France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

20 octobre 1954, Zinnkoepflé, Haut-Rhin:

Référence pour ce cas: 20-oct-54-Zinnkoepflé. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal régional L'Alsace, avait rapporté cette observation près de Soultzmatt le 20 octobre en page 5 de leur édition du 21 octobre 1954:

"Alors qu'elle aidait à vendanger lundi dernier au Zinnkoepfle, une jeune fille de Soultzmatt, Mlle Mimie Fleck, aperçut en plein jour, à une hauteur de 2.000 à 3.000 m, un objet volant brillant d'une forme allongée. L'appareil, venant de la direction de Guebwiller, avançait à une très grande vitesse, puis, arrivé au-dessus du vignoble de Soultzmatt, il s'arrêta pendant quelques instants pour disparaître finalement en direction du Nord."

Le cas bien que de description très insuffisante, a été repris brièvement dans la presse nationale, et plus tard dans des catalogues d'ufologie.

Les deux "sceptiques" Gérard Barthel et Jacques Brucker ont écrit en 1979 avoir retrouvé le témoin, qui a dit que cela s'était passé tôt le matin, qu'elle n'aurait pas pu indiquer une altitude, qu'il n'y avait pas eu d'arrêt, et qu'elle n'avait pas parlé d'objet mais de phénomène lumineux.

Rapports:

[Ref. lae1:] JOURNAL "L'ALSACE":

Scan

NOUVELLES REGIONALES

Une soucoupe, un cigarre [sic] et une sphère volants au-dessus de Guebwiller

Hier matin, vers 7 h. 40, M. Pierre Ackermann, employé à la filature de Guebwiller, a aperçu, alors qu'il sortait de la rue de Lure, un disque rond d'un brillant intense, venant des hauteurs de l'Oberlinger et qui disparut derrière le Kreyenbach. Le tout n'avait duré qu'environ 10 secondes. Ce que M. Pierre Ackermann affirme être une soucoupe évoluait sans bruit à une hauteur de 300 à 400 mètres. Le disque mesurait à cette distance environ 30 à 40 centimètres. Il est à remarquer que M. Pierre Ackermann était particulièrement bien placé, pour suivre les évolutions de la soucoupe, puisqu'il se dirigeait perpendiculairement à celle-ci.

Deux élèves du collège Classique de Garçons, qui à la même heure se rendaient à l'école, affirment avoir également vu le disque volant.

D'autre part, un jeune homme de Rouffach, M. Lucien Flesch, affirme avoir vu, alors qu'il se rendait à son travail et qu'il passait à proximité d'Issenheim, un objet sphérique, aux reflets métalliques. Cet objet, qui avait un diamètre d'environ 5 ou 6 mètres, semblait être arrêté à un mètre du sol.

Pris de terreur devant cette apparition pour le moins étrange, le jeune homme pédala à toute allure et rejoignit son lieu de travail à Guebwiller, où il fit à ses camarades le récit de sa curieuse aventure. D'autre part, cinq habitants de Bergholtz qui se rendaient à leur travail, auraient également aperçu cette sphère, alors qu'elle s'élevait dans les airs. M. Flesch, voulant se rendre compte si cet engin mystérieux avait laissé quelque trace, revint sur les lieux, mais n'y releva cependant rien de particulier.

Alors qu'elle aidait à vendanger lundi dernier au Zinnkoepfle, une jeune fille de Soultzmatt, Mlle Mimie Fleck, aperçut en plein jour, à une hauteur de 2.000 à 3.000 m, un objet volant brillant d'une forme allongée. L'appareil, venant de la direction de Guebwiller, avançait à une très grande vitesse, puis, arrivé au-dessus du vignoble de Soulztmatt, il s'arrêta pendant quelques instants pour disparaître finalement en direction du Nord.

[Ref. cmn1:] JOURNAL "CENTRE MATIN":

Une soucoupe volante format 4 C.V. se pose à Oran

LES SOUCOUPES VOLANTES SE SONT MANIFESTEES PRINCIPALEMENT LA NUIT DERNIERE, AU-DESSUS DE LA NORMANDIE. A EN CROIRE PLUSIEURS PERSONNES, DONT Mlle MICHELLE VITKOSUSKY, CLERC DE NOTAIRE, PLUSIEURS ENGINS NON IDENTIFIES ONT EVOLUE DURANT DEUX HEURES. D'UN ENGIN VIOLEMMENT ECLAIRE, ET POSE DANS UN CHAMP, A GAUCHE DE LA ROUTE DE SAINT-VALERY-EN-CAUX, S'ECHAPPAIENT DES DISQUES LUMINEUX QUI PRENAIENT RAPIDEMENT DE LA HAUTEUR, POUR REGAGNER ENSUITE LEUR POINT DE DEPART.

Un cigare volant exécuta le même manège. Deux autres engins aperçus non loin de la falaise de Mers-les-Bains, semblaient correspondre par signaux avec le premier groupe. Il faut ajouter que les gendarmes qui ont effectué une enquête sur place, n'ont relevé aucune trace de ce mystérieux carrousel.

Un phénomène un peu semblable aurait été observé au-dessus de Vic-Bigorre, par un groupe d'une dizaine d'étudiants qui s'entraînaient sur un terrain de sport. Ils auraient vu quatre disques en formation qui semblaient tourner sur eux-mêmes à grande vitesse.

Plusieurs témoignages ont été recueillis en Alsace. L'un des témoins, Lucien Fiesch [Fisch] a aperçu près de Issenheim, un engin sphérique d'environ 6 mètres de diamètre qui stationnait à un mètre du sol. Pris de peur, M. Fiesch [Fisch] s'éloigna et regagna son lieu de travail.

A Guebwiller, M. Pierre Ackerman a déclaré avoir aperçu dans le ciel un disque brillant qui se déplaçait silencieusement à environ 400 mètres d'altitude. Deux collégiens ont confirmé cette déclaration.

Une habitante de Soultzmatt, a déclaré avoir observé un engin de forme allongée qui se déplaçait à très grande vitesse.

Un autre témoignage vient de la Nièvre. L'autobus Lormes-Nevers se dirigeait vers cette dernière ville, lorsque, près de Saxi-Bourdon, le conducteur stoppa et s'écria: "une soucoupe", tous les passagers descendirent et distinguèrent, à les en croire, un disque brillant comme de l'aluminium, à 70 ou 80 mètres d'altitude.

Le dernier témoignage est celui d'un facteur de la gare de Saint-Pierre-la-Cour, qui vit dans le ciel un disque, répandant des rayons lumineux oranges.

* * *

Mercredi matin, vers 3 heures, M. Gaston Blanquère, demeurant à Oran, revenait avec des passagers à bord de son auto. Peu après le village de Jean-Mermoz, l'attention des automobilistes fut attirée par une vive lueur venant du sud et qui grossissait rapidement.

Un disque lumineux traversa la route au-dessus d'eux, descendit quelques centaines de mètres plus loin et parut prendre contact avec le sol.

L'engin avait la grosseur d'une petite automobile. Il se composait d'une coupole supérieure d'où sortait une lueur jaune. La partie inférieure du disque laissait échapper une gerbe lumineuse bleuâtre. Des sortes de phares très puissants balayaient la plaine.

Dix minutes plus tard, la luminosité s'atténua et l'engin, prenant de la hauteur, s'éloigna rapidement et sans bruit.

Le commissaire de police du Sig, au cours de son enquête, vit confirmer ces déclarations par un fellah d'un douar voisin.

[Ref. nnm1:] JOURNAL "LE NOUVEAU NORD MARITIME":

Scan

Elles connaissent la chanson

Les "soucoupes volantes"
viennent
revoir la Normandie

Paris, 21. -- Dans la nuit de mardi à mercredi, les soucoupes volantes se sont manifestées principalement au-dessus de la Normandie. A en croire diverses personnes, plusieurs engins non identifié ont évolué durant deux heures. D'un engin violemment éclairé, et posé dans un champ, à gauche de la route de Saint-Valery-en-Caux, s'échappaient des disques lumineux qui prenaient rapidement de la hauteur, pour regagner, ensuite, leur point de départ. Un cigare volant exécuta le même manège. Deux autres engins aperçus non loin de la falaise de Mers-les-Bains semblaient correspondre par signaux avec le premier groupe. Il faut ajouter que les gendarmes qui ont effectué une enquête sur place n'ont relevé aucune trace de ce mystérieux carrousel.

Un phénomène un peu semblable aurait été observé au-dessus de Vic-Bigorre par un groupe d'une dizaine d'étudiants qui s'entraînaient sur un terrain de sport. Ils auraient vu quatre disques en formation qui semblaient tourner sur eux-mêmes à grande vitesse.

Plusieurs témoignages ont été recueillis en Alsace. L'un des témoins, Lucien Flesch a aperçu près de Issenheim, un engin sphérique d'environ 6 mètres de diamètre qui stationnait à un mètre du sol. Pris de peur, M. Flesch s'éloigna et regagna son lieu de travail.

Une habitante de Soultzmatt, Mme Fleck, a déclaré avoir observé hier après-midi un engin de forme allongée qui se déplaçait à très grande vitesse.

Un autre témoignage vient de la Nièvre, l'autobus Lormes-Nevers se dirigeait vers cette dernière ville lorsque, près de Saxi-Bourdon, le conducteur stoppa et s'écria: "Une soucoupe". Tous les passagers descendirent et distinguèrent, à les croire, un disque brillant comme de l'aluminium, à 700 ou 800 mètres d'altitude.

Le dernier témoignage est celui d'un facteur de la gare Saint-Pierre la Cour, qui vit dans le ciel un disque répandant des rayons lumineux orange.

Soucoupes volante
format 4 C.V.
en Oranie

Oran, 21. -- Hier matin, vers 3 heures, M. Gaston Blanquère demeurant à Oran, revenait avec des passagers à bord de son auto. Peu après le village de Jean Mermoz, l'attention des automobilistes fut attirée par une vive lueur venant du sudet qui grossissait rapidement. Un disque lumineux traversa la route au-dessus d'eux, descendit quelques centaines de mètres plus loin et parut prendre contact avec le sol. L'engin avait la grosseur d'une petite automobile. Il se composait d'une coupole supérieure d'où sortait une lueur jaune. La partie inférieure du disque laissait échapper une gerbe lumineuse bleuâtre. Des sortes de phares très puissants balayaient la plaine.

Dix minutes plus tard la luminosité s'atténua et l'engin, prenant de la hauteur, s'éloigna rapidement et sans bruit.

Le commissaire de police de Sig, au cours de son enquête, vit confirmer ces déclarations par un fellah d'un douar voisin.

[Ref. ppe1:] JOURNAL "PARIS-PRESSE":

Scan

Le dernier modèle de soucoupe volante est en forme de 4 CV.

Le plus troublant dans le mystère des soucoupes volantes, c'est qu'elles se manifestent aux yeux de gens qu'une instruction primaire supérieure et la gravité de leurs fonctions protègent des superstitions vulgaires et des rêveries de bonnes femmes.

Comment mettre en doute la parole de M. Jean Gambier, agent de police assermenté à Hesdin (Pas-de-Calais) et de Mme Michèle Vitkosusky, clerc de notaire en Normandie! M. Jean Gambier se rendant à son service a vu, au-dessus de la forêt un engin de forme allongée dont la partie supérieure était rouge vif. Le centre d'un blanc éclatant et dont la partie inférieure laissait derrière elle une traînée d'étoiles. L'appareil prit rapidement la verticale et disparut à une allure vertigineuse.

D'autres observateurs ont vu la soucoupe de Mme la clerc de notaire. C'était près de Saint-Valery-en-Caux. Plusieurs engin, non identifiés - des soucoupes, parbleu ! - ont évolué pendant deux heures. L'un d'eux, violemment éclairé, s'est posé dans un champ. Deux autres, aperçus non loin de la falaise de Mers-les-Bains, semblaient correspondre avec le premier groupe. Hélas quand les gendarmes survinrent, pour verbaliser, bernique! Les soucoupes avaient disparu: elles ne devaient pas être en règle.

Le chauffeur du car Lormes-Nevers et ses passagers, ont également vu une soucoupe. M. Lucien Fiesch, d'Issenheim en Alsace, également, qui saisi de crainte court encore. Et aussi M. Pierre Ackermann, de Guebwiller. Et encore Mlle Fleck, de Soulzmatt (Bas-Rhin). Sans oublier les pyrénéens de Vic-Bigorre, le facteur de la gare de Saint-Pierre-la-Cour, MM. Roumy, Houard et Fressard, à Cheverron [sic]; et les élèves de l'institut Saint-Cyr, à Clevers.

Citrouille volante

Le cas le plus extraordinaire a été noté par un automobiliste algérien, M. Gaston Blanquère qui, près du village de Jean-Mermoz aperçut une soucoupe en forme de 4 CV Renault. Elle se composait d'une coupole supérieure d'où sortait une lueur jaune, laissait échapper une gerbe lumineuse bleuâtre à sa partie inférieure et balayait enfin la plaine de phares très puissants.

Impossible de confondre cette soucoupe-là avec l'humble citrouille vidée et éclairée par une bougie que les villageois de Momy (Basses-Pyrénées) ont pourchassée hier, armés de fourches, de pioches et de fusils.

[Ref. nll1:] JOURNAL "NORD LITTORAL":

Scan

LES SOUCOUPES VOLANTES
en Normandie et en Alsace

Paris, 21 oct.

Les soucoupes volantes se sont manifestées principalement la nuit dernière, au-dessus de la Normandie. A en croire plusieurs personnes dont Mademoiselle Michèle Vitkosuski, clerc de notaire, plusieurs engins non identifiés ont évolué durant deux heures. D'un engin violemment éclairé, et posé dans un champ, à gauche de la route de Saint-Valéry-en-Caux, s'échappaient des disques lumineux qui prenaient rapidement de la hauteur, pour regagner ensuite leur point de départ. Un cigare volant exécuta le même manège. D'autres engins aperçus non loin de la falaise de Mers-les-Bains semblaient correspondre par signaux avec le premier groupe. Il faut ajouter que les gendarmes qui ont effectué une enquête sur place n'ont relevé aucune trace de ce mystérieux carrousel.

Un phénomène un peu semblable aurait été observé au-dessus de Vic Bigorre, par un groupe d'une dizaine d'étudiants qui s'entraînaient sur un terrain de sport. Ils auraient vu quatre disques en formation qui semblaient tourner sur eux-mêmes à grande vitesse.

Plusieurs témoignages ont été recueillis en Alsace. L'un des témoins, Lucien Fiesch, a aperçu près de Issenheim, un engin sphérique d'environ six mètres de diamètre qui stationnait à un mètre du sol. Pris de peur, M. Fiesch s'éloigna et regagna son lieu de travail.

A Guebwiller, M. Pierre Ackermann a déclaré avoir aperçu dans le ciel, un disque brillant qui se déplaçait silencieusement à environ quatre cent mètres d'altitude. Deux collégiens ont confirmé cette déclaration.

Une habitante de Soultzmatt, Mademoiselle Fleck, a déclaré avoir observé cet après-midi, un engin de forme allongée qui se déplaçait à très grande vitesse.

Un autre témoignage vient de la Nièvre. L'autobus Lormes-Nevers se dirigeait vers cette dernière ville lorsque, près de Saxi-Bourbon, le conducteur stoppa et cria: "Une soucoupe!". Tous les passagers descendirent et distinguèrent, à les croire, un disque brillant comme de l'aluminium, à sept ou huit cent mètres d'altitude.

Le dernier témoignage est celui d'un facteur de la gare Saint-Pierre-la-Cour, qui vit dans le ciel un disque répandant des rayons lumineux orange.

[Ref. bbr1:] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Les deux auteurs et ufologues indiquent qu'ils prennent en exemple un article dans le journal L'Alsace qui a été archivée par Mme Gueudelot, l'archiviste du magazine d'ufologie Lumières Dans la Nuit. Ils donnent le texte suivant comme étant paru dans ce journal:

"En allant vendanger au Zinnkoeplfer [sic, Zinnkoepflé], Mademoiselle Fleck a aperçu à 200 ou 300 mètres d'altitude, un objet inconnu brillant et de forme allongée. L'appareil venait de la direction de Guebwiller et avançait à grande vitesse, puis arrivé au-dessus du vignoble de Soultzmatt, il s'arrêta pendant quelques instants pour se diriger ensuite vers le nord."

Les deux auteurs notent que les détails sont vagues, qu'il manque l'heure, qu'il y a arrêt et faible altitude, et que l'on peut assimiler l'observation à celle d'un météore.

Pour en être sûr, indiquent-ils, ils ont mené une longue enquête pour retrouver Mlle Fleck, ce qui a été difficile car elle s'était mariée, mais que par chance ils l'ont retrouvée et qu'elle leur a dit que l'observation avait eu lieu tôt le matin et qu'il n'y avait pas eu d'arrêt. Elle leur a précisé qu'elle n'a pas pu déterminer d'altitude car l'observation était trop brève et qu'elle n'a pas parlé "d'objet" mais de phénomène lumineux.

Barthel et Brucker en concluent qu'elle n'a pas vu une soucoupe volante mais un météore, et s'indignent de ce que ce cas figure pourtant dans "un catalogue", "sa fiche existe, il est décrit."

[Ref. cvn1:] CHRISTIAN VALENTIN:

Christian Valentin indique que le 18 octobre 1954, en plein jour, une jeune fille aperçoit, à une hauteur de 2000 à 3000 m, un objet brillant de forme allongée. Venant à grande vitesse du sud, l'appareil s'arrête quelques instants au-dessus du vignoble de Soultzmatt, avant de repartir pour disparaître vers le nord.

[Ref. bph1:] "BUHL - PAGE D'HISTOIRE":

[...]

Source: "L'Alsace" du 1 octobre au 31 décembre 1954

[...]

Le 20 octobre:

[...]

Alors qu'elle aidait à vendanger au Zinnkoepflé, une jeune fille de Soultzmatt, Mlle Mimie Fleck, aperçut, en plein jour, à une hauteur de 2.000 m à 3.000 m un objet volant brillant d'une forme allongée. L'appareil venant de la direction de Guebwiller avançait à très grande vitesse puis, arrivé au-dessus du vignoble de Soultzmatt, il s'arrêta quelques instants pour disparaître finalement en direction du Nord.

[Ref. lcn1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique dans sa base de données que dans le Haut Rhin à Soultzmatt le 20 octobre 1954 à une heure non connue, "Alors qu'elle aidait à vendanger au Zinnkoepflé, une jeune fille de Soultzmatt, aperçut, en plein jour, à une hauteur de 2.000 m à 3.000 m un objet volant brillant d'une forme allongée. L'appareil venant de la direction de Guebwiller avançait à très grande vitesse puis, arrivé au-dessus du vignoble de Soultzmatt, il s'arrêta quelques instants pour disparaître finalement en direction du Nord."

La source est indiquée être mon site web à l'ancienne adresse de la page d'accueil.

[Ref. rre1:] RAOUL ROBE:

Dans l'article portant sur une prétendue observation alsacienne, celle de Merxheim en 1975, l'auteur indique une série d'autres "observations d'OVNI connues aux environs" de ce site, dont:

SOULTMATT [sic, "SOULTZMATT"] - 18/10/54 à 6,5 km N N O [de Merxheim]

[Ref. cv2:] CHRISTIAN VALENTIN:

L'ancien journaliste Christian Valentin a publié en 2012 un très intéressant livre retraçant l'histoire des observations d'OVNIS et autres soucoupes volantes en Alsace, des origines jusqu'en 1980.

Dans ce livre, il relate que le lundi 18 octobre 1954 dans le Haut-Rhin à Soultzmatt, il y a eu une observation rapportée ainsi dans le journal L'Alsace du jeudi 21 octobre 1954 en page 5 de l'édition française:

Alors qu'elle aidait à vendanger, lundi dernier au Zinnkoepfle, une jeune fille de Soultzmatt, Mlle M. F. aperçut en plein jour, à une hauteur de 2 000 à 3 000 mètres, un objet volant brillant, de forme allongée. L'appareil, venant de la direction de Guebwiller avançait à une très grande vitesse, puis, arrivé au-dessus du vignoble de Soultzmatt, il s'arrêta pendant quelques secondes pour disparaître finalement en direction du nord.

[Ref. spa1:] ASSOCIATION UFOLOGIQUE SPICA:

Commune Date et heure d'observation Forme générale
Identification
Couleur générale
Hypothèse
Conclusion
SOULTZMATT mercredi 20 octobre 1954 oblongue (cigare)
Non Identifié
information non communiquée Non résolu -manque d'info

Explications:

Météore probable.

Ce qui est également remarquable est que Barthel et Brucker ne se sont apparemment pas du tout préoccupé de recueillir des informations pourtant essentielles: silencieux ou bruyant? Avec ou sans traînée? Du coup leur explication n'est guère bien assise, et il aurait pu tout aussi bien s'agir d'un avion à réaction.

On doit malheureusement constater que après Barthel et Brucker, le cas est bien entré dans plusieurs catalogue, et sans aucune mention de l'explication qu'ils ont donné.

Le lieu-dit le Zinnkoepflé est situé à la limite entre les communes de Westhalten et de Soultzmatt, dans le département du Haut-Rhin.

La chose, dit-on, venait de Guebwiller, à peu près au Sud des lieux, puis a continué vers le Nord. Cela signifie qu'il n'y a pas eu de changement de direction, ou pas de changement de direction important, et que la chose a dû passer au-dessus ou non de la jeune fille, qui a probablement dû se retourner pour la suivre des yeux.

Je pense donc que ceci est un "non identifié", possible avion ou météore, avec des informations insuffisantes.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Zinnkoepflé, Haut-Rhin, Soultzmatt, Mimie Fleck, haut, objet, brillant, allongé, arrêt

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 27 décembre 2004 Première publication.
1.0 Patrick Gross 24 mars 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [lcn1].
1.1 Patrick Gross 27 mai 2010 Addition [lae1]. Dans les Explications, ajout de "ce que j'ai vu se confirmer lorsque j'ai eu à disposition l'article de l'Alsace."
1.2 Patrick Gross 20 février 2014 Addition [rre1].
3.0 Patrick Gross 24 avril 2014 Addition [cvn2], Résumé.
3.1 Patrick Gross 4 juin 2015 Addition [spa1].
3.2 Patrick Gross 2 janvier 2020 Addition [ppe1].
3.3 Patrick Gross 28 février 2020 Addition [nnm1].
3.4 Patrick Gross 8 juin 2020 Addition [nll1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 8 juin 2020.