10000 cas -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Traces anciennes de présence extraterrestre:

Affaire classée:

Pour ce qui concerne les spirales antiques de tungstène et les restes étranges mentionnés ci-dessous, je viens juste de parvenir à voir un documentaire TV récent, dans lequel il est exposé que le cas a été étudié et expliquée comme tel: ces pièces sont des déchets de fabrication d'une usine soviétique oubliée, qui ont été enterrés là, et les découvreurs russes de l'emplacement se sont trompé dans la datation de la couche "géologique", qui était une couche artificielle. Les spirales de tungstène par exemple sont des filaments de tungstène pour des ampoules ordinaires. Cette explication a convaincu pratiquement tout le monde bien que pas absolument tout le monde, mais quoi qu'il en soit je tenais à fournir cette information. J'essayerai de donner les détails aussitôt que possible dans la page dessous.

La page telle qu'avant l'explication ci-dessus:

Si des extraterrestres visitaient la terre, il devrait y avoir des traces de leur passages passés, en particulier, des restes d'objets qui pourraient être trouvés par l'archéologie. Je me suis demandé si quelque chose a jamais été trouvé, et en effet il y a de tels rapports. La conclusion qu'il y a des objets antiques de provenance extraterrestres sur terre est encore incertaine dans bien des cas, car généralement aucune étude scientifique n'est entreprise, ou validée, mais il est important de noter au moins que de tels cas existent: il y a bel et bien sur terre des objets antiques suffisamment étranges pour que des chercheurs pensent qu'ils ne puissent être que d'origine extraterrestre.

Nanotechnologie de l'ère glaciaire en Oural:

Les circonstances:

Lisez mes informations sur les circonstances de cette sensationnelle découverte, accompagnées des photographies et agrandissements de ces objets.

Les études:

Ce cas a été étudié par Hartwig Hausdorf. M. Hausdorf dirige une société de voyage et a donc l'opportunité de circuler intensivement, souvent dans des régions normalement inaccessibles aux étrangers. Récemment il était dans une région distante de la Chine où il y a un grand nombre de pyramides. Son livre THE CHINESE ROSWELL à propos du crash de l'ovnis des fameux Dropas en Chine est paru chez New Paradigm Books, Boca Raton, FL. (Contact John Chambers, jdc@flinet.com)

Fig.1

Figure 1 - Exemple de micro-artefact trouvé en Oural. Cliquez sur la photo pour un agrandissement.

NANOTECHNOLOGIE DE L'ERE GLACIAIRE:

Abstract:

La découverte, il y a environ un an, de nano-objets façonnés probablement d'origine extraterrestre datant du pléistocène supérieur dans les montagnes de l'Oural, a mené a des disputes violentes. Est-ce que ce sont vraiment des restes d'une technologie extraterrestre, ou bien sont-ce simplement des restes de nos propres activités industrielle? Le présent rapport, par Central Scientific Research Institute for Geology and Prospecting for Precious and Non-Ferrous Metals (ZNIGRI) de Moscou, qui a été maintenant traduite en allemand, souligne la possibilité d'origine extraterrestre.

Dans mon livre WENN GOETTER GOTT SPIELEN (quand les dieux jouent à Dieu) [1] et aussi dans ANTIQUE SKIES [2], j'ai rapporté la découverte incroyable de nombreux objets façonnés métalliques en Russie. On m'a répondu simplement que de tels objets ne pouvaient pas exister, et que j'avais été emporté par mon imagination. Mais maintenant, le nouveau matériel visuel, et une traduction d'un rapport de laboratoire de Moscou par un traducteur assermenté, soutiennent ma conclusion que nous traitons ici d'objets techniques façonnés d'origine extraterrestre possible.

Récapitulons: depuis 1991, de plus en plus d'objets souvent spiralés ont été trouvés, sur les rives des fleuves Narada, Kozim, et Balbanyu dans les montagnes orientales de l'Oural. Ils se composent principalement de tungstène, de molybdène, et de cuivre [1,2]. Il était extrêmement chanceux que ces découvertes aient été faites au cours de l'exploration officielle. Les expéditions ont été montées en vue d'exploiter les métaux précieux et non ferreux de ces régions, et des analyses géologiques et minéralogiques ont été effectuées. Le travail était effectué sous les auspices du Central Scientific Research Institute for Geology and Prospecting for Precious and Non-Ferrous Metals (ZNIGRI) à Moscou, qui relève du Comité de la Fédération Russe pour la Géologie et l'Exploitation des Ressources Minérales.

Comme me l'a dit le Dr. Valerii Ouvarov (de Saint Petersbourg), d'autres analyses des spirales mystérieuses ont été effectuées par les stations de l'académie russe des sciences de Saint Petersbourg et de Syktyvar (ancienne capitale du Komi ASSR), et également à un institut indépendant à Helsinki.

J'ai devant moi le numéro 18/485 d'expertise du 29 novembre 1996, par l'institut mentionné ci-dessus (ZNIGRI) [3], du texte russe original que j'ai reproduit dans mon livre WENN GOETTER GOTT SPIELEN. En raison du temps court avant que le livre soit allé en presse, une traduction correcte et complète n'était pas possible. Ce fut seulement possible après qu'un traducteur assermenté ait été impliqué [4].

L'auteur de l'expertise est la docteur E. W. Matveyeva, auxiliaire scientifique de la section pour la géologie, prospectant des techniques, et des sciences économiques des gisements alluviaux en métal précieux. Elle rend compte d'abord des développements à l'emplacement de la découverte, puis des méthodes d'essai utilisées pour l'analyse des spirales et filetages de tungstène trouvés dans les dépôts alluviaux du fleuve de Balbanyu. L'endroit exact de l'emplacement est donné par ZNIGRI comme suit: c'est un développement dans les dépôts alluviaux de la troisième terrasse en regardant en aval, de la rive gauche du fleuve Balbanyu, orientée le long de la ligne de forage numéro 106 . Des dépôts souples sont trouvés dans cet endroit, qui sont représentés comme suit, partant du plus vieux aux plus jeunes dépôts:

  • 1. Une succession de croûtes structurée alternant des craies et ardoises carbonées, en bandes gris-bleues et brun-jaunes: épaisseur visible de 0,5 - 1,0 mètres.
  • 2. Les lenticules inclusent (Einschlusslinsen) de 0 à 0,2 mètres de sable peu trié, de gravier, d'argile, et de matériel détritique fin, qui peuvent être considérés comme produits d'érosion de la strate 1. décrite ci-dessus.
  • 3. Dépôts du gravier gris et matériel détritique de diverses tailles de grain avec les sables bien délavés et une épaisseur évidente de 1 à 1,7 mètres, qui pourraient être étudiés pour la présence possible d'or.
  • 4. Gisements de graviers de sable et d'argile, de couleur grise, avec une épaisseur visible de 2,0 mètres. Dans la région supérieure de ce dépôt on peu voir les perturbations causés par les travaux.

En ce qui concerne l'âge des strates qui contiennent les objets façonnés de tungstène et de molybdène, Le Dr Matveyeva déclare ceci: la couche qui contient les objets en spirale est caractérisée comme des dépôts de gravier et de détritus de la strate numéro 3, qui dans notre opinion, montre l'érosion intérieure sédimentaire des couches cumulées polygénétiques (c.-à-d. couches composées de matériel de diverses origines). De leur orientation ces couches peuvent être datées de 100.000 ans et correspondre aux parties sous-jacentes (c.-à-d. les régions inférieures) de l'horizon de Mikulinsk du Pléistocène supérieur. [3]

Dans l'échelle de temps géologique, le pléistocène est cette partie du quaternaire, la dernière époque géologique, qui a commencée il y a environ 2 millions d'années et s'est terminée il y a environ 10.000 ans. Ensuite a suivi l'holocène, dans lequel nous sommes à l'heure actuelle.

Le rapport continue en décrivant les tests effectués, qui incluent l'utilisation d'un microscope électronique type JSM T-330 fait par la compagnie Japonaise Jeol. Ceci a également permis d'obtenir des données des diverses analyses spectroscopiques [5].

Figure 2 - Exemple de micro-artefact trouvé en Oural. Cliquez sur la photo pour un agrandissement. Fig.2

Une attention particulière devrait être prêtée à la conclusion finale tirée par l'institut de Moscou. Le rapport numéro 18/485 déclare que l'âge des dépôts et les résultats des essais donnent une probabilité très basse à la prétention que l'origine de ces cristaux peu communs et ces filetages de tungstène seraient de caractère technogéniques, due à l'itinéraire de décollage de fusées de la station de Plesetsk au-dessus de la partie polaire de l'Oural.

En langage clair: ces objets ne peuvent pas avoir provenu de premières fusées d'essais ou d'autres d'essai de la base de Plesetsk. Le mot clé du rapport vient finalement à point: Les données obtenues permettent la possibilité d'une origine technogénique extraterrestre. [3]

En raison de ces conclusions, les critiques trouveront maintenant très difficile de m'accuser de pseudo-documentation ou de comportement embarrassant. Au contraire: j'essayerai d'obtenir encore d'autres rapports de recherche de l'institut de recherche finlandais indépendant, auxquels une plus grande confiance encore devra être accordée.

Mon hypothèse est que ces objets façonnés sont une forme de nanotechnologie, ce que je puis soutenir en référence à une publication récente [6]. Des chercheurs partout dans le monde travaillent a des pistons miniatures, des engrenages, des commutateurs, et à d'autres éléments de commande, pour être employés dans les nano-robots. Ces techniciens seront bientôt en mesure de présenter des résultats qui jusqu'ici étaient du domaine de la science-fiction.

Je suis sur que le mot de la fin n'a pas été encore dit au sujet des découvertes sensationnelles dans les montagnes de l'Oural!

REFERENCES:

  • 1. "Wenn Goetter Gott spielen", Hausdorf, Hartwig, Munich, 1997.
  • 2. "Sensationeller Fund in Russland", Hausdorf, Hartwig, dans "Ancient Skies," Février 1997.
  • 3. "Conclusions on the finds of thread-shaped tungsten spirals in the alluvial deposits of the Balbanyu river", Matveyeva, E.W. ZNIGRI Analyse 18/485 du 29 Novembre 1996
  • 4. Aldea Translation Bureau in Cologne, traduction du bureau Russe.
  • 5. Rapport du ZNIGRI comprenant des micro-photographies représentatives.
  • 6. Nanotechnologie Faktor X, 5/1997
  • 7. Ancient Skies, édition Allemande, 10 Février 1998, pp. 5-7, CH-3803 Beatenburg, Suisse.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 19 avril 2005