Les témoins -> Roswell 1947 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Roswell 1947 - Documents concernant les témoins

Beverly Bean

(Beverly BEAN, Bev BEAN).

Pas de photo

S'il vous plait, avant de poser des questions ou d'envoyer critiques ou commentaires, veuillez lire ceci.

Biographie:

Melvin Brown est né le 14 octobre 1916 et est décédé en 1986.

Son numéro de sécurité sociale était 558-16-4292 et son numéro de service était de 6 578 751. En 1947, Melvin Brown était Sergent et Cuisinier au Roswell Army Air Field.

Bien que l'occupation militaire officielle de Melvin Brown soit cuisinier et boulanger, on dit qu'il était également un vétéran décoré de la Seconde Guerre mondiale, ayant eu une Bronze Star, et que ses papiers de service le listaient comme tireur expert.

Melvin Brown n'a jamais dit ou écrit quoi que ce soit de lié à l'incident de Roswell publiquement. Cependant, sa fille Beverly Bean a rapporté ce qu'il aurait dit, prétendument, de l'incident, dans le cercle familial.

Les informations que j'ai pu vérifier sont:

Melvin Elmore Brown (Melvin E. Brown) aurait eu 30 ans au moment de l'incident. Il est né le 14 octobre 1973 et décédé en février 1986. Il serait né en Californie, ce que son SSN confirme.

Mais pour la médaille "Bronze Star", j'ai: "Melvin C. Brown":

Nom:Brown, Melvin C.
Date de naissance:Inconnue
Nationalité:Américaine
BRONZE STAR MEDAL (BSM)
Grade:Sergent
Unité:Company K, 180th Infantry Regiment, 45th Infantry Division "Thunderbird", U.S. Army
Action:Pour une action effectuée le 21 septembre 1943, près d'Oliveto Citra / Province de Salerne, région de Campagnie, Italie.
Détails:Citation non disponible.
Source(s) des informations:- Fisher, G.A., The Story of the 180th Infantry Regiment, Newsfoto Publishing Co., San Angelo, Texas, 1947

Source:

Affidavits:

Il n'y a pas d'affidavit par Beverly Bean.

Commentaires, interviews et notes d'enquêteurs:

Leonard Stringfield:

[...]

[...] Evitant de donner les détails, semble-t-il, tient au fait qu'il s'agisse d'un travail secret. Et c'était ainsi également avec une autre source qui a réussi à murmurer quelques mots sur son lit de mort au sujet de son activité furtive à Roswell en 1947.

La source, Bev, est britannique; son père, un ancien militaire américain, un sergent d'état-major qui a servi et a pris résidence en Angleterre après son service dans le théâtre du Pacifique, pendant la Seconde Guerre mondiale, et notamment avec le 509th Bomb Group, à Walker Field, Roswell. Selon les dossiers, il était à Roswell au même moment que le major Jesse Marcel et le capitaine O. W. Henderson. Bev, envoyée vers moi par Timothy Good, auteur britannique de Above Top Secret, est par le ton de ses lettres et de ses appels téléphoniques, sincère en essayant de vérifier la participation présumée de son père dans l'affaire de récupération de Roswell. Elle m'a envoyé des copies de tous ses dossiers militaires qui ont confirmé sa mission à Walker Field à Roswell. Il s'agissait notamment d'ordres émis pour une hospitalisation à la base pour lui et le major Marcel et sont passe au club Non-Com de la base daté de juillet 1947.

Enfant, Bev se souvient que son père parlait de son travail secret à Roswell et chaque fois qu'il décrivait les corps non décrits, sa réponse était de rire. Le sujet n'a jamais beaucoup avancé jusqu'à ce qu'elle soit adolescente. Une fois, se rappelle-t-elle, il a lu une histoire sur un accident d'OVNI et avait pris un air sombre tandis qu'il racontait son expérience de la garde qu'il a monté au lieu où les corps ont été stockés et a mis en garde tous les membres de la famille pour qu'il gardent le silence, de peur qu'il n'aient des ennuis. Selon la longue lettre de Bev et les dossiers militaires attachés, elle se rappelait ce qui suit:

"... Il se tenait debout une fois à l'extérieur d'un hangar où une soucoupe écrasée était stockée. Il ne pouvait rien voir car tout était emballé et prêt à être transporté au Texas le lendemain. Nous ne sommes pas d'accord sur le nombre de corps qu'il a vus. Je suis sûr qu'il a dit deux, mais une de mes soeurs a dit trois... Tous les hommes disponibles se tenaient debout autour du site où un disque écrasé était descendu et ils ne pouvaient pas comprendre pourquoi ils devaient être refroidis, car il y avait des camions de glace... Bien que lui et d'autres aient été informés qu'ils se mettraient en difficulté s'ils en voyaient trop, ils regardaient à couvert et ont vu deux petits cadavres. Ils ont dit qu'ils étaient comme nous, mais pas comme nous. Ils étaient plus petits qu'un homme normal avec de grandes têtes et des yeux inclinés. Il a également dit qu'ils avaient l'air jaunâtre, un peu asiatique... Je me souviens que plus âgée alors que j'avais demandé plus d'informations il s'était mis en colère et a dit "c'est tout ce que je sais et j'aurais dû ne rien dire du tout". Chaque fois qu'il en parlait, il avait toujours l'air inquiet..."

Ses derniers mots, selon Bev, avant sa mort dans un hôpital en février 1986, étaient à propos de Roswell.

Source, et article complet:

[...]

Derrière la scène, plusieurs mois après mon contact initial avec Tim, une autre porte m'a été ouverte. Don Schmitt, Directeur des enquêtes spéciales pour le CUFOS, avait également creusé tranquillement l'affaire Roswell, avec des résultats révélateurs. D'intérêt particulier, j'ai appris qu'il y avait eu de nouvelles informations qui n'étaient pas seulement liées à l'expérience de Tim, mais aussi à celle d'un ancien GI qui, vivant en Angleterre avec sa femme et sa famille britanniques, faisait partie de l'équipe de recherche du 509e sur le site du crash. A noter qu'il a dit à une de ses filles qu'il avait vu trois corps récupérés. (Voir le cas 11, dans mon rapport de situation V: Walt Andrus a également rencontré la veuve anglaise et ses deux filles à Londres le 15 juillet 1989).

[...]

Source, et article complet:

UFOBBS:

5.10 La fille de Melvin Brown

(Le sergent Melvin Brown était un cuisinier à Roswell AAF en 1947. Un jour, il a été appelé pour aider à garder le matériel récupéré du Ranch Foster. Sa fille Beverly a été interviewée par Stanton Friedman en 1989.)

Quand nous étions jeunes, il nous racontait des histoires sur les choses qui lui étaient arrivées quand il était jeune. Nous avons appris ces histoires par coeur et disions tous ensemble: "allez, c'est encore reparti".

Parfois, mais pas trop souvent, il disait qu'il avait vu un homme de l'espace. Cela nous faisait rire comme des fous. Il a déclaré qu'il avait dû faire fonction de garde à l'extérieur d'un hangar où une soucoupe volante écrasée était stockée, et que son officier commandant a dit: "Allons, Brownie, jetons un coup d'oeil à l'intérieur". Mais ils n'ont rien vu parce que tout avait été emballé et (était) prêt à être transporté au Texas. Il a également déclaré qu'un jour, tous les hommes disponibles ont été appelés et qu'ils ont dû monter la garde là où un disque écrasé était descendu. Tout a été chargé sur des camions, et il ne comprenait pas pourquoi certains camions avaient de la glace ou quelque chose dedans. Il n'a pas compris ce qu'ils voulaient garder au froid. Lui et un autre gars ont dû rouler dans l'arrière de l'un des camions, et bien qu'ils aient été informés qu'ils pouvaient avoir beaucoup de problèmes s'ils s'intéressaient trop à ce qui se passait, ils ont jeté un rapide coup d'oeil sous la couverture et ont vu deux cadavres, des corps extraterrestres.

Nous avons vraiment dû rire à ce sujet. Il a dit qu'ils étaient plus petits qu'un homme normal, d'environ quatre pieds, et avaient des têtes beaucoup plus grandes que nous, avec des yeux obliques, et que les corps semblaient jaunâtres, un peu asiatiques. Nous ne l'avons pas cru quand nous étions enfants, mais à mesure que je vieillis, j'ai commencé à le croire. Une fois, je lui ai demandé s'il était effrayé par eux, et il a dit: "Non, ils ont l'air gentils, presque comme s'ils auraient été amicaux s'ils avaient été en vie".

Source:

Note: ce fichier de l'"UFOBBS" est en fait une copie conforme des informations dans le livre "Crash at corrona", par Stanton Friedman, Marlowe éditeurs, page 128, 1992.

Timothy Good:

Timothy Good a déclaré qu'il a interviewé Beverly Bean en 1988.

Selon Timothy Good, Beverly Bean a déclaré que Melvin Brown a vu un article sur l'incident de Roswell dans le journal London Daily Mail à la fin des années soixante-dix et a dit à sa famille: "J'étais là!"

Melvin Brown a dit à sa famille que l'article du journal racontait essentiellement une histoire vraie. Tim Good ajoute que Brown a été envoyé à l'endroit où des corps étrangers ont été trouvés et on lui a dit de ne pas regarder et de ne pas parler des restes et des corps qui ont été mis sur des camions réfrigérés. Il est dit que Brown reçu l'ordre de conduire l'un des camions, accompagné d'un autre soldat, de retour à la base de RAAF et de "mettre ce matériel dans un hangar". Good écrit que malgré les ordres Melvin Brown a soulevé une couverture à l'arrière du camion et a vu "deux ou peut-être trois corps".

Source:

Le livre "Alien Contact" par Timothy Good comprend encore d'autres déclarations de Beverly Bean et certains des papiers militaires de Melvin Brown.

Stanton Friedman et Don Berliner:

Stanton Friedman dit qu'il a interviewé Beverly Bean en 1989. Elle lui a dit que son père...

"... a jeté un coup d'oeil rapide sous la couverture et a vu deux cadavres... des corps extraterrestres".

Beverly Bean a déclaré que son père a décrit les corps extraterrestres comme...

"... plus petit qu'un homme normal, d'environ quatre pieds, et avaient des têtes beaucoup plus grandes que nous, avec des yeux obliques, et que les corps semblaient jaunâtres, un peu asiatiques".

Source:

Donald R. Schmitt:

Un enregistrement audio des déclarations de Beverly Bean est disponible à:

("Edition commune par Donald R. Schmitt & Baraka Foundation, UFO Crash At Roswell raconte l'histoire de Roswell à travers les mots des témoins oculaires.")

CSICOP - Kal H. Korff:

Dans un article du CSICOP,, Kal K. Korff écrit que le sergent Melvin E. Brown est considéré comme un "témoin" qui a vu des corps extraterrestres par les auteurs sur l'incident de Roswell "Friedman, Randle et Schmitt, et Michael Hesemann et Philip Mantle (Beyond Roswell)".

Il ajoute que Melvin Brown ne peut pas être considéré comme un témoin puisqu'il est mort en 1986 et n'a jamais été interviewé par des chercheurs d'OVNI. En fait, la seule "preuve" de ce que Brown était un "témoin" provient de sa fille, Beverly Bean, qui fait ses affirmations des années après sa mort. Aucun autre membre de la famille de Brown ne soutient ses affirmations. Kal K. Korff écrit qu'il avait vérifié les dossiers militaires de Melvin Brown et qu'ils ont révélé qu'il "était un cuisinier qui n'avait pas de cautionnement de sécurité et qui n'a jamais été responsable d'une garde."

L'article du Skeptical Enquirer ajoute: "On note également dans le livre les contradictions flagrantes et les changements dans les différents comptes-rendus de Beverly Bean".

Kal H. Korff:

Dans son livre, Kal H. Korff insiste sur le fait qu'aucun chercheur ne peut prétendre que le Sgt. Melvin Brown a dit quelque chose puisqu'il est mort en 1986 et personne ne l'a interviewé. Il dit que les chercheurs ont mal attribué des déclarations à Melvin Brown, qui sont en réalité des déclarations attribuées à Melvin Brown par sa fille Beverly Bean.

Kal H. Korff dit que Beverly Bean se contredit dans le sens où elle a dit à Timothy Good que son père avait d'abord parlé de corps extraterrestres qu'il a vu à Roswell quand il est tombé sur l'article du Daily Mail, alors qu'elle a dit à Stanton Friedman que son père lui a dit qu'il a vu un homme de l'espace extra-atmosphérique quand elle était enfant. A Kevin Randle et à Donald Schmitt, elle a dit que son père lui avait parlé de la présence d'extraterrestres à Roswell alors que la famille regardait l'alunissage Apollo à la télévision en 1969.

Kal H. Korff dit que le Sergent Melvin Brown n'était qu'un cuisinier et ne pouvait pas être impliqué dans une telle situation. Il ajoute que "les auteurs Pro-Roswell" ont "dissimulé que la description de la peau des prétendus êtres extraterrestres est orange-jaunâtre", parce que cela ne "colle pas avec les descriptions de leurs autres 'témoins', qui ont toujours déclaré que les aliens avaient la peau grise."

Source:

Karl T. Pflock:

Ce chercheur dit d'abord que Melvin Brown, cuisinier à Roswell en juillet 1947, a déclaré selon sa fille Beverly Bean, à elle et à la famille, qu'il avait été posté comme garde le 8 juillet 1947 à la fois sur les lieux du crash et à un hangar. Cette nuit-là, quand Brown et son commandant d'escadron ont regardé dans le hangar, ils ont seulement vu une caisse scellée.

Il indique plus loin que selon un récit attribué par sa fille Beverly Bean à feu le sergent Melvin Brown, les étranges corps trouvés sur le lieu du crash ont été placés sur de la glace et ramené en camion à la base l'après-midi. Bean ffirme que son père était membre de l'équipe de récupération sur le site du crash. Il serait revenu à la base à l'arrière d'un camion, où il avait vu les corps en contrevenant aux ordres, en soulevant une bâche. Bean avait dit qu'à la base, son père a été posté parmi un détachement de garde lè où les corps avaient été stockées temporairement.

Plus loin, il répète ceci en indiquant qu'aucun autre témoignage ou preuve ne viennent le corroborer, et que de plus la description des corps qu'elle attribue à son père est incompatble avec celle d'autres témoins allégués. Il conclut que le témoignage, bien qu'intéressant, n'apporte pas de garanties à ceux qui veulent croire que des corps ont été trouvés.

Source:

Thomas Carey et Donald Schmitt:

Les auteurs disent que l'un des premiers exemples d'une confession sur le lit de mort concernant l'incident de Roswell a été faite par feu le Sergent Melvin E. Brown, qui était avec le "K Squadron" au moment de l'incident. Il a pris le premier atterrissage habité sur la lune en juillet 1969 comme un point de départ pour raconter à sa famille la vérité sur Roswell, mais ils ont été réticents à le croire.

Sa femme et ses deux filles se sont souvenues de son avertissement sévère de ne pas en parler à d'autres parce que "papa va avoir des problèmes." Sa famille craint encore les représailles du gouvernement s'ils en disent trop.

Brown était sur son lit de mort en 1986 juste à l'extérieur de Londres, en Angleterre, et sa fille, Beverly Bean, a déclaré que son père a parlé de Roswell exclusivement. Il a réitéré à maintes reprises que "ce n'était pas un foutu ballon météorologique." La femme de Brown et la fille aînée refusent toujours de discuter de la question. Beverly Bean, cependant, voulait que tous sachent ce que son père lui avait raconté avec ses propres mots, à savoir:

"On approchait du crépuscule quand un autre soldat et moi étions stationnés dans l'un des camions d'ambulance sur le site de récupération. Tout était chargé sur des camions, et je ne pouvais pas comprendre pourquoi certains camions avaient de la glace ou quelque chose. Je ne comprends pas ce qu'ils voulaient garder froid. Nos commandes ne devaient pas regarder sous la toile de toile à l'arrière. Au moment où nous avons eu une chance, j'ai retiré la couverture. Il y avait des corps ... de petits corps ... et ils Avait de grosses têtes et des yeux obliques."

Les auteurs disent que leur source est une interview de Beverly Bean, dans "Recollections of Roswell Part II", Fund for UFO Research, Mt. Rainier, MD: 1992.

Source:

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 14 avril 2017 Première publication.
1.1 Patrick Gross 2 mai 2017 Addition de l'article de Leonard Stringfield de mars 1989.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 14 avril 2017.