Journaux 1990-1999 -> Documents -> AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

OVNIS EN UNION SOVIETIQUE, 1990:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien The New York Tribune, USA, le 21 juin 1990.

LA PRESSE SOVIETIQUE PUBLIE DES EVIDENCES ETONNANTES DES OVNIS VENANT DE SOURCES MILITAIRES

ANTONIO HUNEEUS/SCIENCE FRONTIERS

Deuxième partie.

La semaine dernière nous avons indiqué comment l'Union Soviétique vit une intense vague d'OVNIS et comment, en raison de la Glasnost, ce qui était à une époque un sujet interdit est maintenant présenté en détail par la presse soviétique. Même les cas faisant participer les militaires soviétiques atteignent maintenant le public.

Le 30 septembre 1989, le journal Sotsiahisticheskaya Industriya (Industrie Socialiste) a cité Anatoliy Listratov, Président de la Section des Phénomènes Anormaux de la Société Astronomique et Géodésique, que "des officiers et des pilotes militaires soviétiques avaient récemment commencé à fournir de la documentation sur des observations d'OVNIS." Cet article et des articles semblables ont été traduits par le Forign/Broadcast Information Service du gouvernement des Etats-Unis (FBIS). Une note FBIS "Presse Etrangère" intitulée "URSS: multitude de rapports d'observations d'OVNIS dans les médias" était datée du 22 novembre 1989.

L'article a décrit un des cas de dommages causés par un OVNI des plus sérieux jamais rapportés, impliquant l'envoi de deux avions de chasse soviétiques au-dessus de la ville de Borisov en Biélorussie: "Les équipiers des deux avions Soviétiques ont rapporté avoir vu un grand disque volant dans leur proximité avec cinq faisceaux de lumière émanant de lui: trois faisceaux étaient orientés vers la terre et deux étaient projetés vers le haut quand l'objet a été aperçu la première fois. Le contrôleur au sol a demandé à un des avions de changer son cours et d'approcher l'objet, auquel point le disque a volé au même niveau et a dirigé un de ses faisceaux vers l'avion soviétique en approche, illuminant l'habitacle."

Le log du pilote indique, "à ce moment-là, le co-pilote était aux commandes. Il a observé la manoeuvre que l'objet avait juste effectuée et avait pu lever sa main pour se protéger de l'insupportable lumière. Le commandant d'avion était assis dans le siège contigu, et un brillant rayon de lumière, projetant une tache d'un diamètre de 20 centimètres, est passé à travers son corps. Les deux pilotes ont ressenti de la chaleur."

Un blessé, un tué

Les deux membres d'équipage sont plus tard sont devenus des "invalides," dit l'article. "Le co-pilote a été forcé de quitter son travail à cause d'une détérioration soudaine de sa santé, comprenant l'apparition de périodes prolongées de 'pertes de consciences' soudaines. Le commandant d'avion est mort en quelques mois. La cause de la mort a été énoncée comme le 'cancer 'et les 'dommages à l'organisme en raison du rayonnement d'un objet volant non identifié' ont été indiquées comme facteurs contribuants dans le dossier médical officiel à l'hôpital où ce commandant est décédé."

Ce n'est pas le seul incident OCNI de militaires à être rapporté dans la presse Soviétique. Dans une déclaration sans précédent publiée dans le Rabochaya Tribuna du 19 avril, le général d'aviation Igor Maltsev, chef du personnel principal des forces de la défense aérienne, a ouvertement discuté un radar-visuel et une interceptions en chasseur à réactions sur la région de Pereslavl-Zalesskiy, à l'est de Moscou, dans la nuit du 21 mars. Cet article a été également traduit par FBIS et est parvenu versquelques ufologists américains. Nous avons également mis la main sur une copie de l'article russe intitulé "OVNIS sur des radars de défense aérienne."

En raison de son importance nous citerons le rapport du général Maltsev en intégralité. Il a dit: "je ne suis pas un spécialiste des OVNIS et donc je peux seulement corréler les données et exprimer ma propre supposition. Selon l'évidence de ces témoins oculaires, l'OVNI est un disque avec un diamètre de 100 à 200 mètres. Deux lumières de pulsantes étaient placées sur ses côtés. Quand l'objet volait dans un plan horizontal, la ligne des lumières était parallèle à l'horizon. Pendant le mouvement vertical, elle a tourné et était perpendiculaire à la terre. D'ailleurs, De plus l'objet a tourné autour de son axe et exécuté un 'virage en S' à la fois dans les plans verticaux horizontaux. Ensuite, l'OVNI a été stationnaire au-dessus de la terre et a ensuite volé avec une vitesse excédant celle des avions de chasse modernes de 2 ou 3 fois. Tous les observateurs ont noté que la vitesse de vol a été directement liée au clignotant des lumières latérales: plus elles clignotaient souvent, plus la vitesse était haute."

"Les objets ont volé à des altitudes s'étendant de 1.000 à 7.000 mètres. Le mouvement des OVNIS n'a pas été accompagné du moindre bruit et se distinguait par sa manoeuvrabilité effrayante. Il a semblé que les OVNIS étaient complètement exempt d'inertie. En d'autres termes, ils avaient en quelque sorte un 'arrangement avec la gravitation'. A l'heure actuelle, les machines terrestres ne peuvent vraiment pas avoir des telles possibilités. L'objet a été observé en tant qu'écho radar sur les écrans de radar aéroportés et sur les écrans de plusieurs sous-unités de surveillance électronique. Une seule station n'a pas au l'observation."

Rabochaya Tribuna a également indiqué que des commandants d'unité ont compilés "plus de 100 observations visuelles" et les ont passées au général Maltsev. Le Lieutenant-Colonel A.A. Semenchenko "a reçu l'ordre de se mettre en exercice alerte" à 21:38. "J'ai reçu comme mission de détecter et d'identifier une cible à une altitude de 2000 mètres," a-t-il rapporté. Il a établi le contact visuel, bien que "la cible n'ait pas répondu aux demandes IFF de s'identifier comme ami ou ennemi à défaut de quoi nous tirons." Vu l'incident de Borisov, il est intéressant de noter son commentaire, "avec la permission du poste de contrôle au sol, j'ai verrouillé mes viseurs sur ce rayonnement après avoir vérifier que les armes n'étaient pas engagées." Le journal a également publié les témoignages de quatre capitaines et d'une station de radar et également une photographie prise depuis la route de Yaroslavskiy.

Une 'victoire' pour les fanas d'OVNIS

Les rédacteurs du journal ont commenté que "les fanas des OVNIS peuvent célébrer une victoire. C'est la première fois que les militaires sont ouverts de manière aussi impressionnante à témoigner des 'soucoupes volantes.' Particulièrement satisfaisant, est le fait que la révélation a été faite par des représentants de la défense aérienne, des gens qui possèdent des possibilités techniques uniques pour faire des observations. Peut-être révéleront-ils maintenant des secrets passés, dont les légendes sont très populaires. Espérons que la publication actuelle est une bonne occasion pour d'autres révélations."

Les rédacteurs ont poursuivi en disant que ces incidents "démolissent une hypothèse qui attribue les OVNIS à des phénomènes atmosphériques." C'est particulièrement intéressant puisqu'en juin 1989, la revue militaire soviétique officielle avait publié un article "OVNIS et sécurité," qui avait conclu que les OVNIS étaient très probablement liés à "certaines formations de plasma."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 septembre 201