Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Croix, Paris, France, page 2, le 6 octobre 1954.

Scan

Tonneaux, marmites,
croissants
et autres objets volants

Dimanche soir, vers 21 h. 30, à Ablain-Saint-Nazaire, un engin qui avait la forme d'une marmite et qui tournait sur lui-même a été aperçu dans le ciel par deux personnes. Il dégageait une lueur rougeâtre et s'est rapidement déplacé.

A la même heure, un appareil qui, cette fois, avait la forme d'un croissant, a été remarqué dans le ciel, à Liévin. Après avoir plané pendant quelques minutes, le croissant se partagea en deux. La partie supérieure resta immobile, tandis que l'autre atterrissait dans un champ, entre deux meules. Peu après, elle s'envolait pour aller se rattacher à la partie rester en l'air.

Toujours dimanche soir, vers 23 h. 15, sur la route de Monmoreau-Villebois-Lavalette (Charente), M. Jean Allary, 22 ans, a vu très nettement, à la lueur du phare de son cyclomoteur, une sorte de tonneau haut d'environ 1 m. 80, piqué de clous dorés, qui balançait sur le bord de la route. Lorsque M. Allary eut dépassé l'engin mystérieux, il se retourna, à une distance d'environ 10 mètres, mais ne vit plus rien.

Entre Annoeuillin et Provins, près de Lille, une centaine de personnes ont vu dans le ciel évoluer des "croissants volants".

Un mineur d'Annoeuillin, M. Gaston Lecoeuvre, avait alerté les clients d'un café, leur déclarant qu'il venait de voir un engin lumineux en forme de croissant, haut de 3 mètres environ, se poser dans son jardin. Lorsque les consommateurs sortirent du café, le "croissant volant" évoluait dans le ciel avec deux autres engins du même genre.

Bientôt une centaine de personnes, tant à Annoeuillin qu'à Provins et dans les villages voisins, contemplaient les trois objets qui ne disparurent qu'au bout de vingt-cinq minutes. Les brigades de gendarmerie de la région ont déjà recueilli de nombreux témoignages.

Des soucoupes, cigares, disques, boules et autres objets "volants" ont été vus à Chancelade (Haute-Vienne), Willer (Haut-Rhin), Gouesnach, près de Quimper-Beautignecourt, Ambazac (Haute-Vienne), Dijon, Marcoing, près de Cambrai, Pommier (Indre), Rouen, Ajaccio, La Rochelle, Quimper, Cholet, Vannes.

Dans le Nord,
un mystificateur aurait
construit plus d'un millier
de "soucoupes volantes"

Un mineur retraité de Beuvry-lès-Béthune (Pas-de-Calais), connu dans sa commune comme un farceur, n'a pas manqué l'occasion que lui offrait le mystère des soucoupes volantes pour s'amuser aux dépens des localités voisines.

S'inspirant du système de la montgolfière, le joyeux retraité fabriquait des engins qui atteignaient 3 mètres de diamètre. L'enveloppe était constituée par des feuilles de papier gris fort, soigneusement collées. A la base de la "soucoupe" se trouvait un petit réceptacle dans lequel reposait une touffe d'étoupe imbibée d'un liquide inflammable. Il suffisait alors d'enflammer l'étoupe pour voir l'engin s'élever et disparaître au gré des vents, entouré de reflets jaunâtres et oranges.

C'est à la suite de la découverte, près d'une meule de paille, de l'un de ces engins, qui avait failli communiquer le feu, que les gendarmes furent amenés à soupçonner le retraité.

On devait ailleurs découvrir chez celui-ci de nombreux modèles de "soucoupes volantes" prototype que leur inventeur se préparait à lancer dans le ciel du Nord.

Le mystificateur a prétendu qu'il avait déjà construit et lancé plus d'un millier de ces engins. L'ex-mineur sera sans doute condamnés à des contraventions pour amusement dangereux.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 13 janvier 2021.