Crashes -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Crashes (allégués) d'OVNIS:

Lyon 840:

Cette histoire d'extra-terrestres débarquant à Lyon est mentionnée dans bien des "listes" de cas de rencontres de troisième type anciennes. Malheureusement il semble que personne ne se soit donné la peine de vérifier. C'est ce que j'ai fait.

Le texte d'Agobard existe bel et bien. Mais certain chercheurs ont déclaré qu'il n'est pas question d'un vaisseau spatial mais d'un bateau, et que l'interprétation de "vaisseau des nuages" viendrait d'une erreur de traduction.

Un autre point est qu'il n'y a aucun accident ici. Le texte se rapporte à un contact, mais aucune mention d'un accident du ou vaisseau bateau n'est faite. Il est donc d'ores et déjà erroné de le classer dans les "crash d'OVNIS."

D'un autre côté les souverains de l'époque mettent en place des pénalités contre les créatures qui voyagent dans des bateaux aériens, parce que cela se serait produit très souvent. Les édits de l'empereur Charlemagne avaient également interdit la perturbation de l'air, la provocation des orages par des moyens magiques et la pratique des mathématiques. Il semble que sous Charlemagne, les populations aient eu des contacts fréquents avec des "peuples des nuages", au point qu’une loi interdisant ces contacts ait été promulguée en 789 par Charlemagne (747-814) à Aix-la-Chapelle.

Il y a une deuxième référence de l'histoire originale: un manuscrit, " Annales Laurissenses " - 776 av JC, contiendrait prétendument quelques détails additionnels sur cet incident: il relaterait que les étrangers sont venus d'un vaisseau spatial, et ont été accusé par la foule d'être des émissaires envoyés par Grimoald, duc de Bénévent, pour abîmer les moissons des Françs par leurs enchantements. La foule les aurait tués, également parce qu'ils auraient eu "un aspect horrible", et leurs cadavres auraient été attachés à des poutres et jetés dans le fleuve...

Malheureusement, il n'y a aucune histoire de la sorte dans ce texte. Il mentionne un événement OVNI, mais sans aucun rapport avec l'affaire de Lyon: "Ceux qui regardaient à l'extérieur à cet endroit, parmi lesquels beaucoup sont encore en vie, vivent toujours à ce jour même, apportent le témoignage de leur observation de deux grands boucliers de couleur rougeâtres en mouvement au-dessus de l'église."

il s'agit en fait de l’apparition de deux "boucliers volants" au-dessus de la forteresse franque de Sigisburg assiégée par les Saxons en 776, témoignage recueilli par le moine Laurence dans ses "Annales Laurissenses".

Le fichier de l'UFOBBS:

Ce commentaire sur des étrangers explorant la terre en 840 est plutôt naïf. Naturellement il se pose un faux problème à propos des "1000 ans d'avance".

SUJET: LA FOULE FRANCAISE LAPIDE DES EXTRA-TERRESTRES EN 840 av. JC:

FICHIER: UFO2126

PAR MICKEY McGUIRE DE WWN

Lyon, France - des étrangers venus de l'espace sont entré en contact avec les Français pendant le neuvième siècle - et se sont fait lapider à mort par la foule déchaînée!

Les chercheurs ont dit que le contact entre les êtres de l'espace et les créatures de la Terre a eu lieu en l'an 840, principalement ici à Lyon, affirme l'auteur Brad Steiger dans son passionnant ouvrage "The Fellowship".

Les Français les nommaient des "gens du ciel" parce qu'ils sont descendus depuis la haute atmosphère dans un vaisseau spatial, dit Steiger. Les habitants de la région désignaient les vaisseaux spatiaux comme des "bateaux des nuages".

Les OVNIS étaient pilotés par des êtres avec de grandes têtes, des oreilles pointues et des yeux renflés. Ils ont indiqué aux Français que leur origine était un endroit appelé Magonia. Les étrangers ont même fait commerce d'objets façonnés et de pièces de monnaie avec des paysans et des marchands.

Malheureusement, écrit Steiger, un méchant conflit a éclaté et quatre des étrangers ont été saisis et enchaînés. Il dit qu'après avoir été détenus pendant plusieurs jours, les prisonniers ont été déféré devant la foule, qui s'est soudain mise en colère et les a lapidés à la mort.

Il a dit qu'il a basé son récit sur un manuscrit antique rédigé par Agobard, l'archevêque de Lyon.

L'Archevêque était un témoin oculaire de leur exécution, a indiqué Haden Hewes, qui avec Steiger a co-écrit l'ouvrage étonnant "Missions OVNIS extraordinaires" en 1976.

Les extra-terrestres auraient facilement pu avoir exploré la terre en l'an 840, explique Hewes. Si une société extra-terrestre avait seulement 1.000 ans plus que la notre propres, elle pourrait facilement avoir maîtrisé le voyage d'espace.

Source: UFO BBS

Présentation de l-histoire sur des sites web ufologiques:

"L'Archevêque de Lyon, Agobard, a écrit, dans son "De Grandine et Tonitrua," qu'il a rencontré une foule en colère qui allait mettre à mort trois hommes et une femme. Une fois qu'il a demandé pourquoi ces personnes devaient être mises à mort, la foule a répondu que ce sont des gens qui ont débarqué d'un "bateau des nuages" du pays de Magonia. L'Archevêque a promptement libéré les hommes et la femme que la foule soupçonnait de vouloir empoisonner par la magie les moissons de l'année."

Aucune mention d'aliens, de leur OVNI ou vaisseau, d'oreilles en pointe ou de grandes têtes ici.

Un autre site web:

"On a dit qu'Agobard, l'Archevêque de Lyon, a libéré trois hommes et une femme qui étaient descendus d'un de ces "vaisseau des nuages". Le manuscrit d'Agobard, qui peut être consulté à la Bibliothèque Nationale, mentionne que les astronautes capturés à Lyon étaient évidemment des "Aliens" et que "par une fatalité inconcevable, ces personnes malheureuses étaient si aliéné QU'ILS ONT ADMIS QU'ILS ÉTAIENT DES MAGICIENS."

Ici nous avons l'affirmation que selon Agobard, les 3 hommes et la femme étaient "évidemment étrangers", ce qui prend un sens très précis dès que leur origine "spatiale" est affirmée par l'auteur du site.

En réalité:

J'ai facilement trouvé la solution. Tout que j'ai dû faire, c'est de trouver et lire la source, le texte de l'Archevêque Agobard. Il écrit en fait:

"Nous avons vu et entendu beaucoup d'hommes plongés dans une telle grande stupidité, tombés dans de telles profondeurs de folie, qu'ils croyaient qu'il y a une certaine région, qu'ils appellent Magonia, d'où les bateaux naviguent dans les nuages, afin de porter de nouveau dans notre région ces fruits de la terre qui sont détruits par la grêle et les tempêtes; et des marins versent des récompenses à ces magiciens de l'orage (tempestarii), et reçoivent en retour du maïs et d'autre produits.

"Parmi le nombre de ceux dont la folie aveugle était assez profonde pour leur permettre de croire ces choses possibles, j'ai vu plusieurs exhibitions dans un certain attroupement de gens, quatre personnes étant dans les liens - trois hommes et une femme - qui ont dit qu'ils sont tombés d'un tel vaisseau, après les avoir maintenues pendant quelques jours en captivité, elles avaient été présentées devant la foule assemblée, comme je l'ai dit, en ma présence, pour les lapider Mais la vérité a fini par triompher."

Pour ceux parmi nous qui ont étudié le latin, ce texte n'est pas trop difficile à traduire, voici donc le texte latin original:

		1, 146: Plerosque autem vidimus et audivimus tanta dementia obrutos,
tanta stultitia alienatos, ut credant et dicant, quandam esse regionem
quae dicatur Magonia, ex qua naves veniant in nubibus, in quibus fruges
quae grandinibus decidunt et tempestatibus pereunt, vehantur in eandem
regionem, ipsis videlicet nautis aëreis dantibus pretia tempestariis,
et accipientibus frumenta vel ceteras fruges. Ex his item tam profunda
stultitia excoecatis, ut hoc posse fieri credant, vidimus plures in quodam
conventu hominum exhibere vinctos quatuor homines, tres viros et unam feminam,
quasi qui de ipsis navibus ceciderint: quos scilicet, per aliquot dies in
vinculis detentos, tandem collecto conventu hominum exhibuerunt, ut dixi,
in nostra praesentia, tanquam lapidandos. Sed tamen vincente veritate post
multam ratiocinationem, ipsi qui eos exhibuerant secundum propheticum illud
confusi sunt, sicut confunditur fur quando deprehenditur.

Ainsi, nous apprenons qu'Agobard n'a jamais écrit qu'il pensait que les quatre personnes étaient des étrangers ou avaient un aspect peu communs. En effet les quatre personnes sont simplement des menteurs qui on voulu faire croire qu'ils étaient des "magiciens" venus de Magonia, et la foule peu instruite les a crus, ce qui ne fut pas le cas d'Agobard pas. Ils auraient été lapidés à la mort, si Agobard n'avait pas interféré fait triompher la vérité en montrant à la foule qu'il ne s'agissait que de quatre "escrocs".

Brad Steiger a beaucoup modifié ce récit dans son ouvrage:

"De larges têtes, des oreilles pointues et des yeux proéminents". Aucune telle mention dans la source.
Des "Aliens". La source ne parle que de trois hommes et une femme.
"OVNI" Il n'est fait mention d'aucune observation d'objet volant non identifié.
"Les Français se sont référés aux étrangers comme "venant du ciel" parce qu'ils sont descendus depuis la haute atmosphère dans un vaisseau spatial." Il n'y a pas de vaisseau spatial mais un "navire des nuages". Dire que cela désignait pour les gens de l'époque un vaisseau spatial relève de la pure interprétation. Quand on observe un OVNI en cette période, on parle par exemple de "bouclier volant", non pas de "navire des nuages."
"Ils ont dit que leur origine était un lieu appelé Magonia." Ils ont prétendu qu'ils venaient de la région de Magonia.
"Les aliens ont même échangé des artefacts..." Vocabulaire tendancieux: pas des "aliens", des "étrangers". Pas des "artefacts", des "choses".

Les debunkers sont dans l'erreur en ce sens qu'il n'y a aucune "erreur de traduction:" notre groupe de menteur à bel et bien prétendu venir des nuages (nubibus) en "navires des airs" (nautis aëreis) et ils ont vraiment voulu dire "du ciel".

CONCLUSIONS:

La leçon à tirer de cette affaire est triple: premièrement, les "debunkers" ne vérifient aucunement les sources et se content de fabriquer une explication ad hoc qui convient à leur scepticisme, et deuxièmement, une certaine ufologie tire profit d'histoires insignifiantes et parfaitement triviales pour accumuler des "cas" de visites extraterrestres.

Troisièmement, il suffit de cinq minutes à un non-spécialiste pour se rendre compte du manque de sérieux fréquent de certains ouvrages "ufologiques" autant que des "explications" des sceptiques.

Références:

Suite au 10 décembre 2008

Tout ce qui précède avait été rédigé le 19 juin 2001. Plus de 8 ans après, je reçois un courriel d'un debunker français à ce sujet. Je n'ai pas modifié un mot de ce qui prècède, et réponds, le 10 décembre 2008, ci-dessous, à ce que ce courriel affirme.

L'auteur m'écrit, ainsi qu'au webmaster d'un autre site d'ufologie, en commençant par déclarer qu'il trouve les deux sites "plutôt valables" mais que tous deux "racontent des bêtises", qu'il va publier une étude "pas gentille" à notre égard, parce que nous "tendons des verges pour nous faire battre", et que si nous le souhaitons nous pouvons "modififier" nos comptes rendus avant la publication de son propre texte!

Et bien non, je ne vais rien modifier à ce qui précède... non seulement je n'efface jamais ce que j'écris, indiquant les rectification lorsqu'il y a lieu sans "cacher" la moindre erreur, mais encore, ici, il n'y a pas lieu.

Par contre, je vais ici reprendre les affirmation de ce debunker et y répondre.

L'auteur commence par dire que l'autre site est "hélas fort mauvais sur la question" et que le mien est "assez confus, sans que de plus on sache toujours ce qui est du responsable du site et ce qui est 'emprunté' ailleurs."

Quelle blague.

Qu'est-ce qui est "emprunté ailleurs"? Mais le récit en question et certaines de ses versions! Je ne les ai évidemment pas inventé. Ce debunker considère donc qu'il faut discuter de cas en l'ait, dans le vide, ou en inventer? N'est-il pas évident qu'il y a un "cas Agobard" et qu'il convient non pas d'inventer, mais de donner les propos réellement tenus à ce sujet?"

Quant à l'affirmation selon laquelle on ne sait pas bien qui dit quoi, quelle ineptie. Il suffit de relire la page pour constater que ce qui est cité est clairement séparé de mon commentaire, que sources et références sont données.

"Ce site généraliste d’un partisan de l’existence des vrais ovnis est l’un des plus intéressants en français, mais il n’est pas forcément évident de distinguer ce qui est bien de Gross et ce qu’il emprunte ailleurs sans toujours donner ses sources. C’est en particulier le cas ici", écrit-t-il.

Hallucinant!

Commentons tout de suite sur "partisan de l'existence des OVNIS", expression qui n'est en rien adaptée à ma position. Je ne suis pas "partisan", et "existence des OVNIS" ne veut rien dire. Je n'étudie pas les OVNIS, je n'en ai pas, j'étudie les rapports d'observations d'OVNIS. Je ne suis pas "pour" que les "OVNIS existent", je défends une thèse au sujet des rapports d'observaiton d'OVNIS, et ai X fois exposé cette thèse; je dois encore le refaire ici:

Je pense que la plupart des rapports d'observation d'OVNIS ont des causes triviales, parfois impossible à déterminer simplement parce que les données sont insuffisantes ou qu'elles ont été déformées ou peut-être déformées, au lieu d'avoir été soigneusement recueillies. Il y a un grand éventail de méprises, et un nombre non négligeable de canulars. Je pense que pour certains autres rapports, la seule explication rationnelle qui m'apparaisse est celle des visiteurs extraterrestres.

Le debunker qui me critique ici défend la thèse socio-psychologique (en lui donnant un autre nom), c'est à dire que sa position est que tous les rapports s'observation d'OVNIS sans exception sont expliqués comme mensonges ou erreurs.

Il poursuit en faisant semblant de ne pas comprendre de qui est la présente page. Il me désigne ainsi: "L’auteur (mais qui ?)"

Ce qui est proprement hilarant, puisqu'il me désigne précédemment par mon nom, se référant à "Gross", au "site de Patrick Gross". C'est d'une mauvaise foi totale. Il a déjà correspondu avec moi, avec un total manque de courtoisie la première fois, puis après que je le lui ait fait remarquer, sur un ton plus acceptable. Mais il fait maintenant mine de ne pas savoir que c'est moi qui écrit. Il fait mine de ne pas distinguer entre mon propos et les citations que je fais, en dépit de ce que par les couleurs de fond, les italiques, les guillemets, les références, cela doit être clair pour n'impore qui ayant un peu de raison. Va-t-il croire que le présent paragraphe a été écrit par l'évêque Agobard?

Il accuse ensuite de ce que je croirais être le premier à avoir vérifier l'histoire, indiquant que cela a déjà été fait, pas "Brodu", "Dumerchat", "Nolane".

C'est d'abord un faux procès. Il est bien entendu que je ne prétends pas avoir en ma possession la totalité des ouvrages ufologiques, qui se comptent pas dizaine de milliers, ni la totalité des magazines ufologiques.

Il suffit de relire ce que j'ai réellement écrit plus haut pour voir comment ce debunker à sorti mon propos du contexte qui l'éclaire. Relisons:

"Cette histoire d'extra-terrestres débarquant à Lyon est mentionnée dans bien des "listes" de cas de rencontres de troisième type anciennes. Malheureusement il semble que personne ne se soit donné la peine de vérifier. C'est ce que j'ai fait."

C'est pourtant clair! Je traite ici de bien des listes de cas de RR3 anciennes, je ne prétends évidemment pas que nulle part on ne trouvera quelqu'un considérant l'affaire comme "expliquée". Je traite de la représentation générale de l'affaire, celle qui domine notemment sur l'Internet, ainsi que dans des ouvrages ufologiques!

Le debunker insiste: je ne donne pas la référence des sites Internet vantane l'histoire comme "vrai enlèvement extraterrestre" ou "vrai crash d'engin extraterrestre." Doute-t-il donc qu'il existe des sites Internet faisant celà? Quelle bonne blague! Si je n'en donnais pas référence, c'est simplement que les présentations sensationalistes de l'histoire d'Agobard pullulent sur le web, que chacun pouvait s'en assurer via n'importe quel moteur de recherche, que cela n'apportait rien à mon propos d'accumuler des dizaines de "http://www.ufomachin.com/magonia"!

Mais soit, "rectifions" donc cela puisque ce serait si indispensable:

http://www.bibleufo.com/quotepublic.htm
http://spacepub.com/users/data/sightings/fra/fra.htm
http://www.geocities.com/Area51/Labyrinth/4788/ancient.html
http://www.fiu.edu/~mizrachs/ufos-in-history.html
http://www.hulford.co.uk/history.html
http://divinecosmos.com/index.php?option=com_content&task=view&id=409&Itemid=70
http://www.book-of-thoth.com/archives-article-4422.html
http://www.cseti.org/crashes/crash.htm
http://www.paranormalweb.com/Big-foot.php
http://www.ufoevidence.org/documents/doc155.htm
http://members.lycos.co.uk/poppyamersham/faeries.html
http://ourworld.compuserve.com/homepages/dp5/ufo1.htm
http://www.goodreads.com/book/show/423130.Almanac_of_Alien_Encounters
http://www.rr0.org/science/crypto/ufo/enquete/dossier/GreleTonnerre/
http://rr0.org/personne/temoins.html
http://www.rr0.org/org/eu/fr/index.html
http://www.forum-ovni-ufologie.com/archives-tv-en-video-f120/emission-tele-avec-francois-c-bourbeau-ufologue-t1623.htm
http://marie.roca.over-blog.com/categorie-10484490.html
http://www.medieval-moyen-age.net/article-704972.html
http://ovni-ufologie.over-blog.org/article-23746990.html
http://monde-paranormal.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=1095624
http://www.scientox.info/Dossier-COMETA-Rapport-sur-La.html
http://www.ldi5.com/ovni/histovni7.php
http://adelmon.free.fr/Fees.html
http://www1.france-jeunes.net/lire-realite-ou-fiction-6928.htm
http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4253.0
etc. etc.

(On notera que la version que je donnais, venant d'un site web, je la donnais pour indiquer qu'il ne s'y trouvait nulle mention d'extraterrestres à oreilles pointues.)

Notre debunker m'écrit sur le cas: "Encore plus tardivement, certains y verront des tempestaires, des sylphes, des aéronautes, des humains enlevés par des extraterrestres, voire ces extraterrestres eux-mêmes, éventuellement rescapés du crash de leur engin..." Certains? Ah mais qui, où? Il est évident que j'étais sensé détailler chaque citation mais que mon debunker est moins chicaneur quant aux références de ces certains disant ceci ou cela. Il sait bien que ce n'est pas essentiel ici, mais cela le serait tout de même si ce n'est pas lui qui l'écrit...

L'auteur ne comprend pas non plus ma démarche générale. Si quelque ufologue, défenseur ou non la thèse des visites extraterrestres ou de la thèse socio-psychologique a quelque part "expliqué" l'affaire, cela ne me suffit évidemment pas plus, et là aussi, je vérifie. Je n'ai pas la moindre confiance sur les "explications" non plus. Vérifier n'est pas pour moi une démarche à sens unique. Ne voit-on pas la un debunker faire une présentation tout à fait étrange de ma page?

Ensuite, j'ignore, écrit-il, des approches critiques de ce cas dont notre debunker donne dans son couriel des références à Brodu, Dumerchat, Nolane.

Brodu:

Il s'agit en fait d'un texte qui est une réévaluation de "Magonia", par Jean Louis Brodu, dans les Fortean Studies volume 2, Brown Publishing, 1995, et "La Magonie n'est plus ce qu’elle était" dans Ovni-Présence, France, N.53, juillet 1994.

Je n'ai évidemment pas cet article, et il est donc en ce sens, vrai que j'en ignorais l'existence. Mais, encore une fois, ma brève page n'avait pas l'ambition de donner une bibliographie complète du cas, mais de donner à mes lecteur mes éléments personnels sur le constat suivant:

Cette histoire a été diffusée en des livres ufologiques et des listes de RR3 par des auteurs et webmasters ne vérifiant pas, alors que je l'ai fait!

Dans son article, il semble que Jean-Louis Brodu donne le texte d'Agobard et sa traduction, et développe la thèse que Magonia ne désigne pas un pays dans les nuages, cad "l'espace" selon l'interprétation de Jacques Vallée et de ces auteurs dont je critique l'interprétation dans ma page, mais une île réelle, l'île de Mahon (Minorque, dans les Baléares?). Une thèse dont je ne pense rien et dont je me permets de douter en attendant de mettre la main sur l'article, une publication commerciale.

Donc oui, "j'ignore Brodu", et alors? Je n'ai pas eu besoin de quelqu'un d'autre pour indiquer des éléments qui "n'allaient pas" dans cette histoire, voilà tout.

Dumerchat:

Il s'agirait d'un article dans "Ovni-Présence" de juillet 1994". Défenseur de la thèse socio-psychologique, Dumerchat, à l'instar de Vallée, développe la thèse que les "enlèvements par des extraterrestres" sont des versions modernes des "enlèvements par des fées", lutins, gnomes, anges, saints, diable et démons. Mais là où Vallée croit juste d'en déduire que ce ne sont donc pas des extraterrestres qui enlèvent les gens mais une "intelligence" peu conventionnelle qui prend des formes diverses au cours des temps en fonction du folklore possible du moment ("faux" succubes des romains, "faux" anges aux temps chrétiens, "faux" extraterrestres à l'ère moderne), en fait les "ultraterrestres" du fantasque John Keel, notion elle-même extrapolée de Carl Gustav Jung, adoptée par Vallée, Dumerchat défend la thèse que tout a été et est encore folklore, imagination populaire. Ces discussions là me sont familières et ont été évidemment tenues en d'innombrables publications autout de ce thème de "Magonia" popularisé par Vallée sur la base de sa compréhension de l'écrit d'Agobard.

Ce n'est pas le lieu pour aborder en détail ces affaires là, mais je n'a pas le choix, je dois en toucher un mot. Ce thème de la "Magonie" est exposé en des thèses adverses que je résume ainsi:

Je ne vais pas rappeler que je suis en désaccord avec l'une et l'autre de ces deux thèses, ni les raisons, je l'ai fait maintes fois. Ma page concernant l'histoire d'Agobard n'avait pas une telle ambition, elle avait seulement l'ambition de montrer qu'en remontant aux sources, cette histoire a une toute autre tournure que celle donnée par des auteurs tels que Vallée, fondateur du thème de la Magonie, ou Brad Steiger, etc. Ecrire que ma page est "des sottises" comme le fit notre debunker est parfaitement inepte.

Nolane:

"Richard D. Nolane" - c'est un nom de plume - est un auteur français écrivant sur la science-fiction, les OVNIS. Il est l'auteur entre autres de "Extraterrestres - La Vérité sur Roswell", montrant clairement qu'il est un défenseur de la thèse des visiteurs extraterrestres, et de "Autrefois les Extraterrestres - Mythes et réalités", dans lequel il se penche sur le thème des "extraterrestres du passé", dissipant tantôt tel "cas" et avalisant tel autre. C'est probablement dans ce dernier ouvrage que notre debunker a trouvé un avis négatif sur l'histoire de la Magonie... Ce qui, quoi qu'il en soit, n'empêche nullement Richard D. Nolane d'intituler sa liste de discussions ufologiques "Magonia"!

Notre debunker reconnaît ensuite que j'ai "entièrement raison en disant que l’affaire rapportée par A[gobard] n’a rien à voir avec un crash."

Ouf.

Il pointe ensuite une erreur réelle dans ma page. J'ai écrit: "776 av JC". Oui, évidemment, il fallait lire "ap JC". Autre erreur réelle: j'ai donné "maïs" comme traduction du latin "frumenta" - c'est effectivement une belle bourde, il n'y avait aucun maïs en Europe à cette époque. Mais sur le fond... la belle affaire que voilà!

Il me reproche ensuite de donner cette version "Annales Laurissenses". Il trouve "étrange" que je j'ai fait cela. Pourquoi? Parce qu'elle serait "plus que rarissime dans la littérature ufologique". Mais évidemment! Si je donne cette version, c'est précisément pour montrer que la littérature ufologique raconte une certaine histoire, qui n'a justement guère de rapport avec ce que j'ai pu trouver en terme de versions "non-ufologiques"!

J'aurais donc du m'en tenir aux "versions ufologiques" sans chercher plus loin. Hallucinant!

Il va jusqu'à me reprocher de "rajouter mon grain de sel"...

Notre debunker est-il simplement embarrassé que moi, "partisans de la réalité des OVNIS", je n'ai simplement pas gobé les versions fantaisistes de la littérature ufologique` Croit-il que je suis sensé tout gober, que l'ordre naturel des choses est que les "partisans de la réalité des OVNIS" n'ont pas à remonter les sources, qu'ils doivent obligatoirement s'en tenir aux versions fantaisistes, afin de laisser l'exclusivité du scepticisme aux défenseurs de la thèse socio-psychologique?

Sans aucun scrupule, il enchaîne en me reprochant ensuite de donner des versions ufologiques, celles de l'UFOBBS et celle de Brad Steiger. Ce seraient, croit-il apprendre à ses lecteurs, des versions qui "ne correspondent pas au texte d'Agobard".

Inouï. C'était là précisément l'objectif de ma page!

Vient ensuite une étrange critique.

Le texte d'Agobard parle clairement de gens qui disent qu'ils sont tombés d'un vaisseau des nuages.

Agobard critique les gens dont la folie aveugle était assez profonde pour leur permettre de croire ces choses possibles. Il fait donc triompher la vérité.

C'est tout de même assez clair: des gens prétendent, d'autres les croient, et Agobard ne les croit pas. Pour lui, ils mentent, ils ne sont pas vraiment tombés d'un vaisseau des nuages.

Il est vrai que mon commentaire a un raccourci indu, baptisé "stupide" par notre debunker. Dans ce que j'ai écrit, il apparaît que ces gens tombés du vaisseau des nuages auraient indiqué être des magiciens. Il est vrai que j'aurais du écrire plus justement: des gens qui disent avoir été enlevé par des magiciens - et non des magiciens eux-mêmes. La belle affaire!

Le point important, le sens de ma page, est que dans certains versions, ces gens tombés d'un vaisseau des nuages cont transformés en "extraterrestres", avec "de larges têtes, des oreilles pointues et des yeux proéminents". C'est sur cela, sur cette pure invention, que porte ma page, sur cette différence entre les versions ufologiques et la version "Agobard."

Cette version la plus criticable, que je commente, celle de Brad Steiger, notre debunker n'en trouve pas ma critique bonne, mais stupide.

Par exemple, j'indique que Brad Steiger décrit les gens tombés du vaisseau des nuages comme ayant "de larges têtes, des oreilles pointues et des yeux proéminents".

Notre debunker affirme que j'ajoute mes "propres bêtises" à celle de Steiger car Steiger les décrit, dit-il, comme ayant une "apparence humaine normale."

Il a raison sur un point ici. La version que je commente est celle de Steiger dans "The Fellowship" selon Mickey MgGuire dans le texte sur l'UFOBBS. Peut-être Steiger ne les décrivait-il pas comme ayant "de larges têtes, des oreilles pointues et des yeux proéminents" mais comme d'apparence humaine normale. Je verrais cela si j'achète le livre...

Mais enfin, s'il faut voir Steiger, voyons déjà sa version plus récente, celle dans son livre "the Gale Encyclopedia of the Unusual and the Unexplained", paru en, 2003, page 59:

In 840 C.E., Agobard, the Archbishop of Lyons, told of three such demons, “giant people of the forest and mountains,” who were stoned to death after being displayed in chains for several days.

Soit:

In 840 C.E., Agobard, l'Archevêque de Lyon, parlé de trois tels démons, des "personnes géantes de la forêt et mountains," qui ont été lapidés à la mort après avoir été exhibés enchaînéss pendant plusieurs jours.

Voilà nos "extraterrestres" ou "humains normaux" devenus des géants des forêts et des montagnes...

Pourquoi? Et bien tout simplement parce que si dans "The Fellowship", Steiger voulait voir des extraterrestres partout, dans cet ouvrage de 2003, il est question de voir des "Bigfoot" partout! On voit bien comment cette histoire est corvéable à merci, même chez un même auteur, et tel était le sens de ma page qui désole tant notre debunker...

J'ai écrit ma page en 2001.

A ce moment, je débutais totalement en ufologie. Il y avait cette histoire "Agobard", j'ai écrit ce que j'en pensais. Je le pense toujours.

Non, ma page n'était pas parfaite, ni complète, ni dépourvue d'erreurs. Mais ce n'était pas le propos. Le propos était que cette histoire est bel et bien présentée à gauche et à droite et au milieu comme une "abduction par des extraterrestres", ou un "crash d'OVNI", et mon intention était de montrer vite fait à mes lecteurs ce que l'on peut trouver dans le texte original et combien cela diffère de ce qui en est fait dans la littérature ufologique., ni plus ni moins. "Sottises" ou pas, je suis content de l'avoir fait, même maladroitement, et je ne suis pas étonné le moins du monde que cela n'ait pas plus à notre debunker: les "bons croyants", comme ont dit chez eux, sont supposés voir des extraterrestres partout et n'écrire que "sottises."

Oui, il y a eu des erreurs dans ma page.

Mais je n'avais nullement l'intention d'écrire une thèse universitaire savante sur les aléas d'un vieux texte dans la littérature non-ufologique, ni l'intention de faire le catalogue complet et référencé de tout ce que tout ufologue a eu à dire sur cette histoire. Cela, je le ferais, et notre debunker le sait car je le lui avait déjà expliqué: il y aura évidemment un dossier plus formel sur ce "cas" dans mon catalogue des rencontres rapprochées du 3e type (y compris alléguées!).

Oui, comme je l'écrivais, "il suffit de cinq minutes à un non spécialiste pour se rendre compte du manque de sérieux fréquent de certains ouvrages 'ufologiques' autant que des 'explications' des sceptiques."

Non, je ne retiens pas la proposition de mon debunker de "changer ma page" avant sa publication. Je ne dissimule jamais d'erreurs, je fais les ajouts nécessaires.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 11 décembre 2008