Stupidités -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

OVNIS et stupidités:

En principe, tout ceci était déjà connu depuis des années. Mais en août 2002, l'histoire refait surface, et la moitié des auteurs des sites web ufologique français et plusieurs intervenants sur des listes de distribution ufologiques et plusieurs de mes amis intrigués par le phénomène OVNI reposent en bloc la question: "que penser du fameux film "Alternative 3?" Voici ce que je peux en dire.

Alternative 3:

Le 20 juin 1977, la chaîne britannique Anglia TV a diffusé une émission intitulée "Alternative 3," dans laquelle il a été présenté que l'atmosphère de notre planète est en train de se détériorer rapidement au point que "les élites" de notre monde ont déjà préparé une "alternative" qui serait d'émigrer sur Mars. L'émission montre en effet le film de l'atterrissage d'un équipage d'astronautes américains sur Mars, équipage qui s'aperçoit que la planète est habitée quand on voit une sorte de créature rampante filer au sol.

L'émission était censée être diffusée le 1er avril comme farce.

Le téléfilm de 52 minutes TV a été dirigé par Christopher Miles et écrit par l'auteur David Ambrose. Le scénario était assez pitoyable, l'intrigue aurait du paraître clairement fictive, elle est pleine de contradictions, et les acteurs ont été plutôt mauvais. Mais le jour suivant, de nombreux téléspectateurs ont écrit des lettres furieuses à Anglia TV et aux journaux, se plaignant qu'il n'est pas juste que seulement l'élite sera autorisée à émigrer sur Mars. Les téléspectateurs ne semblaient pas tellement troublés par l'affirmation de l'atterrissage d'astronautes Américains sur Mars en 1962, longtemps avant les atterrissages d'Apollo sur la Lune, mais ils étaient tout à fait fâchés à l'idée que la Terre soit condamnée à une catastrophe climatique à court terme. Anglia TV et plusieurs journaux ont dû expliquer que tout cela était seulement une plaisanterie, à l'origine programmée pour diffusion le 1er avril, mais que malheureusement il y avait eu un certain retard et on l'a montré seulement le 20 juin. L'émission avait été simultanément transmise dans un certain nombre d'autres pays comme l'Australie, la Nouvelle Zélande, le Canada, l'Islande, la Norvège, la Suède, la Finlande, la Grèce, et même la Yougoslavie. L'astuce employée par Anglia TV était également d'avoir diffusé la fiction comme étant la partie finale d'une série de documentaires hebdomadaires de vulgarisation scientifique véritable sur l'exploration de l'espace.

Il n'y avait plus aucun doute que l'émission était un canular. Une raison simple parmi de nombreuses autres est que tous les personnages dans le téléfilm sont des acteurs, par exemple le scientifique fictif "Carl Gerstien" qui averti que la Terre est condamnée, a été joué par l'acteur connu Richard Marner. Du moins, il n'y avait aucun doute pour la plupart des téléspectateurs européens.

Assez vite, en 1978, un livre de poche écrit par Leslie Watkins et David Ambrose a été publié par Sphere Books sur le marché britannique, présentant ce canular dans son catalogue "Affaires mondiales et spéculations," comme adaptation du "documentaire bouleversant de Anglia TV."

Excepté pour ses lecteurs les plus naïfs, le livre semble clairement une fiction, peu réaliste, mais il utilise les noms de personnages réels dans son intrigue. Le sénateur Edward Kennedy, les astronautes Mitchell, Aldrin et Armstrong, le scientifique de la NASA Otto Binder, et le Dr. David Saunders, ufologue, font partie de l'intrigue. Également présents, des extraterrestres de la planète Zeta, des Nazis, des soucoupes volantes Nazi propulsées "au mercure", des navettes spatiales nucléaires de la NASA, des canaux sur Mars, la vie animale sur la surface, et des milliers d'Américains, de Soviétiques, d'Anglais, de Français, et d'Australiens vivant déjà dans des bases souterraines sur Mars. Des scientifiques sont enlevés pour travailler aux recherches dans les colonies de Mars et de la Lune, des gens ordinaires sont également enlevés, pour y être employés comme esclaves.

De l'autre côté de l'Atlantique, l'auteur Américain Gray Barker, fameux notamment pour son ouvrage sensationnaliste sur les "men-in-black," s'est mis a écrire des articles concernant une lettre qu'il aurait obtenue d'un certain "Major," lequel Major semble frauduleusement être censé désigner le Major Donald Keyhoe, Marines retraité et directeur du NICAP, l'un des plus important groupe d'étude privé des OVNIS. Barker affirme que "le Major" l'a informé que les USA ont déjà secrètement atterri sur Mars et ainsi de suite. Après que le NICAP ait précisé que le Major Keyhoe n'a rien à voir avec cette histoire ridicule, Barker a expliqué que le "Major" est un certain Wayne Aho, retraité, et connu pour ses affirmations d'avoir été contacté par les extraterrestres et d'en être le porte-parole.

De plus le livre de fiction est publié par l'éditeur Canadien Thomas Nelson & Sons, présentant encore la fiction de "l'Alternative 3" de manière à ce que les lecteurs ayant peu de sens critique ne soient pas clairement assurés de ce que le texte est une fiction.

En 1979, Gray Barker se met à prétendre que le livre "a été interdit aux USA," alors qu'il était facile à trouver dans les librairies britanniques et canadiennes, ce que personne ne semble savoir. En réalité, le livre ne peut pas être vendu aux US à ce moment par les éditeurs canadiens et britanniques simplement parce que l'éditeur Américain Avon Books en avait acheté les droits pour le marché Américain, bien qu'il n'avait pas encore édité le livre.

Au Royaume-Uni, Leslie Watkins avait publiquement indiqué verbalement et par écrit, à plusieurs reprises, que le téléfilm et le livre étaient des fictions. Mais quand il a commencé à envisagé d'écrire une suite, il a commencé à laisser vaguement entendre que bien que l'histoire soit une fiction, il aurait reçu de nombreuses lettres "d'un grand nombre de personnes fortement intelligentes et occupant de hautes fonctions" qui l'ont convaincu qu'il a "accidentellement" découvert de "grands secrets," ajoutant qu'une certaine agence de renseignement l'espionnait depuis.

Ses affirmations prennent rapidement de l'ampleur. J'ai trouvé par exemple cette déclaration de Leslie Watkins:

"Des politiciens en vue, y compris deux en Grande-Bretagne, étaient parmi ceux qui ont essayé d'empêcher la publication de ce livre. Ils ont insisté sur le fait qu'il n'est pas nécessaire pour vous, et d'autres comme vous, de pouvoir prendre connaissance de faits dérangeants."

Mais le fait est que le livre n'a jamais été indisponible, au contraire, il se vend très bien, il est réimprimé régulièrement et facilement disponible (voir les références en bas de page).

Il insistait:

"La plupart des gens étaient alors vraiment trop heureux d'être rassurées. Les gens ont voulu être convaincus que l'émission avait été conçu comme un plaisanterie, que c'était simplement une émission de divertissement et d'évasion raffinée. C'était plus rassurant pour eux."

Mais c'est tout à fait le contraire. Encore aujourd'hui Anglia TV continue à recevoir régulièrement des lettres et des appels téléphoniques au sujet du téléfilm, des téléspectateurs leur demandent de confirmer que l'émission ait été "la vérité." Quand les gens du service d'information d'Anglia TV leur expliquent que c'était juste un poisson d'avril, beaucoup de gens refusent de le croire et se mettent en colère.

Il a semblé, selon Georgina Bruni, que David Ambrose était seulement un pseudonyme pour Leslie Watkins lui-même. Mais en mars 2006, j'ai appris directement qu'il y a bien un vrai David Ambrose derrière Alternative 3, qui n'est pas Leslie Watkins lequel était un journaliste employé avec l'approbation de David Ambrose pour transformer son script original pour cette émission, de laquelle Ambrose possède tout les droits réservés. (Son site officiel, consacré à ses romans est à www.davidambrose.com, on y apprend qu'il a travaillé notamment avec Orson Welles!)

Toujours au Royaume-Uni, l'ufologue Georgina Bruni a parlé à un membre de l'équipe de tournage du téléfilm, listé les noms des acteurs, et essayé de tracer les auteurs. Elle dit que Christopher Miles, qui a également réalisé et co-écrit le documentaire, est le frère de l'actrice Sara Miles, mais qu'elle n'a pas pu retrouver David Ambrose, "l'autre auteur". (Ici également, j'ai constaté en Mars 2006 qu'il n'y a vraiment aucun problème pour trouver ou contacter David Ambrose). Tandis qu'elle est convaincue que le téléfilm et le livre étaient réellement prévus comme simple poisson d'avril, elle semble tout de même encore se demander s'il pourrait y avoir une certaine vérité qui a accidentellement trouvé son chemin dans la fiction.

Le Fortean Times a récemment imprimé un article dans lequel Nick Austin, alors directeur éditorial de Sphere Books, raconte comment il a commissionné Leslie Watkins pour écrire la version imprimée du téléfilm par l'intermédiaire de l'agent littéraire Murray Pollinger.

Nick Austin écrit dans le Fortean Times d'avril 1999:

"Pourquoi un canular intelligent, admis comme canular par ses créateurs, devait continuer à exercer une telle fascination une génération après son apparition, cela dépasse mes faibles capacités d'analyse et de raisonnement. Après ma tentative malheureuse d'ajouter mon grain de sel personnel à la mythologie en développement de "l'Alternative 3," je me suis juste rassis dans mon fauteuil pour contempler les chiffres de vente."

Plus tard en 1994, l'ultra-sceptique Robert Schaeffer expliquera encore une fois le canular dans un article, feignant pratiquement d'être celui qui découvre le pot au rose, et ajouter la maligne insinuation pour ses lecteurs naïfs que des scientifiques qui soutiennent que les OVNIS sont réels comme Hynek, Vallée, l'ufologue Jerome Clark "et beaucoup d'autres" croient ce canular.

Il semble évident que beaucoup de gens sont fascinés par de tels contes. Chacun apprécie la fiction, et aime jouer avec l'idée "et si c'était vrai?" qui procure des frissons à bon compte.

D'ailleurs, il semble que plus le canular est grand, plus il fascine. Mon impression est qu'en outre un mécanisme psychologique complexe est au travail là. Dans le monde réel, les USA et l'URSS ont eu la possibilité de saccager la planète par une guerre nucléaire totale et cette situation terrible entre autres mène une partie du public qui refuse de faire face à une réalité inacceptable et de trouver un refuge rassurant dans des théories de conspiration tout à fait plus fantastiques, peut-être parce qu'ils sentent d'une façon ou d'une autre que ces types de conspirations encore plus terribles ont tout de même le parfum rassurant de la fiction, ou peut-être parce que construire de telles théories de conspiration leur donnent un sentiment de gérer eux-mêmes une réalité dont ils sentent bien qu'elle est en fait incontrôlable et effrayante.

Le même mécanisme semble souvent au travail quand on en vient à la proposition que certains OVNIS ont une origine extraterrestre; beaucoup de gens qui admettent que les OVNIS sont réels et des objets physiques conduit par une intelligence refusent l'idée qu'ils soient d'origine extraterrestre. Ils diraient plutôt que l'origine des OVNIS est "ultraterrestre" qu'extraterrestre, ou qu'ils sont des voyageurs temporels plutôt que des voyageurs de l'espace, ou qu'ils viennent "d'autres dimensions" plutôt que de notre univers normal. Certains rationalisent que les OVNIS ne sont pas de "simples" vaisseau spatiaux conduit par des êtres extraterrestres "trop ordinaires," mais sont des "illusions" fabriquées par une "intelligence qui manipule l'humanité depuis des millénaires," une certaine sorte de théorie qui revient à dire que des êtres extraterrestres sont une illusion créée par "une intelligence non humaine" encore très mal définie, inobservable par nature et encore moins identifiée. Il ne s'agit de rien d'autre que de refuser l'explication possible d'un mystère par une énigme plus grande et à la fois irréfutable et indémontrable. D'autres adorent l'idée que les OVNIS "sont construits et pilotés par des scientifiques nazis depuis "une base secrète" placée tantôt dans l'Arctique ou l'Antarctique voire la Lune. Certains en arrivent à l'idée que les extraterrestres si effrayants sont en affaire avec le gouvernement américain.

Quant à "l'Alternative 3," tous les un ou deux ans, quelqu'un quelque part dans mon pays ouvre à nouveau la discussion, en s'extasiant de "cette vidéo secrète qui a l'air convaincante," et la plupart des nouveaux venus dans ce "débat" se demandent s'il est vrai que les Américains aient atterri sur Mars en 1962...

Certains diront toujours "oui."

Tout ceci pour un simple poisson d'avril sous forme d'un assez mauvais téléfilm avec un décor lamentable et des acteurs peu convaincants, suivi par l'obligatoire "livre extrait du film."

Je dis "non."

Sources et références:

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 17 mars 2006