France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

26 janvier 1954, Dijon, Côte-d'Or:

Référence pour ce cas: 26-jan-54-Dijon. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Vers 05:40 du matin le 26 janvier 1954, ce qui était de toute évidence un météore était passé sur le Nord-Est de la France.

Dans le journal régional La Bourgogne Républicaine, de Dijon, du 27 janvier 1954 en page 5, on se demandait s'il y avait eu un "Phénomène lumineux dans le ciel dijonnais?"

Le journaliste, de toute évidence le passsionné de soucoupes volantes Charles Garreau, indiquait que la veille vers vers 4:50 du matin, plusieurs habitant de Dijon auraient aperçu "une brusque traînée lumineuse, semblant suivre un corps allongé, de couleur orange."

Garreau a cru que ce n'était ni un météore ni une étoile filante, au motif qu'il semblait que le phénomène se soit produit sous les nuages qui étaient à environ 1500 mètres.

Il lançait un appel à témoin, qui permettra de récolter d'autres témoignages dans la région, avec une étendue géographique qui est typique de celle du passage d'un météore, comme le furent les descriptions.

Dans le journal régional La Gazette Provençale du 1er février 1954, on assurait que c'était "des Engins Célestes Lumineux", des "soucoupes volantes", que plusieurs personnes avaient été témoins du passage d'un corps céleste d'une grande intensité lumineuse, dans l'est de la France, la semaine dernière, alors qu'il "était à peine 5 heures", et que le ciel était assez couvert. Le journal ajoutait sans réaliser la contradiction:

"Un météore déboucha soudain du sud-est fonçant vers le nord-est en irradiant une intense lumière violette."

Le journal indique que les premiers à le signaler avaient été deux policiers dijonnais.

Dans son livre de fin 1954 sur les soucoupes volantes, l'écrivain de science-fiction et ufologue pionnier en France Jimmy Guieu indique que le 26 janvier 1954 dans le ciel dijonnais, vers 04:50 du matin, un objet lumineux, orange, allongé, suivi d'une traînée lumineuse était apparu.

Il allait vers le nord-ouest en projetant une clarté aveuglante sur toute la campagne. Guieu indique qu'il se déplaçait très bas, à moins de 1400 mètres, qui était l'altitude du plafond nuageux ce jour-là à 04:45 du matin.

Il indique que l'objet avait "brusquement projeté un puissant rayon violet qui a ensuite disparu rapidement pour faire place à une luminosité intense." Des témoins auraient été pris de panique à cause de sa basse altitude.

Rapports:

[Ref. lbr1:] JOURNAL "LA BOURGOGNE REPUBLICAINE":

Scan.

Phénomène lumineux
dans le ciel dijonnais?

Hier matin, vers 4 h. 50, plusieurs dijonnais aurait aperçu une brusque traînée lumineuse, semblant suivre un corps allongé, de couleur orange.

Il semble que le phénomène se soit produit sous les nuages, relativement bas (environ 1.500), ce qui excluerait l'hypothèse météore ou étoile filante.

Certains de nos lecteurs l'auraient-il également aperçu?

[Ref. lgp1:] JOURNAL "LA GAZETTE PROVENCALE":

Scan.

Dans l'est de la France

à cent kilomètres de distance
des Témoins dignes de foi
ont aperçu
des Engins Célestes Lumineux

DIJON. -- Les "soucoupes volantes" sont plus que jamais à l'ordre du jour. Plusieurs personnes ont été témoins du passage d'un corps céleste d'une grande intensité lumineuse, dans l'est de la France.

Le phénomène s'est produit la semaine dernière. était à peine 5 heures. Le ciel était assez couvert. Un météore déboucha soudain du sud-est fonçant vers le nord-est en irradiant une intense lumière violette.

Les premiers à le signaler furent deux policiers dijonnais. Mais les renseignements affluèrent bientôt et pour la première fois dans l'histoire déjà longue des "soucoupes volantes" cinq témoins avaient peur.

A Heuilles-sur-Saône, une institutrice fit la déclaration suivante.

- Ce fut presque aussi rapide qu'un aiclair [sic]. Je n'ai pas osé regarder l'engin plus d'une seconde tellement ça m'a impressionnée".

Deux autres déclarations très caractéristiques ont été faites par des témoins un demeurant à Til Châtel l'autre à Liffol le Grand qui ont déclaré qu'ils avaient eu l'impression que le ciel se fendait en deux. Ils ressentirent également une brûlure aux yeux et aux oreilles.

[Ref. lbr2:] JOURNAL "LA BOURGOGNE REPUBLICAINE":

Scan.

La chronique
des "soucoupes volantes"

Le 17 août dernier, plusieurs centaines de nos lecteurs étaient les témoins d'un phénomène sans précédent. Pendant 12 heures, un objet aérien resta immobile à une hauteur vertigineuse.

Le 26 janvier, vers 5 heures du matin, un bolide incandescent jetait la panique parmi les témoins de son apparition.

Ces deux observations feront l'objet de deux émissions de Radio Monte Carlo, mercredi 24, à 16 h. 30, et jeudi 25, à la même heure, au cours de l'émission de variétés "Zig-zags".

Ecoute recommandée: sur la bande des 43 m. en ondes courtes.

[Ref. jgu1:] JIMMY GUIEU:

L'écrivain de science-fiction et ufologue pionnier en France Jimmy Guieu indique que le 26 janvier 1954 dans le ciel dijonnais, vers 04:50 du matin, un objet lumineux, orange, allongé, suivi d'une traînée lumineuse est apparu.

Il évoluait en direction du nord-ouest en projetant une clarté aveuglante sur toute la campagne. Guieu indique qu'il se déplaçait très bas, à moins de 1400 mètres, qui était l'altitude du plafond nuageux ce jour là à 04:45 du matin.

L'objet a brusquement projeté un puissant rayon violet qui a ensuite disparu rapidement pour faire place à une luminosité intense. Des témoins ont été pris de panique à cause de sa basse altitude.

Un témoin de Nuit-Saint-Georges, Mr. Guyennot, dit à Jimmy Guieu:

"Je n'étais pas très rassuré et je me suis demandé si je n'avais pas rêvé."

Jimmy Guieu évoque deux autres témoins:

Mr. Monnet, de Tilchatel, roulait à bicyclette a été aveuglé au passage de l'objet.

Mr. Louis Jacquot, de Liffole-Grand dans les Vosges à 100 kilomètres de Tilchattel, qui a tenu ces propos dans sa déposition auprès des gendarmes:

"J'eus l'impression que le ciel se fendait en deux. Je ressentis en même temps comme une brûlure aux yeux et aux oreilles."

Jimmy Guieu ajoute que la commission d'enquête du groupe d'ufologie Ouranos, dont il faisait partie, a disposé de dizaines de relations de l'événement montrant que les témoins avaient été inquiétés et effrayés par le phénomène, "l'un d'eux n'osant plus regarder l'énorme astronef qui s'approchait," un autre percevant de la chaleur et un sifflement, un troisième étant ébloui par la chose bien qu'étant derrière ses persiennes, et un autre prenant la fuite.

[Ref. cpr1:] CLAUDE POHER:

En 1968-1969, avant que l'effort d'ufologie officielle du GEPAN ne soit mis en place, son futur dirigeant le Dr Claude Poher avait été un membre du groupe officieux d'ufologie GEPA, et a rassemblé et encodé sur ordinateur plus de 700 rapports d'OVNIS sur lesquels des calculs statistiques sur des facteurs multiples pouvaient être menés. Dans le fichier se trouvaient un certain nombre de rapports français d'OVNIS pour 1954, dont celui-ci.

Pour la lisibilité, une interprétation décodée des données est fournie ici après le code original qui était une chaîne de 80 caractères. Le décodage a été fait selon les indications originales, le numéro de code et sa signification générique sont données. N'oubliez pas que la signification générique de chaque code est une catégorie prédéfinie, et non pas le détail spécifique effectif. Par exemple, si l'âge du témoin principal était de 33 ans, le codage aurait alloué le nombre "3" qui correspond à la catégorie "adulte de 21 à 59 ans."

Code original:2646592601195404501JAB100003051013ZZZZ034000100000000000000000001000010000000000
Lieu:Dijon - France
N. de cas:2646
Code source:59
Nature source:J. Guieu: Les soucoupes volantes viennent d'un autre monde
Jour:26
Mois:01
Année:54
Heure:05
Minutes:50
Type d'heure:1 = heure locale
Nombre de témoins:B = plusieurs dizaines
Témoin principal connu nominativement:1 = nom(s) indicated
Age du témoin principal:0 = pas d'indication
Occupation du témoin principal:0 = pas d'indication
Enquête officielle:0 = pas d'indication
Météo:3 = ciel couvert à haute altitude
Durée:0 = pas d'indication
Distance minimale témoin - phénomène:5 = de 1 à 3 km
Méthode d'observation:1 = oeil nu
Nombre "d'objets" observés simultanément:01 = 1
Forme "d'objet" (terminologie des témoins):3 = cigare, cylindre, fusée
Dimensions du phénomène:ZZZZ = pas d'indication
Couleur du phénomène observé:03 = orange, couleur de feu
Luminosité du phénomène:4 = intense, éblouissant, brillant
Lumières ou projecteurs sur le phénomène:0 = pas d'indication
Vitesse de déplacement du phénomène:0 = pas d'indication
Accélération du phénomène:0 = pas d'indication
Trajectoire du phénomène:1 = ligne droite ou très large courbe
Sons perçus durant l'observation:0 = pas d'indication
Hauteur angulaire maximale de l'observation (horizon = 0°):0 = pas d'indication
Nature du lieu d'atterrissage:0 = pas d'indication
Nombre de points de contact avec le sol:0 = pas d'indication
Traces d'atterrissage:0 = pas d'indication
Observation "d'occupants"0 = pas d'indication
Taille des "occupants" observés:00 = pas d'indication
Tenue des "occupants":00 = pas d'indication
Tenue:0 = pas d'indication
Comportement général des "occupants":0 = pas d'indication
Interaction des "occupants" avec le(s) témoins(s):0 = pas d'indication
Tête, cheveux:0 = pas d'indication
Voix, respiration, menton:0 = pas d'indication
Peau:0 = pas d'indication
Yeux:0 = pas d'indication
Bouches:0 = pas d'indication
Détails divers:0 = pas d'indication
Effets thermiques:1 = effet thermique ressenti par le témoin
Effets lumineux:0 = pas d'indication
Effets magnétiques (ou électromagnétiques):0 = pas d'indication
Odeur perçue par le(s) témoin(s):0 = pas d'indication
Effets physiologiques sur le(s) témoin(s):0 = pas d'indication
Effets psychologiques sur le(s) témoin(s):1 = crainte, état de choc, fuite
Effets sur des animaux:0 = pas d'indication
Autres effets rapportés:0 = pas d'indication
Nébulosité:0 = pas d'indication
Oscillations, émission de matière:0 = pas d'indication
Rotation, vol en formation:0 = pas d'indication
Disparition instantanée:0 = pas d'indication
Halo autour du phénomène:0 = pas d'indication
Interaction témoin / phénomène (en complément des autres rubriques):0 = pas d'indication
Dessin ou photo:0 = pas d'indication
Détails de structure observés:0 = pas d'indication

[Ref. via3:] MAGAZINE D'UFOLOGIE "VIMANA 21" - ADRUP:

Ce magazine a listé ce cas:

54 01 26 4H50 LN Dijon

[Ref. via2:] BULLETIN D'UFOLOGIE "VIMANA 21":

54 01 26 / DIJON / 4H50 / LN / P /

Vers 4h50, plusieurs personnes ont aperçu dans le ciel une traînée fulgurante qui se déplaçait sans bruit, au-dessus de la ville.

Durée: quelques secondes et altitude faible. Observée dans de nombreux endroits en Côte d'Or: Pontailler, Saulon la Chapelle, Til Châtel, St Maurice sur Vingeanne et Nuits st Georges.

(Source: Alerte dans le ciel, Ch. Garreau, p. 104 à 106, Bien Public, 27.1.54)

[Ref. lgs1:] LOREN GROSS:

[... Autre cas...]

26 janvier.

"Je me suis senti plutôt troublé au début."

Encore un autre phénomène du genre "sorte de météore" a filé au-dessus de gens terrorisés en France. A 4:50 heure du matin le 26 janvier une chose étrange est apparue au-dessus de Dijon en allant vers le nord-ouest, un ovale orange géant répandant un jet de vapeur éblouissante derrière lui. La chose a dégagé une lumière considérable, dont une partie était un rayon violet momentané. Il est peu probable que l'objet ait été un météore s'il y avait n'importe quelle vérité dans les rapports qui placent son passage à une altitude de moins de 4.000 pieds. Nous savons qu'un plafond de nuage était à 4.000 pieds ainsi à moins que la couche ait été très dispersée il semble évident que l'objet était au-dessous de ce niveau étant donné sa brillance. Bien que cela ait pu ne pas avoir été une "soucoupe," ses effets étaient néanmoins dérangeants. A Nuits-Saint-Georges, un Mr. Guyennot a été cité comme disant: "Je me senti plutôt troublé au début et je me suis demandé si je rêvais." 58. Un autre camarade est devenu aveuglé momentanément, et encore un autres, M. Louis Jacquot de la ville de Liffol-le-Grand, a dit à la police: "C'est comme si le ciel s'était fendu en deux. J'ai eu une sensation brûlante vive dans mes yeux et oreilles." 59. Certains ont couvert leurs yeux dans la crainte, alors que d'autres pris de crainte couraient chercher la sécurité. 60.

[... Autre cas...]

Les sources "58". "59" et "60" se rapportent à: "Guieu, Jimmy. Flying Saucers Come Worn Another World, p.148."

[Ref. rbt1:] JOURNAL "LA GAZETTE DE COTE-D'OR":

[... Autres cas ...]

Lumière intense - 26 janvier 1954, Dijon

4h50, la ville est endormie. Un objet lumineux déchire le ciel dijonnais. Il évolue à très basse altitude en direction du nord-ouest. La lumière qu'il dégage est aveuglante, intense. Avant de disparaître l'objet projette un puissant rayon violet qui ne manquera pas d'effrayer quelques malheureux. "Je n'étais pas très rassuré et je me suis demandé si je n'avais pas rêvé?" dira monsieur Guyennot de Nuits-Saint-Georges. Différents témoins résidant à plusieurs dizaines de kilomètres les uns des autres diront avoir assisté au même phénomène. Louis Jacquot notamment, un vosgien de Liffole-Grand, déclare aux gendarmes avoir "eu l'impression que le ciel se fendait en deux et avoir ressenti une brûlure aux yeux et aux oreilles".

[... Autres cas ...]

[Ref. lcn1:] LUC CHASTAN:

Une fiche indique qu'en "Côte d'or" à Dijon le 26 janvier 1954 à 04:50 heures "Des dizaines de témoins ont observés alors que le ciel était couvert à haute altitude, un objet en forme de cigare orange suivi d'une trainée lumineuse. Il projetait des lueurs aveuglantes sur toute la campagne et évoluait en ligne droite en direction du Nord Ouest. Il était trés bas à moins de 1400 mètres altitude des nuages ce jour là. Il projeta brusquement un puissant rayon violet qui disparut rapidement et fit place à une luminosité intense Certains témoins aurait ressentis une chaleur, d'autres prirent peur face au phénomène."

Les sources sont notées comme "Les Universons par Poher Claude ** http://www.premiumwanadoo.com/universons/" et "Les soucoupes volantes viennent d'un autre monde par Guieu Jimmy ** Fleuve Noir 1954".

[Ref. uda1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 26 janvier 1954 à 04:50 à Dijon, France, "Un objet a été observé par 11 témoins (Guyennot)."

Les sources sont indiquées comme Poher, Claude, Etudes Statistiques Portant sur 1000 Temoignag, l'Auteur, non daté; Schoenherr, Luis, Computerized Catalog (N = 3173).

[Ref. ubk1:] "UFO-DATENBANK":

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19540126 26.01.1954 Dijon France
19540126 26.01.1954 Lorraine France 05.00 NL
19540129 29.01.1954 Dijon France

Explications:

Le météore du 26 janvier 1954 à 04:50.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Dijon, Côte-d'Or, lumineux, orange, violet, policiers, allongé, traînée, rayon, nuages, violet, multiple, brûlure, effets, chaleur, sifflement, bas, éblouissant, peur, bicyclette

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 24 mars 2005 Première publication.
1.0 Patrick Gross 24 février 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [lcn1], [uda1].
1.1 Patrick Gross 25 juin 2010 Addition [cpr1].
1.2 Patrick Gross 22 juillet 2010 Addition [rbt1].
1.3 Patrick Gross 31 octobre 2016 Additions [er1], [lgs1], [ubk1].
1.4 Patrick Gross 31 janvier 2019 Additions [via2], Résumé.
1.5 Patrick Gross 11 janvier 2021 Addition [lgp1]. Dans le Résumé, addition des informations de [lgp1].
1.6 Patrick Gross 29 janvier 2021 Addition [lbr1]. Dans le Résumé, addition des informations de [lbr1].
1.7 Patrick Gross 7 mars 2021 Addition [lbr2].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 7 mars 2021.