Stupidities -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Stupidités sur les astronautes et les OVNIS

L'affaire du "documentaire de 2006 sur Apollo 11":

"L'astronaute Buzz Aldrin de la mission Apollo 11 a déclaré qu'il avait vu un OVNI et qu'on l'avait empêché de parler! Enfin la Vérité!"

Ouïe, encore des révélations inouïes? Voici ce qu'il en est.

La chaîne de TV anglaise Channel Five a mis sur sa grille de programmes, que le 24 juillet 2006 en soirée, serait diffusé le documentaire "Apollo 11: The Untold Story" ("Apollo 11, l'histoire non-dite").

Il s'est alors passé quelque chose de classique dans les medias.

Alors que des crédules qui font beaucoup de tort à l'ufologie serinent depuis des décennies que l'on "empêcherait" les astronautes de "parler", que les medias sont les complices, ou aux ordres d'une "vaste entreprise de désinformation", c'est exactement le contraire qui s'est produit.

Le documentaire n'était pas encore passé, qu'une masse stupéfiante d'agences de nouvelles, sites internet, portails d'informations et journaux, de la France à l'Australie en passant par le Canada, l'Angleterre et le Japon, ont donné un écho extraordinaire à ce documentaire, que ces gens n'avaient même pas encore vu!

Par exemple:

Le "Mirror", un journal de masse britannique, son rédacteur scientifique:
http://www.mirror.co.uk/news/tm_objectid=17435778&method=full&siteid=94762&headline=nearly-one-small-step-too-far--name_page.html

Le "Kurier", un journal Autrichien:
http://kurier.at/nachrichten/chronik/19949.php

SBS News, en Australie:
http://www9.sbs.com.au/theworldnews/region.php?id=130415&region=4

Le "Bild", un grand tabloïd Allemand (mais aussi le "Spiegel" supposé plus "sérieux"):
http://www.bild.t-online.de/BTO/news/aktuell/2006/07/24/apollo-missgeschick-enthuellung/apollo-enthuellung-aldrin.html

C'est environ 200 portails de journaux et agences de presse qui ont rapporté la nouvelle avant même que le documentaire ne passe!

Mais quelle nouvelle au juste?

Comme tous les medias recopient ce que leur signalent les agences de presse, on retrouve un peu la même chose, qui se résume à:

Avant de détailler la partie proprement ufologique qui nous intéresse ici, voyons les points concernant la mission.

Les Américains ont lancé Apollo 11 vers la Lune au mépris de la vie des astronautes parce qu'ils étaient pressés de battre les Soviétiques.

C'est là ce qu'on appelle une "demi-vérité". On peut dire "c'est vrai mais..." ou "c'est faux mais..." mais on ne peut dire ni "c'est vrai" ni "c'est faux".

Bien évidemment, les astronautes risquaient leur vie. Bien évidemment, les Américains voulaient coiffer les soviétiques sur le poteau! C'était la raison d'être principale du programme Apollo: les Américains avaient été battus jusqu'ici dans la course à l'espace, il fallait restaurer la fierté nationale et faire cesser la propagande communiste qui en tirait avantage en disant que les succès Russes et les échecs Américains prouvaient que le système socialiste est très supérieur au système capitaliste.

Mais quand des "documentaires" sensationnalistes essayent de faire monter la mayonnaise en vous faisant croire que la NASA envoyait ses astronautes à une mort certaine, il vaut mieux redescendre sur Terre. En réalité, il y a bien eu des morts côté US (l'incendie d'Apollo 1), et côté soviétique (mais censurés). Il y avait des risques, mais pas au point que ces missions auraient été des suicides sur ordre!

La présentation des missions Apollo comme missions de bric et de broc est totalement inepte. Au contraire, il était naturellement capital y compris politiquement vis-à-vis du bloc de l'Est que la mission réussisse et que les astronautes reviennent de la Lune sains et saufs. La préparation, les tests, les essais étaient des activités colossales et tout à été fait pour que rien de fâcheux ne se produise. Et cela a réussi.

Ils étaient si craintifs d'un accident fatal que Nixon avait préparé à l'avance un discours pour le décès des astronautes.

Je ne sais pas si c'est vrai ou non. Mais ça l'est sûrement!

Cette histoire avait été d'abord lancée par un faux documentaire diffusé sur la chaîne Arte. Pour se moquer des crédules et leur donner une leçon, les réalisateurs de cette émission avaient conçu un faux documentaire tout entier qui prétendait que Stanley Kubrick avait tourné en studio une "fausse mission Apollo réussie" au cas où la véritable mission tournerait au désastre. Dans ce documentaire, un habile montage fait croire que Nixon avait son discours en cas de catastrophe tout prêt (l'idée de la "fausse mission réussie" germant ensuite).

L'idée n'était pas neuve, un film de science-fiction relativement peu connu, "Capricorn One", avait déjà exploité le même scénario mais au sujet de Mars et non de la Lune: Les Américains veulent une mission habitée vers Mars, mais ils se rendent compte que c'est trop risqué et juste avant le vrai départ de la vraie fusée, en font descendre les astronautes, les emmènent dans un studio et leur font simuler toute la mission. Ils font chanter les astronautes en menaçant de s'en prendre à leurs familles, ils acceptent donc. Mais au retour de la vraie fusée, elle explose devant les caméras des TV du monde entier. Les astronautes comprennent que les méchants agents de la NASA sont maintenant obligé de les supprimer, ils s'enfuient, et avec l'aide d'un journaliste qui avait soupçonné la fraude, la vérité éclate - où ils se font tous assassiner. Le film est assez ennuyeux quand le suspense est éventé, je ne m'en souviens plus et je ne vais pas le revoir juste pour être sûr de ça! Toujours est-il que c'est le genre de film qui a donné des idées à certains "conspirationnistes", ceux qui assurent que les Américains n'étaient jamais sur la Lune etc. (Un ufologue avisé prendra la peine comme je l'ai fait de voir tous ces vieux films de science-fiction, qui expliquent bien des "théories" farfelues.)

Ce qu'il faut savoir à ce sujet est que les auteurs des discours présidentiels planchent bien évidemment à l'avance et quand deux alternatives sont possibles, comme ici l'échec et le succès, les deux discours sont prêts, au cas où. Cela ne devrait étonner personne, et les Soviétiques faisaient de même (mais choisissaient plutôt la censure en général: la mission n'était dévoilée qu'une fois le cosmonaute revenu sur Terre, tout simplement).

Le LEM a failli s'écraser sur la surface de la Lune parce qu'il n'y avait que 70% du combustible nécessaire.

C'est encore une demi-vérité. En réalité quand le LEM s'est posé, il y avait encore du combustible. Il y en avait "assez" dès le départ. Simplement, personne n'était très sûr de l'état du sol lunaire à la zone d'atterrissage prévue. Il s'est avéré qu'il fallait éviter quelques endroits un peu rocailleux, un peu risqués, et les astronautes ont fait cela parfaitement, en tenant parfaitement compte de la marge de manoeuvre possible que la quantité de carburant fournissait pour cela!

Là où on vous raconte pour vous vendre du "documentaire" qu'il manquait du carburant, il n'y en réalité qu'une chose à dire: "chapeau pour l'alunissage, les gars!"

Pendant le compte à rebours du décollage du LEM depuis la Lune, Aldrin a vu qu'un fusible avait sauté et l'a réparé avec un stylo à bille, s'il ne l'avait pas fait ils seraient morts.

Si c'est vrai - pourquoi pas? Dites-le moi si vous savez - cela prouve que les astronautes avaient bien raison quand ils protestaient auprès des journalistes qui les taquinaient à l'époque en disant que des singes feraient aussi bien l'affaire qu'eux!

Oui, les premières missions Apollo, ce n'était pas du tout cuit et ce n'est pas pour rien que les gens comme moi disent que ces astronautes sont des héros. Poser ses fesses sur une montagne de ferraille comme ils en avaient vu exploser X fois, une montagne de ferraille qui est en somme un gros missile, s'asseoir au sommet d'un missile, ça demande un certain courage, des nerfs d'acier, et beaucoup de compétences et de bons réflexes. Un jour, un de ces ahuris qui vivent en écrivant des livres que les astronautes n'étaient pas vraiment allé sur la Lune a encore apostrophé Aldrin dans la rue à ce sujet. Alors, Zidane, pardon, Aldrin lui a mis son poing dans la figure. Je dis: bien fait!

Le documentaire:

Avant de parler de l'OVNI d'Aldrin, parlons un peu du documentaire.

Tout le monde semble s'être mis en tête que ce sont de "nouvelles révélations". Mais en réalité ce documentaire a déjà été souvent diffusé l'année dernière, mais sous un autre titre: "First on the Moon: the Untold Story" ("les premiers sur la lune, l'histoire non-dite"). Il est reprogrammé périodiquement sur les chaînes câble et satellite.

Ceci m'a permis de l'avoir déjà vu, et contrairement aux medias et fanas de conspirations très excités avant même de l'avoir vu, je peux en parler en connaissance de cause.

Si vous voulez l'acheter:
http://www.imdb.com/title/tt0484835

Il est encore périodiquement rediffusé sur les chaînes thématiques en de nombreux pays, par exemple, il sera de nouveau sur le "Science Channel" aux USA le 30 juillet 2006:

science.discovery.com/tvlistings/episode.jsp?episode=0&cpi=115678&gid=0&channel=SCI

Les producteurs, si vous souhaitez les joindre: www.atlanticproductions.tv/forthprog.html

Quand sa diffusion a été annoncée sur Channel 5, comme nous l'avons vu, les medias sont presque entrés en transe. Mais il y a une chose remarquable: certain d'entre eux ont fait silence sur l'histoire de l'OVNI!

C'est notamment le cas de l'AFP, l'Agence France Presse, qui évoque tout ce qui précède SAUF l'affaire de l'OVNIS. La "désinformation", c'est surtout en France... L'AFP avait quelques semaines auparavant rapporté une histoire d'un débris non identifié dans l'espace et l'avait appelé un "OVNI" parce que les Russes avaient écrit "un objet non identifié". Il se peut bien que suite à des réactions sur cette erreur ils n'osent plus trop s'aventurer sur le terrain OVNIS.

Bien entendu, les trolls de l'Internet discourent maintenant à tire-larigot sur l'OVNI d'Apollo 11... La "Vérité" avec un grand "V" enfin "révélée"! On nous "cache des choses!" Un engin extraterrestre a été vu par Aldrin, et la NASA lui a ordonné le silence! Un de ces trolls a même prédit qu'Aldrin va être assassiné par les infâmes agents de désinformation dans les prochains jours pour voir osé "enfin dire la Vérité à la TV"!

Celui-là mérite mon prix de la stupidité ufologique, cette magnifique chope alien:

Un site Internet francophone a déjà fait l'article sur ces "révélations", recopiées depuis un site anglophone. Quelques commentaires accessoires sur cet article, donc.

"Un documentaire inédit sur la Lune diffusé en GB". Faux, il n'est pas inédit. Faux, il a déjà été diffusé X fois dans d'autres pays. Faux, ce n'est pas un documentaire "sur la Lune" mais sur Apollo 11. dès le titre, trois erreurs...

Il paraît ensuite que "Gordon Cooper, il fait partie de ceux qui croient aux ovnis,...". Non, "Coop" ne "croyait" pas aux OVNIS, ce formidable gaillard ne vivait pas dans les "croyances". Il a VU lui même des OVNIS en tant que pilote de chasse en Europe en 1951. Il en a témoigné publiquement, y compris à la tribune de l'ONU et dans son autobiographie. Il pense comme moi que nous avons des visiteurs extraterrestres. Mais les histoires de "bases extraterrestres sur la Lune" et autres salades que raconte le site en question le font hurler de rire, et comme beaucoup d'ufologues, il s'est battu pour que l'on arrête de raconter de telles salades qui rendent la question des OVNIS ridicule.

L'OVNI d'Apollo 11:

"Aldrin et les autres astronautes ont vu un OVNI durant le vol mais la NASA leur a ordonné de garder le silence."

Si vous aviez vu le documentaire, vous auriez pu voir qu'il y a un astucieux montage.

La séquence commence par des propos du commentateur. Ensuite, Aldrin dit ceci:

"There was something out there, that was close enough to be observed, and, er, what could it be?"

Soit:

"Il y avait quelque chose là dehors, qui était assez près pour être observé, et, euh, qu'est-ce que ça pouvait être?"


"Buzz" Aldrin dans le documentaire.

Et là, il est alors coupé! Le documentaire montre alors un bref film de deux "boules", en précisant que ce n'est pas ce qu'Aldrin a vu mais que c'est la même chose filmé au cours d'une autre mission. Le commentateur dit que c'est un "objet" qui voyageait "en compagnie" d'Apollo 11.

C'est clair: il s'agit de propos tronqués, et "amplifiés" à l'aide d'un film et un commentaire qui n'est pas en rapport avec ce que vient de dire Aldrin!

Le commentateur ajoute: "si ce n'était pas une partie de leur fusée, ça ne pouvait être qu'un ... OVNI!"

Voilà qui est typique de ce genre de documentaire: qu'est-ce que cela veut dire, au juste "un OVNI"? Cela ne veut en fait rien dire. Ce n'est pas vraiment un synonyme pour "engin extraterrestre", mais bien entendu, c'est ce que cela suggère aux téléspectateurs qui sont habitués à comprendre "OVNIS" comme signifiant "un engin extraterrestre." Et c'est inattaquable! Car en effet, si vous tentiez de protester auprès du réalisateur, il aura tôt fait de rétorquer "mais non, nous n'avons pas dit que c'est un engin extraterrestre, nous avons seulement dit un "OVNI", "non-identifié."

Ce que montre le petit film ne dure que 5 secondes. Il n'y a aucun points de repères, et cela ressemble à un reflet sur fond entièrement noir, comme on en trouve beaucoup sur des films de la NASA. Rien n'est dit à propos de la mission au cours de laquelle cela aurait été filmé.

Ensuite, la parole est de nouveau à Aldrin:

"Mike decided he thought he could see it in the telescope and he was able to do that, and when it was in one position it had series of ellipses. But when you made it real sharp it was sort of "L" shaped. That didn't tell us very much."

Soit:

"Mike [Collins] a décidé qu'il pensait qu'il pourrait le voir avec le télescope et il a pu faire ça, et quand c'était à une certain position cela avait une série d'élippses. Mais quand vous ajustiez pour le rendre bien net cela avait une sorte de forme en "L". Ca ne nous a pas appris grand chose."

Il est alors coupé de nouveau.

Il n'ajoute plus rien, tout le reste est affirmé par le commentateur. Le commentateur assure que l'équipage a eu une bonne vue sur l'objet (alors qu'il a fallu le télescope), mais qu'ils n'ont pas eu envie de le rapporter au contrôle de mission au sol.

C'est tout!

Il n'y a dans cette affaire pas de censure, pas de dissimulation, pas d'interdiction de parler. A aucun moment Aldrin ne raconte qu'on l'aurait empêché de parler.

Aldrin et Collins ont vu quelque chose, au télescope, une fois la mise au point faite, cela avait une forme de "L", et ils n'ont pas pu trouver ce que c'était sur le moment, mais cela ne les a pas intrigué plus que cela.

Qu'a bien pu dire Aldrin ensuite? Dans ce type de documentaire sensationnalistes, on coupe tout simplement des bouts d'interview. Si cela se trouve, il a raconté ensuite comment ils ont finalement reconnu que c'était une pièce de leur propre engin...

De quoi sommes-nous certains en écoutant les deux phrases d'Aldrin? Nous sommes certains que:

En réalité, ce qu'ils ont vu a été identifié comme l'un des quatre panneaux de leur propre, vaisseau, détaché avant cette phase du vol!

Mais dans ce genre de "documentaires", toute l'astuce consiste à tronquer les propos des gens pour donner au spectateur crédule une idée totalement fausse sur ce qui s'est passé.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 31 juillet 2006