Journaux 1900-1909 -> Documents -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

OVNIS sur Buenos Aires, Argentine, janvier 1966:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Nacion, Buenos Aires, Argentine, 5 janvier 1966.

Scan

Deux objets lumineux ont été vus la nuit dernière

Peu après 19h30, pendant deux heures, deux objets lumineux se sont manifestés, comme suspendus dans le ciel, dans la zone voisine de la Plaza Rodríguez Peña, dans cette capitale.

Les deux objets avaient une luminosité intense, comme tend à le montrer la pleine Lune lors des nuits claires. Le premier a été vu par un journaliste de ce journal, avec beaucoup de passants, à droite de la chapelle Carmen (Rodríguez Peña 830), entre sa tour et l'avenue Córdoba, où il est resté complètement immobile pendant de longues minutes, pour ensuite faire un déplacement souple, de haut en bas, et rester dans ce deuxième endroit pendant près d'une heure. Quand l'objet était dans cette position, on en a vu un autre s'approcher de lui de l'Est. Séparés d'une distance appréciable, tous deux restèrent longtemps immobiles, jusqu'à ce que le second se rapproche du premier, pour s'arrêter à une distance régulière. Là, il resta une vingtaine de minutes piûis il est retourné versl'endroit où il était apparu, jusqu'à ce qu'on cesse de le voir. Une demi-heure plus tard, le premier objet a commencé à se déplacer vers le Nord, et, petit à petit, a été perdu de vue.

De nombreuses personnes se sont réunies dans les lieux proches qui, par leur largeur, ont permis de se rapprocher sans effort des deux corps, et ceux-ci, comme il est normal, a donné lieu à d'intenses discussions sur leur origine possible.

Dos objetos luminosos se vieron anoche

Poco después de las 19.30, por casi dos horas, dos objetos luminosos mostrábanse claramente, como suspendidos en el cielo, en la zona vecina a la plaza Rodríguez Peña, de esta capital.

Ambos cuenpos poseían intensa luminosidad, como suele ostentar la Luna lena en las noches diáfanas. El primero fue visto por un cronista de este diario, junto con muchos viandantes, a la derecha de la capilla del Carmen (Rodríguez Peña 830), entre su torre y la avenida Córdoba, donde permaneció totalmente quieto por largos minutos, para luego hacer un suave desplazamiento, de arriba hada abajo, y quedar en esta segunda ubicación casi una hora. Cuando el objeto se ha, Haba en esta posición, víose otro similar que se acercaba hacia él desde el Este. Separados por una distancia apreciable, ambos quedaron quietos largo rato, hasta que el segundo se desplazó hacia el primero, para detenerse a regular distancia. Allí permanecío unos veinte minutos y Juego tornó a tamar el rumbo por el que había aparecido, hasta que dejó de vérselo. Media hora después comenzó a moverse hacía el Norte el primer objeto, que, poco a poco, fue perdiéndose de vista.

Numerosas personas reuntéronse en los lugares cercanos que, por su amplitud, permitían mlrrur sin esfuerzo a ambos cuerpos, y esto;co:tño'" es 'na, tural, dio motivo para, intensas disquisiciones sobre su posible origen.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 8 mars 2018.