Stupidités -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Stupidités:

Tout est bon pour réfuter la théorie que certaines expériences OVNI rapportées s'expliquent au mieux que comme visites d'engins ou de sondes fabriquées par une intelligence non-terrestre. Parmi de telles affirmations, il y a celles de personnes qui pensent que les OVNIS sont des engins dont la technologie sinon l'appartenance est a attribuer à l'ingénierie Allemande de la seconde guerre mondiale. Voici un examen de l'une de ces affirmations, celle de l'auteur d'articles sur l'aviation Nick Cook. Ses affirmations sont revues et critiquées par l'auteur Kurt Kleiner, et j'ai ajouté quelques commentaires additionnels (sur fond blanc).

L'auteur d'articles sur l'aviation Nick Cook affirme que les OVNIS sont de la technologie nazie:

Ce qui est critiqué ici est le livre de Nick Cook "The Hunt for Zero Point Energy", 2002.

La source du commentaire de Kurt Kleiner est: Salon.com (San Francisco), 5 août 2002, www.salon.com/books/review/2002/08/05/zero_gravity/index.html

Je veux insister sur le fait que la théorie que des scientifiques nazis sont à l'origine de la technologie des soucoupes volante est celle de Nick Cook et non pas de Kurt Kleiner; certains ont déjà confondu ceci, veuillez ne pas le faire.

"The Hunt for Zero Point" par Nick Cook

Un rédacteur de l'hebdomadaire respecté Jane's Defense Weekly dit que le gouvernement des États-Unis avait travaillé sur de la technologie anti-gravité des nazis en secret pendant 50 ans.

Par Kurt Kleiner

5 août 2002 - le gouvernement des États-Unis a confisqué la technologie anti-gravité secrète des nazis à la fin de la deuxième guerre mondiale, et plus tard a pu l'avoir testée sous forme d'avions qui expliquent l'éruption d'observations d'OVNIS d'après-guerre. Une partie de cette technologie s'est probablement retrouvée dans le bombardier Stealth B2. Une partie de cette technologie est probablement si dangereuse qu'elle est enterrée loin dans les chambres fortes secrètes du gouvernement.

Dans l'ère post-X-Files, cette sorte de théorie de conspiration ne causera aucun étonnement. Ce qui rend ces allégations intéressantes est qu'elles apparaissent dans "La quête de l'Energie du Point Zéro" écrit par Nick Cook, qui est depuis 10 années le rédacteur en matière d'aviation à l'hebdomadaire Jane's Defense Weekly. Jane est la bible de l'establishment de la défense, connue pour son refus du non-sens, ses reportages tôles et boulons. Un ancien rédacteur de Jane abordant ce sujet c'est assez pour vous inciter à y jeter un deuxième coup d'oeil.

Oui, mais bien que nous puissions être dans l'ère post-X-File, cela cause mon étonnement. Peut-être suis-je le seul a être étonné, mais je le suis certainement.

Quand vous ferez des recherches sur www.jane.com avec les mots clés "Gravity," "Saucers," "Nazi," et ainsi de suite vous ne trouverez rien lié à la théorie qui est développée dans le livre de Nick Cook. Cependant, au moins une nouvelle par Nick Cook apparaît là, (http://www.janes.com/aerospace/civil/news/jdw/jdw020729_1_n.shtml) écrit par Nick Cook et affirmant que la firme Boeing "a admis qu'elle travaille sur des projets anti-gravité expérimentaux qui pourraient révolutionner un siècle de technologie de propulsion aérospatiale conventionnelle si la science qui les soutient peut être mise en oeuvre dans des engins." Cette nouvelle correspond à un article plus long édité par l'hebdomadaire Jane's Defense Weekly. Cette nouvelle a été totalement réfutée par Boeing qui a indiqué d'où ces non-sens et exagérations sont provenues: il y a simplement eu quelques lignes à propos d'anti-gravité dans une présentation Powerpoint d'un employé, et ils indiquent qu'ils n'ont effectué aucun travail dans ce domaine jusqu'ici et ne projettent pas d'en faire.

En se rapportant constamment au B-2 prétendument propulsé par anti-gravité et ainsi de suite, Nick Cook a à mon avis réussi à réduire cette réputation de sérieux que l'on attribue à Jane's Defense Weekly. La recherche anti-gravité a certainement un intérêt évident et des chercheurs s'y frottent, l'idée d'anti-gravité ne peut pas être complètement écartée et ce n'est pas mon objectif de le faire. Aussi récemment que 1996 un scientifique finlandais a annoncé qu'il pouvait partiellement "protéger" des objets de la pesanteur en utilisant des supraconducteurs en rotation. Bien que la plupart des scientifiques soient sceptiques, la NASA est assez intéressée pour essayer d'en reproduire les résultats. Mais ceci est très loin d'être une preuve ou même une indication que des résultats aient été obtenus sous forme d'engins volants de nos jours, et encore moins une indication que les technologies anti-gravité ont été des réussites dans le passé.

Donc ce point très important devrait être noté: de nombreux medias ont indiqué que la théorie des OVNIS nazis devrait être prise au sérieux "parce que Jane's Defense Weekly est une publication sérieuse." Mais non seulement je suis en désaccord pour la raison indiquée ci-dessus, mais il devrait également être noté que cette théorie de Nick Cook n'est pas une publication de l'hebdomadaire Jane's Defense Weekly mais un livre par Nick Cook. Je ne vois pas la relation entre le livre et le magazine au sens ou rien dans le magazine ne vient suggérer que sa rédaction approuve le travail de Nick Cook. L'argument que la théorie est sérieuse parce que Jane's est sérieux n'a là encore aucun sens.

De fait, Jane's n'est pas une publication dépourvue de non-sens, et je ne suis pas quelqu'un qui emploierait l'argument "si c'est dans Jane's, alors c'est vrai." Je note effectivement que Jane's a été à la source d'affirmations fausses à propose de "l'anti-gravité" en publiant des articles de Nick Cook dans le passé, et récemment, sans prendre le moindre soin de vérification préalable.

Et certainement, l'Allemagne nazie travaillait à de nombreuses technologies de pointe vers la fin de la guerre, y compris des fusées, des chasseurs à réaction et l'énergie nucléaire. Les États-Unis ont recruté quelques scientifiques allemands pour continuer leur travail aux États-Unis, le plus notable étant Wernher von Braun, le scientifique de la fusée V-2 qui plus tard a aidé à rendre les atterrissages sur la Lune possibles.

Les Allemands travaillaient sur des fusées, des chasseurs à réaction gicleur et l'énergie nucléaire avant et pendant la guerre. Il en était de même pour le Royaume-Uni, l'Italie, les USA, sauf que seulement la recherche nucléaire s'est développée avec succès aux USA à ce moment-là et que les jets se sont développés comme avions productifs seulement en Allemagne avant la fin de la guerre (il y avait des prototypes bien avant en Italie et en Angleterre mais jet de production de ces pays n'a été impliqué dans les combats.)

L'attrape nigaud ici est le mot "y compris." Nous sommes conduits à accepter que, parce que les Allemands avaient des chasseurs à réaction (le Me262 essentiellement), ils doivent avoir développé également quelque chose de plus. Ce n'est clairement pas un argument raisonné.

Au contraire, nous savons que la technologie des fusées a mené quelque part quand les USA ont continué leur développement avec Von Braun et autres. Nous avons vu les fusées voler pendant la guerre et aller vers la lune plus tard. Les autres choses qui sont désignées par "y compris" n'ont pas atteint ce statut de réalité avérée.

Il est également clair que les militaires des États-Unis travaillent à des technologies secrètes tout le temps - environ 11 milliards de dollars sont dépensés chaque année dans les "black programs" sont l'existence n'est même pas reconnue. Le chasseur Stealth et le bombardier B2 étaient des black programs pendant des années.

Là encore, des choses sont impliquées par Nick Cook qui ne devraient pas être impliquées. Le fait que des programmes noirs existent n'a aucune valeur s'il s'agit d'établissant que les USA ont employé des techniques anti-gravité allemandes ou que ces techniques ont même existé. Cela n'établit aucunement que le B-2 soit quoi que ce soit d'autre qu'un bombardier à réaction subsonique, par exemple. Et ce n'est pas certainement un argument du tout en faveur de l'idée que les nazis ont développé des technologies anti-gravité.

Donc même si les soucoupes volantes nazies ont l'air délirantes à première vue, il n'y a rien de fou quand Cook posant les questions qu'il pose. Vous pourriez même dire qu'il est courageux. C'est les conclusions qu'il tire qui sont un problème.

Aucune question n'est folle - certaines réponses le sont -, malheureusement, Cook ne pose pas vraiment une question mais spécule la réponse, comme on va le voir. Et en général je trouve rien de courageux dans le fait de spéculer, et je vois plutôt du courage chez ceux qui s'abstiennent de spéculer.

La recherche de Cook commence un jour où une photocopie d'un article de magazine de 1956 débarque mystérieusement sur son bureau. Cela s'intitule "les machines-G arrivent!" et est illustré avec un dessin d'un aviateur Américain descendant les marches d'un avion sans ailes en lévitation. Cook pense c'est une plaisanterie, mais devient intéressé quand il voit que les chefs de l'industrie aérospatiale de l'époque sont cités comme disant que l'anti-gravité pourrait être la prochaine grande percée.

Donc tout commence par un article dans un magazine de guerre que Cook qualifie de "plaisanterie." Et bien, ce n'est pas un très bon départ. Les auteurs des X-Files ont des points de départ bien meilleurs pour leurs scénarii.

Ensuite, la plaisanterie est censée être prise au sérieux parce que les chefs de l'industrie aérospatiale ont dit que l'anti-gravité pourrait être la prochaine grande percée. Cela, c'est sûr. Mais cela rend-il les OVNIS nazis en quoi que ce soit plus vrais?

Alors laissez-moi proposer que le voyage dans le temps pourrait être la prochaine grande percée, et au nom de cela, je pourrais soutenir que puisque j'ai lu un article quelconque parlant de du voyage de temps dans quelque magazine des années 50, et puisque les USA ont des black programs et des fusées développées par des nazis, alors les nazis ont construit des machines à voyager dans le temps. Permettez-moi de soumettre à Jane's mon article là dessus et voyons si j'obtiendrais que mon article doit publié. Si oui, ce sera un grand succès, puisque Jane's ne publie rien de fantaisiste, est lu par tout le gratin des milieux de la défense comme leur Bible, n'est-ce pas?

Il décide d'appeler l'un d'eux, un ingénieur maintenant à la retraite appelé George S. Trimble. Une personne des relations publiques de Lockheed Martin, "Daniella Abelman," a organisé une rencontre, puis a rappelé sen disant que Trimble se décommande.

Ainsi, les choses semblent assez peu avancées à ce point. Une personne des relations publiques avec son nom entre guillemets? Un ingénieur qui ne veut aucune interview?

"Cela ne me gêne pas de vous dire qu'il a semblé effrayé et je n'aime pas entendre de vieux hommes effrayés. Cela m'a effrayé," dit-elle à Cook. "Laissez-moi vous donner quelques conseils. Restez-en à ce que vous savez; collez au présent. Cela vaut mieux pour nous tous.'" (Cook a utilisé le pseudonyme "Abelman," donc il n'est pas possible de lui téléphoner et de voir si elle parle vraiment comme un personnage d'un roman de Tom Clancy.)

M. Cook a toujours beaucoup à faire pour me convaincre à ce point. Si les enquêtes sur des rapports d'OVNIS étaient comme ceci, et bien j'en serai convaincu qu'il n'y a aucun OVNI.

Naturellement la curiosité de Cook est enflammée, et il dépiste Trimble dans une communauté de retraite en Arizona et - Oh, attendez une minute. C'est ce que vous vous attendez à ce qu'il fasse. Mais voici ce qu'il dit. "Mon grand regret était que je ne puisse pas entrer en contact avec George S. Trimble directement. Si je l'avais fait, je sais que Abelman aurait été paniquée. Elle m'a dit de rester loin de lui et qu'elle a le pouvoir de faire en sorte que je devienne un paria si je ne reste pas à bonne distance."

Exit George S. Trimble. Nous arrivons ici en plein roman d'espionnage, un mauvais roman au mauvais suspense.

Peu disposé à faire face à la colère de la défense, il fait retraite vers l'Internet où "dans le silence de la nuit, je pourrais errer... et rester anonyme."

Dois-je commenter sur le tour sérieux que prend cette "enquête" maintenant?

Il trouve l'histoire de Thomas Townsend Brown, un ancien ingénieur de la Navy qui pensait qu'il pouvait annuler la pesanteur en utilisant l'électricité et qui aux alentours de 1956 faisait des démonstration de petit disques volants électriquement chargés. Les militaires ont été brièvement intéressés, mais à la fin ils avaient publié un rapport concluant qu'il n'y avait là aucune technologie utilisable.

Donc, exit George S. Trimble, et arrivée de Townsend Brown, familier pour les lecteurs de Nexus. Evidemment, trouver sur l'Internet un scientifique qui a été lié à la recherche anti-gravité est une approche de recherche un peu plus confortable que de devoir explorer les maisons de retraite en Arizona, en risquant les représailles de la terrible madame "Abelman," n'est-ce pas?

Sûrement, nous allons maintenant obtenir une interview de Townsend Brown par Nick Cook et ses révélations au sujet des soucoupes volantes nazies.

Mais Cook remarque quelque chose dans un mémo de l'Armée de l'Air de 1947 (célèbre chez les fanas d'OVNIS), dans lequel le Lieutenant General Nathan Twining conclut que les OVNIS sont réels. Twining ajoute que "dans le cadre des connaissances actuelles des États-Unis" il est possible de construire des machines volantes de ce genre, si on y consacre assez d'argent.

Mais où est passé Townsend Brown???

Notre M. Cook a maintenant découvert qu'il est beaucoup plus facile de trouver de vraies personnes qui ont conclu que les OVNIS sont réels que d'obtenir le moindre soupçon de lien entre Townsend Brown et des soucoupes nazies. On s'attend donc à ce que Nick Cook soit maintenant disposé à écrire un article dans Jane's au sujet de l'opinion de certains militaires de haut rang: les soucoupes sont réelles dès 1947.

Malheureusement, M. Cook a choisi de changer la signification du mémo Twinning, car chaque chercheur se consacrant aux OVNIS (pardon, chaque "fana des OVNIS") sait que si le mémo contient bien la déclaration que les soucoupes volantes sont réelles, il ne contient aucunement une déclaration selon laquelle les Etats-Unis seraient capables avec de l'argent d'en construire "dans le cadre des connaissances actuelles des États-Unis." J'y reviendrais plus loin puisque Kleiner y reviendra.

Et, cela ne nous surprendra pas:

Cook conclut que dès 1947 les États-Unis devaient déjà avoir eu une composante clé de la technologie OVNI, l'anti-gravité. C'est pourquoi ils n'étaient pas intéressés la technologie de Townsend Brown, des années plus tard.

Aha, voilà ce qui lie Townsend Brown aux OVNIS nazis! Naturellement, c'est cela, les USA ne se souciaient pas des travaux antigravifiques de Townsend Brown parce qu'ils avaient déjà la technologie nazie. Tout est si clair maintenant, quelle logique brillante!

Il suspecte que la technologie soit venue des nazis d'Allemagne, et raconte des allégations de programmes allemands de soucoupe volantes venant de quelques livres douteux, et également d'informations dont il admet qu'elle semble "avoir apparue comme par magie... passant d'un chercheur à l'autre, sans attribution."

Nous entrons maintenant dans la magie des livres les plus douteux.

Il navigue sur l'Internet et commence à rechercher des indices dans les archives militaires. Il trouve quelques éléments dans de vieux dossiers de l'Armée de l'Air sur la technologie de la Luftwaffe, mais rien de substantiel. Alors il lit que les Waffen SS étaient responsable de la plupart des technologies secrètes Allemandes. "J'ai ressenti un serrement de gorge. J'étais tellement figé, mon souffle était court, je haletais." Ne pas s'inquiéter, il n'a pas eu de crise cardiaque. Il réalise juste qu'il a cherché au mauvais endroit. Il commence à lire des choses sur les SS.

Ici M. Cook a accès aux archives militaires (le chanceux!) et, heu, n'y trouve rien qui justifie ses soucoupes volantes nazies.

Mais heureusement qu'il n'a pas eu de crise cardiaque, car cela aurait été une grande chance manquée d'atteindre à la vérité n'est-ce pas?

Bientôt nous partons pour la Pologne. Un "chercheur" appelé Igor Witkowski montre à Cook une vieille mine, où il affirme que des scientifiques travaillaient à une machine appelée "la Cloche" une chose incandescente en rotation qui consommait beaucoup d'électricité. "On a dit que ces essais cherchaient à étudier un certain genre d'effet antigravitationnel, dit Witkowski. "Quelqu'un d'autre pense que ce pourrait avoir été une machine à voyager dans le temps." Ensuite Cook trouve encore un autre programme anti-gravité des SS, une soucoupe volante appelée la "Répulsine."

M. Cook a maintenant découvert le bon vieux canular de "The Bell" alias la Cloche, mais hélas c'est seulement une machine à voyager dans le temps, bah; heureusement il y a une autre soucoupe nazie, que les SS ont semblé avoir baptisée d'un nom à consonance anglo-saxonne. La Répulsine, ... wow.

Cook conclut qu'un officier SS du nom de Hans Kammler a mis toutes ces merveilles technologiques en boîte et les a fait envoyer en avion vers un endroit sûr, dans l'idée d'en faire commerce plus tard avec les militaires des États-Unis en échange de sa liberté.

Stupéfiant.

Le gouvernement des États-Unis a tout gardé sous scellés pendant des années, mais a probablement mis en application une partie de cela dans le bombardier B2. Pourquoi les États-Unis n'ont-ils pas fait une utilisation plus répandue de cette technologie? En partie parce qu'ils auraient perturbé l'industrie aérospatiale existante, avec son expertise dans les avions à ailes. En partie parce que l'anti-gravité, ce sont des forces trop destructives pour qu'on y trifouille. Et "...dans les années 40 et les années 50, ce n'était pas comme si le monde en avait vraiment eu besoin."

Oh oui, ils ont archivé l'anti-gravité sur une étagère, mais un peu de cela doit probablement être dans le B-2... Qui n'en serait pas convaincu? Rappelez-vous, Jane's Defense Weekly est un magazine ou le non-sens n'a pas sa place et Nick Cook écrit pour Jane.

Et bien entendu, chacun sait que les Etats-Unis ne touchent pas à des choses qui pourraient résulter en des destructions massives...

C'est une histoire qui demande beaucoup de crédulité. Mais à moins que nous sommes prêts a juste en rire, notre espoir quand nous prenons un livre comme cela, c'est que l'auteur, contre tout préjugés, construira un dossier soigneux, raisonnable et convainquant. Cook n'est pas cet auteur.

Et bien, cher M. Kleiner, tout que nous devons faire est attendre la prochaine recherche de M. Cook. Avec votre nom à vous, aha, il n'y a aucun doute que vous fassiez partie de la conspiration du silence américano-nazie, comme nous le soupçonnons déjà. Et quand M. Cook apprendra mon nom, je serai sur la liste aussi, pour sûr. Figurez vous ceci: vous êtes M. Kleiner, je suis M. Gross! N'est-ce pas la preuve flagrante qu'il doit y a un lien.

Le premier problème est que Cook n'est d'aucune aide à propos de la physique sur laquelle il écrit. Son explication de "l'énergie du point zéro" (un effet quantum provoqué par les particules virtuelles apparaissant et disparaissant spontanément) est acceptable. Mais il est également capable d'expliquer que la Répulsine fait que les molécules d'air "se rapprochent tellement ensemble que leurs énergies de liaison moléculaires et nucléaires sont affectées d'une telle manière que cela déclenche l'effet anti-gravité." Les deux explications semblent également étranges au profane. Mais la première fait partie de la science reconnue, la deuxième de la pseudoscience.

Je reviendrai à la physique plus tard.

Ok, ainsi la physique est difficile, et Cook est un journaliste. Mais nous devrions au moins nous attendre à ce qu'il apporte le soin d'un journaliste quant aux sources qu'il emploie et les conclusions qu'il en tire. Au lieu de cela, nous sommes bombardés avec un mélange incongru d'information ramassées au hasard de l'Internet, et autres livres des fanas d'OVNIS et d'anti-gravité, accompagné de témoignages de première main. Bien qu'il fasse profession de peser de telles informations avec l'oeil critique d'un expert aérospatial qualifié, il prouve qu'il n'est pas digne de recevoir beaucoup de confiance.

Cher M. Kleiner, soyez assuré que tous les profanes ne seront probablement pas mystifiés par "l'expert aérospatial qualifié." M. Cook s'est évidemment perdu dans le débordement des affirmations les plus insensées que l'on puisse ramasser sur l'Internet et a perdu tout son sens critique. Beaucoup ont eu ce parcours, mais peut-être pas tant que cela après tous. La plupart des gens ne sont pas aussi bêtes, et j'ai été très heureux de constater moi-même que des gens naviguant beaucoup sur l'Internet ont pu distinguer entre les vrais aspects du problème des OVNIS et les idioties qui encombrent la toile.

Un exemple parfait est sa confiance dans Witkowski, le chercheur polonais, dont l'information est capitale pour les conclusions de Cook. D'où est-ce que cette information vient? Witkowski indique qu'un fonctionnaire du gouvernement polonais (dont il refuse de donner le nom) lui a permis de voir quelques documents, mais pas d'en faire des copies d'eux. Pourquoi Cook croit-il Witkowski?

"Witkowski m'avait été recommandé par des sources polonaises de par mon travail chez Jane's en tant que quelqu'un qui était à la fois fortement bien informés et dignes de confiance... Si Witkowski avait été de quelque façon une personne peu fiable, j'aurais fait demi-tour et j'aurais pris le premier avion pour rentrer chez moi. Mais quand je l'ai vu, j'ai su qu'il était ok."

Imaginez donc qu'en tant que chercheur ufologue, je dise: "cette histoire de rencontre avec un OVNI et ses occupants extraterrestres est vraie parce que quand j'ai vu le témoin, j'ai su qu'il était ok." Est-ce que cela convaincrait M. Cook?

La plupart des conclusions de Cook sont tout aussi précaires. Par exemple, la vieux mémo de l'Armée de l'Air dans lequel Twining dit que les performances des OVNIS sont à la portée des connaissances techniques courantes aux États-Unis est récité comme un mantra dans le livre. Cook pense qu'il signifie que déjà en 1947 les États-Unis pourraient avoir construit un avion capable d'accélérations énorme et de changements instantanés de direction, un engin qui exigerait l'anti-gravité pour fonctionner.

Twinings dit en réalité, "il est possible actuellement de construire aux États-Unis... un avion piloté qui a la même description générale de l'objet dans le sous-paragraphe (e) ci-dessus." Quelle est cette description? Métallique, en forme de soucoupe, silencieux, aucune traînée, capable de voler en formation, avec une vitesse de croisière de 300 noeuds. Qu'il ait tort ou raison, Twinings ne parle même pas des mêmes possibilités étonnantes que celles dont Cook parle.

Ah, vous l'avez noté aussi. Ce n'était pas si difficile de comprendre correctement ce que Nathan F. Twinning voulait dire, n'est-ce pas?

Ainsi il semble que nous, les "fanas des OVNIS," puissions lire et comprendre un mémo tandis que M. Cook en est incapable.

Ou voyez ses conclusions au sujet de Kammler, l'officier SS qui selon Cook pense a faire commerce de la technologie anti-gravité avec les États-Unis vers la fin de la guerre. Kammler était l'administrateur responsable de la plupart des programmes de recherche avancés, y compris les usines de la fusée V-2. Mais où est la preuve qu'il ait vendu ou donné la moindre technologie - encore moins une technologie anti-gravité avec les États-Unis? Et bien, beaucoup d'Allemands ayant des connaissances technologiques ont essayé de faire des affaires avec les États-Unis. Les allées et venues de Kammler à la fin de la guerre sont mystérieux, et il y a des rapports contradictoires au sujet de sa mort. En outre, Cook pense que c'est le genre de chose que Kammler ferait.

"Mon sentiment était que Kammler leur offrirait quelque chose de si spectaculaire qu'ils n'auraient aucun autre choix que de négocier avec lui."

En fait, beaucoup de ces preuves ici sont basées sur les sentiments de Cook. Un exemple mineur mais typique est un sentiment qu'il éprouve à la lecture d'une "transcription récupérée," censément d'un appel téléphonique entre deux officiers de l'Armée de l'Air discutant le travail de Townsend Brown. Le Général Victor E. Bertrandias est le bavard; un général appelé Craig ne dit pas grand-chose, seulement "non" et plus tard "je vois." C'est Craig qui suscite l'intérêt de Cook.

"Les paroles sensées de l'homme m'ont fait l'impression, à moi au moins, que c'est quelqu'un d'important dans le renseignement de l'Armée de l'Air." Tout cela, à partir de: "je vois."

Ce qui est instructif au sujet du livre est l'aperçu qu'il donne sur la façon dont les théories de conspiration séduisent des gens par ailleurs raisonnables. Comme nous tous, Cook sait que de vraies conspiration existent. Personne ne doute, par exemple, que des technologies militaires sont développées dans le secret, et que le gouvernement "conspire" à de pas en donner les détails en public.

Exactement. Mais tant de rapports d'observations d'OVNIS et de rapports de recherche concernant les OVNIS sont justes là sous nos yeux sur les sites web du gouvernement US grâce aux demandes FOIA par des ufologues. Ceux-là sont d'origine contrôlée authentique et contiennent un peu plus que le "je vois" découvert par Nick Cook.

Mais que recherchez-vous quand vous pensez que les preuves directes ont été retenues ou supprimées? Avant de rechercher dans quelques vieux dossiers, Cook réalise que "il était inconcevable que... les équipes du renseignement auraient documenté la découverte [des soucoupes volantes allemandes] pour que le monde puisse en avoir connaissance... Je ne recherchais pas le visible, parce que visible aurait été confisqué par les censeurs." Ainsi Cook est réduit à faire la pêche aux contradictions mineures et aux détails bizarres et ambigus qu'il essaye de faire mousser vers le statut de preuve.

Oui, c'est comme cela que cela fonctionne. C'est la logique qui est à l'oeuvre dans l'exemple amusant que je cite souvent: "naturellement vous ne pouvez pas voir de Martiens sur Mars, mais c'est simplement la preuve incontestable de la justesse de ma théorie: l'intérieur de Mars est creux, comme l'intérieur de la Terre, et les Martiens vivent à l'intérieur de Mars, et c'est pour cela que vous ne les voyez pas."

De même, l'information qui est disponible doit être suspectée d'être de la désinformation gouvernementale. Peut-être les militaires ont-ils encouragé des rapports d'OVNIS pour déguiser leurs propres essais de soucoupes volantes.

C'est là la logique "à la Cook:" les militaires US ont essayé en une occasion d'aider les Canadiens à construire une pathétique "soucoupe volante," le rêve d'un ingénieur britannique, appelée Avrocar, qui a volé à l'altitude de 1 m 40 en 1961 dans la cour de l'usine Avro, après 10 ans de recherches et de développement stériles d'un seul prototype. Les fonds US ont été alloués pour ce prototype Canadien parce qu'il y avait de vraies soucoupes volantes dans le ciel et qu'ils ont pensé qu'ils pourraient avoir la leur. Échec. Échec total. Alors qu'Avro pensait arriver à réaliser un engin ayant les capacités d'un avion hypersonique voir d'un engin spatial, la soucoupe était un aéroglisseur sans jupes, un précurseur mal conçu de l'hovercraft. Et de plus, elle n'a pas été secrète plus de quelque mois, on en parlait dans les journaux dès 1953.

L'U.S. Air Force n'a pas découragé les rapports d'OVNIS, ils les ont rassemblés et plus ou moins correctement étudié certains d'entre eux. Ils ont plus tard ont adopté la recommandation de la C.I.A qui était que les rapports d'OVNIS devraient aller vers des canaux militaires consacrés et non pas à la presse ni aux scientifiques et non plus vers quelque programme publique d'étude des OVNIS de l'USAF. La C.I.A a vu les rapports d'OVNI comme une menace et une cause possible de panique et d'obstruction des réseaux d'alertes aérienne qui pourrait bénéficier à l'ennemi. Je n'ai trouvé aucune preuve que n'importe quel service de gouvernement US a encouragé quiconque à faire de faux rapports d'OVNI pour camoufler des activités d'avions.

Peut-être que la mythique l'expérience de Philadelphie (dans laquelle un bateau de la Navy a été censément envoyé dans une autre dimension) était vraiment juste une histoire conçue pour discréditer Townsend Brown. Mais, puisque la meilleure désinformation contient toujours un grain de la vérité, il y a peut-être vraiment un raccordement entre d'autres dimensions et l'anti-gravité.

En utilisant ce raisonnement, tous les paris deviennent des possibilités, et presque tout ce que vous produirez - le manque de preuves, les démentis officiels, le caractère douteux des rumeurs, les conjectures sauvages - devient des preuves pour ce que vous essayez de prouver.

Exactement.

En fin de compte, l'argument de Cook met à contribution le vieux proverbe qu'il invoque plusieurs fois - il n'y a pas de fumée sans feu. Mais parfois, c'est vraiment juste quelqu'un qui fait de la fumée.

La seule fumée ici est probablement provoquée par l'activité du cerveau de Nick Cook.

Il n'y a aucune preuve de soucoupes nazie. Il n'y a pas un lambeau de preuve la plus minuscule que des théories allemandes de soucoupes volantes soient autre chose que des affirmations sans substances répétées et recyclées par des gens enclin à faire usage d'imagination et qui ont complètement perdu tout leur sens critique.

L'histoire entière est totalement en désaccord avec toutes les preuves que vous pouvez saisir. Lisez par exemple ce rapport de l'Armée de l'Air US, de 1949. Le renseignement de l'Armée de l'Air avait envisagé ce genre de choses dès le début: les Russes ont-ils saisi une certaine technologie allemande? Est-ce l'explication pour les soucoupes volantes rapportées? Le renseignement US a su exactement ce à quoi les Allemands ont travaillé, comme la série des ailes volantes de Horten. Ils ont étudié et ont découvert que les Russes n'ont pas compté sur les prisonniers Allemands mais ont développé leurs propres technologies. Ils ont évalué qu'il n'y avait aucun sens à ce que des Russes ou un pays étranger ni eux-mêmes ne fassent voler des machines avancées secrètes au-dessus des USA en plein jour avec tous les risques d'incidents et de capture que cela comporte.

Mais naturellement, pour M. Cook, c'est tout "désinformation" et "dissimulation." Nick Cook a décidé que le mystère des OVNIS est expliqué par des engins volants US utilisant la technologie anti-gravité nazie, point.

Un autre point est que ce que Nick Cook présente comme ses recherches et ses découvertes ne sont pas les siennes. Beaucoup de chercheurs ou amateurs fantasques ont écrit exactement le même genre d'absurdités, ou beaucoup de variantes des mêmes absurdités générales dans le passé.

Pas plus tard que samedi passé, un ufologue ami et moi-même avons été contacté suite à un appel à témoin pour une observation d'OVNI par un quidam au demeurant sympathique qui n'avait pas vu d'OVNI mais souhaitait nous parler car il sait la vérité sur les soucoupes volantes. J'ai juste écouté. En version très courte, voici son discours: il y a un "livre jaune N.5" qui a toutes les photographies des soucoupes des nazis, ceci établit comme fait que les soucoupes sont allemandes, seulement les personnes ignorantes ne veulent pas réaliser ceci. Notre gars a rencontré un autre quidam qui lui a montré des plans, mais nous ne pouvons pas lui parler, il y a trop de risques, mais il essayera de nous mettre en contact. Il n'y a aucun marquage sur les croquis dont il peut se rappeler, mais ce sont de vrais croquis de mise au point de vrais OVNIS. Il y avait des enfants fabriquant des parties de ces disques dans notre propre ville. Les enfants ont été emmenés à l'Est, mais la soucoupe a volé déjà en 1930 longtemps avant la guerre. Il n'y avait pas de nazis, en fait, ils étaient un groupe de scientifiques justes et droits qui ont voulu reconstituer le prestige allemand et qu'ils n'ont pas voulu de guerre. Les nazis n'ont pas cru que leur soucoupe fonctionnerait, c'est pourquoi ils ont développé la propulsion à réaction, ce qui était une grande erreur. Quand les alliés ont envahi l'Allemagne, les scientifiques allemands, qui se sont appelés les SS Schwarze Sonne (Soleil Noir) ont emmené les soucoupes à bords de sous-marins géants rapides (300 km/h) et se sont sauvés au pôle Sud où ils sont toujours. Personne ne pourrait détecter un sous-marin aussi rapide, c'est pourquoi ils n'ont été jamais détectés. Quand les militaires US ont appris cela, ils ont envoyé des cuirassés là, mais il y avait un champ magnétique et les navires ne pouvaient pas passer à travers. Ils ont essayé encore quelques années après, mais sans succès. Les soucoupes étaient appelées Anuba (il voulait dire Hannebau naturellement) et ce sont deux disques tournant dans le sens inverse, car, comme l'indique la Kabballe, et également M. Papus, cela crée une force ce qui est la même que la force qui fait tourner les planètes, car la rotation annule la gravitation. C'est réellement très simple et chacun sait que cela fonctionne. C'est un effet de la force d'entraînement d'un cristal (il nous remet un cristal cassé). Ainsi les soucoupes peuvent léviter quel que soit leur poids, La masse ne joue aucun rôle dans tout cela. D'ailleurs, ce fait est accessoirement une preuve que la terre est creuse, comme le savent tous les initiés. La force d'entraînement derrière ce principe est "l'énergie vide," et la physique quantum est la preuve que cela fonctionne; mais ce n'est rien de neuf, le Hindous antiques appelaient cela le Prana. Ainsi, l'OVNI vu par un ami à moi dans les années '70 (une chose formée par cigare accrochée verticalement en l'air, vu par un groupe de jeunes une vieille dame d'un autre point de vue) n'est pas un vaisseau spatial extraterrestre, mais un OVNI allemand (mon ami de témoin ne sait pas ce qu'il a vu d'ailleurs.) Mais, il y a également les vrai OVNIS extraterrestres, bien entendu. D'ailleurs, il n'y a aucun problème à faisant fonctionner un moteur de tondeuse à gazon avec un mélange de 90% d'eau et seulement 10% de gazoline, et un journaliste de la presse locale publiera les preuves dès que le prototype sera achevé; actuellement, il est très prometteur, et un bon nombre de gens ont construit des moteurs à eau, et également des générateurs quantiques de courant électrique, ils ont besoin d'une très petite énergie à l'entrée et en délivrent beaucoup. C'est tout scientifiquement reconnu dans un article de magazine Nexus que je pourrais avoir vu mais est trop difficile à retrouver parmi d'autres magasines. Quoi qu'il en soit, Jean-Pierre Petit, un chercheur du CNRS, a également démontré dans Nexus qu'une vaste quantité d'énergie peut être extraite à partir du vide. Le moteur à eau pourrait être la solution à bien des problèmes, mais malheureusement les grandes compagnies sont contre et il y a beaucoup d'histoires de meurtres non élucidés. Elle pourrait également rendre son inventeur très riche, mais il est plus intéressé par l'évolution spirituelle en mangeant seulement de la nourriture crue, et en ne se lavant pas les dents avec des dentifrices au fluor, on peut prolonger sa vie de quelques années.

Quoi qu'il en soit, cette personne âgée a les plans des soucoupes allemandes, et ne veut pas parler à quiconque à moins qu'il se sente en confiance et que le secret n'en soit pas éventé, parce qu'il est un homme très vieux maintenant et ne souhaite pas créer de l'agitation. Egalement il y a du danger là-dedans. Mais, peut-être accepterait-il de nous rencontrer, nous resterons en contact. (Je n'en plus entendu parler.)

A propos de l'auteur:

Kurt Kleiner est un auteur qui vit à Toronto au Canada.

Copyright 2002 Salon.com

Salon, 22 4th Street, 16th Floor, San Francisco, CA 94103
Telephone 415 645-9200 | Fax 415 645-9204

Quelques commentaires additionnels:

Dans son livre, Nick Cook a prouvé qu'il ne comprend pas vraiment la physique d'aujourd'hui. Il y a contenu scientifique très discret dans le livre, et quand il y a de la physique elle y est complètement incorrecte ou très mal représentée. Par exemple, il dit que la théorie de la relativité d'Einstein a été rejetée par des résultats récents. C'est tout simplement faux.

Comme le font de nombreux amateurs, il emploie la physique quantique sans en avoir une bonne compréhension. La physique quantique est assez constamment déformée par les profanes et utilisée pour "prouver" à peu près n'importe quoi, de la télépathie à l'astrologie à "d'autres dimensions" comme origine des OVNIS. Les profanes vraiment intéressés par la physique et la physique quantique devraient d'abord lire des livres par des physiciens, et alors ils verraient probablement clairement que la physique dans le livre de Nick Cook est largement affaire d'imagination.

Un indice de la psychologie de Nick Cook est un chapitre où il relate que des gens du gouvernement du plus pur style "Men-In-Black" pénètrent par effraction dans sa chambre d'hôtel et se disposent à le trucider. C'est alors qu'il se réveille et réalise que ce n'était qu'un cauchemar. En ce qui me concerne, je pense que cette inclusion d'un épisode de rêve est un des indices de ce que l'auteur ne peut pas distinguer la frontière entre de vrais faits et les choses qui relèvent du domaine de la rêverie.

Autres sources et références:

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 18 novembre 2002