Les témoins -> Roswell 1947 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Roswell 1947 - Documents concernant les témoins

Barbara Dugger

(Barbara DUGGER).

S'il vous plait, avant de poser des questions ou d'envoyer critiques ou commentaires, veuillez lire ceci.

Biographie:

Barbara Dugger, enseignante, est une des petites-filles de feu George Wilcox, qui était le shérif du comté de Chaves à Roswell au moment de l'incident.

Membre de la famille de George Wilcox impliqués dans l'affaire:

George Wilcox: shérif du comté de Chaves au moment de l'incident.
Inez Wilcox: son épouse.

Deux filles de George Wilcox:
Phyllis McGuire
Elizabeth Tulk - Son mari: Jay Tulk

Petits-enfants de George et Inez Wilcox:
Barbara Dugger
Christine Tulk

Affidavits:


AFFIDAVIT

(1) Mon nom est Barbara Dugger.

(2) Mon adresse est: [-]

(3) Je suis employée par: [-]

(4) Ma grand-mère était Inez Wilcox, et mon grand-père était George Wilcox, qui était le shérif du comté de Chaves, au Nouveau-Mexique, en 1947. Je vivais avec ma grand-mère pendant que j'enseignais à l'Institut Militaire du Nouveau-Mexique. J'avais 24 ans à l'époque.

(5) Un soir, pendant que nous regardions un programme de télévision sur l'espace, ma grand-mère m'a dit que dans les années 1940, il y avait eu un vaisseau spatial - une soucoupe volante - qui s'est écrasé à l'extérieur de Roswell. Elle m'a dit de ne rien dire à personne, car quand l'événement s'est produit, "la police militaire est venue à la prison et a dit à George et à moi que si jamais nous parlions de l'incident, non seulement nous serions tués, mais toute notre famille serait tuée." J'ai dit: "Tu les a cru?" Elle a dit: "Qu'est-ce que tu penses? Ils le disaient, Barbara, ils ne plaisantaient pas." Elle ne se souvenait pas des noms des personnes concernées, mais elle a dit que c'était du personnel de la Force Aérienne qui les menaçait. Elle n'a jamais raconté à personne d'autre quoi que ce soit à propos de l'événement, même pas à ma mère, Elizabeth Tulk.

(6) Elle a dit que quelqu'un était venu à Roswell et lui avait parlé de cet incident. Mon grand-père est allé sur le site; c'était dans la soirée. Il y avait une grande zone brûlée, et il a vu des débris. Il a également vu quatre "êtres de l'espace". Un des petits hommes était vivant. Leurs têtes étaient grandes. Ils avaient des tenues comme de soie.

(7) Après son retour à son bureau, mon grand-père a eu des appels depuis le monde entier - y compris l'Angleterre. Des Policiers Militaires sont venus à la prison. Beaucoup de gens entraient et sortaient de la prison à ce moment.

(8) Elle a déclaré que l'événement l'avait choqué. Il n'a plus jamais voulu être shérif après cela. Grand-mère a concouru pour l'élection au poste de shérif et a perdu. Elle a écrit un article sur l'événement juste après qu'il se soit produit pour voir si quelqu'un d'autre savait quelque chose à ce sujet.

(9) Ma grand-mère était une citoyenne très fidèle des Etats-Unis, et elle pensait qu'il était dans le meilleur intérêt du pays de ne pas parler de l'événement. Cependant, si elle a disait que cela était arrivé, c'est que c'était arrivé. Sa santé mentale était excellente au moment de cette conversation. Elle travaillait dans l'immobilier. Grand-père était décédé à cette époque à cause d'une sclérose artérielle. Grand-mère est décédée à l'âge de 93 ans.

(10) Je n'ai pas été payé de quoi que ce soit de valeur pour faire cette déclaration, qui est la vérité au mieux de mes souvenirs.

Barbara Dugger
(Signature)

24-2-95
(Date)

Témoin de la signature:
Veronica Garcia

Cet affidavit a été publié dans le livre de Karl Pflock, "Roswell: Inconvenient Facts and the Will to Believe", en 2001.

Interviews et déclarations publiques:

Barbara Dugger, petite-fille de George et Inez Wilcox, apparaît sur une interview filmée en vidéo dans Recollections of Roswell Part II de 1991:


Ma grand-mère était Inez Wilcox et mon grand-père était George Wilcox, il était shérif à Roswell, au Nouveau-Mexique, au moment de l'incident de Roswell.

D'accord, et vous dites que vous viviez avec votre grand-mère?

Oui, j'ai vécu avec elle, et bien, j'ai vécu avec elle une année entière, et quand j'ai enseigné à l'Institut Militaire du Nouveau-Mexique j'ai vécu avec elle pendant 3 ans, puis encore quelques fois de temps en temps. Elle m'a aidé à me financer et m'a soutenue, car elle voulait que j'aille au Lycée.

A-t-elle jamais discuté de l'incident de Roswell?

Un soir, nous regardions la télévision et à la télé, il y avait quelque chose à propos de l'espace et ma grand-mère m'a regardé et elle a dit: "Barbara, crois-tu à quelque chose, tu sais, en dehors de la Terre?" Et j'ai dit "Tu sais bien que oui", et elle a dit: "Voici quelque chose que j'aimerais vraiment te dire, mais je ne veux pas que tu en discute jamais à l'extérieur et n'en parle jamais à personne".

Elle avait juste écrit un article une fois et a écrit "Soucoupe Volante" dessus, et c'est tout ce qu'elle ait jamais écrit sur un morceau de papier.

Et j'ai dit "Bien, qu'est-ce que tu dois me dire?" Et je pensais que ce serait quelque chose de complètement différent de ce qu'elle m'a dit, et elle a dit que dans les années quarante, il y avait eu un vaisseau spatial, une soucoupe volante, c'est ainsi que l'appelait ma grand-mère, qui s'est écrasé à l'extérieur de Roswell [?] Et j'ai dit "[?] Comment le sais-tu?" Et elle a dit "ton grand-père George était shérif à l'époque", et j'ai dit "Bien [?], quoi d'autre?" Et elle hésitait à en parler, mais vous saviez que c'était en elle, qu'elle avait vraiment besoin d'en parler et [?] et elle a dit "Je vais t'en parler". Mais elle a dit "ne dis à personne ce que je vais te dire", et je lui ai dis à qui en parlerai-je, je ne connais personne pour le raconter, et elle a dit que la raison [?] c'est que lorsque l'incident s'est produit, la police militaire est venue au tribunal, à la prison, et a dit à George et à moi que, si jamais nous parlions de l'incident, de quelque manière que ce soit, non seulement on allait les tuer, mais aussi toute la famille, ils auraient le reste de la famille.

Elle était là et a été témoin de la police [...]?

Oui, elle se tenait là avec mon grand-père. J'ai dit: "Les avez-vous entendu dire ça?" Et elle a dit "Oui, Barbara" et elle a dit "C'est exactement ce qu'ils m'ont dit" et j'ai dit "Pourquoi? Qu'est-ce que vous saviez?"

Et elle vous a dit ce qu'ils savaient?

Ouais, j'ai dit: "Que pouviez-vous donc savoir?" Ce qui s'est passé, c'est que ma grand-mère a dit qu'ils ont appelé mon grand-père, quelqu'un a appelé au téléphone et [?]

Dans la prison?

Oui, ils se sont retrouvés dans la prison. Et quelqu'un est venu et a parlé à mon grand-père de l'incident qui s'était passé en dehors de Roswell. Ma grand-mère a dit que mon grand-père était allé là-bas, sur le site. Une fois qu'il y a été, il y avait une grande zone brûlée. Quand il s'est approché de la région, alors il a vu des débris, il a vu des débris, et il était seul, elle n'était pas avec lui, il y est allé seul. Elle a dit que c'était dans la soirée et que, quand il est revenu, elle a demandé, vous savez, par plaisanterie, s'il avait vu des êtres de l'espace? Et il a dit "oui, il y en avait quatre", et je lui ai demandé, qu'est-ce qu'ils [?]?

Et elle a dit qu'ils avaient, ils étaient, comme gris, que leurs têtes étaient grandes, et les petites tenues qu'ils avaient sur, vous auriez pu, c'était comme de la soie, comme ce genre de matériel, ils étaient gris et moi je lui ai demandé "qu'est ce qui s'est passé après cela?" Et elle a dit qu'il est revenu à la ville et ils, ils ont pensé qu'ils avaient discuté de cet incident, et ils avaient pensé qu'il était permis d'en informer, d'en parler, et, apparemment, quelque chose s'est passé et ce n'était pas permis.

Et c'est à ce moment-là qu'il a commencé... Grand-mère a dit qu'il a reçu des appels téléphoniques du monde entier, en Angleterre, on l'appelait pour lui parler en lui demandant la situation et qu'il était [?] Il était allé là-bas et il avait vu le site et vu la situation dont ils avaient parlé et ma grand-mère a déclaré "[?] vous croyez vraiment [?] Ne dis rien, George, et si tu le fais, tu vas mourir, de même que les enfants et [?]"

Et j'ai dit "Tu croyais ça?" Et elle a dit "je le croyais".

Vous savez, quand quelqu'un vous dit ... et ils ont peur dans leur voix, et vous parlez à une personne que vous aimez vraiment et elle était [?] Et je l'ai cru et je sais qu'elle a dit la vérité. Je savais qu'elle l'avait fait et [?]

Commentaires et notes d'enquêteurs:

Stanton Friedman and Don Berliner:

Ces chercheurs ont indiqué que Kevin Randle avait interviewé Mlle Barbara Dugger, petite-fille de George et Inez Wilcox. Le shérif est mort quand Barbara était assez jeune, mais elle vivait avec sa grand-mère en allant au collège et était très proche d'Inez Wilcox, personne âgée mais toujours dynamique. Selon Barbara, sa grand-mère a déclaré:

"Ne le dites à personne. Lorsque l'incident est arrivé, la police militaire est arrivée à la prison et a dit à George et à moi que si jamais nous avons parlé de l'incident, non seulement nous serions tués, mais toute notre famille serait tuée!" Ils ont appelé mon grand-père et quelqu'un est venu et lui a parlé de cet incident. Il est allé sur le site; Il y avait une grande zone brûlée et il a vu des débris. C'était le soir. Il y avait quatre 'êtres de l'espace'. Leurs têtes étaient grandes. Ils portaient des costumes comme de la soie. Un des «petits hommes» était vivant. Si elle l'a dit, c'est arrivé!

La grand-mère dit des menaces de mort:

"Ils l'ont dit, Barbara, ils ne plaisantaient pas!" "Elle a dit que l'événement l'avait choqué. Il n'a plus voulu être shérif après cela. Ma grand-mère a postulé à l'élection du shérif et a perdu. Ma grand-mère était une citoyenne très fidèle des Etats-Unis, et elle pensait que c'était dans le meilleur intérêt du pays de ne pas en parler."

Les chercheurs disent qu'Inez Wilcox est décédé peu de temps après, à l'âge de quatre-vingt-treize ans.

Source:

Karl Pflock:

Karl Pflock dit que, selon sa petite-fille, Barbara Dugger, le shérif George Wilcox et sa famille ont été menacés au moment de l'incident. Dugger l'a appris de sa grand-mère, Inez Wilcox, qui lui a dit que "la police militaire est venue à la prison et a dit à George et à moi que si jamais nous racontions quelque chose sur l'incident, non seulement nous serions tués, mais toute notre famille serait tuée."

Plus loin, Pflock dit que Barbara Dugger, petite-fille du shérif George Wilcox, et sa femme Inez, ont témoigné que sa grand-mère lui a dit que le shérif «est allé sur le site, c'était le soir. Il y avait une grande zone brûlée et il a vu des débris. Il a également vu quatre 'êtres de l'espace'. Un des petits hommes était vivant. Leurs têtes étaient grandes. Ils portaient des costumes comme de la soie.

Il a déclaré que cela provient de "Recollections" et d'un affidavit déposé au Fund for UFO Research.

Plus loin, il dit que dans une interview de mars 1991, Barbara Dugger, dont la mère Elizabeth Tulk était la fille du shérif George Wilcox et de sa femme Inez, a allégué que des décennies après l'incident, sa grand-mère lui a dit que les militaires ont visité ses grands-parents au bureau du shérif et les ont menacé disant que "si nous (George et Inez Wilcox) disions quoi que ce soit de l'incident, non seulement nous serions tués, mais toute notre famille serait tuée".

Pflock commente qu'il s'agit d'un témoignage isolé, suspect parce que la mère de Dugger et l'autre fille de Wilcox, la tante de Dugger, Phyllis McGuire, ont donné aux chercheurs de Roswell leurs souvenirs de l'incident. McGuire était dans le bureau du shérif lorsque les militaires sont arrivés, et le mari de Tulk, Jay, est venu peu de temps après, et les Tulks et McGuire n'ont jamais rien dit au sujet de menaces de mort. McGuire se souvient seulement qu'Inez Wilcox lui a dit que l'armée avait demandé au shérif de ne rien dire de plus sur l'incident. Le journaliste Jason Kellahin a également dit que lorsqu'il a essayé d'interviewer George Wilcox le 8 juillet, "Wilcox a déclaré que l'armée lui a indiqué qu'il serait préférable qu'il ne dise rien".

Pflock a déclaré que le témoignage de Dugger n'est pas soutenu et manque de crédibilité, et qu'il a été donné quelques semaines après l'émission télévisée "Unsolved Mysteries" sur l'incident Roswell, lequel propageait des histoires de mesures de dissimulation draconiennes par les militaires.

Source:

Kevin Randle:

L'auteur indique que parmi les civils qui avaient des informations sur des corps extraterrestres, il y avait Barbara Dugger, la petite-fille du shérif George Wilcox. Elle a dit que quelqu'un est venu et a parlé à son grand-père "à propos de cet incident qui a eu lieu à l'extérieur de Roswell." Le grand-père est allé là-bas et quand il est arrivé, il y avait une grande zone brûlée, et il a vu des débris.

Dugger a déclaré que son grand-père a dit qu'il y avait quatre corps: "Ils étaient, comme gris, et grand-père a dit que leurs têtes étaient grandes et que les petites tenues qu'ils avaient étaient comme de la soie ou quelque chose comme ça... Les petites personnes étaient allongées sur le sol... Elle a dit qu'elle pensait que l'un d'entre eux était vivant.

Dugger a déclaré que le site visité par Wilcox était à environ 30 miles à l'extérieur de Roswell, qu'il y avait une grande zone brûlée et des débris disséminés.

Dugger a déclaré que sa grand-mère avait écrit quelque chose au sujet de ses expériences à la fin des années 1940, une partie d'un article sur l'époque où George Wilcox était le shérif du comté de Chaves et où elle travaillait comme gardienne de la prison.

Kevin Randle reproduit cela; qui disait:

Un jour, un éleveur au nord de la ville a apporté, ce qu'il appelait une "SOUCOUPE VOLANTE", il y avait eu de nombreux rapports de partout aux Etats-Unis par des personnes qui prétendaient avoir vu une SOUCOUPE VOLANTE. Les rumeurs avaient de nombreuses variantes, la soucoupe provenait d'une planète différente, et les gens qui les pilotaient, nous surveillaient. Les Allemands avaient inventé cet engin étrange, une arme possible. D'autres histoires, celle-là avait atterri et des gens étranges ayant tous sept pieds de haut ou plus en sont sortis, mais s'envolaient rapidement dès que quelqu'un regardait. Tous les journaux racontaient les histoires, et beaucoup de gens ont observé le ciel la nuit pour en voir une. Comme personne n'avait vu de soucoupe volante, Mr. Wilcox a appelé le quartier général à Walker Air Force Base [nouveau nom de RAAF] et a annoncé la découverte. Presque avant qu'il ait raccroché le téléphone, un officier est entré. Il a rapidement chargé l'objet dans un camion et c'était le dernier coup d'oeil sur celle-ci.

Simultanément, le téléphone a commencé à sonner, des appels longue distance des journaux avec des officiels du gouvernement de New York, en Angleterre, en France. Des fonctionnaires militaires, et les appels ont continué pendant 24 heures. Cependant, l'officier qui a repris la soucoupe suspecte, a exhorté Mr. Wilcox à en dire aussi peu que possible à ce sujet et à renvoyer tous les appels à la base de la Force aérienne de Walker. Un secret bien gardé, à ce jour, nous n'avons jamais découvert si c'était vraiment une SOUCOUPE VOLANTE.

Kevin Randle note que c'était un ajout à l'article original, comme s'il avait été ajouté ultérieurement. Il note qu'Inez Wilcox est décédée quelques années après la publication du livre "The Roswell Incident", et qu'il n'y a aucun moyen de savoir si cela a été écrit avant ou après la publication du livre.

Source:

Sur son blog, Kevin Randle précise que c'est lui et Donald Schmitt qui avaient interviewé Barbara Dugger, au début de 1991.

Source:

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 14 avril 2017.