France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

< Précédent  Tous  Suivant >

2 novembre 1954, Dogneville, Vosges:

Référence pour ce cas: 2-nov-54-Dogneville.
Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Dans son catalogue des cas vosgiens de 1954, François Diolez, dans le bulletin d'ufologie La Ligne Bleue Survolée?, du Cercle Vosgien Lumières Dans la Nuit, en 1984, notait plusieurs observations concordantes le 2 novembre 1954, dont l'une provenait du journal La Liberté de l'Est du 6-7 novembre 1954, qui titrant "Soucoupe ou météores?":

Le journal disait avoir reçu d'un de leurs lecteurs, M. Charles Durant, de Golbey, une lettre disant:

Je me permets de vous signaler par la présente que je pense avoir été témoin du même phénomène que celui observé par M. Paul Poirot demeurant à la ferme de "La Bataille".

Il était 6 h 10 mardi matin 2 novembre et je me rendais à mon travail. Je me trouvais rue de la Moselle à hauteur des garages de l'entreprise Meyer lorsqu'apparut le météore sur le ciel déjà blanc du jour naissant à la verticale apparente de Dogneville; sa course de gauche à droite, selon la trajectoire curviligne qui caractérise les corps célestes fut très bref deux seconde maximum, encore que la persistance rétinienne de l'image soit souvent cause d'exagération dans ce cas; immédiatement avant sa disparition qui eut lieu en direction apparente de la falaise du Saut-Le-Cerf, la tête de l'aérolithe parut se désintégrer après une courte extension ce qui se produit presque chaque fois, mais aucun bruit ne fut perceptible, sans doute du fait du grand éloignement réel de ce morceau de matière présumée cométaire.

Rapports:

[Ref. lbs1:] BULLETIN D'UFOLOGIE "LA LIGNE BLEUE SURVOLEE?":

Scan.

28°) CAS N° F/98/88541102 (01) (02) (03)

"LA BATAILLE" (VIOMENIL)
LE THOLLOY
DOGNEVILLE

MARDI 2 NOVEMBRE 1954 - 6 H 15 / 6 H 20 HL

Témoins:

M. Paul POIROT (LA BATAILLE)

M. Robert GEGONNE (LE THOLLOY)

M. Charles DURANT (DOGNEVILLE)

Sources: Articles de la Liberté de l'Est du 5 Novembre 1954 et du 6-7 Novembre 1954

LA BATAILLE:

"Le lendemain c'est à dire Mardi vers 6 H15, M. Paul POIROT demeurant également à "LA BATAILLE" entendant un léger ronronnement, sortit brusquement de chez lui et s'écria peu après: "Elle Tombe"! Les membres de sa famille furent rapidement dehors et apprirent qu'un disque vert dégageant des flammes de derrière luidescendait à grande vitesse vers une proche clairière. Tout le monde courut sur le point présumé de la chute mais on ne découvrit rien."

(Suite article du cas n° 27)

LE THOLLOY:

"Au cours de la même journée on apprenait que M. Robert GEGONNE agriculteur au THOLLOY avait aperçu le matin à la même heure un disque semblable au-dessus de la ferme qui venait bien du THOLLOY et se dirigeaient toujours vers BELRUPT.

(Suite article)

DOGNEVILLE:

"Soucoupe ou météores?

"A la suite de l'article du numéro d'hier, sous la rubrique de VIOMENIL, nous avons reçu d'un de nos lecteurs de GOLBEY, M. Charles DURANT, la lettre suivante: (...) Je me permets de vous signaler par la présente que je pense avoir été témoin du même phénomène que celui observé par M. Paul Poirot demeurant à la ferme de "LA BATAILLE".

"Il était 6 H 10 mardi matin 2 novembre et je me rendais à son [mon] travail. Je me trouvais rue de la Moselle à hauteur des garages de l'entreprise MEYER lorsqu'apparut le météore sur le ciel déjà blanc du jour naissant à la verticale apparente de DOGNEVILLE; sa course de gauche à droite, selon la trajectoire curviligne qui caractérise les corps célestes fut très bref 2 seconde maximum, encore que la persistance rétinienne de l'image soit souvent cause d'exagération dans ce cas; immédiatement avant sa disparition qui eut lieu en direction apparente de la falaise du SAUT-LE-CERF, la tête de l'aérolithe parut se désintégrer après une courte extension ce qui se produit presque chaque fois, mais aucun bruit ne fut perceptible, sans doute du fait du grand éloignement réel de ce morceau de matière présumée cométaire."

(Extrait de l'article)

Commentaires: Plusieurs observations à la même heure qui semblent concorder.

Explications:

Carte.

Cas négatif, le météore vers 6:15 ce jour-là.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Dogneville, Vosges, Charles Durant, Golbey, courrier, matin, rue de la Moselle, météore, curviligne, durée, bref, disparition, Saut-Le-Cerf, désintégration, silencieux

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 20 juin 2022 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 20 juin 2022.