Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

LA VAGUE FRANCAISE DE 1954 DANS LA PRESSE:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Charente Libre, France, page 3, 18 octobre 1954.

Un étrange champignon a fait son apparition à Ronsenac
où on aurait aperçu (aussi ) une "soucoupe" volante!

Si une panne de courant ne s'était produite vendredi à la tombée de la nuit, à Ronsenac, M. Jean Deret, cultivateur au hameau de Latrie, n'aurait pas eu l'occasion d'apercevoir, vers 9 h. du soir, alors qu'il allait fermer (le courant étant revenu) les commutateurs de son écurie, un étrange phénomène.

A cent cinquante mètres environ de la ferme, qui est la propriété de M. Rouchaud, directeur de l'hôpital d'Angoulême, M. Deret aperçut en effet à l'orée du petit bois voisin, tandis que les chiens des alentours aboyaient à l'unisson, une lueur intense, de couleur orangée, paraissant provenir d'un objet ayant la forme et la grosseur approximative d'une demi-barrique qui paraissait osciller de droite à gauche, à dix mètres environ du sol.

Pour être sûr qu'il n'était pas l'objet d'une hallucination, le cultivateur appela aussitôt son frère et sa belle-soeur.

Ceux-ci tardant à venir et les minutes s'écoulant, M. Deret revint en courant à la maison et se fit plus persuasif:

"Venez vite, on n'a jamais vu ça..."

Mme Deret ne se fit pas prier davantage et en même temps que son beau-frère, arriva à la grille de la propriété juste à temps pour voir l'étrange lueur descendre brusquement au sol, tout retombe alors dans la nuit.

Les frères Deret, deux solides gaillards frisant la quarantaine, ne sont point peureux, mais après avoir fait quelques mètres en direction de l'endroit où était apparue la mystérieuse lueur, ils rebroussèrent chemin, car, sait-on jamais!...

Samedi, aux premières heures de la matinée, M. Jourdain, maire de Ronsenac, qui chassait dans les parages, fut informé de la bizarre apparition et, en compagnie des frères Deret, se rendit sur place. Mais il ne vit que l'herbe foulée par les vaches qui paissent journellement dans ce champ.

Que peut-on en conclure? M. Deret et sa belle-soeur sont d'une bonne foi absolue et leur témoignage est formel. Mais cette version supplémentaire au chapitre des soucoupes volantes a fait, on s'en doute, beaucoup parler à Ronsenac.

UN BIZARRE CHAMPIGNON

On ne peut évidemment faire un rapprochement entre l'apparition de ce "tonneau" orangé et la découverte faite la veille par M. Robert Deret, à quelques vingt mètres de l'endroit où disparut la mystérieuse lueur. en traversant le bois, le fermier de Latrie y avait trouvé en effet un champignon d'une forme absolument inconnue dans la région. Ce cryptogramme [sic, cryptogame] d'un blanc laiteux, à la forme et à la grosseur s'une orange (encore) surmontée d'un cône spongieux de ving centimètres de long environ dont l'extrémité ressemble à deux lèvres et comporte une sorte de membrane interne paraissant destinée à happer de petits insectes. L'intérieur de la boule est composée [sic, composé] d'une matière visqueuse dégageant une odeur forte et désagréable.

Bien entendu, ce champignon a été montré à tous les habitants de Ronsenac et certains ne sont pas éloigné de penser qu'il s'agit là d'une expérience martienne!!!

Nous croyons plutôt qu'un botaniste donnerait une autre version de ce "mystère"...

[Photo légendée:] M. Deret montrant l'endroit où il a aperçu l'étrange boule lumineuse.

Dossier sur le cas ici.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 septembre 201