Officiels -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Les OVNIS sont dissimulés au Royaume Uni:

Un scientifique du Royaume Uni fait pression sur son gouvernement pour que soit levé le secret et les dissimulations à propos des OVNIS dans son pays.

Les OVNIS de sa Majesté en 2001:

RAPPORT SPECIAL SUR LA LIBERTE DE L'INFORMATION AU ROYAUME UNI:

Antony Barnett, Public Affairs Editor

Dimanche 4 juin 2000

Le 15 février 1999 un aiguilleur du ciel en Ecosse a remarqué quelque chose d'étrange sur son écran de radar. Un spot lumineux sur le moniteur donnait à penser qu'il y avait un objet très grand voyageant à 3000 miles par heure au-dessus du Sud-Ouest de l'Ecosse depuis le littoral en direction de Belfast. La taille de l'écho permettait de penser que l'objet avait 10 milles de longueur et deux milles de largeur. Deux minutes plus tard l'objet a disparu de l'écran de radar.

Trois mois plus tôt, des documents du MoD, le ministère de la défense, enregistre qu'un pilote d'un vol commercial au-dessus des Midlands a rapporté un objet peu commun voyageant "à très haute vitesse" avec une grande luminosité clignotant comme un stroboscope toutes les 20 secondes.

Bien que les deux incidents aient été indépendants, tous les deux ont été rapportés à un département peu connu du ministère de la défense, connu sous le nom de "secrétariat 2a (département du personnel de l'air). Il s'agit de la section spéciale de Whitehall qui collecte les rapports d'objets volant non identifiées dans l'espace aérien Britannique.

Whitehall a traditionnellement traité les rapports d'observations d'OVNIS comme soumis au secret absolu et ne libère l'information au public qu'après 30 ans. Mais le rapporteur parlementaire a insisté sur sa demande que cette information soit fournie par le MoD à Colin Ridyard, un chercheur en chimie du Pays de Galles.

Le Dr Ridyard avait cherché l'information concernant des observations d'OVNIS par des pilotes ou des opérateurs de radar entre juillet 1998 et juillet 1999. Au commencement le MoD refusé sous prétexte que ce serait trop cher. Mais après l'intercention du Modérateur, Michael Buckley, le MoD a accepté de publier l'information à titre exceptionnel pour 75£. Le ministère a remis deux rapports à Ridyard, pourtant l'information officielle de l'autorité d'aviation civile suggère qu'il y a eu des observations additionnelles. Pendant la même période le CAA a indiqué qu'il a rapporté deux observations d'OVNIS de plus au MoD, dont ni l'un ni l'autre n'ont été révélées par le ministère.

Selon des rapports officiels du CAA, ce même mois où un radar a détecté un objet volant immense à travers l'Ecosse, un pilote volants au-dessus de la Mer du Nord a été stupéfait quand son avion a été illuminé par "une lumière incandescente". Trois autres avions dans le même secteur ont rapporté avoir vu une boule de lumière se déplacer à grande vitesse. Les aiguilleurs du ciel ont déclaré qu'il n'a avait aucun autre avion dans le secteur, mais cinq minutes plus tard un opérateur d'une station météorologique a détecté un objet rapide sur son radar.

L'autre incident que le CAA a rapporté au MoD s'est produit en Juin 1999 quand un pilote d'un vol B757 au-dessus de la Mer du Nord a rapporté un avion d'aspect militaire non identifié passant très près de lui dans la direction opposée. Rien n'a été vu sur le radar de l'avion ou par les aiguilleurs du ciel. Le MoD a indiqué à l'autorité qu'il n'y avait aucun avion militaire connu se trouvant alors dans ce secteur.

Bien que la porte-parole du MoD ne discute pas des différentes observations, elle déclare que tous ces événements ont des explications parfaitement normales. "Parfois les radars font de fausses lectures provoquées par des avions militaires à proximité, et par des équipement de brouillage radars, et le dessous des avions peuvent être illuminés par des événements au sol."

Dans une lettre à Mr. Ridyard, un membre du parlement, le ministre de la défense John Spellar a déclaré: "Mon ministère n'a aucun intérêt ou rôle en ce qui concerne le sujet des soucoupes volantes ou la question de l'existence de formes de vie extraterrestre mais nous gardons l'esprit ouvert."

Cependant, des documents déclassifiés par les archives publiques du gouvernement à partir de Juin 1965 indiquent que "c'était la politique officielle du MoD de nier les objets volants non identifiés pour éviter d'attirer l'attention du public sur ce sujet... en conséquence nous n'avons jamais quelque pression politique de monter une recherche à grande échelle". D'autres documents de cette époque disent: "la presse ne doivent jamais recevoir d'informations sur les observations anormales de radars et les observations visuelles anormales ne doivent sous aucun prétexte êtres révélées à la presse."

Mais Ridyard affirme: "ceci ne concerne pas de petits hommes verts, mais le sujet de la liberté d'information. Il est clair qu'il y a beaucoup d'incidents étranges qui se produisent dans les cieux britanniques qui sont maintenus secrets. Il peut y avoir des questions de sûreté de l'aviation ou des phénomènes normaux, mais en gardant ce secret de l'information ces incidents ne peuvent pas être contrôlés par le public ou la communauté scientifique."

L'un des incidents les plus fameux concernant une observation d'OVNI en Grande-Bretagne a seulement émergé par la Législation des USA sur la liberté de l'information. Un document a indiqué que trois membres de la sécurité en enquêtant en 1980 sur un éventuel accident aérien à la base aérienne US de Rendlesham dans le Suffolk ont un objet triangulaire rougeoyant étrange planant dans la forêt près de la base sous laquelle ils ont pu voir "des lumières rouges, et sur le dessus, des lumières bleues".

Un rapport officiel par le Lieutenant-Colonel Charles Halt, commandant de la base par intérim, inclue une description des événements et a déclaré que le jour suivant trois dépressions ont été trouvées dans la forêt où l'objet a été découvert, et que l'on a mesuré un rayonnement radioactif. Plus tard cette nuit trois objets ressemblant à des étoiles ont été vues dans le ciel se déplaçant "rapidement, avec des mouvements angulaires brusques".

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 2 avril 2001