AccueilAcceuil
This page in English

Les choses à savoir:

La plupart des certitudes que nous avons sur le sujet des OVNIS ne sont en fait que des croyances, des traditions figées et des habitudes de pensées. Cette partie du site se propose d'en faire le tour et de remettre certaines idées en place.

Les raisons les plus courantes du scepticisme:

Si les OVNIS existaient vraiment, les astronomes les verraient dans leurs télescopes.

Les astronomes ne voient même pas les avions dans leurs télescopes. Les télescopes ne sont pas du tout adéquats pour voir des avions ou des OVNIS, ils sont fait pour voir des objets très lointains, massifs et fixes. Par ailleurs, les astronomes voient proportionnellement autant d'OVNIS que le commun des mortels, mais comme tout le monde, avec leurs propres yeux.

Si les OVNIS existaient, ils seraient détectés par les radars.

Tout d'abord, il se trouve que des OVNIS sont effectivement détectés par les radars.

Quelques précisions s'imposent: les radars civils sont souvent réglés pour ne détecter par défaut que les seuls avions intéressants. Ceux-ci utilisent un appareil appelé "transpondeur" qui émet un signal d'identification, seuls les avions émettant ce signal sont montrés par les radars civils. Les radars militaires bien entendu détectent tous les avions et objets volants. Ce qui se passe en général, c'est que lorsqu'un pilote civil croise un ovni, il le signal à sa tour de contrôle, laquelle vérifie si l'OVNI est identifié par un transpondeur, et si ce n'est pas le cas, demande confirmation auprès de la station radar militaire la plus proche.

Il y a de très nombreux cas ou dans ce genre de circonstances les radaristes militaires ont confirmé leur détection d'OVNI par leurs radars, et ont même envoyé des pilotes militaires à la poursuite des OVNIS, détectés alors à la fois par les radars des avions militaires et les radars militaires au sol. Les données radars sont enregistrées, et quelquefois rendues publiques comme preuve que les OVNIS sont des machines volantes d'origine inconnue. La vague Belge de 1990 est un cas typique de ce genre d'événements.

Les OVNIS sont des hallucinations qui frappent les esprits faibles seulement.

Toutes les couches sociales, toutes les cultures, tous les pays, toutes les professions sont représentées à part égales dans les cas ou des OVNIS ont été observés. Par ailleurs, les hallucinations ne s'enregistrent pas sur les magnétoscopes des radars.

Les OVNIS sont apparus en même temps que les histoires de science fiction.

Au contraire, il y de tout temps eu des témoignages relatifs aux OVNIS. Les textes indiens antiques des Véda, par exemple, les mentionnent avec force détails. Des peintures, des dessins, des textes de toutes sortes montrent que les OVNIS sont un phénomène présent tout au long de l'histoire humaine.

On voit plus d'OVNIS après que des films de science fiction soient diffusés.

Les sceptiques se sont empressés de vouloir le démontrer, mais ne purent aboutir. Les études statistiques effectuées montrent qu'il n'y a aucun lien entre des événements médiatiques ayant trait à des thèmes extraterrestres et le nombre d'observations d'OVNIS.

Les scientifiques ont étudié les OVNIS et nous prouvent qu'ils n'existent pas.

Il n'y a en fait eu qu'une seule étude scientifique, modeste d'ailleurs, du phénomène ovni. Elle a été effectuée en France par le GEPAN / SEPRA, une division du CNES, à la demande du gouvernement, et ses conclusions récentes sont que dans certains rares cas, les preuves physiques sont suffisantes pour conclure que l'OVNI est une machine volante gouvernée par une forme d'intelligence et capable de performances totalement inaccessibles par la technologie humaine actuelle.

Si les militaires nous disent qu'il n'y a pas d'OVNIS, c'est qu'il n'y en a pas.

Les Etats-Unis sont maintenant quasiment le seul pays qui maintient un secret sur les OVNIS et nient leur réalité. Il y a pourtant des exceptions, la CIA par exemple admet depuis peu qu'elle s'est intéressé de très près au OVNIS et n'excluait pas qu'ils puissent être des engins extraterrestres.

De nombreux autres pays, comme la Belgique, le Pérou, l'Espagne, ont ouvert leurs dossiers militaires sur les OVNIS au public, voire contribuent activement aux recherches sur les OVNIS. En France il faut encore une certaine insistance pour obtenir des dossiers militaires sur ce sujet, mais peu à peu la transparence se fait. Les forces armées de ces pays ne nient pas la réalité des OVNIS mais en général s'abstiennent de publier des conclusions positives sur leur nature.

Si les militaires nous cachaient des choses, on trouverait tout de même des papiers...

Comme expliqué ci-dessus, les papiers se trouvent sans problème dans de nombreux pays.

Aux Etats-Unis, c'est quelquefois l'absence de papier qui est intéressante: ainsi dans le cas de l'affaire de Roswell, lorsque le Sénateur Schiff demanda une enquête de la cour des comptes, celle-ci découvrit que l'intégralité des archives militaires de la base de Roswell avait été détruite de façon anonyme et sans autorisation, pour toute la période couvrant les événements.

Les voyages interstellaires étant impensables, des extraterrestres ne peuvent pas nous rendre visite.

A peu près au moment ou les frères Wright faisaient voler le premier avion, la communauté scientifique dans son ensemble affirmait que le vol d'un avion est mathématiquement impossible. Qu'aurait-on dit alors si on avait parler d'envoyer des sondes aux confins du système solaire ou de marcher sur la Lune?

Le scepticisme:

Voyage au pays du scepticisme ordinaire:

Il existe un scepticisme ordinaire qui refuse d'accorder la moindre réalité au phénomène pour des raisons de tous ordres, en voici une liste non exhaustive avec mes réponses.


eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil

Cette page a été mise à jour le 15 novembre 2001