Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Croix, Paris, France, page 2, le 20 octobre 1954.

Scan

Soucoupes, cigares, etc.

Elles s'envolent!

MM. Jean Augard, cultivateur à Sisternes-la-Forêt [sic] (Puy-de-Dôme), et Jean Chanzotte, ancien mineur, ont déclaré avoir aperçu, dans un champ en bordure de la route, un engin de forme ovoïde surmontée d'une coupole d'un blanc brillant. Comme les deux hommes s'approchait de la "soucoupe", celle-ci s'éleva à la verticale et disparut en direction du Nord-Est, laissant derrière elle une traînée rougeâtre.

A Gelles, bourgade voisine, plusieurs personnes avaient vu un engin semblable, également posé dans un champ.

En Vendée, [Erreur: en Charente-Maritime] à Pont-l'Abbé-d'Arnoult, un mystérieux engin qui s'élevait à la verticale derrière une haie, a été vu par M. Meunier, chef de chantier dans une entreprise de maçonnerie.

En poursuivant la soucoupe...
il "boit la tasse"

Plusieurs personnes couraient à travers champs à Moyaux (Calvados), en direction d'une soucoupe volante qui leur avait été signalée par un enfant.

L'une d'elles, un cultivateur, M. Filate, qui ne quittait pas le ciel des yeux, tomba dans une mare profonde où il faillit se noyer. Fort heureusement, ses compagnons réussirent à le sauver.

"Melon et tandem"

Un "melon" a fait son apparition cette fois dans le ciel d'Alsace. En effet, plusieurs personnes, dont quelques pilotes de l'Aéro-Club de Strasbourg, prétendent avoir vu samedi soir un engin brillant, ayant la forme d'un melon, et laissant une trace de deux mètres de couleur blanc-orange, survoler la région du Bas-Rhin.

Deux habitants de St-Cirgues (Haute-Loire), ont aperçu dans le ciel, à très haute altitude, deux boules lumineuses qui semblaient reliées entre elles par une tige. L'engin est resté immobile pendant un quart d'heure puis a disparu à très vive allure.

Brigadier avez-vous raison?

Lundi soir, vers 21 h. 25, à Pommier (Pas-de-Calais), le brigadier chef de gendarmerie et un gendarme ont aperçu un engin lumineux orange se déplaçant à une très grande vitesse d'Est en Ouest à environ 500 mètres d'altitude.

Dans le ciel d'Italie

On signale également le passage de soucoupes dans le ciel italien, au dessus de Milan, Trente, Gênes et du delta du Pô.

L'un de ces engins se serait même posé à Capri de nuit, bien entendu. C'est un peintre, M. Raffaële Castello, qui aurait vu la soucoupe se poser sur la terrasse de la villa de Malaporte [sic, Malaparte]. Le peintre, qui avait cru qu'il s'agissait d'un hélicoptère, s'approcha et eut la surprise de voir quatre hommes, de petite taille, descendre du disque. Les passagers de l'engin, qui étaient revêtus d'une combinaison, demeurèrent autour du disque environ une demi-heure. Des lueurs bleuâtres s'échappaient sans arrêt du disque, semblables à des épingles et rapides comme l'éclair, elle partaient dans toutes directions.

Après quelque temps, une demi-heure environ, les quatre hommes sont rentrés dans le disque qui, dans un léger ronronnement, s'est élevé doucement, perpendiculairement, et a pris rapidement ensuite de l'altitude.

Au rapport!

M. Holaubek, préfet de police de Vienne, a ordonné aux agents se trouvant sous ses ordres d'établir un rapport sur toutes les histoires de soucoupe volante et sur toutes les déclarations de personnes affirmant avoir vu "des visiteurs d'un autre monde".

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 janvier 2021.