ALSACAT -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

ALSACAT:

ALSACAT est mon catalogue exhaustif à terme des affaires d'OVNIS en Alsace, qu'elles soient "expliquées" ou "inexpliquées".

Le catalogue ALSACAT donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier. Un index général et des sous-catalogues thématiques donnent accès à ces dossiers Alsaciens.

Cas précédent Cas suivant >

Cas de Moosch, le 19 septembre 1990:

Numéro de cas:

ALSACAT-1990-09-19-MOOSCH-1

Résumé:

Le cas est connu par un procès-verbal de la Gendarmerie Nationale locale de décembre 1990, anonymisé et déclassifié en 2018 par le GEIPAN (organisme officiel en charge des "Phénomènes Aérospatiaux Non Identifiés en France).

Le rapport des gendarmes indique que le 19 septembre 1990 à 22 heures 19, alors qu'ils patrouillaient à Moosch, ils ont été avisés par le gendarme de permanence à leur unité que leur intervention avait été demandée à Moosch par une famille qui venait juste d'observer un OVNI depuis leur domicile.

Les gendarmes se sont rendus sur place tout de suite, observant eux-mêmes le ciel sans apercevoir d'OVNI.

Ils sont arrivés à la maison individuelle de la famille, en agglomération, au nord-ouest de la commune. y accédant à partir du centre-ville par le C.D. 13 bis VIII, en prenant la direction de Geishouse. La maison, entourée d'autres habitations et d'une zone inoccupée jusqu'en lisière de forêt, se trouvait sur le côté droit de ladite rue.

Les gendarmes donnent la météo comme un temps couvert, une température fraîche, pas de pluie, pas de lune.

A leur arrivée chez le couple et leurs trois enfants, ils apprennent qu'ils avaient vu vers 22:00 ou 22:10, un phénomène OVNI depuis la fenêtre d'une des chambres à coucher des enfants sur le côté Est de la maison.

C'était une forme ovoïde, assez grande, claire, sans brillance, blanchâtre, qui se déplaçait en effectuant des mouvements giratoires, au-dessus des Vosges qui surplombent la commune, depuis un point fixe matérialisé par une Vierge vers le nord, sensiblement à hauteur du lieu-dit Pins de Banks. Après plusieurs rotations, le phénomène avait disparu. Les témoins n'ont pas eu le réflexe de prendre des photographies, ni de faire appel à d'autres adultes.

Les gendarmes ont entendu le couple dans leurs bureaux par la suite, ils maintenaient leurs dires, ne trouvant aucune explication au phénomène.

Les Gendarmes note que le mari avait travaillé comme radariste dans l'Armée de l'Air, que leurs enfants ayant vu la chose sont âgés de 12 et 9 ans, que la famille n'a jamais eu affaire à eux, qu'elle est honorablement connue à Moosch, qu'ils leur ont paru honnête, sensés, et "certainement pas dans un état second au moment des faits", ils estiment donc qu'il n'y avait aucune raison de mettre leurs paroles en doute.

Les Gendarmes se sont aidés de la plaquette "LE GEPAN" de février 1979, distribuée dans les brigades de gendarmerie, montrant notemment à la famille les planches photographiques des dernières pages. La famille n'a pas trouvé de phénomène similaire ce qu'ils otn vu sur ces planches photographiques.

Les Gendarmes expliquaient également qu'avvant de se rendre sur ces lieux d'observations, ils étaient intervenus sur un incendie à Moosch, mais que cet incendie ne pouvait pas expliquer l'observation, car il s'était déroulé dans un pressing au centre de Moosch, donc une autre direction et à l'intérieur; les gyrophares des pompiers étant, de plus, bleus et non blancs.

Le 20 septembre 1990, les Gendarmes ont informé le "Groupe d'Etude des Phénomènes Aérospatiaux Non Identifié" (le GEPAN, ancêtre du GEIPAN) à Toulouse, ainsi que la presse locale avec appel à témoins éventuels. Une enquête de voisinage n'a pas permis non plus de trouver d'autres témoins à Moosch. Par contre, suite à l'article de presse, cinq personnes se sont manifestées, déclarant avoir vu un ou plusieurs OVNIS, mais les 19, 20 et 21 septembre 1990, mais ailleurs dans le Haut-Rhin, les gendarmes n'enquêtant pas à ce sujet puisque les lieux étaient en-dehors de leur secteur.

Le rapport des gendarmes inclut la déposition de l'épouse. Elle certifiait que le mercredi 19 septembre 1990 à 20 heures, elle avait couché les trois enfants au premier étage, les chambres étant côté montagne, côté Est, et elle était au rez-de-chaussée avec son mari, regardant la TV.

Vers 21 h 45, sa fille est descendue nous disant que son frère apercevait une lumière de sa fenêtre. Vu l'heure tardive, le mari est monté voir ce qui se passait et quelques instants après, il l'a appelé, pour qu'elle voie ce que le mari voyait. depuis la chambre, ils avaient tous les quatre observé pendant 5 bonnes minutes une forme ovoïde, opaque, laiteuse, le sommet vers le haut, qui frôlait la cime des sapins de la forêt de Moosch, sans émettre d'éclat. La chose se déplaçait à droite, à gauche, effectuant un mouvement giratoire, effectuant ainsi 4 ou 5 plusieurs rotations. La femme parle d'une dimension paraissant de 2 mètres environ, en restant réservée sur la justesse de son estimation.

Sur interrogation, elle a indiqué que le ciel était nuageux, qu'on ne voyait pas d'étoiles, ni la lune, que le phénomène était plutôt terne, n'éclairant pas la forêt où les environs, que c'était la première fois qu'elle voyait cela. Elle disait que c'était d'une lumière blanche sans reflets de couleur, sans éclat, sans rayons lumineux, qui "ressemblait à un oeuf à peu près".

Elle précisait que son mari était descendu pour appeler les gendarmes et que lorsqu'il est remonté, avant l'arrivée des Gendarmes, le phénomène avait disparu; elle estime la durée totale à 10 ou 15 minutes.

Le mari a fait une déclaration similaire, plus brève, ajoutant qu'il ne pense pas que c'était "un phénomène atmosphérique" et précisant qu'il n'y avait aucun bruit.

En 2018, le GEIPAN revoit l'observation et propose l'explication la plus probable: celle d'un projecteur de discothèque, qui explique bien toutes les caractéristiques de l'observation, le mouvement de va et vient répété, la couleur blanche "laiteuse" etc. Le GEIPAN publiait sur son site web l'analyse détaillée de cette explication, notant que 30 après, il n'a pas été possible de retrouver un événement festif qui correspondrait, mais que cela n'est pas étonnant, que cela a pu avoir été une fête privée, ou mieux, un simple essai du projecteur vu que cela est fait un mercredi et non le weekend et que la durée est trop faible pour un véritable spectacle. Le GEIPAN explique la forme ovoïde par effet de perspective puisque les témoins ne se trouvaient pas au-dessous de la projection, explique que la visibilité très bonne explique bien que l'on ne voyaut pas le faisceau, mais seulement le "rond" projeté sur le plafond de nuages présent ce soir-là.

Données:

Données temporelles:

Date: 19 septembre 1990
Heure: 22:00
Durée: 15 minutes.
Date du premier rapport connu: 19 septembre 1990
Délai de rapport: Minutes.

Données géographiques:

Département: Haut-Rhin
Commune: Moosch
Lieu: Du 1er étage du domicile.
Latitude: 47.861
Longitude: 7.052
Rayon d'incertitude: 100 m.

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 4
Nombre de témoins connus: 4
Nombre de témoins nommés: 4
Ages des témoins: 2 adultes, 2 enfants.
Types de témoins: Mari, épouse, deux de leurs enfants.

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Appel téléphonique à la Gendarmerie locale.
Type de lieu: Depuis chambre au 1er étage du domicile.
Conditions d'éclairage: Nuit, excellente visibilité sous couche nuageuse.
OVNI observé: Oui.
Arrivée OVNI observée: ?
Départ OVNI observé: Oui.
Entité(s): Non.
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: Etonnés.
Interprétations des témoins: OVNI, pas un phénomène météo.

Classifications:

Hynek: LN
ALSACAT: Projecteur de discothèque.

Sources:

[Ref. gen1:] GENDARMERIE NATIONALE:

Scan.

GENDARMERIE NATIONALE

[-]

CODE UNITE
03560

PROCES VERBAL N°
811 / 90

PROCES VERBAL
D'ENQUETE PRELIMINAIRE
Renseignements Judiciaires

GENDARMERIE D'ALSACE
Etat-Major - Courrier

- 7 JAN. 1981

N° PIECE 1
N° FEUILLET 1/3

NATURE PRECISE DES FAITS - REFERENCE
OBJET: OBSERVATION NOCTURNE D'UN O.V.N.I.

Témoins: Famille [-] de MOOSCH (68).

NOUS SOUSSIGNE(S) [-]
VU LES ARTICLES 16 à 20 et 75 du Code de Procédure Pénale,
RAPPORTONS LES OPERATIONS SUIVANTES QUE NOUS AVONS EFFECTUEES, AGISSANT EN UNIFORME ET CONFORMEMENT AUX ORDRES DE NOS CHEFS.

PREAMBULE

Le mercredi 19 septembre 1990 à 22 heures 19, nous trouvant en patrouille de surveillance générale à MOOSCH (68), sommes avisés par le gendarme de permanence à l'Unité que notre intervention avait été demandé au [-].

Suivant les explications données, la famille [-] aurait observé à l'instant un O.V.N.I. (objet volant non identifié), depuis leur domicile.

Nous nous transportons immédiatement à l'adresse indiquée, observant nous-mêmes le ciel sans apercevoir un tel phénomène.

CONSTATATIONS ET MESURES PRISES

La famille [-] occupe une maison individuelle au [-], à MOOSCH, en agglomération, au nord-ouest de la commune.

Du centre-ville, on y accède par le C.D. 13 bis VIII, en prenant la direction de GHEISHOUSE.

La maison, entouré d'autres habitations et d'une zone inoccupée jusqu'en lisière de forêt, est implantée sur le côté droit de ladite rue.

Lors de notre intervention, les conditions météorologiques sont les suivantes: temps couvert, température fraîche, pas de pluie, pas de lune.

A notre arrivée, sommes reçue [reçus] par le couple [-] et leurs trois enfants. Ils expliquent qu'ils ont aperçu, vers 22 heures 22 heures 10, un phénomène O.V.N.I. Leur point d'observation se situe côté est de la maison, depuis la fenêtre d'une des chambres à coucher des enfants. Ils ont vu une forme ovoïde, assez grande, claire, sans brillance, blanchâtre. Elle se déplaçait en effectuant des mouvements giratoires, au-dessus du massif vosgien qui surplombe la commune, depuis un point fixe matérialisé par une Vierge vers le nord, sensiblement à hauteur du lieu-dit Pins de Banks. Après plusieurs rotations, le phénomène a disparu. Les témoins, le couple et les deux enfants les plus âgés, sont persuadés de ce qu'ils ont vu. Ils n'ont pas eu le réflexe de prendre des photographies ou de faire appel à d'autres adultes.

Depuis ce point d'observation nous apercevons la forêt communale de MOOSCH, le massif vosgien et sur la droite, la Vierge.

A l'issue d'un entretien prolongé avec le couple, il s'avère que celui-ci reintient [sic] ses dires, ne trouvant aucune explication & ce phénomène.

Mme [-], exerce les fonctions de [-].
Son mari, [-] est [-].

DATE DE CLOTURE LE 01.12.90

Scan.

Pièce 811/1 Feuillet: 2

Par le passé, il travaillait comme radariste dans l'Armée de l'Air. Leurs enfants sont âgés de 12 et 9 ans.

Inconnue de nos services, la famille [-] est honorablement connue à MOOSCH. Elle est confortablement installée, et possédant une belle maison individuelle. Le couple nous a paru honnête, sensé et certainement pas dans un état second au moment des faits. Il n'y a aucune raison de mettre leurs paroles en doute, lesquelles semblent sincères.

Le 20 septembre 1990, nous avons rendu compte de cet événement à notre commandant de compagnie à [-] et avons reçu l'ordre d'établir la présente procédure. Le message réglementaire a été diffusé dans les conditions habituelles, notamment à l'intention du Groupe d'Etude des Phénomènes Aérospatiaux Non Identifié (GEPAN) à Toulouse. Suivant les instructions données par le Commandant de la Légion de Gendarmerie d'Alsace à Strasbourg, la presse locale a été informée des faits avec appel à témoins éventuels.

ENQUETE

Nous avons entendu les époux [-] et leur fils [-]. Ils maintiennent leurs explications et fournissent une description détaillée du phénomène.

Nous avons examiné les lieux où l'O.V.N.I. aurait été vu. L'endroit exact ne peut être déterminé, s'agissant d'un massif forestier important culminant à 742 mètres (voir plan de situation et carte géographique). Nous avons réalisé une planche photographique avec vue panoramique depuis le point d'observation.

Précisons que la zone intéressée est inhabitée et ne comprend que des sentiers forestiers interdits de nuit.

Après vérifications effectuées localement, il ressort qu'aucune manifestation a été organisée dans la nuit des faits et dans cette région. L'agglomération la plus proche se situe à trois kilomètres, au sud-est. Par ailleurs, aucune manoeuvre aérienne a été annoncée.

Vingt minutes avant notre intervention chez M. [-] nous étions sur les lieux d'un incendie accidentel dans un pressing à MOOSCH R.N. 66, au centre de l'agglomération. Aucune flamme n'a été visible de l'extérieur du magasin. Aucun lien ne semble possible, les gyrophares utilisés par les pompiers locaux émettant des lueurs bleues. Par ailleurs, les lieux du sinistre se situent à l'opposé de la maison [-] côté Ouest. L'hypothèse d'un reflet émis sur le monument de la Vierge est aléatoire vu la distance et l'heure d'observation qui correspond à la fin de l'intervention des pompiers.

Une enquête de voisinage a été réalisée en vain. Nous n'avons trouvé aucun autre témoin a MOOSCH. Par contre, suite à l'article de presse, cinq personnes se sont manifestées, déclarant avoir vu un ou plusieurs O.V.N.I. les 19, 20 et 21 septembre 1990. Toutes demeurent dans la région mulhousienne située au sud-est de MOOSCH.

Pour information, nous avons établi la liste de ces gens:

[-] à MULHOUSE. Son voisin aurait pris des photos.

[-] à BRUNSTATT (68) aurait vu un O.V.N.I. à la même heure que la famille [-].

[-] à WITTENHEIM (68).

[-] à MULHOUSE DORNACH. Mêmes observations que [-].

[-] à KEMBS (68) mêmes observations que [-].

Scan.

Pièce 811/1 Feuillet 3

Ces personnes demeurant hors de notre circonscription ont pas été entendues.

CLOTURE

Vu les vérifications effectuées sur le plan local et les explications fournies par la famille [-], il semble que ces témoins ont assisté d'un phénomène de type B ou C, caractérisée par une diffusion de lumière nocturne d'origine indéterminée. Nous n'avons pu établir une explication plausible à cette affaire.

Ajoutons que nous nous sommes aidés de la plaquette LE GEPAN de février 1979, distribuée dans les brigades de gendarmerie. Nous l'avons montré à la famille [-], notamment les planches photographiques des dernières pages. Aucun cliché n'a pu être désigné par les témoins comme montrant un phénomène similaire.

Fait et clos à Fellering le 01 décembre 1990

Les enquêteurs: [-]

Scan.

GENDARMERIE NATIONALE

[-]

811 / 90

PROCES VERBAL
D'ENQUETE PRELIMINAIRE
PROCES VERBAL D'AUDITION
DE TEMOIN

N° PIECE 2
N° FEUILLET 1

ANALYSE ET REFERENCES (EVENTUELLEMENT

Ce jour 26.09.1990 à 13 heures 15, à MOOSCH (68)

nous soussigné(s) [-], Mdl-Chef, OPJ [= Maréchal des logis Chef, Officier de Police Judiciaire]

vu les articles 16 à 19 et 75 du code de procédure pénale.

Rapportons les opérations suivantes que nous avons effectuées, agissant en uniforme et conformément aux ordres de nos chefs.

PERSONNE CONCERNEE

NOM, PRENOMS (POUR UNE FEMME, TOUJOURS INSCRIRE LE NOM DE JEUNE FILLE, EVENTUELLEMENT SUIVI DU NOM D'EPOUSE)

[-]

qui nous déclare:

""" Le mercredi 19/9/90 à 20 heures, j'ai couché nos enfants, notamment [-] 12 ans, [-] 9 ans et [-] 5 ans. J'étais au rez-de-chaussée avec mon mari et regardions la TV. Les enfants dorment au premier étage, côté montagne soit côté Est.

Vers 21 h 45, la fille est descendue nous disant que [-] apercevait une lumière de sa fenêtre. Là-dessus, vu l'heure, mon mari est monté voir ce qui se passait et quelques instants après, mon époux m'a appelée pour que je vois ce phénomène. Je suis allé les rejoindre dans la chambre de [-] et tous les quatre, on a observé pendant 5 bonnes minutes un étrange phénomène. Il s'agissait d'une forme ovoïde, opaque, laiteuse, le sommet vers le haut. Cette forme frôlait la cime des sapins de la forêt de MOOSCH. Elle n'émettait pas d'éclat. Elle se déplaçait à droite, à gauche, effectuant un mouvement giratoire. Il y a eu plusieurs rotations, 4 ou 5. Sa dimension, depuis notre point d'observation, était de 2 mètres environ, toute proportion gardée.

--- SI [sur interrogation]: Le temps était nuages. On ne voyait pas d'étoiles, ni la lune. On voyait cette forme qui était plutôt terne, en émettant pas de lumière, ni n'éclairait la forêt où les environs.

C'est la première fois que je voyais cela. Mon mari est descendu pour vous appeler mais par la suite, avant votre arrivée, le phénomène a disparu. Nous n'avons pas pensé de prendre des photos et aucun voisin a été témoin. A mon avis, cela a duré 10 à 15 minutes.

--- SI: Il s'agissait d'une lumière blanche et non à reflets de couleur. Il n'y avait pas d'éclat, ni de rayons lumineux.

Toute la famille, hormis [-] qui dormait, a été témoin de ce phénomène. Il n'est pas reparu depuis. Cette forme ressemblait à un oeuf à peu près.

Le 26/9/90 à 18 h 40.

Lecture faite par moi de la déclaration ci-dessus, j'y persiste et n'ai rien à y changer, à y ajouter ou à y retrancher.

A signé au carnet de déclaration

L'O.P.J
[-]

Scan.

GENDARMERIE NATIONALE

[-]

811 / 90

PROCES VERBAL
D'ENQUETE PRELIMINAIRE
PROCES VERBAL D'AUDITION
DE TEMOIN

N° PIECE 3
N° FEUILLET 1

ANALYSE ET REFERENCES (EVENTUELLEMENT

Ce jour 26.09.1990 à 13 heures 15, à MOOSCH (68)

nous soussigné(s) [-], Mdl-Chef, OPJ [= Maréchal des logis Chef, Officier de Police Judiciaire]

vu les articles 16 à 19 et 75 du code de procédure pénale.

Rapportons les opérations suivantes que nous avons effectuées, agissant en uniforme et conformément aux ordres de nos chefs.

PERSONNE CONCERNEE

NOM, PRENOMS (POUR UNE FEMME, TOUJOURS INSCRIRE LE NOM DE JEUNE FILLE, EVENTUELLEMENT SUIVI DU NOM D'EPOUSE)

[-]

qui nous déclare:

""" Le mercredi 19/9/90 vers 22 heures - 22 heures 10, mon fils [-] m'a appelé pour nous signaler un phénomène bizarre sur la montagne, côté Est. Je suis monté au premier étage et j'ai vu par la fenêtre une forme ovoïde assez grande, claire, sans brillance. C'est passé plusieurs fois au-dessus de la montagne, puis cela a disparaissait derrière, pour revenir. C'était nettement au-dessus de la cime. Cela n'éclairait pas, comme une lumière diffuse, opaque.

-- Vu la distance, je ne peux donner la dimension de l'objet mais cela paraissait grand, en forme d'oeuf. Je n'avais jamais vu cela. Je ne pense pas un phénomène atmosphérique. Il n'y avait aucun bruit.

--- Le temps de vous appeler et de remonter, le phénomène avait disparu. Le temps était couvert, non étoilée.

Le 26/9/1990 à 19 heures 20.

Lecture faite par moi de la déclaration ci-dessus, j'y persiste et n'ai rien à y changer, à y ajouter ou à y retrancher.

(A signé au carnet de déclarations)

L'O.P.J
[-]

Scan.

PROCES VERBAL 811 / 90

PIECE N° 4

AFFAIRE observation O.V.N.I.

PLANCHE PHOTOGRAPHIQUE

GENDARMERIE

Scan.

Scan.

Pièce 811/6

PLANCHE PHOTOGRAPHIQUE

Vue panoramique depuis la chambre à coucher de [-] et sur les lieux où le phénomène a été vu par l'intéressé son frère [-] et ses parents.

L'O.V.N.I. effectuait des rotations au-dessus de cette crête. La flèche rouge indique l'emplacement de la Vierge et au-delà le lieu-dit Pins de Banks.

(Voir le plan de situation ci-joint)

[Photo.]

Vue Est

[Photo.]

Vue Ouest

[Ref. uda1:] SITE WEB "UFODNA":

19 septembre 1990:

Thann, Alsace, France

GEPAIN [sic] THANN (68)1990

Classification Hynek: DD

Les sources sont indiquées par un lien vers la page d'accueil du site web du GEIPAN à http://www.cnes-geipan.fr/geipan/index.html

[Ref. jbu1:] JEROME BEAU:

Septembre 1990

19

21:45 A Thann (Haut Rhin), un couple et leurs enfants observent une forme ovoide de couleur laiteuse au-dessus des arbres. Cette forme a effectué un mouvement giratoire durant 15 mn environ avant de disparaître. Une enquête de voisinage a permis de trouver 4 autres témoins ayant vu des phénomènes similaires les 19, 20 et 21 septembre.

La source est indiquée comme "GEPAN: Cas de type D".

[Ref. spa1:] ASSOCIATION UFOLOGIQUE "SPICA":

Commune Date et heure d'observation Forme générale
Identification
Couleur générale
Hypothèse
Conclusion
THANN mercredi 19 septembre 1990 à 21h45 elliptique (2D)
Non Identifié
blanche
Néant
Non résolu -manque d'info

[Ref. gei1:] GROUPE D'ETUDES ET D'INFORMATIONS SUR LES PHENOMENES AEROSPATIAUX NON IDENTIFIES (G.E.I.P.A.N.):

MOOSCH (68) 19.09.1990

RESUME

Observations nocturnes, dans le ciel couvert, des évolutions (mouvements de va-et-vient et rotatifs) d'une forme ovoïde de couleur laiteuse: probables observations d'animations lumineuses de laser (skytracer).

DESCRIPTION

Le GEIPAN continue à publier l'ensemble de ses archives sur son site public www.geipan.fr. Dans ses publications, figurent des cas anciens classés à l'époque (A, B, C ou D) et qui font aujourd'hui l'objet d'un réexamen, dans le seul but d'être plus pertinent dans les conclusions. Grâce à de nouveaux moyens techniques (logiciels) et à l'expérience d'enquête acquise depuis toutes ces dernières années, ce réexamen aboutit quelquefois à de nouvelles remarques voire à un changement de classification.

Ce cas d'observation précédemment classé D et nommé THANN (68) 1990 fait partie d'un ensemble de cas réexaminés récemment.

Le 19 septembre 1990 vers 21h45 un couple et deux enfants observent les évolutions dans le ciel couvert d'une forme ovoïde de couleur blanche laiteuse. Cette forme effectue au-dessus de la forêt de MOOSCH des déplacements et mouvements giratoires avant de disparaître. Une enquête de voisinage a permis de trouver 4 autres témoins ayant vu des phénomènes similaires les 19, 20 et 21 septembre.

Lors de l’observation, le GEIPAN n’avait pas (ou peu) d’expérience de ces observations. Les cas accumulés depuis (faire recherche de cas sur www.geipan.fr avec mot clef skyrose, skytracer, ou laser) permettent d’affirmer que la présente observation est parfaitement conforme à l’hypothèse d’une tache lumineuse sur le plafond nuageux créée par l’utilisation d’un projecteur au sol (voir le compte rendu d'enquête):

Compte tenu de cette forte conformité, l’hypothèse est à retenir malgré le fait que le jour de l’observation soit un mercredi soir (et non un week-end plus propice à un évènement festif) et qu’aucune trace d’une quelconque manifestation locale ou privée n’ait été trouvée. En effet, 30 ans après, cette absence de trace n’est pas déterminante, rien ne permet d’infirmer l’existence d’un tel évènement ou bien d’une séance de réglage en semaine (cela n’a duré que 15 minutes) pour un évènement tenu lors d’un week-end qui lui n’aurait pas provoqué d’étrangeté dans le ciel en raison de conditions météorologiques différentes.

La consistance est correcte, avec une enquête réalisée sur place par les Gendarmes. On pourra regretter cependant l’absence de relevés angulaires et de photographies ou de vidéos prises au moment des faits par les témoins.

En conséquence le GEIPAN classe en B: observation d'animations lumineuses (laser, skytracer).

MOOSCH (68) 19.09.1990 T2

DATE D'OBSERVATION
19/09/1990

RÉGION
Alsace

DÉPARTEMENT
Haut-Rhin

CLASSIFICATION
B

DATE DE MISE A JOUR
18/07/2018

TYPE DE PHÉNOMÈNE
Laser

ETRANGETÉ
0.30

CONSISTANCE
0.50

DOCUMENTS
Compte rendu enquete.pdf
PV n°811 (1990307412).pdf [gen1]

TÉMOIN
DATE DE L'OBSERVATION 19/09/1990
AGE 40
GENRE F
RÉACTION Emotion - Curiosité, Intérêt - Actif
CONDITION
ENVIRONNEMENT OCCUPATION DU SOL Territoires artificialisés - Zones urbanisées
CONDITIONS MÉTÉO Quelques éclaircies ou Nuageux
DATE ET HEURE LOCALE 19/09/1990 21:45
CADRE DE RÉFÉRENCE Ciel
DISTANCE ENTRE PHÉNOMÈNE ET TÉMOIN NP
DÉBUT DE L'OBSERVATION Conditions d'apparition provoquées par le témoin
FIN DE L'OBSERVATION Conditions de disparition provoquées par le phénomène
LOCALISATION
DIRECTION D'OBSERVATION HORIZONTALE 90.00 90.00
NATURE DE L'OBSERVATION OU TERMES DESCRIPTIFS Phénomène Termes descriptifs (lumières, forme, etc.)
CARACTÉRISTIQUE DE L'OBSERVATION Objet unique
FORME GLOBALE 3D - 2 axes de symétrie - Ovoïde
COULEUR Blanc
TAILLE APPARENTE NP
VITESSE APPARENTE Inconnu
BRUIT Inconnu
EFFET SUR L’ENVIRONNEMENT Inconnu - Non précisé
NOMBRE DE PHÉNOMÈNES OBSERVÉS Un seul

TÉMOIN
DATE DE L'OBSERVATION 19/09/1990
AGE 40
GENRE H
RÉACTION Emotion - Curiosité, Intérêt - Actif
CONDITION
ENVIRONNEMENT OCCUPATION DU SOL Territoires artificialisés - Zones urbanisées
CONDITIONS MÉTÉO Trés nuageux ou couvert
DATE ET HEURE LOCALE 19/09/1990 22:00/22:10
CADRE DE RÉFÉRENCE Ciel
DISTANCE ENTRE PHÉNOMÈNE ET TÉMOIN NP
DÉBUT DE L'OBSERVATION Conditions d'apparition provoquées par le témoin
FIN DE L'OBSERVATION Conditions de disparition provoquées par le phénomène
LOCALISATION
DIRECTION D'OBSERVATION HORIZONTALE 90.00
NATURE DE L'OBSERVATION OU TERMES DESCRIPTIFS Phénomène
CARACTÉRISTIQUE DE L'OBSERVATION Objet unique
FORME GLOBALE 3D - 2 axes de symétrie - Ovoïde
COULEUR Blanc
TAILLE APPARENTE paraissait grand
VITESSE APPARENTE Inconnu
BRUIT Aucun, Silence total
EFFET SUR L’ENVIRONNEMENT Inconnu - Non précisé
NOMBRE DE PHÉNOMÈNES OBSERVÉS Un seul

Copie d'écran.

cnes
geipan

DIRECTION ADJOINTE DE LA DIRECTION DES SYSTEMES ORBITAUX
GROUPE D'ETUDES ET D'INFORMATION SUR LES PHENOMENES
AEROSPATIAUX NON IDENTIFIES

Toulouse, le 13/06/2018
DSO/DA//GP

COMPTE RENDU D’ENQUÊTE
MOOSCH (68) 19.09.1990
CAS D’OBSERVATION

1 – CONTEXTE

Le GEIPAN continue à publier l'ensemble de ses archives sur son site public www.geipan.fr. Dans ses publications, figurent des cas anciens classés à l'époque (A, B, C ou D) et qui font aujourd'hui l'objet d'un réexamen, dans le seul but d'être plus pertinent dans les conclusions. Grâce à de nouveaux moyens techniques (logiciels) et à l'expérience d'enquête acquise depuis toutes ces dernières années, ce réexamen aboutit quelquefois à de nouvelles remarques voire à un changement de classification.

Ce cas d'observation précédemment classé D et nommé THANN (68) 1990 fait partie d'un ensemble de cas réexaminés récemment.

Il concerne l’observation d’un PAN par quatre témoins de la même famille (deux adultes et leurs deux enfants), depuis leur domicile, le 19.09.1990 vers 22h10.

Le second témoin a téléphoné au bureau de la brigade de Gendarmerie compétente. Les Gendarmes sont arrivés sur place quelques minutes plus tard et ont interrogé les témoins.

Deux de ces témoins, les adultes, se sont rendus au bureau de la brigade afin d’être de nouveau entendu. C’est à cette occasion qu’a été rédigé le seul document en possession du GEIPAN relatif à ce cas d’observation, à savoir le procès-verbal d’audition de témoin.

Une enquête sur place (en particulier de voisinage) a été réalisée par les Gendarmes qui ont par ailleurs informé la presse des faits. Suite à la parution d’un article de presse, cinq autres personnes se sont manifestées mais n’ont pas été entendus, car se situant hors de la circonscription concernée.

Un croquis représentant le déplacement du PAN et le paysage aux alentours est joint au procès-verbal.

Copie d'écran.

2/13

Deux plans de situation ainsi que des photographies représentant l’emplacement du PAN observé depuis la position des témoins figurent également dans le procès-verbal.

2- DESCRIPTION DU CAS

Voici la description du cas, telle que narrée par les témoins dans le procès-verbal:

Témoin principal, noté ci-après "T1":

"Le mercredi 19/9/90 à vingt heures, j'ai couché nos enfants, notamment M**12 ans, A M* 9 ans et J N* 5 ans. J'étais au rez-de-chaussée avec mon mari et regardions la télé. Les enfants dorment au premier étage, côté montagne soit côté Est.

Vers vingt et une heures quarante-sept, la fille est descendue nous disant que M apercevait une lumière de sa fenêtre. Là-dessus, vu l'heure, mon mari est monté voir ce qui se passait et quelques instants après, mon époux m'a appelé pour que je vois ce phénomène. Je suis allé les rejoindre dans la chambre de A* A* et tous les quatre on a observé pendant cinq bonnes minutes un étrange phénomène. Il s'agissait d'une forme ovoïde, opaque, laiteuse, le sommet vers le haut. Cette forme frôlait la cime des sapins de la forêt de MOOSCH. Elle n'émettait pas d'éclat. Elle se déplaçait à droite, à gauche, effectuant un mouvement giratoire. Il y a eu plusieurs rotations, 4 ou 5.

Sa dimension, depuis notre point d'observation, était de 2 mètres environ, toutes proportions gardées. Sur interrogation: le temps était nuageux. On ne voyait pas d'étoiles, ni la lune. On voyait cette forme qui était plutôt terne, n'émettant pas de lumière, ni n'éclairant la forêt ou les environs. C'est la première fois que je voyais cela. Mon mari est descendu pour vous appeler mais par la suite, avant votre arrivée, le phénomène a disparu.

Nous n'avons pas pensé prendre de photos et aucun voisin n'a été témoin. À mon avis, cela a duré dix à quinze minutes.

Sur interrogation: il s'agissait d'une lumière blanche et non à reflets de couleur. Il n'y avait pas d'éclat, ni de rayons lumineux.

Toute la famille hormis JN qui dormait, a été témoin de ce phénomène. Il n'est pas reparu depuis. Cette forme ressemblait à un oeuf à peu près.

Le 26/9/90 à 18h40. Lecture faite par moi des renseignements d'État civil et de la déclaration ci dessus, j'y persiste et n'ai rien à y changer, à ajouter où à y retrancher.»

Témoin n°2, époux du premier, notée ci-après "T2":

"Le mercredi 19.09.1990 vers 22 heures – 22 heures 10, mon fils M* m'a appelé pour nous signaler un phénomène bizarre sur la montagne, côté est.

Copie d'écran.

3/13

Je suis monté au premier étage et j'ai vu par la fenêtre une forme ovoïde assez grande, claire, sans brillance. C'est passé plusieurs fois au-dessus de la montagne, puis cela disparaissait derrière, pour revenir. C'était nettement au-dessus de la cime. Cela n'éclairait pas, comme une lumière diffuse, opaque.

Vu la distance je ne peux donner la dimension de l'objet mais cela paraissait grand, en forme d'oeuf. Je n'avais jamais vu cela. Je ne pense pas à un phénomène atmosphérique. Il n'y avait aucun bruit. Le temps de vous appeler et de remonter, le phénomène avait disparu. Le temps était couvert, non étoilé.

Le 26/9/1990 à 19h20. Lecture faite par moi des renseignements d'État civil et de la déclaration ci dessus, j'y persiste et n'ai rien à y changer, à ajouter où à y retrancher.»

3- DEROULEMENT DE L’ENQUÊTE

La situation géographique est résumée sur la carte ci-dessous,

[Légende carte:] Carte 1 - Vue rapprochée de la zone d’observation

Copie d'écran.

4/13

[Légende carte:] Carte 2 - Vue globale de la zone d’observation

Les données météorologiques sont celles pour les stations météo de Colmar (68) et de Mulhouse (68), situées à vol d’oiseau respectivement à environ 33 km au nord-est et 24,5 km au sud-est de la position des témoins.

Le 19.09.1990, entre 19h et 22h UTC, le ciel était très nuageux (6/8 octas, hauteur du plafond inconnue), le vent très faible de secteur sud-est et la visibilité excellente (20 km à 21h UTC):

[Tableau données météo.]

Copie d'écran.

5/13

[Tableau données météo.]

Concernant la situation aéronautique, l’aéroport le plus proche des témoins est celui de Colmar-Houssen, situé à environ 27 km à vol d’oiseau à l’est de la position des témoins.

Cet aéroport est agréé aux vols VFR de nuit. Il est utilisé essentiellement pour les vols d'affaires, de tourisme, d'écolage, ainsi que pour le transport d'équipes sportives et de personnalités.

Analyse

Reprenons en détail les points des témoignages relatifs à l’apparence et au comportement du PAN.

Apparence:

- Forme: "ovoïde", "ressemblait à un oeuf à peu près" (T1); "ovoïde", "en forme d’oeuf" (T2)

- Couleur: "blanche" (T1)

- Aspect: "opaque, laiteuse" (T1); "opaque" (T2)

- Luminosité: "pas d’éclat", "plutôt terne, n’émettant pas de lumière, ni n’éclairant la forêt ou les environs", absence de rayons lumineux (T1); "sans brillance", "cela n’éclairait pas, comme une lumière diffuse" (T2)

Comportement:

- Déplacements: "à droite, à gauche, effectuant un mouvement giratoire. Il y a eu plusieurs rotations, 4 ou 5" (T1); "c'est passé plusieurs fois au-dessus de la montagne, puis cela disparaissait derrière, pour revenir" (T2)

- Disparition: "le phénomène a disparu" (T1 et T2)

Copie d'écran.

6/13

L’ensemble de ces caractéristiques est typique de la confusion avec un puissant projecteur (aussi appelé communément par l’anglicisme "skytracker" ou "skyrose") utilisé à des fins publicitaires ou de loisir et dont l’impact se reflète sur les nuages bas présents cette nuit-là.

L’impression d’aspect opaque, laiteux et sans brillance du PAN notée par les deux témoins est tout à fait conforme à l’effet que produit la projection sur des nuages bas d’un puissant faisceau de lumière émis par un projecteur situé au sol. La forme ovoïde est un effet dû à la perspective; si l’impact du faisceau sur les nuages avait été observé au zénith, sa forme aurait été circulaire, identique à celle du projecteur utilisé.

La couleur est également tout à fait conforme, le blanc étant le plus communément utilisé. Les déplacements du PAN tels que notés par les témoins sont également typiques des déplacements souvent effectués par ce type de projecteur, pouvant être constitués de mouvement circulaires et de va-et-vient.

La portée de tels projecteurs est généralement de plus de 10 km, parfois davantage (jusqu’environ 20 km). Lorsque nous examinons la carte 2 de la situation géographique page 4, nous constatons qu’en direction de l’est, là où le PAN a été observé, se trouve de l’autre côté des montagnes la vallée du Rhin. Au sud-est, et dans un rayon de 20 km autour de la position des témoins, se trouvent les faubourgs de la ville de Mulhouse, avec de nombreuses agglomérations.

Il est tout à fait envisageable de penser qu’un projecteur ait été utilisé dans ou à proximité de l’une de ces agglomérations, pour une animation commerciale, culturelle, sportive ou privée par exemple, ou à des fins de tests pour une première utilisation le week-end suivant.

[Légende image:] Exemple d’effet produit sur des nuages bas de l’utilisation d’un projecteur

Copie d'écran.

7/13

Présence ou absence d’un faisceau

Le faisceau de projection d’un projecteur peut être plus ou moins visible (voire pas du tout visible), en fonction des conditions météorologiques locales et/ou de la pollution, ainsi que de la puissance lumineuse de ce faisceau et de l’éloignement de l’observateur.

La présence de fines particules en suspension dans l’atmosphère est un facteur primordial et indispensable à la formation d’un faisceau lumineux. Ces particules peuvent être des gouttelettes d’eau, des microparticules de polluants, etc.

A l’heure de l’observation, la visibilité était excellente; nous savons également qu’une couche nuageuse couvrait le ciel (6/8 octas).

Malheureusement, faute de plus de données précises, et en particulier sur la hauteur du plafond nuageux et sur les conditions pluviométriques prévalant à l’observation, ce point n’est pas déterminant pour l’hypothèse.

Date

La nuit du 19.09.1990 au 20.09.1990 est celle du mercredi au jeudi, peu propice à l’ouverture des établissements nocturnes utilisant de tels lasers (discothèques...). Comme déjà indiqué plus haut, une manifestation locale (commerciale, sportive, culturelle...) aurait cependant pu se dérouler ce même jour et utiliser ce genre d’équipement, mais également une soirée privée.

Néanmoins, bien qu’il semble illusoire presque 30 ans après les faits de trouver une trace éventuelle de ce genre de manifestation locale, nous avons effectué des recherches pour la journée de l’observation. Elles ne nous ont hélas pas permis de trouver une quelconque trace d’une animation ou festivité locale susceptible d’avoir pu utiliser un tel projecteur.

Les années 80 et 90 voient l’apparition en nombre de ce type de projecteurs, aussi bien dans les discothèques qu’à l’occasion de diverses manifestations (fêtes foraines, concerts…) et que les témoins, guères habitués à leur présence, essayent tant bien que mal d’expliquer ce qu’ils voient et ne comprennent pas avec leurs mots, en rapprochant les caractéristiques du phénomène d’objets déjà connus d’eux ou en tentant de trouver ou de rejeter eux-mêmes toute explication potentiellement idoine ("je ne pense pas un phénomène atmosphérique", selon T2).

Copie d'écran.

8/13

3.1. SYNTHESE DES ELEMENTS COLLECTES

TEMOIN N°1

# QUESTION REPONSE (APRES ENQUETE)
A1 Commune et département d'observation du témoin (ex: Paris (75)) MOOSCH (68)
A2 (opt) si commune inconnue (pendant un trajet): Commune de début de déplacement; Commune de Fin de déplacement
A3 (opt) si pendant un trajet: nom du Bateau, de la Route ou numéro du Vol / de l’avion
Conditions d’observation du phénomène (pour chaque témoin)
B1 Occupation du témoin avant l'observation REGARDAIT LA TV
B2 Adresse précise du lieu d’observation 47.86/7.05
B3 Description du lieu d'observation CHAMBRE AU 1ER ETAGE DE LA MAISON DU TEMOIN
B4 Date d’observation (JJ/MM/AAAA) 19/09/1990
B5 Heure du début de l’observation (HH:MM:SS) VERS 21:45:00
B6 Durée de l’observation (s) ou Heure de fin (HH:MM:SS) PLUS DE 5 MINUTES
B7 D’autres témoins? Si oui, combien? OUI - 3
B8 (opt) Si oui, quel lien avec les autres témoins? EPOUX ET DEUX ENFANTS
B9 Observation continue ou discontinue? CONTINUE
B10 Si discontinue, pourquoi l’observation s’est-elle interrompue? /
B11 Qu’est ce qui a provoqué la fin de l’observation? LE PAN A DISPARU
B12 Phénomène observé directement? OUI
B13 PAN observé avec un instrument? (lequel?) NON
B14 Conditions météorologiques CIEL TRES NUAGEUX (6/8 OCTAS), VENT TRES FAIBLE DE SECTEUR SUD-EST ET VISIBILITE EXCELLENTE (20 KM A 21H UTC)
B15 Conditions astronomiques /
B16 Equipements allumés ou actifs /
B17 Sources de bruits externes connues /
Description du phénomène perçu

Copie d'écran.

9/13

C1 Nombre de phénomènes observés? 1
C2 Forme OVOIDE
C3 Couleur BLANC
C4 Luminosité "OPAQUE, LAITEUSE"
C5 Trainée ou halo? /
C6 Taille apparente (maximale) ESTIMEE PAR LE TEMOIN A 2 METRES
C7 Bruit provenant du phénomène? /
C8 Distance estimée (si possible) /
C9 Azimut d’apparition du PAN (°) 90°
C10 Hauteur d’apparition du PAN (°) /
C11 Azimut de disparition du PAN (°) 90°
C12 Hauteur de disparition du PAN (°) /
C13 Trajectoire du phénomène "SE DEPLACAIT DE DROITE A GAUCHE, EFFECTUANT UN MOUVEMENT GIRATOIRE. IL Y A EU PLUSIEURS ROTATIONS, 4 OU 5"
C14 Portion du ciel parcourue par le PAN /
C15 Effet(s) sur l’environnement /
POUR LES ELEMENTS SUIVANTS, INDIQUEZ SIMPLEMENT SI LE TEMOIN A REPONDU A CES QUESTIONS
E1 Reconstitution sur plan et photo/croquis de l'observation? /
E2 Emotions ressenties par le témoin pendant et après l'observation? /
E3 Qu’a fait le témoin après l'observation? /
E4 Quelle interprétation donne-t-il à ce qu'il a observé? /
E5 Intérêt porté aux PAN avant l'observation? /
E6 Origine de l'intérêt pour les PAN? /
E7 L'avis du témoin sur les PAN a-t-il changé? /
E8 Le témoin pense-t-il que la science donnera une explication aux PAN?

TEMOIN N°2

# QUESTION REPONSE (APRES ENQUETE)
A1 Commune et département d'observation du témoin (ex: Paris (75)) MOOSCH (68)

Copie d'écran.

10/13

A2 (opt) si commune inconnue (pendant un trajet): Commune de début de déplacement; Commune de Fin de déplacement
A3 (opt) si pendant un trajet: nom du Bateau, de la Route ou numéro du Vol / de l’avion
Conditions d’observation du phénomène (pour chaque témoin)
B1 Occupation du témoin avant l'observation /
B2 Adresse précise du lieu d’observation 47.86/7.05
B3 Description du lieu d'observation CHAMBRE AU 1ER ETAGE DE LA MAISON DU TEMOIN
B4 Date d’observation (JJ/MM/AAAA) 19/09/1990
B5 Heure du début de l’observation (HH:MM:SS) VERS 22:00:00/22:10:00
B6 Durée de l’observation (s) ou Heure de fin (HH:MM:SS) PLUS DE 5 MINUTES
B7 D’autres témoins? Si oui, combien? OUI - 3
B8 (opt) Si oui, quel lien avec les autres témoins? EPOUX ET DEUX ENFANTS
B9 Observation continue ou discontinue? DISCONTINUE
B10 Si discontinue, pourquoi l’observation s’est-elle interrompue? LE TEMOIN EST PARTI TELEPHONER AUX GENDARMES
B11 Qu’est ce qui a provoqué la fin de l’observation? LE PAN N’ETAIT PLUS LA LORSQUE LE TEMOIN EST REVENU D’AVOIR TELEPHONE AUX GENDARMES
B12 Phénomène observé directement? OUI
B13 PAN observé avec un instrument? (lequel?) NON
B14 Conditions météorologiques CIEL TRES NUAGEUX (6/8 OCTAS), VENT TRES FAIBLE DE SECTEUR SUD-EST ET VISIBILITE EXCELLENTE (20 KM A 21H UTC)
B15 Conditions astronomiques /
B16 Equipements allumés ou actifs /
B17 Sources de bruits externes connues /
Description du phénomène perçu
C1 Nombre de phénomènes observés? 1
C2 Forme OVOIDE
C3 Couleur /
C4 Luminosité "SANS BRILLANCE – LUMIERE DIFFUSE, OPAQUE"
C5 Trainée ou halo? /
C6 Taille apparente (maximale) /

Copie d'écran.

11/13

C7 Bruit provenant du phénomène? AUCUN
C8 Distance estimée (si possible) /
C9 Azimut d’apparition du PAN (°) 90°
C10 Hauteur d’apparition du PAN (°) /
C11 Azimut de disparition du PAN (°) /
C12 Hauteur de disparition du PAN (°) /
C13 Trajectoire du phénomène /
C14 Portion du ciel parcourue par le PAN /
C15 Effet(s) sur l’environnement /
POUR LES ELEMENTS SUIVANTS, INDIQUEZ SIMPLEMENT SI LE TEMOIN A REPONDU A CES QUESTIONS
E1 Reconstitution sur plan et photo/croquis de l'observation? /
E2 Emotions ressenties par le témoin pendant et après l'observation? /
E3 Qu’a fait le témoin après l'observation? /
E4 Quelle interprétation donne-t-il à ce qu'il a observé? /
E5 Intérêt porté aux PAN avant l'observation? /
E6 Origine de l'intérêt pour les PAN? /
E7 L'avis du témoin sur les PAN a-t-il changé? /
E8 Le témoin pense-t-il que la science donnera une explication aux PAN?

4- HYPOTHESES ENVISAGEES

La seule hypothèse envisagée est celle de la confusion avec la tache lumineuse formée sur la couche nuageuse par l’utilisation d’un projecteur de style "skytracker".

4.1. SYNTHESE DES HYPOTHESES

HYPOTHESE EVALUATION
Skytracker 70%
ITEM ARGUMENTS POUR ARGUMENTS CONTRE OU MARGE D’ERREUR POUR/CONTRE
FORME - OVOÏDE, PAR EFFET DE PERSPECTIVE, LES TEMOINS NE SE TROUVANT PAS EN-DESSOUS DE L’IMPACT DU FAISCEAU DU PROJECTEUR SUR LES NUAGES - 1.00

Copie d'écran.

12/13

NOMBRE - UNIQUE - 1.00
- COULEUR - BLANCHE 1.00
- DEPLACEMENTS - TYPIQUES POUR UN SKYTRACKER - 1.00
- LUMINOSITE - DIFFUSE SUR LES NUAGES, NON EBLOUISSANTE - 1.00
- VISIBILITE - IMPACT SUR NUAGES PRESENTS - NON VISIBILITE DES FAISCEAUX, MAIS DEPEND DES CONDITIONS METEO ET CAS LE PLUS FREQUENT. ÉLEMENT NON DETERMINANT CAR MANQUE DE DONNES 0.60
- OCCURRENCE ET LIEU ET DATE - PRESENCE D’AGGLOMERATIONS DANS LA ZONE DE PORTEE - PEU FREQUENT EN SEMAINE, MAIS POSSIBILITE DE TEST. PAS D’EVENEMENT RETROUVE MAIS 30 ANS APRES CELA NE PROUVE PAS L’ABSENCE DE TEL EVENEMENT 0.30

*Fiabilité de l’hypothèse estimée par l’enquêteur: certaine (100%); forte (>80%); importante (60% à 80%); moyenne (40% à 60%); faible (20% à 40%); très faible (<20%); nulle (0%)

4.2. SYNTHESE DE LA CONSISTANCE

La consistance est correcte, avec une enquête réalisée sur place par les Gendarmes. On pourra regretter cependant l’absence de relevés angulaires et de photographies ou de vidéos prises au moment des faits par les témoins.

5- CONCLUSION

Lors de l’observation le GEIPAN n’avait pas (ou peu) d’expérience de ces observations. Les cas accumulés depuis (faire recherche de cas sur www.geipan.fr avec mot clef skyrose, skytracer, oulaser) permettent d’affirmer que la présente observation est parfaitement conforme à l’hypothèse d’une tache lumineuse sur le plafond nuageux créée par l’utilisation d’un projecteur au sol.

Compte tenu de cette forte conformité, l’hypothèse est à retenir malgré le fait que le jour de l’observation soit un mercredi soir (et non un weekend plus propice à une évènement festif) et qu’aucune trace d’une quelconque manifestation locale ou privée n’ait été trouvée. En effet, 30 ans après cette absence de trace n’est pas déterminante, rien ne permet d’infirmer l’existence d’un tel évènement ou bien d’une séance de réglage en semaine (cela n’a duré que 15 minutes) pour un évènement tenu lors d’un weekend qui lui n’aurait pas provoqué d’étrangetés dans le ciel en raison de conditions météorologiques différentes.

Copie d'écran.

13/13

La consistance est correcte, avec une enquête réalisée sur place par les Gendarmes. On pourra regretter cependant l’absence de relevés angulaires et de photographies ou de vidéos prises au moment des faits par les témoins.

En conséquence le GEIPAN classe en B: observation d'animations lumineuses (laser, skytracer)

5.1. CLASSIFICATION

Discussion:

Le GEIPAN [gei1] avait publié le rapport de Gendarmerie quelques années plus tôt, avec comme localisation "Thann" au lieu de Moosch, et sans la partie explicative, rédigée par la suite.

Carte.

Un point important est que, qui dit Skytracer dit nécessité d'une alimentation électrique (à vrai dire on peut toujours supposer un groupe électrogène). La possibilité est là, cependant. Dans la direction d'observation, à 1800 mètres en ligne droite, je trouve plusieurs habitations.

Sur la carte ci-dessous, les témoins sont en TG. L'emplacement de la "Vierge" est en V, sur la "rue de la Vierge". Las habitations que j'évoque sont aux points marqués H. Ces habitations sont dans la direction d'observation de l'OVNI donnée par les rapports.

Carte.

Rien ne s'oppose à l'explication du GEIPAN [gei1], fort bien formulée.

A propos des "Skytracers":

Skytracer.

On parle parfois des "lasers de discothèque", notamment dans la presse, comme cause de rapports d'OVNIS. Il ne s'agit en fait pas de lasers mais de projecteurs de lumière ordinaire.

Le but de ces Skytracers est d'attirer l'attention de loin, jusqu'à des kilomètres. Les lasers ne sont efficaces que "su place", à l'intérieur de la discothèque, ou sur la scène d'un concert.

Skytracer.

Leur lumière peut être blanche, ou teintée de vert, bleu, rouge, jaune... Une motorisation permet de l'orienter sur 1, 2 ou 3 axes, et par programmation, on pourra lui faire effectuer ces séquences de mouvements plus ou moins répétitifs, de figures, que rapportent souvent les témoins.

Skytracer.

Lorsque l'air est globalement humide dès le sol, on voit l'effet du Skytracer sous forme de pinceau ou pinceaux, lumineux, fixes ou mobiles.

Il peuvent donner une apparence de "cigare lumineux."

Skytracer.

Mais si une couche d'air sec est surmontée de nuages bas, on ne verra pas le pinceau lumineux, mais sa projection sur le dessous des nuages. C'est dans ces conditions particulières que les gens n'arrivent parfois pas à reconnaître que ce ne sont que des projecteurs.

Avec plusieurs Skytracers couplés et programmés, il est possible de produire des shows du genre "soucoupe volante" ou "formation de soucoupes."

Evaluation:

Probable Skytracer.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 5 août 2022 Creation, [gen1], [uda1], [jbu1], [spa1], [gei1].
1.0 Patrick Gross 5 août 2022 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 août 2022.