Mes trouvailles -> Crop Circles -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Crop circles

Les traces cachées dans les crop circles:

Les traces cachées: qu'est ce que c'est?

Lorsque des gens font un crop circle, selon la configuration de la figure qu'ils tracent, selon la disposition des lieux, selon la disposition des "tramlines" - les lignes tracées par les machines agricoles - selon la logique séquentielle de la construction de la figure, il peut arriver que l'un des créateurs du crop circle doive à un certain moment marcher dans les plantes encore debout pour se rendre à un certain point servant à tracer le crop circle.

Sur une certaine portion du champ, il marche dans les plantes encore dressées, et en marchant, il aplati ces plantes. Cela constitue une trace, une mince ligne de plantes aplaties dans le sens de sa marche.

Cette trace trahirait évidemment son passage. Or il s'agit de ne pas trahir de tels passages.

Mais de tels passages ne se laissent généralement pas voir, parce que là où se trouve ce passage, les plantes sont ensuite aplaties avec des planches, chaînes, barres, rouleau de jardinage, selon la technique choisie, et du coup, la trace de passage initiale est dissimulée sous les plantes aplaties.

Elle est alors une trace cachée.

Le schéma ci-dessous donne un exemple d'une formation montrant où se trouveront logiquement de telles traces cachées:

La ligne verte [A] à gauche est sur une "tramline." Les créateurs du crop circle entrent dans le champ par cette tramline. Comme sur cette ligne, les plantes sont déjà écrasées par les machines agricoles, leur passage n'est pas visible.

A un certain moment, un des créateurs du crop circle doit tout de même marcher dans le champ. Dans le cas de figure montré ici, il quitte la "tramline" pour aller en un point qui servira de centre au rond qui va être aplati ensuite. C'est le trait rouge [T1].

Cette portion va devenir une trace cachée, un chemin caché. Une fois arrivé au centre, le créateur du crop circle, équipé d'une corde, se tient là. Un autre est resté dans la tramline en tenant l'autre bout de la corde. Il va se déplacer dans la tramline jusqu'à ce que la corde soit tendue, puis il va tracer un cercle en tournant autour du centre, corde tendue, en aplatissant les plantes avec ses pieds.

Une fois ce cercle fait, il ne restera plus qu'à aplatir les plantes à l'intérieur du cercle, en utilisant par exemple un accessoire fort efficace et maintenant bien connu: une planche, avec une corde pour la tenir à la main tandis qu'on l'utilise au pied pour aplatir les plantes.

Quand cela est fait, la trace [T1] est alors cachée. En regardant les plantes aplaties du rond, on ne la voit plus. Les plantes aplaties du ronde recouvrent cette trace initiale.

Les promoteurs de crop circles prétendument non humains ne vous le diront pas, mais maintenant, vous savez: si vous explorez ce crop circle, vous pourrez ainsi par la logique de la construction trouver à l'avance, prédire, où se trouveront vraisemblablement des traces cachées. Et vous pourrez à ces endroits soulever les plantes et mettre ces traces cachées à jour.

Sur mon exemple, un rond plus petit est montré.

Dans la logique de cette construction, une fois le grand rond tracé, un de créateurs de la formation entreprend de tracer d'autres ronds. Pour ce deuxième rond, ici, il n'y a pas de tramline pour s'y rendre sans laisser de trace. Il saute pardessus les plantes [B], et va se placer en un point qui sera le centre d'un deuxième rond. Après son saut, il va devoir marcher un peu, et cela aboutira à une deuxième trace cachée [T2].

Les traces cachées: questions et réponses.

Trouve-t-on forcément des traces cachées dans tous les crop circles?

Non!

Par exemple, si le crop circle est "centré" sur une tramline, et a une certaine configuration, un certain dessin, il n'y aura aucune trace cachée. C'est par exemple le cas pour le crop circle ci-dessous:

Comme on le voit ici, la totalité de la figure est faite avec une tramline comme axe central. Dans ce cas là, il n'y a absolument aucune raison pour les créateurs d'avoir marché hors de la tramline dans les plantes encore debout pour aller se placer ou que ce soit. Ils ont très bien pu tracer toute la figure sans jamais la trahir par une telle trace cachée.

Un autre exemple concerne les cercles simples créés par les inventeurs de crop circles, Doug Bower et Dave Chorley.

Les deux hommes utilisaient une lourde et grande barre de sécurité qui fermait la porte de l'atelier de peintre de Doug Bower. Ils tenaient la barre à la main, et progressaient à genoux. Il suffisait de poser la barre, la pousser en tournant pour faire un cercle.

Dans leur cas, avec la barre servant à déterminer le rayon du cercle, n'utilisant pas de corde, n'ayant pas à marcher en dehors d'une tramline, ils ne laissaient aucune trace cachée. Ainsi, dans les crop circles de Bower et Chorley, de 1978 à 1991, il n'y avait pas de trace cachée. La découverte de traces cachées est venue après 1991, quand d'autres créateurs de crop circles se sont lancés dans des formations plus complexes, non pas de simples ronds pour faire croire que des soucoupes volantes rondes se sont posées, mais des figures artistiques rivalisant de complexité.

Ainsi, le fait de ne pas trouver de trace cachée dans un crop circle ne suffit pas à affirmer qu'il est fait par des extraterrestres ou des forces paranormales ou je ne sais quelles autres causes "non humaine" encore.

En quoi ces traces cachées sont-elles importantes?

Lorsque les "experts" visitent des crop circles, s'ils ne veulent pas croire qu'ils sont faits par des gens, ils vous raconteront qu'on n'a pas trouvé de passages d'humains.

Mais en réalité, les passages d'humains ne sont pas forcément visibles, et lorsqu'ils le sont, lorsqu'il y en a, que quelqu'une le leur fait remarquer, ces "experts" auront vite fait de vous raconter que ce sont des touristes qui les ont faites, que quelqu'un a du visiter la formation avant eux, et que ces traces de passages humains "ne prouvent rien" puisqu'on ne sait pas si elles ont été faites par des gens faisant les crop circles ou par des gens qui les ont visité une fois qu'ils étaient faits.

Mais avec les traces cachées, ce genre de raisonnements ad-hoc s'écroulent.

Les traces cachées sont sous les plantes aplaties du crop circle. Elle ne peuvent pas avoir été faites par des touristes après "l'apparition" de la formation. Ce sont des traces qui ont été faites avant l'aplatissement, et dont la localisation correspond à la logique de la fabrication humaine.

Pour les "experts" qui veulent vous convaincre que des crop circles sont faits par des extraterrestres ou je ne sais quels militaires avec "des ondes" ou je ne sais quelle "intelligence supraterrrestre", c'est évidemment très gênant.

Alors, comme c'est très gênant, ils ne vous parleront pas de cela.

Vous pourrez lire tous les livres et articles défendant les "crop circles non-humains", visiter tous les sites web des soi-disant "experts", vous verrez bien: la trace cachée, on n'en parle pas!

Si l'on en parlait, les ufologues et enquêteurs sérieux comprendraient que c'est le genre de chose à rechercher lorsque l'on visite un crop circle. Et ça, les "experts" préfèrent que cela n'arrive pas.

Mais alors, ces traces cachées, c'est du tout nouveau?

Pas du tout.

En réalité, des tas d'enquêteurs, dans le monde de l'ufologie comme dans les groupes "sceptiques", ont déjà expliqué tout cela. Dès 1991, deux scientifiques, les Dr. Robin Allen et Martin Hempstead, de l'Université de Southampton, avaient expliqué tout cela. Mais comme ils étaient les membres d'un groupe sceptique, les "Wessex Skeptics", qui cherchait de possibles explications simples à toutes sorte de mystères, et que d'évidence ils n'étaient pas d'accord avec les "experts" qui voulaient que les crop circles soient autre chose que des fabrications humaines, ils ont été purement et simplement ignorés. Les ci-devant "experts" vous cachent tout simplement et très systématiquement tout ce qui les dérange!

En France, le mystère des crop circles a été mis en avant dans le monde ufologique surtout par l'auteur Jean Sider. Il écrivait alors des articles par exemple dans le magazine ufologique Lumières dans la Nuit en avançant que les crop circles sont créés par de mystérieuses "forces", "fluidiques", qui "spiralent" etc. Il a confronté des ufologues: "est-ce que vous vous rendez compte que nous avons maintenant des preuves matérielles en grand nombre de la présence d'intelligences supérieures sur terre? Pourquoi n'allez-vous pas en Angleterre, où elles se trouvent, pour les étudier?"

Les discours ufologiques français à cette époque étaient en effet du genre "recherche en fauteuil", c'est à dire, des spéculations de toutes sortes sur ces crop circles, mais guère plus. Un petit groupe d'ufologues l'a alors tout de même pris au mot. Ils se sont rendus sur place en été quatre années de suite, histoire de constater ces preuves extraterrestres pour les uns, vérifier s'il y vraiment de quoi parler de preuves pour les autres. Le groupe s'est appelé "VECA", et peu à peu, a découvert toutes sortes de faits sur les crop circles que les ufologues français avaient ignoré. L'une des choses découvertes par le groupe VECA a été qu'il y a une "logique de construction", de construction humaine: des tramlines pour entrer dans les champs sans laisser trop de traces, un aplatissement des plantes dans un ordre logique, dans un sens logique, séquentiel, parfaitement prévisible pour des créations humaines et tout de même un peu curieux pour des créations prétendument extraterrestres. Ils ont été en contact avec les "Wessex Skeptics", sceptiques comme leur nom l'indique, mais aussi avec les "experts" convaincus, et ont fini par se rendre compte que l'on pouvait assez facilement comprendre la logique de fabrication, et prédire les emplacements des traces cachées, les chercher, les trouver!

Inutile de le dire: aucun des acharnés partisans français de l'origine extraterrestre ou paranormale ou autrement étrange de crop circles n'a rien voulu entendre... Ce sont des "debunkers", cela ne "vaut rien", cela "ne prouve rien", ont été les rarissimes réactions, la plupart des convaincus ne connaissant de toute façon pas du tout le travail de VECA. Je l'ai constaté d'innombrables fois: l'ufologie française est totalement sous-informée en matière de crop circles, les gens gobent simplement tout ce qu'on leur raconte, toutes les inventions et mensonges de quelques "experts" anglais totalement discrédités là-bas depuis des décennies, ils ne connaissent pas du tout l'histoire, les protagonistes, les argumentaires, les recherches, les expériences en la matière.

Mais il y a aussi...

Oui, il y a aussi... beaucoup d'autres choses à savoir concernant les crop circles. Beaucoup de prétendues "preuves"... Ici, je parlais de la trace cachée, seulement de la trace cachée. Cela ne veut pas dire que c'est tout ce que j'ai à dire, ce n'est pas une page prévue pour expliquer tout le sujet des crop circles!

Si vous voulez en apprendre plus, reportez-vous ici.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 9 juin 2008