Plouich, c'est-à-dire Sud-Ouest, une lueur assez vive persista assez longtemps dans le ciel.

Les 30 ou 40 spectateurs parmi lesquels tous les gendarmes de la brigade de Marcoing, ont cherché vainement à se considérer eux-mêmes comme des hallucinés. Ils ont été d'autant plus troublés que l'endroit où fut aperçue la soucoupe est considéré comme point stratégique. Leur émotion fut à son comble lorsque quelques minutes plus tard un avion effectua dans ce secteur des rondes.

Signalons que le phénomène a été aperçu par plusieurs personnes de Marcoing, de Noyelles-sur-Escaut et par des cyclistes circulant entre Iwuy et Escaudières.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 16 avril 2020.