ALSACAT -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

ALSACAT:

ALSACAT est mon catalogue exhaustif à terme des affaires d'OVNIS en Alsace, qu'elles soient "expliquées" ou "inexpliquées".

Le catalogue ALSACAT donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier. Un index général et des sous-catalogues thématiques donnent accès à ces dossiers Alsaciens.

Cas précédent Cas suivant >

Cas du Col de Sainte-Marie, le 18 septembre 1985:

Numéro de cas:

ALSACAT-1985-09-18-COLDESAINTEMARIE-1

Résumé:

Ce cas sa été connu par le rapport d'enquête d'Eric Antoine publié dans le magazine d'ufologie Lumières Dans La Nuit N° 275-276 de mai - juin 1987.

Eric Antoine avait mené son enquête les 13 novembre 1985, 14 novembre 1985, 4 décembre 1985, et 24 janvier 1986, rencontrant le témoin et allant sur les lieux.

L'observation a eu lieu le mercredi 18 septembre 1985, à 04:30 du matin, au lieu-dit "Glesio" (en fait, "Le Clésio"), altitude 650 / 714 mètres, à plus d'un kilomètre avant le col de Sainte-Marie, sur le versant Est, dans le Haut-Rhin, au Nord-Ouest de Sainte-Marie-aux-Mines. Le témoin se trouvait sur la Route Nationale 59 qui a 10 à 15% de montée.

Le témoin, ayant demandé l'anonymat, était un homme de 51 ans né le 24 mai 1934, Receveur des Postes, dont les hobbies étaient les randonnées cyclistes et la photo.

Au moment de l'observation, le ciel était clair et dégagé, la visibilité portait à 8 km, aucune précipitation n'était signalée, la température avoisinait les + 10° à 8 heures, et aucun fait météorologique anormal n'était signalé. Les étoiles étaient visibles, Vénus visible 3 heures avant le lever du soleil dans la constellation du Gémeaux vers 25° (NNO), le lever du soleil aura lieu à 5:55 (TU).

Le témoin était parti de son domicile à 04:05 du matin faire une de ses habituelles randonnées sur son vélo de course, de Sainte-Marie-aux-Mines à Gemaingoutte en un aller - retour. Il portait des lunettes contre les courants d'air et les moustiques.

A exactement 4:30 du matin lorsqu'il arrivait au lieu-dit "Glesio", observant machinalement le ciel, il a vu apparaître une sphère bleue lumineuse, stationnée à environ 500 à 1000 mètres d'altitude au Sud-Sud-Ouest, à une hauteur angulaire de 45 à 50°. Sa dimension angulaire était entre 5° et 6° à 0,57 mètres, soit de 50 à 1000 mètres de taille réelle pour une distance de 500 à 1000 mètres.

Le témoin a tout de suite vu la descente rapide, oblique, d'un faisceau de forme conique venu de cette sphère, dans lequel il se retrouve éclairé d'une lumière jaune vert blafarde. Le faisceau avait entre 500 et 1000 mètres de long, il éclairait plus de 50 mètres carrés de sol.

Brusquement la sphère et son faisceau ont disparu sur place sans aucun bruit. L'éclairage n'aura duré que trois secondes.

A l'emplacement de la sphère lumineuse, à la même altitude, il a alors distingué une forme aux contours flous, noire, allongée et ondulée, semblable à un serpentin, immobile, silencieuse, positionnée horizontalement. D'une longueur impressionnante, elle s'est dissipée sur place au bout de 30 secondes. Cette traînée ondulée avait une taille angulaire de 20° à 0,57 mètres ce qui lui donnait une longueur de 174 à 348 mètres pour la distance de 500 à 100 mètres. Pendant l'observation, le témoin avait parcouru plus de 50 mètres sur son vélo.

Le témoin a précisé que la teinte et l'éclairage du faisceau étaient plus prononcés à 10 mètres au Sud de sa position, là où se situaient de jeunes sapins en bordure de la Route Nationale 59; et qu'il n'a pas été ébloui ou indisposé par l'observation, n'a senti aucune odeur particulière ni sensation de chaleur, aucune défaillance de l'éclairage du vélo.

Eric Antoine publiait plusieurs photos des lieux, et son interprétation du phénomène comme vu d'une position en arrière du témoin:

Reconstitution.

Quarante minutes plus tard, lors du trajet retour, le témoin est repassé au même endroit sans rien noter de particulier. Son chronomètre de poche lui a permis de constate une distance parcourue de manière normale avec le temps écoulé entre l'aller et le retour.

Eric Antoine note qu'il n'a trouvé aucun fait anormal ni du côté Alsacien ni du côté Vosgien, tant au niveau des alimentations électriques nationales que de celles des particuliers. Les habitants du Glesio, situés à environ 6 mètres du témoin lors de l'éclairage, n'avaient rien noté de particulier ce matin-là, leur berger allemand resté à l'extérieur cette nuit-là ne s'était pas manifesté - le témoin indiquant lui aussi n'avoir entendu aucun aboiement. Il en allait de même pour les fermes du lieu-dit "Hergauchamps" à 500 mètres au Sud du témoin.

Le 13 novembre 1985, le Commandant de la brigade de gendarmerie de Ste-Marie-aux-Mines a confirmé à Eric Antoine que le témoin s'était présenté à leur brigade entre le 21 et 26 octobre 1985 pour rapporter son observation, et que les gendarmes l'avaient considéré comme étant sérieux et digne de foi, cependant, aucun procès-verbal n'avait été établi au motif que les faits étant trop anciens.

Eric Antoine a enquêté auprès de l'Armée de l'Air, de l'Armée de Terre, de groupements aériens civils, de l'Etat-Major de la FATAC, et il résultait de ses nombreuses investigations, la dernière date d'octobre 1986, qu'aucun appareil conventionnel ou hélicoptère ne pouvait se trouver dans la région le 18/09/1985 entre 4 heures et 5 heures du matin.

Il notait que les lieux sont dans une forêt épaisse d'épicéas, près du pâturage à génisses du Glesio, aux clôtures non électrifiées. qu'il y avait deux capteurs de source desservant le Glesio, l'un à + 10 m au NNE, le deuxième à 7,50 m à l'Ouest; qu'il y a une faille géologique à + 500 m à l'Est, une ligne électrique aérienne, sens SUD -> NORD, à plus de 10 mètres.

Eric Antoine notait que le témoin originaire de l'Aisne résidait en Alsace depuis 15 ans, qu'il était marié, avait cinq enfants, qu'il parcourait à vélo les crêtes vosgiennes depuis 1981, menait une vie tranquille, anonyme. Il notait une personnalité instable, il assez renfermé sur lui-même, avec un caractère très pessimiste, mais qu'il était néanmoins équilibré, qu'il n'aurait pas pu se méprendre sur un simple passage d'hélicoptère, qu'il ne lit et ne visionne aucun sujet de science-fiction, qu'il possédait néanmoins le livre "Triangle des Bermudes", qu'il croyait à la réincarnation, se tenait au courant des faits ufologiques uniquement par la presse, et n'avait que de faibles connaissances en astronomie.

Le témoin avait été étonné par le phénomène vu, qu'il considérait comme "un clin d'oeil du monde invisible qui nous entoure".

Eric Antoine donnait cette conclusion à son enquête:

"Etant donné l'importance de l'éclairage et le fait indéniable que ce faisceau conique était dirigé SUR LE TEMOIN, cette observation n'a rien de secondaire. Aucune autre précision ou information nouvelle n'est à faire. Le témoin est digne de foi. Son caractère pessimiste et philosophique n'a pas de raison d'obscurcir son témoignage."

Données:

Données temporelles:

Date: 18 septembre 1985
Heure: 04:30
Durée: 33 secondes.
Date du premier rapport connu: 21-26 octobre 1985
Délai de rapport: 1 mois.

Données géographiques:

Département: Haut-Rhin
Commune: Col de Sainte-Marie
Lieu: Lieu-dit Le Glesio sur la Route Nationale 59.
Latitude: 48.248
Longitude: 7.145
Rayon d'incertitude: 50 m.

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 1
Nombre de témoins connus: 1
Nombre de témoins nommés: 0
Ages des témoins: 51
Types de témoins: Homme, receveur des postes, marié, 5 enfants.

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Aux Gendarmes, puis à ufologue local.
Type de lieu: Route de montagne.
Conditions d'éclairage: Nuit.
OVNI observé: Oui.
Arrivée OVNI observée: Oui.
Départ OVNI observé: Oui.
Entité(s): Non
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: Etonnés.
Interprétations des témoins: Quelque chose d'un monde invisible qui nous entoure.

Classifications:

Hynek: RR1
ALSACAT: Possible visiteurs extraterrestres.

Sources:

[Ref. eae1:] ERIC ANTOINE:

Remarque de l'enquêteur.

[... Autres cas...]

Cette courte rétrospective serait incomplète si je ne faisais pas allusion à une observation semblable survenue le 18 septembre 1985 près du col de "Ste-Marie" à 4 h 30 du matin. Les lieux sont distants d'à peine 6.000 mètres à vol d'oiseau. Résumé des faits: M. N. passionné de randonnée à vélo roule en direction du col de Ste-Marie. Arrivant au lieu-dit "Glesio" celui-ci voit apparaître dans le ciel une sphère de couleur bleue lumineuse. De suite il observe la descente d'un faisceau conique de teinte jaune-vert dans lequel il se retrouve durant deux secondes. Subitement l'ensemble disparait sans bruit. Au même endroit le témoin distingue une traînée ondulée d'une trentaine de centimètres de long, en position horizontale. Celle-ci se dissipe sur place en l'espace d'une trentaine de secondes. Altitude du témoin estimée entre 6 50/7 14 m. Altitude du phénomène (sphère) 500/1 000 m. Une faille géologique était alors située à plus de 500 mètres à l'est du témoin, orientée sud/sud-ouest vers nord/nord-est. La position du témoin, située entre deux capteurs de sources proches, était également intéressante. (Source: enquêtes effectuées entre novembre 85 et janvier 87, transmis à LDLN le 17 avril 1986).

[Ref. eae2:] ERIC ANTOINE:

Scan.

ERIC ANTOINE

HAUT-RHIN - SYNTHESE DU CAS "GLESIO" du 18.9.85

Date des enquêtes: 13 nov. 1985, 14 nov. 1985, 4 décembre 1985, 24 janvier 1986.

Date de l'observation: Mercredi 18 septembre 1985, heure: 4 h 30 du matin.

Lieu de l'observation: lieu-dit "Glesio" (à plus d'un km avant le col de Ste-Marie, versant Est, Ht-Rhin, au Nord-Ouest de Ste-Marie/Mines), carte Michelin 87, pli n° 16. Emplacement du témoin: RN 59 (10/15% de montée), alt. 650/714 m.

Témoin: M. N., âge 51 ans, né le 24 mai 1934.

Profession: Receveur des Postes, Hobbies: randonnées cyclistes, photos.

Distance/altitude du phénomène: entre 500/1000 m, hauteur angulaire: 45/50°.

Direction de l'observation: S/S.-Ouest.

Durée totale de l'observation: Trente trois secondes environ.

Sens de déplacement: immobile (faisceau descendant obliquement sur le témoin)

Forme: sphérique (contour net) + faisceau conique (+ de 50 m2 du sol éclairé) + traînée ondulée, horizontale et immobile, contours flous.

Couleurs: spéhérique [sic], bleu lumineuse; faisceau, jaune vert blafard; traînée, noire.

Dimensions: sphère entre 5° / 6° à 0,57 m soit 52/104 m de diamètre. Faisceau: entre 500 et 1000 m de long - Traînée ondulée: 20° à 0,57 m soit 174/348 m de longueur.

Bruit: néant.

Effet secondaire: néant.

Réaction: étonné.

Conditions météo: ciel clair et dégagé, 8000 m de visibilité . Aucune précipitation signalée. Température avoisinant les + 10° à 8 h (aucun fait météo anormal de signalé).

Conditions astronomiques: ciel clair, étoiles visibles, NL le 1 4, PQ le 21. Equinoxe d'automne le 23. Vénus visible 3 h avant le lever du soleil dans la constellation du Gémeaux à env. + 25° NN/O. Soleil lever à 5 h 55 (TU).

Récit bref:

M. N. était parti de son domicile à 4 h 05 faire une de ses habituelles randonnées à vélo, de Ste Marie/Mines à Gemaingoutte en un aller/retour. Il est exactement 4 h 30 lorsqu'il arrive au lieu-dit "Glesio", observant machinalement le ciel il assiste alors à l'apparition d'une sphère bleue lumineuse, stationnée à environ 500/1000 m d'altitude au SS/O. De suite il observe la descente rapide d'un faisceau de forme conique dans lequel il se retrouve éclairé d'une lumière jaune vert blafarde. Brusquement la sphère et son faisceau disparaissent sur place sans aucun bruit. L'éclairage n'aura duré que trois secondes.

A l'emplacement de la sphère lumineuse, à la même altitude, M. N. distingue à présent une forme noire allongée et ondulée, semblable à un serpentin, immobile silencieuse et positionnée horizontalement. D'une longueur impressionnante, celle-ci se dissipe sur place au bout de trente secondes. Le témoin, durant l'observation, aura parcouru plus de 50 m.

Notes complémentaires:

1) M. N. notera que la teinte et l'éclairage du faisceau étaient plus prononcés à 10 m au Sud de sa position, là où se situent de jeunes sapins en bordure de la RN 59

2) Le témoin ne sera en aucune fois ébloui ou indisposé par l'observation. Ne sentant aucune odeur particulière ou sensation de chaleur. Por-

Scan.

tait des lunettes contre les courants d'air et les moustiques.

3) Quarante minutes plus tard, lors du trajet retour, le témoin passera une deuxième fois sur les lieux sans rien noter de particulier. (Aucune distorsion de temps ou autre anomalie. Le chronomètre de poche du témoin marquera la distance parcourue de manière normale avec le temps écoulé entre l'aller et le retour). Aucune défaillance de l'éclairage du vélo de course de M. N.

Enquêtes extérieures:

Aucun fait anormal de noté du côté Alsacien (68) que Vosgien (88), tant au niveau EDF que des particuliers. Les habitants du Glesio (situés à env. 6 m du témoin lors de l'éclairage) n'ont rien noté de particulier le matin du 18/1/85, tant au niveau électricité ou du comportement de leur berger allemand resté à l'extérieur cette nuit-là. (M. N. note aucun aboiement durant son observation). De même au niveau des fermes du lieu-dit "Hergauchamps" à 500 m au Sud du témoin.

Gendarmerie: le 13 novembre 1985, le Commandant de la brigade de gendarmerie de Ste Marie/Mines confirma le fait que M. N. s'était rendu à cette brigade entre le 21 et 26 octobre 1985 pour dévoiler les faits. Le témoin fut considéré comme étant sérieux et digne de foi. Malgré cele, aucun procès-verbal ne fut établi les faits étant trop anciens.

Armée de l'Air, Armée de Terre, Groupements aériens civils, Etat Major de la FATAC: les nombreuses investigations (la dernière date de octobre 1986) ont prouvé qu'aucun appareil conventionnel ou hélicoptère ne pouvait se trouver dans la région le 18/09/45 [voir errata.] entre 4 h et 5 h du matin.

Le témoin se trouvait entre deux capteurs de sources + un poteau téléphonique du "Glesio". En reliant cet ensemble, nous formons un triangle dont les angles se terminent avec l'un de ces "objets" (les plus proches du témoin lors du cône de lumière).

[Légende photo:]Ensemble-photos: celui-ci situe la position du témoin lors de l'éclairage, tout en mentionnant la position "d'objets" par rapport à lui.

Note explicative: Flèche; emplacement exact du témoin lorsqu'il se retrouva dans le cône de lumière.
a) l'un des deux capteurs de source. Sorte de couvercle protégeant la sortie d'eau qui se trouve de suite entraînée dans un tuyau, traversant sous cette Nationale, alimentant le "Glesio". Il est important de noter que le témoin était à 7,50 mètres maximum de ce deuxième capteur de source lors du cône de lumière. b) il s'agit d'un poteau tél. PTT du Glésio. c) l'ancien restaurant dit " Giésio" habité en permanence depuis sept ans. d) l'antenne télé (pouvant capter uniquement les chaînes allemandes, vu les reliefs environnants). e) les jeunes sapins se trouvant à gauche du témoin. Selon les dires de M. N., ces sapins étaient les mieux éclairés, par cette clarté jaune/vert blafard.

Scan.

Environnement proche du témoin: (lors du faisceau conique et de l'éclairage). Forêt épaisse d'épicéas, pâturage à génisses du Glesio, clôtures non électr. Deux capteurs de source desservant le Glesio; l'un à + 10 m au NN/E, le deuxième à 7,50 m à l'Ouest. Faille géologique à + 500 m à l' Est. Ligne aérienne électrique, sens SUD -> NORD, à + 10 m.

Enquête psychologique: M. N. originaire de l'Aisne, réside en Alsace depuis 15 ans. Marié, cinq enfants. Parcourant à vélo les crêtes vosgiennes depuis 1981. Vie tranquille, anonyme. D'une personnalité instable. M. N. est néanmoins équilibré et n'aurait pu confondre un simple passage d'hélicoptère. Ne lit et ne visionne aucun sujet de S.F. Possède néanmoins le livre "Triangle des Bermudes". Croit à la réincarnation. Se tient au courant des faits ufologiques uniquement par la presse. Opinion du témoin vis-à-vis du phé-

(suite pas de page 34)

[Légende photo:] INTERPRETATION LIBRE (le phénomène vu d'un angle plus éloigné de la position du témoin lors de l'éclairage).

Ci-dessus, le phénomène tel que le décrit M. N. Suivant la position du phénomène (situé au S.-S.Ouest du témoin) et l'angle de prise de vue (vers le S/ S.Ouest) l'éclairage conique est orienté VERS le témoin. (Il s'agit bien sur d'une interprétation libre qui est néanmoins en rapport direct avec les déclarations de M. N. qui dira que le phénomène se présentait face à lui et non directement à la verticale. Dans quelques unes de ses déclarations N. soulignera que cette lumière de forme conique était dirigée VERS LUI ou POUR LUI. Qu'il se trouvait dans la zone d'éclairage).

Scan.

(suite de la page 33: cas "GLESIO"

nomène: "Un clin d'oeil du monde invisible qui nous entoure". Connaissance faible en astronomie. Caractère très pessimiste, M. N. est assez renfermé sur lui-même.

Conclusion de l'enquêteur: Etant donné l'importance de l'éclairage et le fait indéniable que ce faisceau conique était dirigé SUR LE TEMOIN, cette observation n'a rien de secondaire. Aucune autre précision ou information nouvelle n'est à faire. Le témoin est digne de foi. Son caractère pessimiste et philosophique n'a pas de raison d'obscurcir son témoignage.

Note: Dans LDLN 281-282, on lit cet errata:

a) HAUT-RHIN: SYNTHESE DU CAS GLESIO DU 18.09.85 (LDLN MAl-JUIN 1987), page 32: faute de frappe ou d'impression sur la date des faits - Voir chapitre "Enquêtes extérieures; Gendarmerie; Armée de l'Air ... en 1e et 2e colonne - Il s'agit bien du 18.09.85 comme le signale le titre.

Discussion:

Carte.

Il ne manque pas grand-chose à l'enquête d'Eric Antoine, si ce n'est de préciser que la Lune ne se lèvera qu'à 10:45 du matin le jour de l'observation. Je comprend bien que le phénomène ne ressemble en rien à la Lune, mais certains "sceptiques" arguent, non sans raison, qu'il est bon de toujours vérifier si la Lune est présente ou non.

Pour le reste, il est clair à mon avis qu'il n'y a aucun phénomène artificiel ou naturel "ordinaire" qui rendrait compte de cette observation, si elle s'est bien déroulée comme rapportée par le témoin.

Je pense que la "moins pire" explication est donc qu'il a vu la manifestation d'un "engin" d'origine extraterrestre, la seule faiblesse du cas étant l'unicité du témoin.

Evaluation:

Possible visiteurs extraterrestres.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 21 août 2022 Création, [aea1], [aea2].
1.0 Patrick Gross 21 août 2022 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 21 août 2022.