La presse -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Le phénomène OVNI dans la presse quotidienne:

L'article a été publié par le quotidien The New York Times, USA, le 30 juillet 1968.

Six scientifiques recommandent l'étude des soucoupes volantes:

SIX SCIENTIFIQUES RECOMMANDENT UNE ETUDE DES SOUCOUPES VOLANTES

Lors d'une audition hier devant le Comité de la Chambre pour l'Espace et l'Astronautique, plusieurs témoins ont demandé le soutien fédéral pour un vaste programme de rassemblement de l'information visant à finalement régler des décennies de discussions sur les OVNIS. Le Président du Comité, J. Edward Roush, représentant de l'Indiana, a recommandé il y a 3 mois que le Congrès assure la recherche sur les soucoupes volantes après avoir mis en doute l'objectivité de l'étude conduite par l'US Air Force.

Le Dr J. Allen Hynek de la Norhtwestern University a dit que les Etats-Unis devraient chercher la coopération de l'ONU dans l'établissement d'un "centre de vérification international" pour l'information relatives aux OVNIS "parce qu'il y a un manque presque total de données quantitatives" sur le sujet. Le Dr James E. McDonald, un météorologue de l'Université de l'Arizona, a dit que la communauté scientifique a eu tendance à rejeter les rapports de soucoupes volantes parce qu'il n'y avait aucune donnée scientifique, mais que ces mêmes scientifiques ne soutiennent pas la collection de telles données. Il a également affirmé que le milieu des médias, y compris le New York Times, refusait d'imprimer des nouvelles des observations d'OVNIS. Les Dr Hynek et McDonald ont été soutenus par le Dr Robert L. Hall, un professeur de sociologie de l'Université de l'Illinois; Le Dr Robert M. L. Baker de la la Computer Sciences Coroporation à EL Segundo, Californie; et le Dr James A. Harder, un professeur associé de l'Université de la Californie, à Berkeley. Le Dr Carl Sagan de l'Université de Cornell, auteur de "La vie intelligente dans l'univers", a pris la position la moins avancée sur l'existence des OVNIS. Au lieu d'un programme coûteux pour recueillir des données qui a le gros risque de réaliser des résultats positifs, il a préconisé à la place une tentative d'entrer en contact avec d'autres civilisations par la radio-astronomie couplée aux vols spatiaux planétaires non-pilotés. Le Dr Sagan a ajouté la facétie que "il se peut que les choses soient si mauvaises ici bas que quelqu'un là-haut vienne pour nous sauver de nous-mêmes."

Il est malheureux que l'article développe plus sur les moqueries de Carl Sagan que sur les déclarations des autres scientifiques.

Voici le texte intégral du scientifique James McDonald à ces auditions, de loin plus intéressant en ce qui me concerne que les fantaisies de Carl Sagan.

Vous trouverez naturellement d'autres textes de ces six scientifiques dans la partie science de ce site.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 16 mars 2002.