France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

2 octobre 1954, Chalon-sur-Saône, Saône-et-Loire:

Référence pour ce cas: 2-oct-54-Chalon-sur-Saône. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

D'après le journal régional La Bourgogne Républicaine, de Dijon, du 8 octobre 1954, il y avait eu des observations de "soucoupe" ou "cigare" dans la région de Châlon-sur-Saône, signalées par leur correspondant de presse.

Un habitant de Saint-Marcel-lès-Chalon avait vu dans le ciel au-dessus de cette localité, un objet "comme je n'en ai jamais vu" (sic), entouré "d'objets plus petits qui ressemblaient à des oiseaux et avait des reflets argentés".

Dans leur livre de "démystification" de la vague de 1954 "La Grande Peur Martienne", en 1979, Gérard Barthel et Jacques Brucker disaient que selon le journal Le Courier de Saône-et-Loire du 6 octobre 1954, le 2 octobre 1954, "De mystérieux engins ont survolé la région chalonnaise. Nous avons pu recueillir les impressions de l'un des témoins de cet étrange objet."

Ils citent: "- Je ne peux, nous a-t-il déclaré, dire qu'il s'agit d'une soucoupe volante; je dis simplement qu'il s'agit d'un objet comme je n'en ai jamais vu. Je me trouvais à Chalon, l'objet se situait à peu près au-dessus de Saint-Marcel. Il se présentait sous la forme d'un parachute ouvert mais sans parachutiste. Autour de l'objet d'autres objets plus petits. Avec la distance on pouvait les prendre pour des oiseaux paraissant évoluer. J'ai constaté qu'au cours de leurs évolutions et dans la lumière du soleil, ils avaient des reflets argentés. Je ne peux préciser davantage. J'ai, sur le point de prendre ma bicyclette pour approcher, craint de faire un déplacement inutile et que tout ait disparu avant mon arrivée."

En 1982, le groupe d'ufologie ADRUP donnera le même récit, comme provenant du journal Le Bien Public du 6 octobre 1954, lequel aurait conclu ainsi:

"La seule chose que nous ajouterons c'est que nous connaissons la bonne foi du témoin, qui n'a pas l'habitude de prendre des vessies pour des lanternes."

Rapports:

[Ref. bre1:] JOURNAL "LA BOURGOGNE REPUBLICAINE":

Scan.

Les soucoupes volantes (suite)
n'épargnent pas la région châlonnaise

Chalon-sur-Saône (de notre C.P.). -- Ainsi que l'on pouvait s'y attendre, et l'on s'étonne même d'avoir autant attendu, Châlons et sa région ajoutent, aujourd'hui, un chapitre aux romans des soucoupes et autres cigares volants.

C'est un habitant de Saint-Marcel-les-Chalon qui a vu, dans le ciel au-dessus de cette localité, un objet "comme je n'en ai jamais vu" (sic), entouré "d'objets plus petits qui ressemblaient à des oiseaux et avait des reflets argentés".

Un habitant de Mercurey est beaucoup plus catégorique et prodigue d'explication, qui a vu "deux toupies volantes se trouvant à une altitude d'environ 300 mètres, d'un diamètre de 5 à 6 mètres, le dessus légèrement bombée, lançant des lueurs violettes et jaune-rouge, et semblant se diriger vers le Creusot.

D'autres apparitions très fugaces sont également signalées sur la Bresse, patrie du poulet et du "noa".

... Ni la Nièvre

Nevers (de notre C.P.). -- Une habitante de Corbigny (Nièvre) a déclaré avoir vu, en plein jour, alors qu'elle étendait du linge dans son jardin, un engin lumineux de forme cigare, allongé, qui se déplaçait à grande vitesse. Celui-ci portait à sa partie inférieure deux disques. Montant à la verticale, ce cigare s'éteignit et disparut.

Un employé d'une administration de l'Etat a également affirmé avoir observé, au lieudit "Les Chaumes", un disque lumineux de grandes dimensions, de couleur jaune orangé, marchant à une vitesse vertigineuse. Cet engin laissé derrière lui une lumière blanche éblouissante.

Enfin, un artisan-menuisier a aperçu un engin de forme cylindrique, volant à très haute altitude. Celui-ci, qui émettait des lueurs rouges orangées, allait en direction nord-est.

[Ref. bbr1:] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Les deux auteurs citent le journal "Le Courier de Saône-et-Loire" du 6 octobre 1954 pour cette observation du 2 octobre 1954:

"De mystérieux engins ont survolé la région chalonnaise. Nous avons pu recueillir les impressions de l'un des témoins de cet étrange objet."

"- Je ne peux, nous a-t-il déclaré, dire qu'il s'agit d'une soucoupe volante; je dis simplement qu'il s'agit d'un objet comme je n'en ai jamais vu. Je me trouvais à Chalon, l'objet se situait à peu près au-dessus de Saint-Marcel. Il se présentait sous la forme d'un parachute ouvert mais sans parachutiste. Autour de l'objet d'autres objets plus petits. Avec la distance on pouvait les prendre pour des oiseaux paraissant évoluer. J'ai constaté qu'au cours de leurs évolutions et dans la lumière du soleil, ils avaient des reflets argentés. Je ne peux préciser davantage. J'ai, sur le point de prendre ma bicyclette pour approcher, craint de faire un déplacement inutile et que tout ait disparu avant mon arrivée."

Le groupe d'ufologie ADRUP donnera le même récit, comme provenant du journal Le Bien Public du 6 octobre 1954, lequel aurait conclu ainsi:

"La seule chose que nous ajouterons c'est que nous connaissons la bonne foi du témoin, qui n'a pas l'habitude de prendre des vessies pour des lanternes."

[Ref. via1:] BULLETIN D'UFOLOGIE "VIMANA 21":

JEUDI 7 OCTOBRE: DE MYSTERIEUX ENGINS ONT SURVOLE LA REGION CHALONNAISE -

Nous avons signalé dans un précédent numéro, qu'un curieux engin avait été aperçu au-dessus de la région châlonnaise. Le bruit fait autour des soucoupes volantes, dont les passages paraissent se multiplier, avaient donné une importance particulière à cette information. Nous avons pu recueillir les impressions de l'un des témoins. "Je ne peux dire qu'il s'agit d'une soucoupe volante. Je sais simplement qu'il s'agit d'un objet comme je n'en ai jamais vu. Je me trouvais à Châlon, l'objet se situait à peu près au-dessus de St Marcel. Il se présentait sous la forme d'un parachute ouvert, mais sans parachutiste. Autour de l'objet, d'autres objets plus petits, avec la distance on pouvait les prendre pour des oiseaux, paraissaient évoluer. J'ai constaté qu'au cours de leurs évolutions et dans la lumière du soleil, ils avaient des reflets argentés. Je ne peux préciser davantage. J'ai, sur le point de prendre ma bicyclette pour me rapprocher, craint de faire un déplacement inutile et que tout ait disparu avant mon arrivée." Nous donnons ce récit tel qu'il a été fait. La seule chose que nous ajouterons c'est que nous connaissons la bonne foi du témoin, qui n'a pas l'habitude de prendre des vessies pour des lanternes.

La source est indiquée être le journal Le Bien Public.

Explications:

Plusieurs explications sont possibles: groupe d'avions, groupe d'oiseaux, soies d'araignées dans le vent...

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Chalon-sur-Saône, Saône-et-Loire, oiseaux, parachute, Saint-Marcel, manoeuvre, reflets, journée

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 9 décembre 2005 Première publication.
1.0 Patrick Gross 27 février 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée.
1.1 Patrick Gross 2 octobre 2019 Additions [via1], Résumé.
1.2 Patrick Gross 14 janvier 2021 Addition [bre1]. Dans le Résumé, addition des informations provenant de [bre1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 14 janvier 2021.