Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

Soucoupes et cigares volants en France, 1954:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Montagne, de Clermont-Ferrand, France, le 22 septembre 1954.

Scan

Toujours les soucoupes et les cigares volants

Clermont-Ferrand, 22 septembre (de notre corr. part.). -- Comme on pouvait s'y attendre, les déclarations des quatre personnes qui ont affirmé avoir vu, dans la soirée de vendredi dernier, un "cigare volant" dans le ciel de Clermont-Ferrand ont provoqué un afflux de témoignages.

Ces témoignages confirment bien le passage de "quelque chose" dans l'atmosphère auvergnate. Mais à peu près tous les observateurs donnent les raisons pertinentes qui leur font croire qu'il s'agissait tout simplement d'un avion à réaction.

- S'il est exact qu'un engin est passé au-dessus du puy de Dôme, vendredi à 19 h. 15, dit l'un de ces témoins, le premier, je n'ai pu dans la demi-pénombre observer l'appareil, qui volait à très haute altitude, en laissant derrière lui une traînée de condensation bien caractéristique des avions à réaction.

Et cette précision:

- A l'heure où l'on déclare avoir vu un avion à réaction au-dessus de Giat, un avion à réaction survolait cette région. Etant donné[e] l'altitude de cet appareil, nous ne pouvions l'apercevoir, mais la condensation des gaz qu'il laissait derrière lui formait une traînée qui, effectivement, avait la forme d'un cigare et était rouge puisque celui-ci se trouvait dans les rayons du soleil couchant. Je pense donc que les témoins qui prétendent avoir vu un appareil interplanétaire sont de bonne foi, mais ont dû prendre cette traînée rouge pour l'engin.

Un troisième, enfin, confirme ces deux déclarations:

- Vendredi dernier, j'étais à mon domicile, rue Champleury, à Clermont-Ferrand. J'ai aperçu, vers 19 h. 15, un petit nuage rose au-dessus du puy de Dôme. Il m'a intrigué par sa forme. En prenant des repères au moyen des lignes électriques, j'ai vu qu'il se déplaçait. J'ai braqué sur ce nuage une petite longue vue que je possède et qui donne un grossissement d'environ vingt-cinq fois. Malheureusement, je n'ai pas eu le temps de la monter sur son pied, et le tremblement produit par ma main empêchait une bonne observation. Toutefois, je me suis rendu compte qu'il s'agissait incontestablement d'un engin volant. Je voyais un gros point noir précéder la queue lumineuse. Il m'était d'ailleurs impossible d'évaluer distance et vitesse. J'ai pensé un moment qu'il s'agissait d'un avion à réaction dont la traînée était illuminée par le soleil à son déclin. Cependant, je suis resté perplexe, car je n'ai jamais vu un avion à réaction produire une traînée aussi lumineuse et il disparut brusquement.

Un autre engin mystérieux a été aperçu en Moselle

Metz, 22 sept. (de notre corr. part.). -- Plusieurs habitants de la Moselle affirment avoir assisté à l'évolution d'un engin mystérieux - soucoupe ou cigare volant - mais ce n'est qu'après trois jours de silence que les spectateurs se sont décidés à rendre publiques leurs observations.

C'est M. Louis Moll, garde champêtre à Oberdorf, qui a mis les gendarmes au courant de ce qu'il a vu.

- Je n'ai rien voulu dire plus tôt, affirme le garde champêtre, de crainte de passer pour un visionnaire auprès de mes concitoyens. Mais ce que j'ai vu m'a toutefois paru tellement extraordinaire que je n'ai pu me taire plus longtemps.

"C'était dimanche soir, dit-il. Je regagnais mon domicile, vers 21 h. 15, lorsque mon attention fu attirée par une lueur étrange venant de l'Est et qui se rapprochait du sol à quelques centaines de mètres de la route, vers Tromborn. L'engin, à très faible hauteur, fit du sur place pendant une quarantaine de secondes, avant de remonter à la verticale, pour disparaître en direction du sud-est.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 20 janvier 2017.