ALSACAT -> Accueil 

This page in EnglishClick!

ALSACAT:

ALSACAT est mon catalogue exhaustif à terme des affaires d'OVNIS en Alsace, qu'elles soient "expliquées" ou "inexpliquées".

Le catalogue ALSACAT donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier. Un index général et des sous-catalogues thématiques donnent accès à ces dossiers Alsaciens.

Cas précédent Cas suivant >

Cas d'Erstein, le 14 décembre 1944:

Numéro de cas:

ALSACAT-1944-12-14-ERSTEIN-1

Résumé:

Dans le journal des opérations de décembre 1944 du 415th NFS, escadron de chasse de nuit américain basé à Ochey, un extrait dit qu'un aviateur a vu une lumière rouge brillante à 2000 pieds allant vers l'est à 200 miles par heure, dans les environs d'Erstein, à 18:40 le 14 décembre 1944.

Le radar de bord état en panne, il n'a pas pu avoir de contact radar, mais il l'a suivi des yeux jusqu'à ce qu'elle s'éteigne.

Il n'a pas pu s'approcher assez près pour identifier l'objet avant qu'il ne s'éteigne.

Dans son rapport du 30 janvier 1945 au Tactical Air Command, l'officier de renseignement du 415th NFS, Fred Ringwald, avait compilé des observations par cette unité de ce que l'on appelait des "foo fighters", et indiquait pour celle-ci qu'elle avait eue lieu dans la nuit du 14 au 15 décembre 1944. Il ajoute que la lumière était grande.

Ringwald précisait que dans tous les cas qu'il liste où le pilote avait appelé la station de radar au sol et demandé s'il y avait un avion détecté dans la région, il avait reçu une réponse négative.

Un autre de ses journaux disait: "14/15 décembre 1944 - Mission 1 - 1735-1915 - Vu lumière qui paraissait 4 ou 5 fois plus grande qu'une étoile volant à environ 700 MPH près Erstein. Pas pu observer - Mauvaise visibilité."

Données:

Données temporelles:

Date: 14 décembre 1944
Heure: 18:40.
Durée: ?
Date du premier rapport connu: Décembre 1944
Délai de rapport: Heures, jours.

Données géographiques:

Département: Bas-Rhin
Commune: Erstein
Lieu: Depuis un Bristol Beaufighter à 330 mètres au voisinage d'Erstein, OVNI dans le ciel.
Latitude: 48.423
Longitude: 7.662
Rayon d'incertitude: 10 km

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 1
Nombre de témoins connus: 1
Nombre de témoins nommés: 0
Ages des témoins: Adulte.
Types de témoins: Pilote militaire.

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Rapport de mission U.S. Army Air Forces.
Type de lieu: Depuis un Bristol Beaufighter à 330 mètres, OVNI dans le ciel.
Conditions d'éclairage: Nuit.
OVNI observé: Oui
Arrivée OVNI observée: ?
Départ OVNI observé: ?
Entité(s): Non
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: Etonnés.
Interprétations des témoins: ?

Classifications:

Hynek: LN
ALSACAT: Non identifié, faible étrangeté.

Sources:

[Ref. aaf1:] 415TH NIGHT FIGHTER SQUADRON - U.S. ARMY AIR FORCES:

Scan.

RAPPORT DE MISSION

UNITE RAPPORTANTE: 415TH NIGH FIGHTER SQUADRON

MISSIONS D'INTRUDION: 2 MISSIONS 2 SORTIES DATE: 14/15 DEC.

RAPPORT

1. 1735-1915 -- ARRIVES SUR LA CIBLE AU V-8944 VU UN CONVOI DE PLUS DE 10 CAMIONS ALLANT AU SUD SUR L'AUTOROUTE A L'EST DU RHIN. MITRAILLE - 2 M/T DETRUITS ET 3 ENDOMMAGES. PATROUILLE DANS ZONE DE BREISACH - MAUVAISE VISIBILITE. VOL VERS LE NORD SUIVANT L'AUTOROUTE - 4 MILES AU NORD DE BREISACH VU UN CONVOI DE 20 OU PLUS M/T ALLANT VERS LE SUD. MITRAILLE A V-9050 - 4 M/T DETRUITS (1 EXPLOSE ET 3 ECLATENT EN FLAMMES). 3 M/T ENDOMMAGES. VU UNE LUMIERE QUI SEMBLAIT ÊTRE 4 OU 4 FOIS PLUS GRANDE QU'UNE ÉTOILE ELLANT À ENVIRON 200 MPH PRES D'ERSTEIN. IMPOSSIBLE DE L'OBSERVER - MAUVAISE VISIBILITE. GRANDS INCENDIES AU VOISINAGE DE V-7946.

2. 2230-0005 -- ARRIVES DANS LA ZONE CIBLE A PROXIMITE DE KARLSRUHE - REÇU UNE FLAK LOURDE ET INTENSE A KARLSRUHE. VOLE AUTOUR DE LA ZONE - METEO COUVERTE, DU RENTRER A LA BASE.

REVENDICATIONS DETRUITS ENDOMMAGES
TRANSPORTS A MOTEUR 6 6

PERTES
AUCUNE

[Ref. usa1:] U.S. ARMY AIR FORCE - JOURNAL DE GUERRE DU 415e NFS:

S E C R E T

JOURNAL DE GUERRE

415e ESCADRON DE CHASSE DE NUIT

[...Informations sans rapport avec le cas...]

BASE AERIENNE D'OCHEY, FRANCE - DECEMBRE 1944

15. Ce qui suit est un extrait du rapport des opérations: "J'ai vu une lumière rouge brillante à 2000 pieds allant vers l'E à 200 MPH dans les environs d'Erstein. En raison de la panne de l'AI [radar de bord] n'ai pas pu avoir de contact mais l'ai suivi par la vue jusqu'à ce qu'elle s'éteigne. Pas pu s'approcher assez près pour identifier l'objet avant qu'il ne s'éteigne."

[... Informations sans rapport avec le cas...]

Et:

14/15 décembre 1944 - Mission 1 - 1735-1915 - Vu lumière qui paraissait 4 ou 5 fois plus grande qu'une étoile volant à environ 700 MPH près Erstein. Pas pu observer - Mauvaise visibilité.

[Ref. rwd1:] FRED B. RINGWALD, RENSEIGNEMENT, U.S. ARMY AIR FORCES:

Note: le document qui suit a été présenté par le Project 1947, le site de recherches ufologiques historiques de Jan Aldrich, à www.project1947.com/fig/1945a.htm
Seuls l'entête, la fin, et la partie relative au cas documenté ici sont montrés.
Seuls les autres cas sont retirés, chacun étant montré dans son propre dossier dans ce catalogue.

Scan.

S E C R E T

1er W/Ind

D-W-2

QUARTIERS GENERAUX XII TACTICAL AIR COMMAND, APO #374, U.S. Army, 23 janvier 1945.

A: S-2, 415 Night Fighter Squadron.

Envoyé réglementairement avec le paragraphe 2 du 1er Ind.

[Signature]

LEAVITT CORNING, JR,.
Lt. Colonel, G.S.C,.
A/C du S, A-2.

2ème W/Ind

415th. NIGHT FIGHTER SQUADRON, APO #374, U. S. Army, 30 janvier 1945.

A: AC du S A-2. XII Tactical Air Command, APO 374, U.S. Army.

1. Conformément au paragraphe 2 du 1er In., les extraits suivants des rapports de Sortie de divers pilotes ayant rencontré le Phénomène Nocturne sont soumis pour votre information.

Scan.

Nuit du 14-15 décembre 1944 - "Au voisinage d'Erstein (V-9381) volant à 1000 pieds observé grande lumière rouge à 2000 ft. allant vers l'Est à 18:40 hrs. Se déplaçait à environ 200 MPH"

[... autres cas...]

S E C R E T

Scan.

2. Dans tous les cas où le pilote a appelé le Control GCI et a demandé s'il y avait un avion ennemi dans la zone, il a reçu une réponse négative.

[Signature.]

F. B. Ringwald
Capitaine, A.C.
Officier du Renseignement

* Foofighters est le nom donné à ces phénomènes par les équipages de combat de cet escadron.

S E C R E T

[Ref. awn1:] SARASOTA "HERALD-TRIBUNE":

[...]

Quelques extraits du journal de l'unité [le 415th NFS]:

[...]

15 décembre 1944: le rapport de la mission d'un pilote disait: "vu une lumière rouge brillante à 2.000 pieds vers l'est à 200 miles par heure dans les environs d'Erstein. En raison de la panne du radar, n'ai pas pu avoir un contact, mais suivi par la vue jusqu'à ce qu'il s'éteigne. Impossible de s'approcher assez près pour identifier l'objet avant qu'il ne se soit éteint".

[...]

[Ref. jve1:] JACQUES VALLEE:

Les lieutenants Henry Giblin et Walter Cleary ont vu un énorme objet enflammé au-dessus de leur avion le 27 novembre 1944 à Speyer, en Allemagne.

[... autres cas...]

Mais les observations de ce type ne sont pas très concluantes; d'énormes lumières oranges peuvent être provoquées par des reflets ou même par des phénomènes de distorsion atmosphérique, comme l'a souligné le Dr Menzel.

[... autre cas...]

Les lumières vues la nuit par les pilotes pendant la guerre ont été appelées "foo-fighters". Comme nous l'avons vu, il s'agissait de simples boules de lumière, rouges ou oranges, sans détails ni structure. Ils ne semblent pas avoir été détectés par les radars. Vus de nuit ou de jour, ils suivaient les avions jusque dans les nuages. Mais ces rapports doivent être considérés avec prudence, car le comportement des objets est très souvent celui d'une image déformée de l'avion lui-même ou du reflet d'un objet au sol. Les conditions de guerre, la naissance d'une nouvelle technologie impliquant des fusées, le guidage électronique et la peur omniprésente des "armes secrètes" rendent les observations de cette période difficiles à analyser.

[Ref. gld1:] GORDON LORE ET HAROLD DENEAULT:

Les auteurs indiquent qu'au petit matin d'une soirée de novembre 1944, le lieutenant Henry Giblin de Santa Rosa, en Californie, et son observateur radar, le lieutenant Walter Cleary de Worcester, Massachusetts, volaient à 1 000 pieds lorsqu'ils aperçurent une "énorme lumière rouge" à environ 1 000 pieds au-dessus d'eux. Ils ont chronométré l'objet à 200 miles à l'heure.

Les auteurs ont indiqué que la source est l'American Legion Magazine de décembre 1945, dans l'article "The Foo Fighters Mystery" de Joe Chamberlain.

[Ref. mbd1:] MICHEL BOUGARD:

L'auteur indique que le 27 novembre 1944, les lieutenants Henry Giblin et Walter Cleary étaient en mission dans la région située au sud de Mannheim quand, au-dessus de Speyer, ils aperçurent une énorme boule lumineuse orange qui se déplaçait à une vitesse de 400 km/h, à peine 500 m au-dessus de leur appareil. Les radars sont restés muets, indiquant qu'il n'y avait rien dans le ciel au moment de l'observation.

[Ref. jce1:] BULLETIN D'UFOLOGIE "JUST CAUSE":

Le bulletin de "Citizens Against UFO Secrecy" (CAUS) a publié qu'ils avaient réussi à obtenir les premiers rapports officiels des Foo Fighters dans les journaux de guerre du 415th Night Fighter Squadron et son résumé. Des extraits ont été cités, tels que:

Environ deux semaines se sont écoulées [à partir du 27 novembre 1944] avant la prochaine rencontre. Cette fois, le 415th avait été déplacé vers la base aérienne d'Ochey, en France. L'image 1613 [su microfilm des archives] indique:

15 décembre [1944] - "Ce qui suit est un extrait du rapport d'opérations: "J'ai vu une lumière rouge brillante à 2 000 pieds se dirigeant vers l'est à 200 mph à proximité d'Ernstein [sic]. En raison d'une panne de l'IA (radar d'interception aérienne), le contact n'a pas pu être détecté mais je l'ai suivi de vue jusqu'à ce qu'il s'éteigne. Je n'ai pas pu m'approcher suffisamment pour identifier l'objet avant qu'il ne s'éteigne.'"

[Ref. jce2:] BULLETIN D'UFOLOGIE "JUST CAUSE":

Le bulletin de "Citizens Against UFO Secrecy" (CAUS) avait rapporté que le 3 septembre 1992, leur éditeur Barry Greenwood avait exploré les Archives Nationales de Suitland, Maryland, USA, pour trouver plus de documents sur les Foo-Fighters émanant du 415th Night Fighter Squadron, et en avait trouvé, essentiellement des "Rapports de Mission". Barry Greenwood rapportait:

[...]

Le personnel des archives a fourni une grande boîte en carton contenant trois pieds de dossiers du 415th NFS et des groupes de bombardiers affiliés. La période couverte s'étendait de fin septembre 1944 à avril 1945. Il était évident que je passerais au moins une journée entière à examiner ce groupe. Les archives n'étaient pas dans le meilleur état possible, un fait qui devrait inquiéter vivement ceux qui s'intéressent au contenu des anciens dossiers, non seulement sur ce sujet mais sur n'importe quel sujet. La plupart des papiers étaient des copies en "pelure d'oignon", très fragiles et jaunissantes. D'autres rapports étaient sur du papier brun grossier, très cassant, dont des écailles se détachaient sur mes mains. Il n'était plus surprenant que, bien souvent, lorsque le CAUS demandait et recevait des dossiers gouvernementaux, les copies soient difficiles, et parfois impossibles, à lire. Nous sommes dans une course contre la montre car de nombreux documents gouvernementaux s'autodétruisent littéralement sur les étagères. Avec les millions de copies dont les Archives Nationales sont responsables, il n'y a tout simplement pas assez de personnel ou de ressources pour s'occuper de tout cela.

Ce qui est également devenu clair, c'est que le personnel des Archives Nationales ne constitue pas une autorité absolue sur les documents que nous avons obtenus concernant les OVNIS. La réponse que j'ai eue à une demande d'aide pour localiser un document particulier de l'Armée de l'Air portant un numéro d'identification a été: "Bonne chance, nous ne savons pas". Non pas qu'ils étaient de mauvaise volonté, mais l'Armée de l'Air avait perdu l'inventaire de ce groupe de documents. J'ai également eu une nouvelle appréciation des délais dans la réponse aux demandes FOIA. Il m'a fallu une bonne partie de la journée pour scanner minutieusement une boîte. J'étais dans une pièce avec environ trente à quarante personnes, qui avaient toutes leur propre agenda et leurs propres piles de papier à numériser. Tenez compte des demandes par courrier et les exigences imposées au personnel doivent être formidables. J'ai entendu une plainte de l'un d'entre eux qui devait porter lui-même des centaines de cartons pour répondre aux demandes des chercheurs rien que pour cette journée.

Les rapports de mission du 415e avaient tendance à être brefs dans leurs descriptions de tout. Il y a eu des rapports faisant état d'avions détruits, de bâtiments bombardés, de flak, de véhicules détruits; etc. Puis, dispersés parmi les informations, des rapports faisaient état d'étranges lumières dans le ciel.

Il donnait ensuite les 15 cas tels trouvés, dont:

14/15 décembre 1944 - Mission 1 - 1735-1915 - Vu une lumière qui semblait être 4 ou 5 fois plus grande qu'une étoile allant à environ 700 MPH près d'Erstein. Impossible d'observer - Mauvaise visibilité.

Greenwood notait:

Une caractéristique frustrante de ces rapports est leur brièveté. Il est difficile de formuler une hypothèse sur l'origine des Foo-Fighters lorsque des informations aussi fragmentaires sont disponibles. Il est parfois difficile de dire si les rapports de "lumières" émis par les pilotes étaient en l'air ou au sol, il faut donc faire preuve de prudence lors de la lecture de rapports où cela n'est pas clair.

[Ref. bgd1:] BARRY GREENWOOD:

Cette fois, 1a 415ème avait été déplacée à Ochey, France. Le cliché 1613 rapporte:

15 décembre: "Ce qui suit est extrait du rapport des opérations: "observé une vive lumière rouge à 2000 pieds se dirigeant vers l'est à 200 miles à l'heure, aux environs d'Ernstein [sic]. En raison d'une panne de mon radar d'interception, je n'ai pu verrouiller le phénomene, mais l'ai suivi visuellement jusqu'a son extinction. N'ai pu m'approcher suffisamment prés pour identifier l'objet avant sa disparition".

[Ref. bgd2:] BARRY GREENWOOD:

Barry Greenwood, dans un article sur les documents militaires sur les “Foo-Fighters” dans les archives militaires U.S., indiquait:

Un résumé des incidents [rapportés par les aviateurs du 415th Night Fighter Squadron des U.S. Army Air Forces] a été préparé par le capitaine F. B. Ringwald, officier du renseignement au quartier général 12 du Tactical Air Command, pour informer le S-2 du "phénomène nocturne" rencontré par les pilotes et daté du 30 janvier 1945.

Barry Greenwood citait ensuite 13 cas du rapport de Ringwald, dont celui-ci:

«Nuit du 14 au 15 décembre 1944 - Dans les environs d'Erstein (V-9381), volant à 1 000 pieds, observé une grande lumière rouge à 2 000 pieds allant en direction Est à 18h40. Voyageant à environ 200 MPH.

Barry Greenwood commentait au sujet de ces rapports:

Il est utile de souligner que ces pilotes faisaient la distinction entre les éclats de flak habituels envoyés par les tirs anti-aériens et ce qu'ils ont vu lors de ces incidents. On pourrait s’attendre à ce qu’en raison des progrès techniques réalisés au cours de la guerre, l’un des camps finisse par développer un nouveau type d’arme anti-aérienne capable de se comporter de manière intelligente dans la poursuite des avions ennemis. Le problème ici est qu'il n'existe aucun rapport connu ni d'un côté ni de l'autre faisant état de "Foo Fighters" abattant des avions. Les objets qui semblaient être "parfaitement contrôlés à tout moment" ne semblaient pas causer de dégâts mais accompagnaient simplement les avions dans leurs missions respectives sans interférer avec leurs missions.

En terminant son résumé, Ringwald déclarait que dans chaque cas où le pilote appelait le contrôle GCI [radar au sol] pour demander si des "Bogey A/C" [avions ennemis] étaient dans la zone, il avait reçu une réponse négative. Il a également été noté, ce qui est peut-être plus intéressant pour le public moderne, que ces objets étaient appelés "Foofighters".

[Ref. lhh1:] LARRY HATCH:

521: 1944/12/15 00:00 1 9:21:00 E 49:19:00 N 3331 WEU GER RHP 5:7
ERNSTEIN [sic],ALLEMAGNE:415th ESCADRON BOMBARDIER:BLVOL.BRILL./2K'alt:200mph:RDR EMEs:/r153p16
Ref#226 PHENOMENA bimensuel. SOS-OVNI France N° 12: EN VOL

[Ref. kml1:] KEVIN MCCLURE:

Cet ufologue cite un article de l'American Legion Magazine de décembre 1945, «intitulé 'The Foo Fighter Mystery', et écrit par un certain Jo Chamberlin:»

Mais quelques nuits plus tard [fin novembre 1944], le lieutenant Henry Giblin, de Santa Rosa, Californie, pilote, et le lieutenant Walter Cleary, de Worcester, Massachusetts, observateur radar, volaient à 1 heure (XX) pieds d'altitude lorsqu'ils ont vu une énorme lumière rouge à 1, (XX) pieds au-dessus d'eux, se déplaçant à 200 miles par heure. Comme l'observation a été faite au début d'une soirée d'hiver, les hommes ont décidé qu'ils avaient peut-être mangé quelque chose qui ne leur convenait pas et ne se sont pas précipités pour raconter leur expérience.

[Ref. dwn2:] DOMINIQUE WEINSTEIN:

Cas 66

15 décembre 1944

A proximité d'Erstein, Allemagne

A 18h40, le Lt Henry Giblin (pilote) et le Lt Walter Cleary (opérateur radar) pilotaient leur Beaufighter (USAAF 415th NFS) près d'Erstein (V-9381). Ils ont vu une lumière rouge brillante à 2 000 pieds se dirigeant vers l'est à 200 mph. La lumière rouge paraissait 4 à 5 fois plus grande qu'une étoile. Utilisant à l'IA (radar), l'équipage n'a pas pu détecter le contact, mais l'a suivi de vue alors qu'il poursuivait la lumière à une altitude de 1 000 pieds, dans l'espoir de se rapprocher pour mieux voir. Finalement, le feu rouge s'est éteint et a tout simplement disparu.

Sources: Journal du 415e Escadron de chasse de nuit de l'USAAF, décembre 1944, résumé du rapport d'opération (classé secret) / USAAF, Rapport du capitaine F.B. Ringwald, officier du renseignement, 415th Night Fighter Squadron, à l'A/C du S,A-2 XII Tactical Air Command, 30 janvier 1945, NARA I Strange Company, Keith Chester, 2007

(Ref. nip1:) "THE NICAP WEBSITE":

(1944) 14/15 décembre 1944; Erstein, Allemagne

Lumière rouge brillante et qui semblait être 4 ou 5 fois plus grande qu'une étoile volant à 200 mph. (Page 96,130 Réf.1)

La référence 1 est décrite en fin de document comme "Strange Company (2007), Keith Chester".

[Ref. cvn2:] CHRISTIAN VALENTIN:

L'ancien journaliste Christian Valentin a publié en 2012 un très intéressant livre retraçant l'histoire des observations d'OVNIS et autres soucoupes volantes en Alsace, des origines jusqu'en 1980.

Dans ce livre, il écrit un chapitre concernant les "Foo Fighters" avec une présentation générale de la question, puis une chronologie de cas.

Il indique que de fin septembre à fin novembre 1944, le 415ème escadron de chasse de nuit (415th NFS) américain était stationné sur la base de Dijon Longvic, avant de se déplacer sur l'ancienne base aérienne de Toul sur le plateau d'Ochey, réaménagée par le Génie américain avec une piste artificielle de 1200 mètres.

Une des observations rapportée était au 15 décembre 1944:

"Vu lumière rouge brillante à 2 000 pieds, allant vers l'Est à une vitesse de 200 Miles/heure (320 Km/h) au voisinage d'Erstein. Suite à défaillance des instruments de bord, n'ai pas pu prendre contact, mais ai suivi à vue jusqu'à sa disparition. N'ai pas pu approcher assez pour l'identifier."

Il indique que ceci est un extrait traduit de "War Diaries et Unit Reporting" - 145th Night Fighter Squadron, Ochey Air Base, France, selon Barry Greenwood, dans Just Cause N°32 et 33, CUFON - Computer UFO Network - Seattle, Washington, USA.

[Ref. tai1:] SITE WEB "THINK ABOUT IT":

Date: 14/15 déc. 1944

Lieu: Erstein, Germany

Heure:

Résumé: Lumière rouge brillante qui semblait être 4 ou 5 fois plus grande qu'une étoile volant à 200 mph.

Page 96,130 Ref.1

[Ref. jsn1:] JEAN-CLAUDE SIDOUN:

L'auteur indique que le 27 septembre 1944, les pilotes Henry Giblin et Walter Cleary ont signalé qu'ils ont été survolé de nuit par une énorme boule de feu qui volait au-dessus de leur avion à une vitesse d'environ 400 km/h.

Informations aéronef(s):

Le Bristol Type 156 "Beaufighter", surnommé "Beau", était un avion multi-rôles britannique développé pendant la Première Guerre mondiale. Il a été conçu à l'origine comme une variante de chasseur lourd du bombardier torpilleur Bristol Beaufort; il s'est avéré être un chasseur de nuit efficace, qui est entré en service dans la Royal Air Force (RAF) pendant la bataille d'Angleterre.

A l'origine, l'armement se composait de quatre canons de 20 mm et de six mitrailleuses de 0,303 pouces, mais de nombreuses variantes ont été construites; par exemple, les versions avaient la capacité de transporter en plus huit projectiles de roquettes, certaines avaient un canon Vickers 'K', le Beaufighter TF.Mk X était utilisé pour les opérations anti-navires.

Le Beaufighter Mk VIF était équipé du radar Mark VIII.

Ci-dessous: Beaufighter Mk VIF du 415th Night Fighter Squadron.

Beaufighter VIF 415th NFS.

Les Beaufighters ont servi dans les U.S. Army Air Forces jusqu'à la fin de la guerre, mais la plupart ont été remplacés par le P-61 "Black Widow" à partir de décembre 1944.

Discussion:

Carte.

Scan.

Insigne de veste du 415e NFS
montrant l'avion britannique Bristol Beaufighter
qu'ils utilisaient à ce moment.

Des équipages du 415th Night Fighter Squadron de l'U.S. Army Air Force ont rapporté leurs observations nocturnes de ce qu'ils ont appelé des "Foo Fighters" au-dessus de la vallée du Rhin alors occupée par les allemands, entre novembre 1944 et avril 1945, leur base étant à Dijon et à Ochey en France.

Leur avion au moment de ces événements était le Bristol Beaufighter britannique (Image ci-dessous), souvent désigné "Beau" dans les rapports de mission.

Leurs observations de "Foo fighters" ont apparemment cessées lorsque les allemands ont perdu l'Alsace.

Pour ce qui concerne cette observation:

Erstein est bien en France, à 17 km vers le Sud de Strasbourg.

La lune - on peut penser à une lune rousse ou une lune cachée partiellement par des nuages - peut être exclue, elle était couchée depuis 16 heures. Et Mars était couchée depuis 15:44. La mission avait débuté à 17:35.

Evaluation:

Non identifié, faible étrangeté.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 27 mars 2017 Création, [usa1], [rwd1], [awn1], [nip1], [awn1], [cvn2], [tai1].
1.0 Patrick Gross 27 mars 2017 Première publication.
1.1 Patrick Gross 14 avril 2024 Additions [jve1], [gld1], [mbd1], [jce1], [jce2], [bgd1], [lhh1], [dwn2], [nip1].
1.2 Patrick Gross 30 mai 2024 Addition [jsn1].
1.3 Patrick Gross 6 juin 2024 Addition [kml1].
1.4 Patrick Gross 8 juin 2024 Addition [bgd2].
1.5 Patrick Gross 16 juin 2024 Addition [aaf1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 16 juin 2024.