Journaux 1970-1979 -> Documents -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

Le canular de Cergy-Pointoise dans la presse, 1979:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Sud Ouest, France, le 5 décembre 1979.

Scan

L'aventure extra-terrestre de Franck Fontaine

Les gendarmes s'obstinent...

LA "VIE TERRIENNE" a repris son cours normal pour Franck Fontaine. Le jeune homme, devenu vedette après son aventure "extra-terrestre", va retrouver, avec ses parents, l'animation des marchés de la région parisienne où il vend des vêtements.

Canular ou phénomène mystérieux? L'aventure de Franck Fontaine passionne en effet tous les terriens. L'ancien et le nouveau monde relatent son histoire et, consécration suprême, le traditionnel "Times" de Londres, comme il l'avait fait pour la disparition du 26 novembre dans un halo mystérieux, décrit mardi le "retour" de Franck en première page.

En attendant, ceux qui croient aux O.V.N.I. se plaisent à souligner le fait que la justice n'a rien retenu contre Franck Fontaine et ses deux camarades qui risquaient d'être poursuivis pour "outrage à magistrat". Il est vrai qu'une prise d'otage de huit jours par "les petits hommes verts" serait une grande première dans l'histoire déjà longue des O.V.N.I. Cette seule évocation stimule bien des imaginations.

Pour les sceptiques à l'esprit cartésien, le canular, s'il y a, devrait bien se révéler un jour, même si la courte relation des faits ("Je ne sais rien, je me suis endormi") limite les possibilités de contradiction entre les trois jeunes gens.

L'autre explication pourrait être celle d'une hallucination collective ou d'un fait naturel. Le brouillard en présence de faisceaux de phares, disent les scientifiques, est propice à la formation de phénomènes lumineux aux trajectoires surprenantes. Les envoyés du GEPAN (Groupe d'étude des phénomènes aérospatiaux non identifiés) qui ont interrogé Franck Fontaine n'ont encore rien déclaré. Ils trouvent, en tout cas, que cette affaire suscite beaucoup de bruit.

Il reste une interrogation: qu'aurait fait Franck Fontaine pendant huit jours? Les gendarmes qui l'ont recherché pendant ce temps n'avaient pas les moyens juridiques pour "explorer" à fond les retraites possibles du jeune homme.

Mais pour quelle raison d'ailleurs celui-ci aurait-il eu un tel comportement ? Dans cette affaire, il demeure bien des mystères mais les gendarmes, obstinément, vont poursuivre leur enquête, même si celle-ci n'a plus qu'un caractère administratif.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 10 mars 2018.