Dans la presse -> Kenneth Arnold -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

L'observation de Kenneth Arnold

L'observation de Kenneth Arnold dans la presse

L'article qui suit est paru dans le journal The Cincinnati Enquirer, Cincinnati, Ohio, USA, en page 1, le 30 juin 1947.

Scan


Les "Soucoupes Volantes" Mystifient

Les Gens de la Côte Ouest Voient Des Disques Brillants Fonçer à 1.200 Miles par Heure - Des Missiles Guidés?

Portland, Oregon, 29 juin -- (AP) -- Les gens de l'ouest ont vu des "soucoupes volantes" presque partout aujourd'hui - du Canada au Texas - et une vive polémique a fait rage à ce sujet.

Kenneth Arnold, de Boise, Idaho, un homme d'affaires pilote l'a commencé en déclarant qu'il a vu neuf objets mystérieux se glisser sur l'ouest de Washington mardi dernier, à ce qu'il estimait être une vitesse de 1 200 miles à l'heure.

Les experts ont rejeté son rapport avec des déclarations selon lesquelles aucun avion connu ne pouvait aller si rapidement et qu'aucun test de missiles guidés n'était effectué sur cette partie de l'ouest.

A peine les mots étaient-ils sortis de leurs bouches que d'autres ont commencé à signaler des "soucoupes volantes" et la controverse était lancée.

Il y avait une similitude dans tous les rapports: les objets étaient ronds comme des soucoupes, voyaageant vers le sud à une vitesse élevée avec peu ou pas de bruit, et d'une telle luminosité que les reflets du soleil étaient "presque aveuglants."

Trois personnes à El Paso, Texas, ont déclaré qu'elles les avaient vus récemment, tout comme deux personnes à Vancouver, Colombie Britannique. Le dernier d'une vingtaine de rapports dans le nord-ouest du Pacifique est venu d'une femme de Seaside, Oregon.

Un porte-parole de l'armée a exprimé son intérêt pour tout ce qui pourrait aller à 1200 miles par heure, mais aucun responsable officiels ou expert en aviation n'est venu à la défense des rapports ou des théories derrière eux. Certains ont suggéré que l'imagination était peut-être la meilleure partie de la vision.

DES DISQUES DE CAPSULE DE BIERE

Everett, Washington, 29 juin -- (AP) -- Ray Taro, opérateur des Everett Iron Works, pense qu'il a l'explication des "soucoupes volantes." Elles ne sont que des inserts en aluminium de bouteilles de bière, soufflés directement dans sa cheminée, dit-il. Depuis des semaines, il a fait fondre des centaines de milliers de capsules de bouteilles de bière pour récupérer le métal. Le bouchon de liège brûle, les capsules fondent et les disques d'aluminium non émaillés s'échappent des fourneaux de 40 pieds, lancés par de gros souffleurs et 3 000 degrés de chaleur.

Vers: Kenneth Arnold ou Journaux 1940-1949.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 22 août 2017.