France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

17 octobre 1954, Langres, Haute-Marne:

Référence pour ce cas: 17-oct-54-Langres. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal régional La Haute Marne Libérée du 18 octobre 1954 rapportait que "hier" donc le 17 octobre 1954, en fin d'après midi, les habitants de Langres, en particulier la foule du Stade Turenne, ont pu observer un engin brillant à très haute altitude, qui, après avoir stationné pendant un long moment, s'est finalement élevé et a disparu avec, certains l'affirmaient, un dégagement de fumée.

Le journal se demandait s'il s'agissait d'un de ces mystérieux engins que l'on voit partout, ou plus simplement, malgré tout, d'un ballon sonde.

Dans le journal régional La Bourgogne Républicaine, de Dijon, ce 18 octobre 1954, on lisait en page 4:

Le lendemain [du 16 octobre 1954] après-midi, toujours à Langres, les 400 spectateurs du match de football Jeunes de Langres - Cheminots Bragards ont été survolés à très haute altitude pendant plus d'une heure par un engin brillant se déplaçant très lentement au-dessus et dans le sens opposé des nuages, c'est à dire du sud-ouest au nord-est. L'objet disparut ensuite brusquement dans le ciel.

Les partisans langrois des soucoupes ont marqué un point, mais leurs adversaires assurent qu'il s'agit d'un ballon-sonde lancée par la base de Pérongney. Cela n'a pas été démontré.

Dans le journal Ouest-France du 19 octobre 1954, ont indiquait que cela avait duré plus d'une heure, que les témoins étaient les 400 spectateurs du match de football à Langres Dimanche après-midi, qui au lieu de suivre les évolutions du ballon rond sur le terrain, regrdaient un appareil inconnu à très forte altitude. "Certains ont cru qu'il s'agissait d'un ballon-sonde", ce qui, disaient les autres, paraîssait peu probable, car avant de disparaître, l'engin s'est déplaçé en direction inverse du vent.

En 1979, les deux ufologues "sceptiques" Gérard Barthel et Jacques Brucker reproduisent les dire d'Ouest-France et, apparamment peu convaincu par l'idée que c'était un ballon-sonde, assurent que l'on peut prendre un disque de carton d'un "bon diamètre", l'entourer de ruban adhésif, "le mettre à l'envers" et y attacher "avec quelques cordes trois ou quatre ballons et ainsi obtenir" une "spécialité rare: la soucoupe Adamsky." [sic, Adamski.]

Rapports:

[Ref. hml1:] JOURNAL "LA HAUTE-MARNE LIBEREE":

Un engin brillant dans le ciel Langrois a intrigué la foule

Hier en fin d'après midi, les habitants, et en particulier la foule du Stade Turenne, ont pu observer un engin brillant à très haute altitude, qui, après avoir stationné pendant un long moment s'est finalement élevé et a disparu avec, certains l'affirment, un dégagement de fumée.

S'agit-il d'un de ces mystérieux engins que l'on voit partout? Ou plus simplement, malgré tout, d'un ballon sonde?

[Ref. lbr1:] JOURNAL "LA BOURGOGNE REPUBLICAINE":

Scan.

UNE SOUCOUPE SAMEDI SOIR
SUR LA COTE-D'OR ET LE JURA

Dijon. -- M. Michel Grillet, cheminot, a vu samedi soir, vers 21 h. 30 au-dessus du triage de Gevray, une boule blanche qui se déplaçait rapidement dans le ciel en laissant une longue traînée derrière elle. L'engin, qui évoluait approximativement à 3000 mètres d'altitude, suivait la direction Longvic-Mont-Afrique.

Plusieurs camarades de M. Grillet ont été témoins du phénomène.

A SALINS (Jura)

Le phénomène se trouve confirmé par la dépêche suivante que nous téléphone notre correspondant de Salins. On notera que la direction est strictement identique, ainsi que l'heure, à quelques minutes près.

Samedi soir, vers 21 h. 25, quelques promeneurs flânaient rue de la République quand M. Pierre Mourey aperçut dans le ciel un disque lumineux irisé survolant la ville dans la direction Est-Ouest, venant du fort Belin pour disparaître derrière le fort Saint-André. L'engin circulaire se déplaçait à vive allure, laissant derrière lui une traînée verte orangée et jaune.

Les camarades de M. Mourey ont confirmé le fait.

Autres phénomènes
dans le ciel haut-marnais

Langres (De notre correspondant particulier). -- Samedi à 21 heures, un objet lumineux, volant dans la direction nord-est-sud-ouest, à une allure semblant assez modérée, a été observé dans le ciel langrois. Il laissait derrière lui une longue traînée rouge qui subsista pendant quelques secondes.

Ce phénomène a été aperçu notamment par deux policiers langrois, le brigadier Denommé et l'agent de police Villemain.

M. Jaillet, ordonnateur des Pompes funèbres, et une patrouille de gendarmerie de la brigade de Langres ont vu également passer ce que les uns estiment être un engin mystérieux les autres un bolide.

Le lendemain après-midi, toujours à Langres, les 400 spectateurs du match de football Jeunes de Langres - Cheminots Bragards ont été survolés à très haute altitude pendant plus d'une heure par un engin brillant se déplaçant très lentement au-dessus et dans le sens opposé des nuages, c'est à dire du sud-ouest au nord-est. L'objet disparut ensuite brusquement dans le ciel.

Les partisans langrois des soucoupes ont marqué un point, mais leurs adversaires assurent qu'il s'agit d'un ballon-sonde lancée par la base de Pérongney. Cela n'a pas été démontré.

[Ref. ofe1:] JOURNAL "OUEST-FRANCE":

Pendant plus d'une heure, dimanche après-midi, les 400 spectateurs du match de football, à Langres, au lieu de suivre les évolutions du ballon rond sur le terrain, ont payé pour regarder de l'intérieur du stade les évolutions d'un appareil inconnu qui se trouvait à très forte altitude et que tout le monde pouvait contempler. Certains ont cru qu'il s'agissait d'un ballon-sonde, ce qui, disent les autres, paraît peu probable, car avant de disparaître, l'engin se déplaça en direction inverse du vent.

[Ref. bbr1:] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Les deux auteurs reproduisent d'abord l'article de journal "Ouest-France" du 19 octobre 1954.

Puis, ils commentent: "Erreur!" et explique une "recette" qui consiste à prendre un disque de carton d'un "bon diamètre", à employer du ruban adhésif l'entourer, le mettre à l'envers et y attacher avec quelques cordes trois ou quatre ballons et ainsi obtenir une "spécialité rare: la soucoupe Adamsky." [sic, Adamski.]

Ils ajoutent que cette astuce a été publiée dans "Paris-Presse" à un certain moment d'octobre 1954 sous "le sujet inépuisable: les soucoupes volantes."

[Ref. uda1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 17 octobre 1954 à 15:00, à Langres, France, un objet non identifié a été vu, "qui avait une apparence ou des persformances peu ordinaires. Un objet a été observé par huit témoins pendant plus de 60 minutes."

La source est indiquée comme "Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073)."

[Ref. ubk1:] "UFO-DATENBANK":

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541017 17.10.1954 Langres France 15.00

Explications:

A propos de Barthel et Brucker:

Il ne m'est pas possible de comprendre par quel processus mental extraordinaire ces deux debunkers ont jugé utile de raconter à propos de cette affaire que l'on peut fabriquer "une soucoupe Adamski" avec des ballons et du carton.

Il est bien entendu que l'on peut fabriquer de fausses soucoupes volantes, ou des chapeaux, ou un costume d'halloween, avec un peu n'importe quoi, mais quel est le rapport avec l'observation racontée dans l'article de presse?

En oubliant Barthel et Brucker:

Si l'on veut bien supposer que la direction des vents à haute altitude n'est pas la même qu'à basse altitude, ce qui est possible, et si l'on fait la supposition raisonnable que personne n'a consulté les services de météorologie à ce sujet, alors, l'argument donné dans l'article de journal pour exclure un ballon ne tient pas.

Egalement, il est noté que l'observation a duré une heure. Ceci suggère que l'objet dans le ciel a pu être lent ou immobile pendant une heure, ce qui est possible dans le cas d'un ballon. Le manque d'informations sur les changements de position de l'objet dans le temps empêchent une explication certaine.

Cela aurait pu être un balloon.

Carte.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Langres, Haute-Marne, durée, multiple, objet, haut, ballon, engin, vent

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 8 octobre 2005 Première publication.
1.0 Patrick Gross 4 février 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Addition [uda1].
1.1 Patrick Gross 2 mars 2017 Addition [ubk1].
1.2 Patrick Gross 11 décembre 2019 Addition du Résumé.
1.3 Patrick Gross 25 février 2021 Addition [lbr1]. Dans le Résumé, addition des informations venant de [lbr1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 11 décembre 2019.