Journaux 1990-1999 -> Documents -> AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

OVNIS officiels en Union Sovétique, 1990:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Arizona Republic, Phoenix, Arizona, le 15 juillet 1990.

Voir également ici

Le général Igor Maltsev (à droite) a rapporté dans le journal Rabochaya Tribune du 19 avril 1990, qu'il a eu des rapports de "plus de 100 observations visuelles" compilées par des commandants de plusieurs unités de défense aérienne de la zone militaire de Moscou, d'un OVNI qui a été vu dans le secteur de Pereslavl-Zalesskiy dans le nord-est de Moscou le 21 mars 1990.

Maltsev a inclus dans son rapport au journal 5 témoignages, comprenant un rapport par un pilote qui a volé au-dessus de l'objet et un rapport d'une station de repérage radar au sol. Le pilote a vu seulement deux lumières et une silhouette faiblement perçue de l'objet contre des lumières de ville. Le poste de radar a rapporté une observation d'un objet avec les lumières rouges se déplaçant rapidement, et un autre avec des lumières blanches qui a suivi le premier. Le rapport comprenait les heures, les azimuts et les distances des objets rapportés.

LA DEFENSE SOVIETIQUE PART EN INTERCEPTION POUR VERIFIER DES OBSERVATIONS D'OVNIS

Pilotes et radars repèrent des 'soucoupes volantes'

Par David Wood
Newhouse News Service

WASHINGTON. -- La guerre froide peut bien être terminée, mais les moyens de défense aérienne militaire d'Union Soviétique luttent avec une nouvelle menace: une apparente invasion par des soucoupes volantes.

Des douzaines d'observations d'objets volants non identifiés - des vaisseaux spatiaux en forme de disques avec des lumières clignotantes et exécutant des manoeuvres impossibles à grande vitesse ont été racontées ces derniers mois, y compris des rapports de témoin oculaire par des pilotes d'avions de chasse soviétiques qui auraient été corroborés par des radars de surveillance.

"Je ne suis pas un spécialiste des OVNIS, et, en conséquence, je peux seulement corréler les données et exprimer ma supposition personnelle," a dit le général Igor Maltsev, chef du personnel principal des forces de défense aérienne.

Et quelle est la supposition de Maltsev? Que les OVNIS existent et sont pilotés par des extraterrestres, a-t-il indiqué dans une interview à un journal du parti communiste de Moscou, le Rabochaya Tribuna.

Et ils pourraient ne pas être amicaux. Vladimir Akhaltsev conduisait son camion-citerne laitier lors d'une nuit de mai quand il a remarqué une boule brillante qui le suivait. Il a essayé de la dépasser, lançant son engin à 60 miles par heure sur une route sinueuse sur plusieurs centaines de miles au sud de Moscou avant que l'OVNI ne renonce à la poursuite.

Des fermiers qui ont également vu la boule brillante ont selon le journal local demandé "si les humanoïdes assoiffés volent notre conducteur, qui va livrer le lait?"

D'autres rapports Soviétiques, surveillés et diffusés sans commentaire par la Division de l'Information Technique de l'Armée de l'Air des Etats-Unis et par le Département d'Etat, montrent les OVNIS rodant autour de l'Estonie politiquement rétive, sondant avec des rayons lumineux mystérieux une canalisation enterrée de gaz en Sibérie, et planant au-dessus du village de Delnegorsk dans l'Est de l'Union Soviétique.

Les Soviétiques, un peuple profondément superstitieux avec une méfiance historique envers les étrangers, ont une explication toute prête: les étrangers de l'espace, peut-être en manque d'approvisionnements chez eux, en ont après leurs ressources naturelles.

Quel que soit leur but, les rapports des visites extraterrestres sont exhaustivement vérifiés par l'élite des forces de la défense aérienne des Soviétiques, qui utilise des avion des plus sophistiqués et le système militaire de réseaux de radars de surveillance au sol le plus puissant du monde.

L'unité soviétique de défense aérienne a eu de sacrés cas de frousse depuis 1987, quand un allemand de 19 ans en goguette a volé sur 400 miles d'espace aérien Soviétique avec un Cessna monomoteur jusqu'à faire bourdonner son moteur près du bureau du Président Gorbachev au Kremlin et d'atterrir sur la place rouge.

Aujourd'hui, avec ces Américains imprévisibles volant en avions "Indétectables", aucun général ou radariste ordinaire n'est prêt à négliger un écho de radar non expliqué ou ignorer un appel téléphonique hystérique.

Un exemple est l'appel de plusieurs policiers soviétiques qui, à perdre haleine, ont rapporté le printemps dernier qu'ils avaient été ombragés par "deux OVNIS en forme de disque" près de Krasnoyarsk.

Ou, le sinistre rapport du commandant V. Stroynetskiy, qui avec "plusieurs centaines d'autres témoins" a prétendu avoir vu de nombreux OVNIS clignotants, iridescent cabriolant au-dessus d'une route à l'extérieur de Moscou.

Le lieutenant-colonel Soviétique A. A. Semenchenko a étét correctement prudent quand lui et d'autres pilotes récemment ont été envoyés dans le ciel pour vérifier un OVNI à 6.000 pieds au-dessus de Pereslavl-Zalesskiy, au nord-est de la ville de Moscou, selon des rapports de debriefing mis à disposition par Maltsev et publiés par le Rabochaya Tribuna.

"J'ai visuellement détecté la cible, indiquée par deux lumières blanches clignotantes, à 2205 heures," a rapporté Semenchenko.

Le Capitaine V. Birin a dit que l'objet "ressemblait à une soucoupe volante avec deux lumières très brillantes le long des bords."

En confirmation, le contrôle au sol par radar a indiqué, "à 2203 heures, un avion de chasse est apparu dans le champ d'observation... Tandis que le chasseur approchait l'objet, ce dernier a disparu."

Le capitaine V. Ivchenko et d'autres pilotes ont dit que les lumières de l'OVNI ont clignoté plus rapidement quand le vaisseau spatial a accéléré.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 septembre 201