Stupidités -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Les "momies extraterrestres de Nazca", 2017:

En 2017, un site Web du genre "New Age" publie une série de reportages vidéo sur la découverte de présumées momies étranges quelque part au Pérou. Les signes de la nature douteuse de toute l'affaire ne manquent pas, cette fois encore. Je raconte ici toute l'histoire en "remontant le temps": je commence par la diffusion "virale" sur Internet sur cette affaire et remonte dans le temps jusqu'à son origine et ses explications.

Jaime Maussan, un journaliste mexicain qui fait une promotion des OVNIS et des extraterrestres largement basée sur des fraudes et des interprétations erronées, est la première source journalistique d'une nouvelle qu'il a racontée lors d'une conférence de presse, une nouvelle publiée d'abord sur le site web gaia.com et ensuite reprise - parfois avec scepticisme exprimé - sur de nombreux sites Web.

Cette fois, Maussan a déclaré qu'une momie extraterrestre à trois doigts avec un crâne allongé a été retrouvée sur l'ancien site de Nazca au Pérou. Il a dit qu'il a entendu des nouvelles sur des momies non humaines trouvées là-bas, et cela a provoqué une série de reportages vidéo par le site web "Gaia", de Boulder, Colorado, aux Etats-Unis, présentés par un Jay Weidner de ce site "Gaia" disant que son équipe est allée là-bas pour enquêter, amenant des scientifiques, tel un docteur Konstantin Korotkov professeur à l'Université Saint Petersbourg.

Les images montrent un corps "momifié" de "168 cm" de long, qui surprend d'abord parce qu'il est entièrement couvert d'une couleur blanchâtre, comme s'il était en plâtre - il ne semble pas avoir les couleurs de toute autre momie trouvée là-bas. Maussan dit qu'il est couvert d'une poussière blanche qui a été utilisée pour le préserver.

Ci-dessus:
une image de la prétendue momie.

Des gens sont montrés en train de soulever le momie sans grande précaution, et elle semble totalement rigide, comme un morceau de plâtre. La momie est sortie d'une boîte en carton, manipulée avec peu de soin - de petits fragments tombent - non pas dans un laboratoire, mais sur ce qui ressemble à une cour ou à une rue.

Elle a trois longs doigts aux mains et aux pieds. Un Dr José de Jesus Zalce Benitez, dit être de l'Ecole Nationale des Médecine Légale du Mexique, dit que c'est une caractéristique "unique", ce qui signifie pour lui que ce n'est pas un humain.

La tête est allongée avec des fentes dans de grands yeux, tout comme beaucoup d'histoires "d'extraterrestres" suggèrent que cela devrait être. Korotkov dit qu'il n'y a pas d'oreille ni de nez.

On voit des gens prendre des échantillons pour des tests carbone 14 et d'ADN. Le rapport indique qu'un laboratoire a utilisé la méthode du carbone 14 et daté du corps de 245 à 410 après J.C.

Des images de radiographies sont montrées, et il semble que la momie ait un squelette réaliste à l'intérieur, pas trop différent des squelettes humains, à l'exception du nombre de doigts et de la forme du crâne.

Une Nathalia Zaloznaja, présentée comme un médecin diplômé, chef de l'analyse d'image de l'Institut Médical "MIBS", indique que les organes de la momie sont toujours là, contrairement aux processus habituels de momification.

Jay Weidner, un présentateur du reportage, dit qu'après la découverte du corps, l'équipe a examiné la région et a trouvé un pétroglyphe d'un humanoïde à trois doigts.

Le rapport vidéo décrit ci-dessus a été publié par Gaia.com ici:
https://www.youtube.com/watch?v=xZPDhPeQnRY

Ci-dessus:
une image d'une véritable momie trouvée dans la région de Nazca.

Une première "mise à jour" ("update") a été publiée par Gaia.com (Voir https://www.gaia.com/video/update-2-analysis-begins?fullplayer=feature). Les nouvelles informations qui y sont données sont comme suit:

Ci-dessus:
la prétendue "momie de Nazca" sur une radiographie montrée sur gaia.com.

L'image ci-dessus est montrée, supposée être une image radiographique de la momie. Une date apparaît sur l'image entière: "19-mai-1997". Cela signifie que cette image serait 20 ans plus ancienne que les "breaking news" présentées par le site web Gaia. Mais d'autres images radiographiques de la même "momie" portent la date "19 mai 2017".

Korotkov dit que de l'ADN a été extrait et que cela a montré que la momie est une femme. Un Michael Aseev, Ph.D., Russie, qui serait le responsable du Département d'Analyse Génétique de l'Académie des Sciences de Russie, dit que l'ADN est féminin: "nous avons pu identifier que c'est une femme, car le chromosome Y est manquant". Cela signifie donc que l'ADN est humain, ou très, très, humain. Et je m'attendrais à ce que le Dr Assev non seulement déclare que la momie est une femme, mais aussi qu'il déclare que la momie est donc humaine, ou qu'il explique pourquoi elle ne le serait tout de même pas.

En fait, cela signifie que la "momie" a probablement été fabriquée en utilisant un squelette humain féminin, peut-être une vraie momie de la région de Nazca, avec un déformé ou modifié, et les "trois doigts" des mains et les pieds auraient été fabriqués à l'aide de des doigts normaux plus longs d'un autre squelette, par exemple. J'aurais vérifié si les doigts sont aussi femelles ou non, ou vérifié que les doigts contiennent le même ADN que les autres os, et donné leur mesures précises.

Nous voyons également un José de la Cruz Rios, dit être un biologiste mexicain, du Ministère de la Santé de l'état de Campeche, qui dit que les anciens Nazca avaient des contacts avec des extraterrestres.

Le docteur José de Jesus Zalce Benitez dit que les trois doigts ont "5 à 6 phalanges".

Une "M. K. Jessie" est présentée comme une "radiologue des muscles et du squelette" de "l'hôpital de l'Université du Colorado". Elle dit qu'elle est très curieuse de "voir à quoi ressemblent ces images". Elle les regarde, commente qu'il s'agit d'un squelette très humanoïde, remarque que les trois doigts ont des os plus épais que les doigts humains et souligne qu'il n'y a pas de sutures dans l'os du crâne - il semble être d'une seule pièce, contrairement aux crânes humains.

Nous apprenons également que d'autres corps, plus petits, ont été trouvés, que sous la "poudre" blanche, ils montrent une "peau de lézard."

La prochaine mise à jour est à https://www.gaia.com/video/update-3-examination-new -body?fullplayer=feature

Il y est raconté qu'un autre corps plus petit a été trouvé, sans tête. Plus tard, on dit que d'autres corps encore ont été trouvés "dans la même tombe" que le premier, mais que l'équipe n'a pas été autorisée à prendre des échantillons (bien que la vidéo montre des gens en prenant des échantillons).

Le premier corps plus petit, sans tête, est assez petit (0,8 m ou moins?), a également trois doigts, et est en position assise. Le cou est long et pas plus gros qu'un doigt humain.

Un autre des petits "corps" est en position couchée.

Une deuxième analyse C-14 a été effectuée sur un échantillon d'un de ces autres "corps" et a donné un âge "similaire" de 320 à 411 après J.C. à 94,5% de probabilité, dit-on sur gaia.com.

Un Thierry Jamin, de France, est présenté, comme étant un "archéologue et historien", "Président de l'Institut Inkari" - il dit juste qu'il enquête.

Des échantillons du cou et de la hanche du petit corps sans tête sont prélevés. l'étude du carbone 14 indiquerait que ce corps est daté de 987 et 1145 après J.-C., environ 700 cents ans plus jeune que le premier. Il semble également tout à fait différent, mais aussi humanoïde et à trois doigts. Certaines de ses images portent la date "05-21-2017".

Ci-dessus: deux "plus petites momies" auraient été trouvées.

Une mise à jour suivante est à:

https://www.gaia.com/video/update-4-smaller-bodies-revealed?fullplayer=feature

On y affirme que l'analyse de la "poudre blanche" sur la "momie Nazca" indique qu'elle est naturelle et composée de diatomées.

Nous obtenons une image fixe de "l'intérieur de la tombe", mais il n'y a rien à voir que des roches.

Nous avons une interview de Thierry Jamin, qui raconte ses découvertes de villes anciennes au Pérou. Nous apprenons qu'il a entendu parler de la "momie Nazca" par un homme nommé "Mario" qui avait effectué des recherches archéologiques dans la région de Cusco et Nazca au Pérou.

Jaime Maussan raconte que "Mario" a trouvé des sarcophages dans une tombe. Le premier contenait des objets et, dans le second, il avait trouvé "des corps petits ou deux corps de taille moyenne, et de nombreux petits corps, le grand corps était à l'extérieur du sarcophage." Nous apprenons que "Mario" pensait avoir exploré seulement 10% du site et craignait que quelqu'un qui en entende parler n'aille voler les choses.

Nous apprenons qu'un Dr Edson Salazar Vivanco, du Pérou, a fait un examen radiographique de ces deux petits corps (voir ci-dessous). L'image radiographique montre des squelettes, et, selon l'équipe, des "oeufs" dans les cavités pelviennes de l'un des spécimens qui serait féminin. Le Dr. José de la Cruz Rios explique qu'elle a un cloaque comme les reptiles.

Gaia.com commente que "nous avons des espèces humanoïdes qui marchent parmi nous qui ne sont pas des mammifères."

Il y a aussi une sorte d'objet opaque sur le torse, au-dessus de la peau, dit l'équipe.

Les autres caractéristiques sont: 11 vertèbres, 3 doigts avec 3 phalanges aux mains et aux pieds, des ongles aux doigts, pas de dents (quelque chose d'autre à la place), un seul os dans les avant-bras et un seul os dans les partie basses des jambes directement reliées pieds (plus comme un reptile qu'un mammifère), des côtes tout le long de la colonne vertébrale jusqu'à proximité du bassin, une peau à l'écailles d'apparence "reptilienne".

Nous apprenons qu'aucun échantillon n'a pu être pris sur ces deux "spécimens", et que ce serait Thierry Jamin qui s'y était opposé, préoccupé par les "dommages" que cela causerait.

Trois doigts?

Avec les éléments donnés jusqu'ici, on pourrait déjà noter ceci:

L'arachnodactylie est une maladie connue qui peut conduire à des doigts anormalement longs. Mais il n'y a pas d'exemple d'anomalie humaine à trois doigts, aucun exemple d'anomalie humaine impliquant aussi trois longs doigts à peu près de la même longueur aux mains et aux pieds. Cela suggérerait que ces "momies de Nazca" ne sont pas des êtres humains avec des anomalies "naturelles" et tendent à me faire penser que ces "momies" ont simplement eu des doigts "trafiqués".

Si les images des rayons X étaient authentiques, alors la technique de fraude a utilisà de véritables squelettes - il y en a beaucoup dans la région de Nazca - et les "trois doigts" ont été construits à partir d'os réels de mains normales, le crane était déformé ou a été déformée et le tout a été enveloppé de papier mâché ou de tissus et plâtre ou argile. Cela ferait l'affaire pour la première "momie". Les autres sont si petits qu'il fauidrait des os bien petits et d'autres éléments, mais ils peuvent néanmoins être faits de vrais os au moins en partie, des os d'animaux par exemple. On notera que comme par hasard, les prélèvements pour analyse sont "refusés" sur les petits "corps"...

Vérification?

Si la trouvaille était authentique, il aurait été facile pour les gens impliqués de prouver leur affirmations en suivant un processus scientifique normal:

Au lieu de cela:

Cohérence?

Il est devenu possible seulement dans les derniers temps d'analyser l'ADN de momies. Il faut beaucoup de temps et d'argent et les meilleures techniques de séquençage de l'ADN, les appareils, le personnel. Il ne semble pas trop anormal que tout ce qu'on nous dit de "l'analyse de l'ADN" ici est que le chromosome Y est manquant, ce qui ferait de la première momie une femme.

Ce n'est en fait pas un séquençage d'ADN, juste un examen de chromosomes au microscope.

Pourquoi une image radiographique a-t-elle une date en 1997 et les autres en 2017? Est-ce un signe que quelqu'un a collé des légendes d'images de rayons X authentiques à des images frauduleuses?

Ci-dessus: voir la date en 1997, alors que le prénom "maria" apparaît.

"L'équipe" dit avoir appelé la momie "Maria" après qu'il ait été déterminé
par "analyse de l'ADN" que la momie est féminine.

Les personnages de la saga de gaia.com:

Lorsque des affirmations aussi fracassantes sont faites, il est important de vérifier si les profils des personnes impliquées sont exacts: sont-ils ce qu'on nous dit? Quel genre de personnes sont-ils? Qu'est-ce qu'ils ont fait et affirmé par le passé?

Gaia.com:

Les publications de ce site sur les "momies de Nazca" sont introduites comme si le site Web était la seule source principale pour toute l'histoire. Beaucoup d'autres sites ont fait écho à ce qu'ils ont publié, mais gaia.com agit comme si eux étaient à l'origine de l'histoire, en termes de médias de masse, et la plupart des commentaires acceptent gaia.com comme source principale.

Le site web commence par le message "Ensemble, nous pouvons renforcer l'évolution de la conscience." Vous devez être membre (20 $ pour 3 mois) pour lire les articles complets, mais une grande partie du contenu est disponible gratuitement. Le site Web comporte des sections sur les thèmes "Yoga", "Rechercher la vérité", "Méditation" - en général un contenu "New Age" - Les OVNIS ne sont pas là. Ce n'est évidemment pas un site Web scientifique, mais un site Web commercial visant le public "New Age".

Le site publie des reportages vidéo plutôt que des articles textuels. La "momie extraterrestre de Nazca" commencent avec un de leur reportage vidéo, et continue avec plusieurs "mises à jour", comme décrit ci-dessus dans cette page.

Konstantin Korotkov

De Wikipédia, de sources Web de contenu "sceptique" aussi bien que "New Age", il semble que Korotkov est un Russe né en 1952 qui fait une promotion de "l'effet Kirlian", une allégation de longue date: des techniques spéciales de photo sont censées montrer une "aura" d'une certaine "énergie" autour du corps humain. Korotkov promeut cette sornette connue comme telle depuis longtemps.

Il prétend que les gens peuvent changer le monde en changeant leur propre "énergie", que les pensées agissent sur la matière, etc.

Selon ses propres indications, Korotkov serait titulaire d'une chaire à l'Université Technique d'état de Saint Pétersbourg en Russie et professeur, non-titulaire d'une chaire, à Holos, un "moulin à Diplômes" - un organisme qui délivre aisément des diplômes à ceux qui versent à l'établissement l'argent demandé.

Il se pose aussi en "président élu" de l'International Union of Medical and Applied Bioelectrography (IUMAB) à Curitiba au Brésil, la "bioélectrophotographie" n'étant rien de plus que la promotion du soi-disant effet Kirlian.

On l'a vu au Psi-Tagen de Bâle de 2002, rencontres organisées chaque année par une association "psy" de Bâle, la Basler Psi-Verein, qui brasse du chamanisme, de la médiumnité, des guérisons paranormales, etc. En 2011 il participe à une conférence sur l'alchimie.

Il aurait occupé le poste de directeur adjoint de l'Institut Fédéral de Recherches de culture physique de Saint Pétersbourg (Saint-Petersburg Federal Research Institute of Physical Culture), et aurait été professeur en informatique et en biophysique à l'Université Fédérale des Technologies de l'Information de Saint Petersbourg, département Mécanique et Optique (ITMO). Il aurait été membre du conseil d'administration de l'Université Fédérale scientifique de Russie pour les nouvelles technologies médicales, et serait actuellement directeur technique de l'Information Technologies Energy, Inc également aux Etats-Unis. Il serait membre du Conseil Scientifique de la "European Society of Predictive Medicine". Il est au comité de rédaction du "Journal of Science of Healing Outcomes" et du "Journal of Alternative and Complementary Medicine", périodique listé par Quackwatch comme "périodique non recommandé", car pseudoscientifique.

Il est parfois prétendu qu'il est membre de La Russian Academy of Science, mais en fait il est membre de la Russian Academy of Natural Sciences, qui est une sorte de pendant pseudoscientifique de la première.

Il aurait publié de nombreux articles scientifiques et déposé 17 brevets et écrit 7 livres.

En bref, le Dr Konstantin Korotkov semble être un "expert" dans des sujets pseudoscientifiques comme une forme de photographie Kirlian, qu'il utilise pour "enquêter sur la manifestation physique de l'âme qui quitte le corps", etc.

Voir par exemple https://www.rt.com/news/soul-aura-kirlian-device

José de Jesus Zalce Benitez

Il avait déjà été parti prenante d'une affaire de corps d'extraterrestre en 2015, dite des "diapositives de Roswell". Des diapositives peut distinctes montraient des cadavres, d'un enfant selon les uns, de "l'extraterrestre de Roswell" selon les autres.

Sur l'internet il est présenté avec une collection de titres impressionnante: capitaine de corvette de la marine Mexicaine, titulaire d'un master de médecine légale de l'Ecole de Santé de l'Armée Mexicaine, d'un diplôme en médecine aérospatiale des forces aériennes et du ministère de la défense mexicaine, diplômé en anthropologie à l'Escuela Nacional de Antropología e Historia (ENAA). Il dirigerait depuis 2009 le Département de Médecine Légale de l'Armée Mexicaine 2009.

En fait, il n'y a pas "d'Ecole nationale de médecine légale du Mexique". Zalce est en réalité affilié à l'école de médecine navale, où seule la carrière de chirurgien est enseignée, pas la médecine légale.

En principe, un expert bona fide, donc. Cependant, avec les "diapositives de Roswell", on lui avait reproché de donner une taille précise à "l'être" allégué en comparaison d'objets sur les images dont personne ne pourrait vraiment préciser la taille...

Jay Weidner

Apparaît comme présentateur dans les vidéos de gaia.com. Il a une longue histoire de vidéos "ésotériques" comme "les chemtrails et le soleil", et ne semble pas être un cinéaste de documentaires neutres ou sérieux. Il professe des "croyances non scientifiques" assez fortes, bien sûr. Par exemple, nous lisons:

"Depuis plus de 6 000 ans, l'humanité n'a pas été seule. S'insérant à des postes de pouvoir et utilisant des moyens subtils de manipulation, les dirigeants d'autres planètes (les Archons) ont guidé notre histoire pour leur propre dessein. Leur plus grande peur c'est que nous nous réveillions et Jay Weidner révèle quels sont ces archontes, comment ils conservent le pouvoir et ce que nous pouvons faire pour échapper au piège des Archons dans cette interview avec George Noory à l'origine en Webcast le 16 juin 2014."

Nathalia Zaloznaja

Voir https://ldc.ru/en

Il existe en effet un institut russe "MIBS": "MIBS est actuellement le chef de file absolu dans le domaine du diagnostic IRM dans la Fédération de Russie".

Il y a là une "Natalia Zaloznaya", spécialiste en IRM avec 10 ans d'expérience, "Médecin, diplômée de l'Université Médicale d'Etat de Saint-Pétersbourg, résidence en radiologie au NWSMU". Spécialiste de l'IRM pelvienne, prostatique et abdominale. Bourses et formations: 2010 - International Cardiac Imaging School (ESCR)".

Mais bien qu'elle existe et semble avoir les compétences dont elle est créditée dans le reportage, elle ne dit pas grand-chose dans les reportages de Gaia.com.

M. K. Jessie:

Une "M. K. Jessie" est interviewée commentant les radiographies de 3 des 4 créatures (image de gauche ci-dessous).

Il n'y a pas de "M. K. Jessie" à "l'hôpital de l'Université du Colorado". Mais j'ai trouvé (image de droite ci-dessous) qu'elle est en fait Mary Jesse - "Jessie" et "Jesse" se proncent pareillement en anglais et gaia.com ne se soucie visiblement pas trop de l'orthographe! Elle est médecin, bien réelle, Professeur Adjoint, compétente en diagnostiques radiologiques à l'école de médecine du campus médical Anschutz de l'Université de Colorado:

http://www.ucdenver.edu/academics/colleges/medicalschool/departments/Radiology/About%20Us/Faculty/Pages/Jesse,%20Mary.aspx

Elle est invitée à commenter les images radiographiques de trois des "momies" trouvées, la première et la paire de "petites" momies. Elle n'exclut jamais que cela puisse être frauduleux, mais ne voit aucune trace d'incohérence dans les squelettes qui trahiraient une telle fraude.

Michael Aseev

"Michael Aseev" est présenté comme ayant un doctorat en Russie, et chef du "Département d'Analyse Génétique de l'Académie des Sciences de Russie".

Mais le site web de l'Académie des Sciences de Russie (R.A.S.) (http://www.ras.ru) ne montre que "Aseev Alexander Leonidovich" et "Aseev Sergei Mironovich". Je n'ai trouvé aucune trace d'un Dr "Michael Aseev" (ni Mikhail Aseev ni Mikhail Ageev) sur leur site.

A l'Académie des Sciences de Russie, il n'y a pas non plus de "Département d'Analyse Génétique", il existe un "Institut de génétique moléculaire", sans «Asseev». Voir: http://www.ras.ru/win/db/show_org.asp?P=.oi-512.vi-.fi-.id-512.ln-en.oi-525, image ci-dessous:

Above:
Institute of Molecular Genetics at the R.A.S..

Cependant, un "M. V. Aseev" apparaît dans plusieurs articles scientifiques liés au génome humain, par exemple dans le Russian Journal of Genetics. Un M. V. Aseev travaille réellement, ou a travaillé, chez BioGlot LLC à Saint Pétersbourg, Russie et à l'Institut de recherche de l'obstétrique et de la gynécologie de l'Académie russe des sciences médicales, également à Saint-Pétersbourg, en Russie.

(Voir par exemple à l'adresse https://link.springer.com/article/10.1134%2FS2079059714020038)

Bref, contrairement à certains articles se revendiquant "sceptiques" du web, Aseev existe, il travaille sur la génétique humaine, il est ou a été (2014) dans un institut affilié à l'Académie des Sciences de Russie. Seuls ses titres ont été mal présentés dans le rapport vidéo par gaia.com. Tout comme quand ils ont appelé Mary Jesse "M. K. Jessie" et mal désigné son poste.

Mais que dit-il sur notre affaire? Et bien, une seule chose: puisqu'elle n'a pas le chromosome Y, la momie est celle d'une femme...

Thierry Jamin:

Il y a tant à dire! Impossible pour moi de tout présenter, mais au moins, voici déjà les points importants.

Donc, un Thierry Jamin, de France, est présenté, comme archéologue et historien, "Président de l'Institut Inkari" - il dit tout d'abord qu'il étudie les anciennes cités et les momies au Pérou, etc. Nous lisons:

"Depuis 1998, le chercheur et explorateur français Thierry Jamin parcourt le sud-est du Pérou en tous sens sur les traces de la présence permanente des Incas en forêt amazonienne et de la cité perdue de Païtiti."

Voir: http://www.instituto-inkari.org

Dans le rapport sur gaia.com, mais seulement dans la 5ème mise à jour, nous apprenons qu'il a été alerté par un certain "Mario" sur la découverte de ces "momies" dans une grotte. Donc "Mario" serait le découvreur de première main et Jamin le premier témoin de la découverte.

Un site Web critique pour les revendications faites dans gaia.com dit que "Le documentaire de Gaia a des similitudes avec un projet antérieur de Thierry Jamin".

Un article "sceptique" indique que les "momies de Nazca" présentées par Gaia.com avec une implication de "Thierry Jamin" rappellent que ce dernier avait déjà été impliqué dans une affaire précédente du même genre ("The Gaia documentary has some similarities to an earlier project by Thierry Jamin"). En réalité, il s'agit d'une seule et même affaire. C'est bien Thierry Jamin qui le premier la médiatise, et Gaia.com qui la re-médiatise quelques mois plus tard..

Nous avons d'abord: https://fr.ulule.com/alien-project

C'est ici que l'on peut constater que les "momies" ont été "découvertes" prétendument en janvier 2017. Et que l'on voit des images des momies alléguées qui cette fois... sont dépourvues de cette surface blanchâtre que l'on voit sur Gaia.com!

L'une des images (https://drfhlmcehrc34.cloudfront.net/cache/5/4/044a055b1336e5329cb245e5843b0e.jpg) montre une "tête", sans corps, ressemblant fortement à la première "momie" montrée par Gaia.com, mais avec des différences de détail. Comme si la même "tête" avait été légèrement modifiée, recoucerte de plâtre, et réutilisée pour la "momie" complète.

Jamin dit se demander s'il s'agit d'une fraude ou non, que des analyses ADN et datations "carbone 14" devraient le déterminer, et il assure que "Ces artefacts biologiques ont cependant été examinés à Cusco par une quinzaine d’archéologues, de biologistes, de médecins et d’anatomistes." Il vend un T-shirt "Alien Project", fait appel à des dons. Plus loin il écrit que dans son groupe on est "Convaincus de l’authenticité de cette histoire..." mais encore plus loin it titre: "Canular ou événement 'historique'?" et assure encore que son but est de le déterminer... Dans ses pages, un peu partout, se trouvent ces contradictions sur l'attitude affirmée: c'est authentique, c'es peut-être authentique, c'est prouvé, nous cherchons les preuves, ce n'est pas une fraude, nous allons récolter des fonds pour financer des analyses...

Des images nombreuses et commentaires apparaissent sur le site Facebook du "Alien Project": https://www.facebook.com/AlienProjectPeru

On trouve une page d'actualités de cet "Alien Project" à: https://www.the-alien-project.com/actualites

L'une des "actualités" dit: "Aujourd’hui, nous allons en premier lieu effectuer des radiographies des 3 mains que nous avons pu récupérer. Ensuite, c’est sur une de ces mains, certainement celles de gauche car elle ne possède pas d’implant métallique, que les médecins vont effectuer les prélèvements pour les analyses ADN et C14."

Des "implants métalliques" dans deux des trois mains? Sont-ce des fixations pour relier des os divers assemblés pour une fraude? D'un autre côté, on trouve sur le site une de ces mains radiographiée et la chose métallique paraît être une sorte de large disque qui gênerait bien les radio, plutôt que des vis.

Comment se fait-il que l'on montre trois mains détachées de tout corps sur la page des actualités, et que Gaia.com montre uniquement des mains bel et bien rattachées à des corps? Est-ce la preuve d'un "atelier de pièces détachées" avant montage? Mais les dates n'étant pas précisées à chaque image, on peut aussi penser à un "démontage" de ces mains après la découverte des corps entiers...

On le voit, tout cela est des plus douteux. Thierry Jamin n'est d'ailleurs pas tout "inconnu au bataillon", si l'on en croit cet article du journal El Comercio, de Lima, Pérou, 23 avril 2013:

La France révèle qu'un faux archéologue tente de faire des fouilles à Machu Picchu

Le directeur régional de la Culture de Cusco, David Ugarte Vega Centeno, a déclaré hier que le citoyen français Thierry Jamin, qui avait l'intention de faire des fouilles à Machu Picchu à la recherche du tombeau de Pachacútec, n'est pas un archéologue ou n'a aucun background scientifique.

L'information a été donnée à Ugarte par le ministère français des Affaires étrangères, qui nous a alerté du risque pour notre patrimoine culturel.

Véronique Gervais, de la Direction générale de la recherche et de l'échange scientifique du ministère précité en France, a rencontré l'ambassadeur du Pérou à Paris, qui a été informé de cela.

"Ce bureau nous a envoyé une lettre qui prévient que Thierry Jamin est considéré comme une personne qui peut endommager notre patrimoine et endommager les relations franco-péruviennes en archéologie", a déclaré Ugarte à El Comercio.

APPUI À CUSCO

Le ministère français a soutenu la position assumée par la Direction régionale de la culture de Cusco, qui a rejeté la demande de fouilles de Jamin à Machu Picchu.

"On nous avait dit que c'est un aventurier qui se pose comme archéologue et dont l'intention était de faire des fouilles à Machu Picchu. Maintenant, nous avions raison. Nous devons avertir les autorités régionales et les médias de ne pas être trompé par cet 'explorateur' qui voulait faire pression sur la presse", a déclaré Ugarte.

Voici des éléments publiés sur Wikipedia FR en une page "Thierry Jamin":

Thierry Jamin, né le 19 décembre 1967 à Chartres, est un explorateur français controversé, spécialisé dans la recherche de sites incas dans la forêt amazonienne, et plus particulièrement de la cité mythique de Païtiti. A partir de 2009, il dirige l'association INKARI (Instituto Inka de Investigacion y Revaloracion Indigena), une organisation non gouvernementale de droit péruvien dédiée à la recherche archéologique et à l'aide des populations locales.

[...]

Alien Project

En janvier 2017, Thierry Jamin annonce sur internet qu'il a été découvert dans le sud du Pérou, en janvier 2016, des supposés « corps et organes momifiés », qu'il a pu s'en procurer certains et qu'il affirme alors interpréter comme d'éventuelles « reliques biologiques appartenant à des espèces terrestres inconnues ou extérieures à notre planète »24. Au nom de l'Institut Inkari Cusco, il organise une levée de fonds sur le site de financement participatif Ulule, qui lui permet, le 12 mars 2017, de récolter 39 510 € dans le but de « réaliser dans différents laboratoires de renommée internationale les analyses complètes » de ces « matériels »25. Selon le site de Thierry Jamin les « échantillons de matières biologiques » auraient été livrés à trois laboratoires le 3 mai 201726. Dans une vidéo datée du 20 juin 2017, Jamin affirme, suite à une supposée radiographie d'une (ou plusieurs) des supposées « momie » qu'il s'agirait d'une femelle avec des œufs dans l'abdomen et qu'il ne peut s'agir que d'une espèce non connue.

Controverse

Ces affirmations ne s'appuient sur aucun résultat scientifique publié. Une étude sur un blog Internet démontrerait qu'il n'y aurait pas besoin d'études ADN, que la simple lecture des vidéos mises en ligne, permettrait de déterminer la non fonctionnalité des squelettes présentés. Des scientifiques péruviens considèrent que ces soi-disant momies sont des faux mélangeant des éléments de vraies momies anciennes à des ossements d'animaux et que de telles manipulations constituent une éventuelle dégradation du patrimoine archéologique national et une mise en danger du site archéologique de Nazca. Le professeur Rodolfo Salas-Gismondi de la Division de Paléonthologie de l'American Museum of Natural History de New York a dénoncé l'imposture scientifique que représente la soi-disant "momie extraterrestre" de Nazca.

Le 8 juillet 2017, un groupe de douze experts péruviens et internationaux (bio-anthropologues, spécialistes de l'étude et de la conservation des restes humains dont les momies) a publié un communiqué par l'intermédiaire du World Congress on Mummy Studies dénonçant la fraude des "momies extraterrestres" Il stipule que ces productions sont « sans aucun doute des restes humains pré-Colombiens [...] manipulés et même mutilés pour obtenir une apparence ad hoc pour une exploitation commerciale." Le communiqué dénonce enfin les auteurs de ces productions et ceux en faisant l'exploitation, qualifiant ces pratiques de « maltraitances criminelles » violant « profondément la dignité humaine », ainsi que « plusieurs règles nationales et internationales de la défense du Patrimoine Culturel ». »

Le 11 juillet 2017 a eu lieu la conférence où devait être révélée les analyses ADN des squelettes. Cette conférences s'est finalement tenue en l'absence de Thierry Jamin et a été orchestrée par l'ufologue Jaime Maussan. Si cette conférence n'a rien révélé de nouveau ou de précis, Thierry Jamin, qui tenait une vidéoconférence au même moment34 afin d' exposer ses propres conclusions, a laissé paraître à l'écran le résultat de ses analyses ADN qui ont finalement révélé qu'il n'y avait rien d’extraterrestre dans les momies présentées35. L'archéologue américain Carl Feagans conclu quant à lui à une fraude manifeste36. Les professeurs d'anthropologie John Hoopes et Jennifer Raff de l'Université du Kansas parlent quant à eux de pseudosciences et de non-respect des peuples indigènes.

Dans la presse:

Une affaire dans laquelle des "choses" ou momies sont prises sur la région de Nazca et examinée après des prélèvements par divers personnes jusqu'en Russie semble-t-il, a dû normalement émouvoir les autorités sur place, surtout quand on sait qu'au moins un permis de fouilles semble avoir été refusé à Thierry Jamin en 2013 à Macchu Pichu. J'ai donc cherché si la presse locale ou les média au Pérou avaient publié quoi que ce soit sur l'affaire, et c'est le cas.

Le journal Diario Correo, Pérou, du 5 avril 2017:

Des archéologues enquêtent sur la "preuve extraterrestre" présumée à Nasca

Le personnel de la Direction de la Culture de Nazca effectue cette enquête après une plainte adressée au vice-ministre de la Culture. En premier lieu, aucune preuve n'a été trouvée pour confirmer ce fait.

05 avril 2017 - Textes: M. Huayta. Photos: Grupo Epensa

L'archéologue Jhony Isla Cuadrado, de la Direction de la Culture à Palpa et Nasca, a déclaré qu'après une plainte, le vice-ministre de la Culture a demandé des informations sur la découverte éventuelle de "preuves archéologiques exogènes ou étrangères".

La recherche a été réalisée par l'archéologue Alberto Urbano Jacinto qui a déclaré qu'il n'y avait pas de lieu spécifique de découverte et que les plaignants n'apparaissent pas dans le Reniec [le registre des plaintes], ce qui lui fait conclure qu'il n'y a pas d'informations fiables sur le sujet.

Isla Cuadrado a déclaré qu'il "y a eu apparemment une plainte concernant des figures extraterrestres dans une zone non spécifiée à Nazca. On nous a demandé de faire une évaluation et le responsable a été l'archéologue Alberto Urbano. Celui-ci, après avoir contacté les responsables des communications et ayant enquêté à Nasca et Palpa, a déclaré qu'il n'y avait rien de concret parce que le plaignant n'apparait pas dans le [registre] Reniec et que les personnes contactées qui savaient supposément où se trouve le site de la découverte ne se sont jamais rendues en ville".

PAS DE PREUVE. Du point de vue scientifique, il n'y a pas d'élément sérieux et on ne connaît pas l'emplacement de la preuve supposée.

Pour sa part, l'archéologue Alberto Urbano a précisé que seuls lui ont été "fournies des photos, mais l'idéal sont des études ADN et d'autres tests pour pouvoir publier un deuxième rapport, car jusqu'à ce que cela soit déterminé par d'autres études, cela ne peut pas être déterminé simplement par le vue [des images]."

Le portail péruvien Trome publie à http://trome.pe/actualidad/restos-marcianos-nazca-47766 le 29 avril 2017:

Y a-t-il des restes de martiens à Nazca? Ici, nous vous disons la vérité

Il y a quelques semaines, plusieurs pages web d'ésotérisme et de paranormal ont raconté des découvertes possibles de restes extraterrestres à Ica. Découvrez ici ce que montrent les études faites sur ces êtres.

Il y a quelques semaines, la découverte éventuelle de restes d'extraterrestres dans un désert entre Nazca et Palpa a commencé à circuler dans diverses pages web d'ésotérisme et de paranormal et a généré une grande agitation des habitants d'Ica. Avant la rumeur de cette nouvelle, le ministère de la Culture a même été obligé de mener des enquêtes dans la zone.

Un personnage, identifié par le pseudonyme de "Krawix" [1], a déclaré à Trome qu'il a acheté une partie des pièces à un paysan de Nazca qui les a découvertes en 2014 dans un ensemble de chambres souterraines enterrées en argile. En sa possession, il a des crânes volumineux avec des nez et des lèvres minces et des corps gris de jusqu'à 23 centimètres qui ont trois doigts aux mains et aux pieds.

Après avoir effectué des études avec des archéologues médico-légaux, des médecins et d'autres spécialistes, il a constaté que ces restes ont été manipulés et éventuellement construites par des cultures anciennes ou même inca. "On ne sait pas pourquoi ils les ont fabriqué en utilisant des os anciens d'animaux et d'humains", a-t-il déclaré.

Avec une analyse spectroscopique, on a également constaté que ces êtres avaient sur leur peau des protéines, des glucides et une substance utilisée pour la momification. "C'est la première fois que ces formes humanoïdes sont trouvées au Pérou. Mon objectif est de prouver qui l'a fait, peut-être qu'ils ont eu des contacts avec des extraterrestres", a-t-il ajouté.

A cet égard, Johny Isla, responsable du Système de gestion du patrimoine culturel à Nazca et Palpa, a déclaré qu'un groupe d'archéologues effectuait des recherches et des fouilles pour environ dix jours dans la région. Cependant, rien n'a été trouvé, donc nous ne pouvons pas attester de la découverte.

Pour le certifier, il a déclaré que plusieurs tests devraient être effectués, tels que le carbone 14. "Ils devraient nous indiquer l'endroit exact où ils l'ont trouvé pour les étudier, car ils ne nous ont envoyé que des photos des restes. On parle même d'extraterrestres, mais plus concrètement il n'y a rien de véridique", a-t-il conclu.

[1] C'est un certain Paúl Ronceros, voir: https://sites.google.com/site/krawix999 et plus bas: je montrerai que ce personnage est réellement la clé de toute l'affaire.

Le média "Peru21" à http://peru21.pe/cultura/ministerio-cultura-se-pronuncia-sobre-supuesta-momia-extraterrestre-2287291 écrit le 27 juin 2017, comme suite à une présentation brève de la découvertes des "momies extraterrestres" alléguées:

Qu'est-ce que le Ministère de la Culture a indiqué au sujet de la preuve présumée?

Perú21 a consulté le Ministère de la Culture sur cette conclusion [celle qu'on a trouvé des "momies extraterrestres"] parce que si les conclusions prouvent que c'est vraiment un "extraterrestre" et que c'est lié à la culture Nazca, cela pourrait conduire à la réinterprétation de nombreuses questions de l'histoire, en particulier de notre culture pré-hispanique.

Sur la conclusion, le Dr Blanca Alva, directeur de la Direction générale du patrimoine Ministère de la Défense de la Culture a déclaré que "après avoir examiné les momies" liées à cette affaire, c'est "très probablement pas préhispanique, c'est le produit d'une composition récente" et, par conséquent, "il est hautement probable qu'ils ne soient pas un patrimoine archéologique".

En outre, le Bureau de la communication et de l'image institutionnelle du Ministère de la culture a envoyé à Pérou21 différents documents détaillant la coordination avec le Ministère public pour déterminer la véracité des pièces présumées momifiées.

Les conclusions des rapports d'experts par l'avocat Alfredo Alberto Urbano Jaciento, directeur de la surveillance de Nasca et Palpa au Bureau archéologique de la coordination de la gestion décentralisée Ica-Nasca, sont inclus dans le rapport n° 010-2017-Arqlo OCN-DDC -Ica / MC datée du 22 mars 2017 indiquant ce qui suit:

1. Il n'a pas été possible de déterminer le caractère archéologique ou non archéologique du iste (entre les provinces de Nasca et Palpa) par ignorance de l'emplacement spécifique de celui-ci).

2. Il n'a pas été possible de déterminer que les spécimens ou des objets trouvés (si cela est vrai) affichés dans les différents liens vidéo (fait référence à des enregistrements partagés sur les réseaux sociaux) fournissent des preuves d'extraterrestres associés à des preuves de caractères archéologique".

Il convient de noter que les conclusions du rapport concernent non seulement l'histoire de Gaia, mais aussi d'autres vidéos postées par d'autres groupes et d'utilisateurs de YouTube "Now You Know UF", "Universo Infinito", "Tyler Cusco" et d'autres interviews vidéo sur les extraterrestres par Thierry Jamin, président de l'ONG Inakri Cusco-Pérou.

Il doit être précisé que Jamin a communiqué avec le ministère de la Culture sur des "possibles restes momifiés d'origine extraterrestres" et c'est lui qui a averti que les gens qui les ont trouvés utilisent de "faux noms ou pseudonymes."

Selon le rapport d'Urban, ces personnes ont déclaré avoir plus de 20 "momies" du même type. Dans plusieurs communications, ils se réfèrent aux extraterrestre comme les "grands frères", "Starchild" (enfants des étoiles) et publient des phrases comme "il semble que nous devons dire au monde (...) nous ne sommes pas seuls)."

Il est à noter que le ministère de la Culture a déclaré que les fouilles présumées font l'objet d'une enquête pour poursuites pénales pour avoir commis le "crime de dégradation de monuments archéologiques" et portant le numéro de dossier 143-2017.

Etudes tierces:

Il va de soi que l'affaire a suscité de nombreux examens de niveau divers par toutes sortes d'intervenants publiant sur le web, non liés à Gaia.com, Maussan ou Thierry Gaulin et son "Alien Project".

L'un d'eux indique comment la main a trois doigts a pu être frabriquée à partir d'une main humaine à cinq doigts. De l'article complet, voici la conclusion:

Conclusions. Je conclus que les trois doigts dans la main sont le résultat de la suppression des phalanges et des métacarpes des doigts I (pouce) et V (pinky). Les doigts sont allongés parce que la peau a été coupée le long de la paume de la main originale; De cette façon, les métacarpes, généralement cachés dans la paume des mains humaines, contribuent à la longueur des chiffres dans cet individu. D'autres caractéristiques de l'échantillon indiquent qu'il s'agit d'une momie archéologique préhispanique. Les âges radiométriques indiqués par Maussan dans l'une des vidéos, qui fluctuent entre 1000 et 1800 ans, sont absolument compatibles avec l'état archéologique de la maman, mais ils ne témoignent pas de l'authenticité "étrangère" de l'individu. Au contraire, ces résultats radiométriques prouveraient que ce sont des biens archéologiques et qu'ils ont été endommagés. Les pieds auraient subi les mutilations des chiffres I et V, ainsi que la coupe de la peau et des tissus mous du pied derrière les doigts, produisant un pied avec des doigts extrêmement longs, sans plante de support unifiée et fonctionnellement inutile.

Source, article complet: http://www.cientificos.pe/index.php/2017/06/28/momia-de-nasca-parte-2-analisis-manos-y-pies

Auteurs: Nahuel Monteblanco, Pedro Vargas Nalvarte, Iván Meza et des membres du Départament de Paléontologie des Vertébrés du Musée d'Histoire Naturelle (UNMSM) de Lima, Pérou.

Un autre article sur le web indique:

Les protagonistes de cette histoire sont les mêmes que dans le cas précédent. Tout d'abord, l'incombustible Mausan. Que l'on a pris en mille fraudes antérieures. Il suit son propre chemin, montrant au monde entier que partout où il y a une arnaque pour obtenir de l'argent il s'en mêle. En second lieu, et pour répéter l'histoire ci-dessus, on trouve le Dr Edson Salazar Vivanco, qui semble avoir finalement décidé de passer à l'étape ovni. Les médecin au Pérou doivent être mal payés.

Ensuite, nous avons de nouveaux visages, comme le Dr Konstantin Korotkov et le Dr Jose de Jesus Zalce Benitez, tous deux avec un historique de pseudoscience derrière eux.

Cette affaire est tout simplement un nouveau faux, bien plus élaborée que d'autres fois.

Cette fois-ci, on a pris une vraie momie trouvée dans un cimetière peut-être dans le désert péruvien. L'air du désert extrêmement sec a momifié beaucoup d'autres cadavres, qui soit dit en passant, ont été inhumés dans une position foetale et enrobés, comme dans le cas que nous analysons.

Ensuite, il fallait juste faire quelques modifications afin que la momie ne semble pas humaine. Retirez tous les restes de ses oreilles, changez des os de ses mains et de ses pieds, ajoutez des métacarpiens et métatarsiens supplémentaires pour obtenir la longueur désirée.

Ensuite, tout est recouvert d'un manteau blanc, une substance argileuse, tenant compte de la forme désirée pour que cela ressemble à un extraterrestre gris.

Mick West, de Metabunk, a fait un travail de simulation fait avec les mains et les pieds.

[...]

Mais dans toute cette histoire il y a quelque chose qui attire mon attention. Où est Krawix999 (le protagoniste des trouvailles précédentes)? Pourquoi n'est-il pas là pour récolter les avantages qu'il escomptait avec ses célèbres momies?

Alors je suis allé sur le web et j'ai trouvé que vous allez voir. Il semble avoir abandonné l'entreprise, et Krawix999 ne se met plus en avant. Il a tiré le rideau, mais une fois pour toutes. Si quelqu'un n'est pas convaincu par mes explications de l'article précédent, ils sont là, de la main de son auteur.

[...]

Source: http://www.lamentiraestaahifuera.com/2017/06/25/27885

La bonne piste est bien celle de "Krawix999", et c'est par cette piste que le canular peut le mieux être démonté, comme je vais maintenant le raconter.

En remontant le fil de l'affaire:

La véritable origine de l'affaire:

C'est un certain Paul Ronceros qui a été le premier à présenter les prétendues momies, affirmant qu'elles sont extraterrestre. Il l'a fait sur une série de vidéos faites maison publiée sur Youtube, comme celle du 3 janvier 2017. Il utilisait le pseudonyme "Krawix" ou "Krawix999" que l'on a rencontré plus haut dans cet article. Il y apparaît dissimulé par un bonnet et des lunettes de soleil.

Voir par exemple celle-ci, soit à son adresse soit directement ci-dessous: https://www.youtube.com/watch?v=RvP9Cbn094Y

Dans cette vidéo, il affirmait que des amis à lui ont trouvé les "momies" dans le Sud du Pérou. Il dit qu'il y avait deux sarcophages, montre une photo floue d'une partie de ce qui pourrait en être un. Une des photos qu'il montre est indiquée être un crâne... en argile.

Il montre des radiographies d'un des petits êtres. L'une des radiographies montre que ce qui dervait être la colonne vertébrale, donc des vertêbres. Mais elle est faite ici, au lieu de vertêbres, de deux deux longs os bout à bout:

C'est évidemment tout à fait risible!

Sur cette même radiographie ci-dessus, on constate également que l'attache du bras et de l'épaule n'est pas articulée. Ce sont juste des os qui se touchent! Il s'agit juste d'os pris ailleurs et mis bout à bout de façon anatomiquement impossible.

Toujours sur cette même radiographie, on constate un nombre de côtes très faible, tandis que d'autres "momies extraterrestres" montrées plus tard on un grand nombre de petites côtes. Il faut soit considérer qu'il y avait à Nazca vraiment toutes sortes d'extraterrestres, soit comprendre que celui-ci est probablement une des premières réalisations du faussaire, et que les suivantes sont de meilleure facture. Comme par hasard, les "momies extraterrestres" avec des caractéristiques de fraude trop évidentes ne seront plus montrées par la suite. Quelqu'un a fait le tri...

Si pour la plus grande momie, celle que présentait en premier gaia.com (en feignant que les plus petites auraient été découvertes par la suite, ce qui est mensonger) un authentique crâne humain déformé a été utilisé, ce ne peut être le cas pour les crânes des plus petits êtres. Ils ne correspondent effectivement à rien d'humain, même déformé, et il n'y a pas de vrai crânes humains d'une aussi petite taille.

Et bien, la clé du mystère des petits crânes des tout petits êtres apparaît sur cette même radiographie montrée ci-dessus. Comme le faussaire n'a pas de crâne authentique et extraterrestre, ni de crâne humain difforme d'une aussi petite taille, il a dû fabriquer un faux crâne extraterrestre, probablement avec de l'argile - c'est pourquoi il mentionne un crâne en argile dans une de ses vidéos.

Et surtout, c'est pour cela que sur la radiographie qu'il montre, ce crâne apparaît opaque au rayons X:

Il en va de même avec l'os du bassin. Il ne lui était pas possible de trouver un vrai os de bassin humain de la toute petite taille que cette "momie" a. Le faussaire a donc façonné un bassin avec quelque chose qui est opaque au rayons X, probablement de l'argile, d'où ce bassin grossier et surtout opaque sur la radiographie montrée. On remarque d'ailleurs là aussi l'absence d'une attache anatomiquement correcte entre ce "bassin" et les os des jambes.

L'ensemble des vidéos de Ronceros, alias "Krawix", sur son compte Youtube, est à: https://www.youtube.com/channel/UCjPFCqoU757S0Cgrj6hPIhw/videos

Ronceros a fabriqué ces "choses", est allé voir des musées, et a constaté que personne ne croyait son histoire. Il a alors changé son refrain. Ce n'étaient plus selon lui de vrais extraterrestres, mais des "représentations d'extraterrestres" réalisés par des cultures préhispaniques utilisant des os humains et animaux.

Cela n'a guère eu de succès, il a alors abandonné toute l'affaire.

Mais quand les autres intervenants s'en sont mêlés, les momies extraterrestres tellement ratées qu'elles auraient trahi la fraude ont été mises de côté, et la thèse que ce sont des momies d'extraterrestres a remplacé à nouveau celles que ce seraient des représentations d'extraterrestres.

Dans la vidéo à www.youtube.com/watch?v=eFcgKUPVHjM du 16 novembre 2016, Thierry Jamin apparaît. Une autre vidéo montre que ses "mommies" sont médiatisées dans la presse locale au plus tard le 6 octobre 2016.

Entrent en scène, pour médiatiser l'affaire, dans cet ordre: Thierry Jamin et son "Alien Project", puis Jaime Maussan et sa prétendue "équipe de scientifiques", puis Gaia.com. Avec la diffusion par gaia.com, le web "découvre" plus largement l'affaire, qui était restée assez peu connue jusqu'ici, et commencent les commentaires, manquant généralement de remonter le fil de toute l'affaire.

En août 2017, aucune information n'a été donnée sur le lieux exact de la découverte et personne ne semble donc avoir pu voir ce lieu et les "sarcophages" allégués. Aucun rapport de laboratoire dûment identifié n'est publié. Aucune décuverte sensationelle relative à des "analyses ADN" n'est publiée. Pour cause!

Pour résumer cette affaire:

Les momies extraterrestres de Paul Ronceros alias "Krawix" avaient commencé à être montrées sur "Youtube" au moyen de vidéos réalisées par lui-même à partir d'octobre 2016. Ces "momies extraterrestres" sont faites de restes osseux d'humains et d'animaux, de plus en plus mélangés, et de pièces d'argiles lorsqu'il n'y a pas de vrais os qui conviennent, pour les têtes, bassin. Le résultat est des êtres d'apparence humanoïde sans organisation anatomique crédible, parce que les os ne correspondent pas entre eux. Les restes humains utilisés sont probablement archéologiques.

Dans une des radiographies, la fraude est patente puisque la colonne vertébrale est faite de deux longs os mis bout à bout.

Au cours du temps, la technique de fabrication s'améliore. Par exemple, une des première momies n'a que quelques côtes, les plus récentes ont de nombreuses côtes descendant jusqu'au bassin, de façon "reptilienne". Le faussaire a dû trouver entretemps un squelette de reptile et réaliser que ce côté reptilien allait faire mouche...

De l'argile et par la suite du plâtre ont été utilisés en complément.

Le contexte était favorable a un tel canular: non seulement il y a bien des gens qui croient encore que ce sont des extraterrestres qui ont réalisé les fameuses figures au sol de la région de Nazca, mais aussi, la région est littéralement jonchée de vieux os humains et les trouvailles de momies abondent.

La plus grande "momie extraterrestre" présentée en premier par Maussan et Gaia.com, feignant probablement d'ignorer qu'il y en a d'autres pourtant déjà présentées par Ronceros sur le web, est une momie archéologique avec la position foetale typique et une probable déformation crânienne, connue dans les cultures préhispaniques.

Les radiographies de cette plus grande "momie" montrées dans les vidéos indiquent que tout son squelette se compose d'os humains, y compris les pieds et les mains à trois longs doigts. Ceux-ci sont faits de phalanges humaines. Le fait que ces mains aient seulement trois doigts, que les os qui composent ces doigts sont exactement les mêmes que ceux d'un humain qui a cinq doigts, et qu'il n'y a aucun autre changement anatomiques dans les os des mains et des pieds, montrent qu'il s'agit d'une fraude. L'attache des trois doigts est en effet la même que pour une main humaine à cinq doigts, ce qui n'a aucun sens. Le fabricant a simplement enlevé deux doigts et ajouté des phalanges de doigts humains à des mains et pieds humains.

Le canular de Paul Ronceros avait d'abord attiré d'abord la presse et la TV locale en octobre 2016 après une publication sur Youtube de vidéos faites maison, qui n'auraient dû tromper personne.

Le canular ne fonctionnant pas trop bien, Ronceros est près de laisser tomber.

Thierry Gaulin, qui se trouvait dans doute dans le pays, en a entendu parler, et en conséquence monté son "Alien Project" pour récolter des fonds afin selon lui d'effectuer des analyses ADN et datation Carbone 14.

Est ensuite entré en scène le journaliste Jaime Maussan, passionné crédule de toutes affaires "d'extraterrestres", présentant l'affaire dans une conférence de presse. Il monte une "équipe" faite essentiellement de personnes connues dans les pseudosciences. Aucune des "analyses", dont les sources ne sont pas données, ne prouve quoi que ce soit d'extraordinaire: les datations sont conformes à celles de restes humains authentiques que l'on peut trouver dans la région. Aucune "analyse ADN" présentée ne montre quoi que ce soit d'extraterrestre, au contraire, le seul résultat donné est que la plus grande momie est une femme.

Les "petites" momies sont montrées vaguement avec une peau "reptilienne", mais aucun analyse du tout n'est pratiquée. De la peau de reptiles ordinaires a pu, évidemment, être être utilisée.

En fait, Ronceros, voyant son canular se diffuser à nouveau, a simplement amélioré son art, rendant ses "momies extraterrestres" un peu plus "crédibles." Et ceux qui ont rediffusé l'affaire se sont abstenus de mentionner que la source des "momies" est Paul Ronceros, et abstenu de montrer les faux des débuts, bien trop grossiers.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le .