AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans les magazine:

POPULAR SCIENCE, USA, 1966

Un article du magazine "Popular Science", dans son numéro de janvier 1966.

LES 6 PAGES DE LA REVUE:

Cliquez sur l'une des 6 pages ci-dessous pour une meilleure vue. Pour une lisibilité acceptable, voyez la version texte ci-dessous.

Why Believe In Flying Saucers - Popular Science 1966, P.1 Why Believe In Flying Saucers - Popular Science 1966, P.2 Why Believe In Flying Saucers - Popular Science 1966, P.3 Why Believe In Flying Saucers - Popular Science 1966, P.4 Why Believe In Flying Saucers - Popular Science 1966, P.5 Why Believe In Flying Saucers - Popular Science 1966, P.6

VERSION TEXTE:

Pourquoi je crois au soucoupes volantes

Par MacKINLAY KANTOR
L'auteur de "Andersonville", ayant obtenu le prix Pulitzer.

L'écrivain très remarqué, coauteur avec le Général Curtis E. LeMay de "Mission avec LeMay - mon histoire" raconte son étrange observation personnelle qui l'a convaincu que les OVNIS sont réels.

Et bien, pour commencer, j'en ai vu une.

Mais depuis quelques années, je pensais que les objets volants non identifiés doivent exister. J'ai entendu les témoignages calmes de trop de pilotes expérimentés et d'autres observateurs, pour ne pas y croire.

Disons que vous êtes un sceptique, une sorte de St. Thomas, sceptique déterminé, comme je l'avais été. Votre scepticisme régnerait-il toujours si vous aviez pu entendre la voix régulière et sèche de la déclaration du Général Curtis E. LeMay affirmant, comme je l'ai moi-même entendu l'affirmer:

"Je le répète encore: Il y avait quelques cas que nous n'avions pas pu expliquer. Que nous n'avions jamais pu expliquer."

Quand j'ai repéré l'OVNI, au début, il était accroché là immobile dans le ciel.

J'ai regardé ma montre-bracelet. 18:07.

La date était le 4 janvier 1954, un lundi. L'endroit: ma propre plage sur le Golfe du Mexique à environ cinq milles de downtown Sarasota, en Floride, sur une île appelée Siesta Key.

A la vision de l'OVNI, j'ai ressenti une grande bouffée de gratitude. Nom de nom, ai-je pensé, enfin c'est là. Maintenant je ne dois pas simplement me contenter de croire. Maintenant je sais.

Il ressemblait au tiers supérieur d'un abricot. Le soleil était tombé au-dessous de l'horizon quelques minutes avant, et la terre et le Golfe étaient maintenant dans l'ombre. Mais cet objet dans le ciel brillait toujours vivement. J'ai supposé que la coloration orange venait de la réflexion du soleil sur une surface incurvée de métal ou d'une certaine substance semblable, plutôt que d'une quelconque lumière rayonnant de l'intérieur de la chose. En outre, il semblait avoir une certaine sorte de bordure autour de sa partie inférieure.

Il était à une distance trop grande: je ne pourrais pas dire s'il avait eu des fenêtres ou des hublots. Et, sur les côtés gauches comme les côtés droits du corps incurvé, des ombres foncées ont marqué sa surface en l'accentuant et en rehaussant presque l'éclat brillant de la partie de la courbe plus proche de moi.

J'ai noté sa position, et sa taille approximative au-dessus de quelques pins. J'ai repéré la position de la chose par son rapport avec les deux arbres les plus grands: il était directement au-dessus d'eux. Plus tard j'ai utilisé l'aide d'instruments pour déterminer la hauteur exacte à laquelle l'objet avait plané au-dessus de l'horizon. Onze degrés vers le haut. Quant à une lecture de boussole, la direction aurait été quelque chose entre 187 à 192 degrés.

Quant à l'altitude et à la taille véritable, il n'y avait rien à faire d'autre que de deviner et de s'interroger. L'OVNI devait être quelque part au large au-dessus du Golfe du Mexique. Puisque je n'ai pas su sa taille je n'ai pas non plus pu établir une altitude exacte. Et je ne pouvais rien faire de plus qu'imaginer sa distance par rapport à moi.

La chose était immobile. Elle ne s'est déplacée ni vers la droite ni vers la gauche, pendant plusieurs minutes. Elle n'a pas semblé devenir plus grande; par conséquent elle n'avançait pas. Elle n'a pas semblé devenir plus petite; par conséquent elle ne reculait pas.

L'instant après que j'ai vérifié le temps écoulé depuis ma première vision de l'objet, j'ai commencé à hurler pour appeler mon épouse. J'ai crié son nom plusieurs fois. Inutile. La maison était à moins de 100 yards de l'endroit où je me tenais, mais ni elle ni les quelques amis, qui nous avaient rendu visite pour les vacances du nouvel an, parce qu'ils utilisaient la chaîne haute fidélité, n'ont pas entendu.

Sur la propriété voisine un vieil homme a fait un pas sur la plage, c'était le Dr Gillespie qui avait loué l'endroit pour la saison. Je me suis dirigé vers lui aussi rapidement que je pouvais me déplacer.

"Docteur! Docteur! Regardez!" Je le montrais tout en courant. Il m'a vu, s'est tourné, a regardé vers la mer. Quand je l'ai atteint il semblait peu trop loin à l'ouest, et j'ai mis mon bras autour de ses épaules et l'ai dirigé davantage vers le sud.

"Au-dessus des arbres! Vous ne le voyez pas?"

"Je le vois," a-t-il dit, "mais je n'arrive pas à voir ce que c'est. Est-ce que... Ne sont-ce pas deux avions en train de faire du ravitaillement en vol?"

"Si c'est deux avions se réapprovisionnant en combustible au milieu de l'air, ne sont pas ils pas pointés dans des directions opposées?"

Le docteur a ri sous cape. "Mais oui, c'est cela."

"Mais, Docteur, cette chose absolument immobile. Elle ne se déplace pas vers la droite ou la gauche."

"Je crois que vous avez raison."

A ce moment l'objet est parti. Il a volé avec une vitesse incroyable, se déplaçant sur une ligne diagonale, montant tout en s'éloignant vers le Sud-Ouest.

Je ne l'ai pas quitté des yeux. Elle voyageait, vraiment. Je n'avais jamais rien vu d'aussi rapide excepté une météorite. J'ai fréquenté l'Air Force pendant une bonne longue génération et j'ai mis le nez dans deux guerres.

Je ne connais aucun avion qui pourrait voler à une vitesse aussi fantastique à travers notre atmosphère. Il était parti.

Il était 18:11.

Est-ce que n'importe qui d'autre à Siesta Key aurait aussi vu cette chose?

Si seulement je le savais.

Le matin suivant j'ai roulé jusqu'à la base aérienne de McDill à Tampa pour rapporter l'incident au Colonel Michael McCoy, qui commandait alors une escadrille de bombardiers.

A McDill, j'ai trouvé Mike McCoy dans son bureau, et je me suis assis pour lui raconter toute l'histoire entière. J'ai dessiné quelques croquis, aussi. Quand j'eu terminé Mike s'assit en tirant sa moustache poivre et sel.

Bien, que faisons-nous, Mack? Envoyer un rapport au Projet Blue Book à la base aérienne de Wright-Patterson? "

"Non," ai-je fait, "je ne pense pas."

"Tu l'as vu, n'est-ce pas?"

"Oui. Mais si nous leur faisons parvenir ce rapport un type quelconque viendra et m'expliquera patiemment que ce que j'ai vu était la planète Vénus ou la planète Mars ou l'étoile machin-truc, ou un ballon de la Marine, ou à un avion conventionnel; ou alors que peut-être j'étais la victime d'une illusion induite par l'hystérie."

"Exactement," a dit le Colonel McCoy." C'est ce qu'ils disent toujours. Oublions ça."

"Je ne l'oublierai pas," lui ai-je dit. "Je m'en rappellerai."

Récemment Curt LeMay et moi discutions OVNIS tandis que je travaillais avec lui sur son autobiographie (mission avec LeMay - Mon histoire, par le Général Curtis E. LeMay et MacKinlay Kantor, Doubleday, 1965).

Laissez moi citer quelques lignes de ce que le Général LeMay avait à dire au sujet des OVNIS.

"Certain phénomènes normaux pouvaient habituellement expliquer ceux qui avaient été vus et rapportés. Cependant, nous avons eu un certain nombre de rapports de gens de réputation, (instruit, aux métiers sérieux, des gens de science), de gens honorables qui ont sûrement vu quelque chose."

"Beaucoup parmi ces mystères pouvaient être expliqués comme étant des ballons météos, des étoiles, des réflexions de lumières, toutes les sortes de choses bizarres. Je ne veux pas dire que dans les dossiers non publics et des exemples non expliqués ou inexplicables, il s'agit réellement d'objets volants. Tout que je puis dire est qu'aucun phénomène normal ne pouvait les expliquer.

"Je le répète encore: Il y avait quelques cas que nous n'avions pas pu expliquer. Que nous n'avions jamais pu expliquer."

Douze années sont passées depuis que j'ai vu mon premier OVNI. Il sera peut-être ma seule observation. Je n'en ai plus vu un seul autre depuis. Mais j'observe toujours.

Etes-vous à jour à propos des OVNIS?

Presque 10.000 observations d'OVNIS ont été rapportées à l'Armée de l'Air depuis 1947, quand elle a lancé le projet Blue Book, le projet officiel, l'agence qui analyse et évalue les rapports de soucoupes volantes. Il y a également eu des observations non rapportés au projet.

Personne n'a jamais donné quelque indication que ce sont des véhicules spatiaux sous contrôle intelligent, selon l'Armée de l'Air, bien que l'Armée de l'Air ne puisse pas expliquer l'origine de nombreux OVNIS.

Le Major Hector Quintanilla Hr., chef du projet, par exemple, dit: "Nous avons déterminé dans la grande majorité de cas ce qui le stimulus des observations étaient les étoiles qui semblent se déplacer, des avions opérationnels et expérimentaux, des satellites, des ballons, ou de simples canulars." Mais il concède que l'origine d'au moins de 672 OVNIS n'a pas été expliquée. L'Armée de l'Air n'a aucune raison de croire qu'un quelconque de ces OVNIS inexpliqués sont venus d'une autre planète.

"Il ne fait aucun doute que les gens qui repèrent des OVNIS voient quelque chose," dit le Dr Allen Hynek, Président de l'observatoire de Dearborn de l'Université du Nord-Ouest et le consultant en chef en matière scientifique de l'Air Force à propos des OVNIS. "Mais la majorité des cas que nous ne pouvons pas expliquer résultent du fait du manque de données réelles qui peuvent être mesuré scientifiquement. (I)"

"Je voudrais voir juste une seule pièce d'un OVNI," indique Quintanilla. Son bureau à la base aérienne de Wright-Patterson à Dayton, Ohio, a reçu toutes sortes de matériaux que l'on prétendait être des morceaux de soucoupes volantes. Mais l'analyse des échantillons a toujours montrés qu'ils étaient d'origine terrestre.

"Nous n'essayons certainement de dissimuler des choses," indique Quintanilla. "L'Armée de l'Air aurait beaucoup de connaissances techniques à gagner à examiner un vrai OVNI."

Des OVNIS sont rapportés par des personnes de tous les secteurs. "Nous acceptons chaque rapport comme valide," Quintanilla dit, "A moins qu'il y ait des indications pour considérer un rapport comme étant un canular."

Quatre-vingt pour cent des cas sont facilement résolus. "Nous avons toutes les ressources du gouvernement Fédéral à notre disposition et beaucoup de ressources provenant du secteur privé également," indique Quintanilla.

Un cas "tourmente" toujours Quintanilla. Vers la fin de l'après-midi le 24 Avril 1964, l'agent en patrouille Lonnie Zamora de Soccorro, Nouveau Mexique, pourchassait une voiture en excès de vitesse sur la route Fédérale 85 85 quand il a entendu une explosion. Il a immédiatement quitté la route et a vu un véhicule blanc, en forme d'oeuf, de la taille d'une voiture se tenant sur une extrémité. Un ou deux hommes qu'il a considéré d'être des occupants du véhicule se tenaient à côté de lui.

Puis de la fumée et des flammes ont commencé à être émises par le dessous de la chose et Zamora a courru derrière sa voiture pour se protéger lui-même. Le véhicule s'est élevé à environ 20 pieds, a plané pendant plusieurs secondes, et puis a volé au loin.

Il n'y avait aucun autre témoin, mais les investigateurs de l'Armée de l'Air ont trouvé de nombreuses preuves physiques qu'ils ne pouvaient pas expliquer sur la végétation brûlée et des marques dans le sol.

Quintanilla pense que l'OVNI pourrait avoir été un véhicule expérimental d'atterrissage sur la Lune. "J'ai passé beaucoup de nuits sans sommeil sur ce cas," dit-il. "Il a été bien étudié et analysé par des experts. Mais c'est toujours un mystère. (II)"

NOTES:

  1. (I) Le Dr Allen Hynek à par la suite été amené à changer d'avis sur la nature du phénomène OVNI, ainsi qu'il l'expliqua lui-même.
  2. (II) Vous trouverez des informations sur le cas Zamora ici.


eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil

Cette page a été mise à jour le 26 août 2002