Journaux 1980-1989 -> Documents -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

Le premier retour de l'OVNI de Saint-Porchaire, 1980:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Sud Ouest, France, le 6 mars 1980.

Scan

Saint-Porchaire

L'O.V.N.I. de 22 h 15 ignore le quart d'heure charentais

[Photo:] M. Courpron et sa fille montrent l'endroit où se trouvait l'engin lumineux: "là au-dessus du cimetière".
photo Christian Rigaber)

A Saint-Porchaire, ce paisible chef-lieu de canton saintongeais, qui tire son unique titre de célébrité du merveilleux château de La Roche-Courban, voilà soudain qu'une surprise chasse l'autre. Et que les O.V.N.I., s'ils se succèdent, ne se ressemblent pas forcément.

Ainsi, comme nous le relations hier, une masse rougeoyante était apparue à la famille Courpron, lundi soir, vers 22 h 15... Exact au rendez-vous, ne voilà-t-il pas qu'un nouveau spécimen de ces étranges phénomènes se manifestait dans la nuit de mardi, à 22 h 10. Avec cinq minutes d'avance, "la chose" mystérieuse, ignorant le fâmeux et universellement connu "retard charentais", entendait remettre çà!

Cette fois c'est un "engin" de forme spérique qui apparut dans le ciel à deux personnes curieuses et dignes de foi, mais dont l'identité n'a pas été révélée car "toutes ces histoirse, n'est-ce pas, çà fait jaser", bien qu'il n'y ait que de très sérieux en l'occurrence. On nous a assuré en effet, que la qualité de ces nouveaux témoins, est tout-à-fait garante de leur parfaite bonne foi et de la rigueur d'observations qui ont d'ailleurs été consignées par les services de gendarmerie.

Ces scrutateurs impartiaux d'une nuit de mars, armés de jumelles, ont pu voir dans leur champ d'investigations, un objet lumineux, à remarquable altitude, paraissant suivre une ligne droite au Nord-Ouest de Saint-Porchaire. Il s'agissait d'une sphère orangée cernée d'un disque vert. Des scintillements bleutés semblaient l'accompagner.

Après une dizaine de minutes d'observation, il paraît que l'on distingua une lueur rouge à la partie inférieure de l' "Ovni" cependant que l'hémisphère supérieur persistait dans les tons oranges.

A 22 h 30, il se produisait comme une désintégration, une sorte de bombardement électronique sous forme d'une multitude de points rouges. Etat de fait qui se maintint jusqu'à la disparition du phénomène, à 22 h 45...

On se perd bien évidemment en conjectures et en suppositions sur ces énigmatiques manifestations qui ne laissent d'intriguer les habitants certes, mais également les gendarmes, lesquels enregistrent avec sérénité, les singuliers éléments de ces "affaires" (peu) courantes...

Voir la suite.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 mars 2018.