Documents -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Documents:

EXTRATERRESTRES EN AUSTRALIE:

Un article non signé du groupe de discussions alt.paranet.abduct vers 2000.

Voir aussi, catalogue RR3, Australie, Nouvelle-Zélande.

Ceci est pour répondre à votre question au sujet d'extraterrestres/enlèvements ici en Australie. Notre population a actuellement 17, bientôt 18 millions de personnes. Il y a 30 ans, si ma mémoire est bonne, elle était autour de 11 millions. Alors, autant que maintenant, la plupart des gens vivent le long de la côte avec la plus grande densité de population se trouvant évidemment dans les villes. Ethniquement, il y a les Australiens indigènes, les gens descendant des Anglais, européens et asiatiques, avec, naturellement, un mélange sain de plus petits nombres de gens venus de partout dans le monde, mais cela n'avait pas toujours été le cas. Avant la fin des années 1960, il y avait une politique d'immigration raciste en place qui permettait seulement aux blancs de prendre résidence dans ce pays. Je pense que les Australiens sont, par rapport aux Américains, plus prudents et réservés. En apparence, les Australiens peuvent sembler très heureux et chanceux, mais globalement je pense que nous sommes moins enclins à nous impliquer dans des choses inconnues, qu'il s'agisse d'entreprendre des affaires, ou de rapporter des expériences étranges suggestives d'abduction. Ceci dit, l'âge de ceux qui rapportent des abductions sont biens répartis, ethniquement ils sont habituellement blancs, mais ceci, sans aucun doute, a beaucoup à voir avec l'histoire de l'immigration de ce pays.

Comme mentionné précédemment, nos plus grandes difficultés sont des rapports de sites éloignés et des rapports venant longtemps après l'événement. Par exemple, un des cas suggestifs d'enlèvement OVNI les plus fascinants et les plus complexes qui nous ait jamais été rapportés était d'un couple dans une région éloignée. Le cas était très riche en détail, mais le couple nous a été tellement physiquement inaccessible, que nous l'avions étudié par correspondance. Malheureusement, en pleine recherche, le couple a soudainement déménagé et toutes nos tentatives pour rétablir le contact ont échoué. Nous ne sommes pas libre de discuter de ce cas car nous n'avons jamais reçu l'autorisation de le faire, ainsi j'ai peur que je ne puisse pas rapporter d'autres informations là dessus. Moins complexe, mais également contraignant, il y avait eu un rapport d'un couple âgé vivant également dans un site éloigné. Ils étaient en vacances et faisaient du caravaning et, tard la nuit, sur une route sombre et isolée, ils ont soudainement vu un grand OVNI devant eux. Puis, abruptement, ils ont été poussés de la route, leur moteur coupé, faisant face à la direction opposée. Evidemment, quelque chose s'est passé. Les tentatives de notre directeur de recherches pour arranger une rencontre avec ces personnes n'a jamais abouti. Ainsi, là encore, confiné à la correspondance, la progression a été lente et difficile. Personnellement, je trouve les cas de ce type les plus fascinants de tous. Premièrement, parce que le couple était éveillé, deuxièmement parce qu'ils étaient dans une zone très isolée au beau milieu de la nuit, troisièmement parce qu'ils ont vu un OVNI immédiatement avant d'éprouver un missing time. Comme exemple d'un rapport arrivé longtemps après l'événement, il y avait eu cette petite créature comme un gobelin qui est entrée dans une cabane de campeur au début de ce siècle en Australie occidentale. Si ma mémoire est bonne, une vieille dame a rapporté cette rencontre. Elle s'est produite quand elle était adolescente. Son père a attrapé la créature dans un filet de pêche et l'a éjectée de la cabane.

En ce qui concerne les types d'extraterrestres vus, en faisant toujours appel à ma mémoire, Janet X, à Adélaïde pendant les années 50, a été transporté vers un monde étranger par des extraterrestres ressemblant à des humains en combinaisons. Encore en Australie du sud, un extraterrestre d'aspect humain a été vu dans le pays, dans la région de Clare, pendant une période de phénomènes étranges dans la proximité. Keith Basterfield a ces dossiers. Sens-toi libre d'intervenir et de me corriger si ma mémoire me trompe, Keith. En 1868, a Parramatta, Nouvelle-Galles du Sud, Fred W. Birmingham, "a eu un rêve merveilleux - une vision..." pendant laquelle il a vu "une arche" et a rencontré un "esprit" qu'il a décrit comme étant "comme une nuance de teinte neutre et la forme d'un homme dans une robe ou froc habituel." Birmingham est entré dans l'arche qu'il a également décrit comme "une machine pour se déplacer à travers les airs." Dans la "maison du pilote" il s'est senti "misérablement étrange" tout comme quelqu'un qui prendrait un billet pour un destination sont il ne sait rien. "Ainsi je suis resté pendant un temps considérable, quand j'ai été réveillé de ma rêverie par la voix de l'esprit à ma droite, qui a dit, 'voici quelques papiers pour vous guider'." Ces papiers étaient couverts de figures et de formules. Birmingham a remarqué: "... pensant que ces formules et figures pourraient être trop complexe pour ma compréhension, j'ai dit à l'esprit 'Oh! que voulez-vous que j'en fasse'" L'esprit a répondu lentement, mais avec une insistance marquée, "il est absolument nécessaire que vous sachiez ces choses mais, vous pouvez les étudier pendant que vous poursuivez." Parmi les "figures et les formules" Birmingham a vu: "_ V = 550 + (500 + _/H) /". L'expérience a fini comme suit: "j'ai encore mis ma tête entre mes mains comme si j'étais appuyé à une table, considérant silencieusement les mots de l'esprit saint et quand j'ai regardé autour de moi je me trouvais étais seul dans l'arche! Donc je suis tombé, je suppose, dans mon état habituel de sommeil, et je me suis réveillé le matin suivant profondément impressionné de cette vision de la nuit..." Ce cas, étudié par Bill Chalker, est, d'après ce que je sais, toujours l'objet d'une recherche continue par Bill. Vu que cela s'est produite en 1868, et que donc il faut tenir compte de la manière dont Birmingham reliait son expérience au contexte de son temps, je trouve le cas fascinant par ses similarités avec les abductions actuelles.

J'utilise des articles écrits par Keith Basterfield, basé sur ses investigations et ceux de collègues dans l'ensemble de l'Australie, pour la suite.

Jusqu'à l'époque actuelle, des extraterrestres ont été vus indépendants d'enlèvements, comme suit:

En 1968, à Smithfield en Nouvelles-Galles-du-Sud, un machiniste âgé de 21 ans rentrait chez lui depuis son travail en marchant, quand il a vu, alors qu'il traversait un petit parc, en regardant en l'air, un objet très peu ordinaire dans le ciel, qui était très près de lui - estimé à 200-500 pieds de distance. Le témoin a rapidement couru à sa maison et a sorti son télescope et, par ce moyen, a vu l'objet. C'était en forme de soucoupe. Sur la moitié supérieure il y avait une fenêtre de type carrée à laquelle se tenait la silhouette noirâtre d'un personnage découpée par la lumière jaune, personnage qui avait ses deux bras tendus appuyés sur le rebord de la fenêtre. Sur le dessous de l'engin, il y avait des lumières palpitantes bleues et oranges tournant dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. (Note: une photo indépendante de ce qui précède, mais apparemment d'une personne se tenant à bord d'un UFO en regardant hors d'une fenêtre, a été prise à Alberton, en Australie du sud, en mai-juin 1967.)

Le cas suivant, relaté par l'épouse du témoin après la mort de ce dernier, s'est produit en 1968 à Wynyard, en Tasmanie. Tôt un matin, le témoin s'est levé et est allé dehors. Visible au dessus du cap Table voisin, il y avait une forme grisâtre planante qu'il a décrite comme en forme de dirigeable "Zeppelin" (suggestif d'une forme de cigare). Il a semblé y avoir des fenêtres le long du "dirigeable" et semblait y avoir des gens se déplaçant à l'intérieur.

En 1974, sur la route entre St-Helens et la baie d'Ansons, au Nord-Est de la Tasmanie, une résidante d'Ansons Bay, rentrant chez elle en voiture en passant par St-Helens, s'est arrêté pour allumer une cigarette quand elle s'est trouvée remarquer un objet dans un pré voisin au niveau du sol. Il y avait un certain nombre de lumières autour de l'objet et des " hommes" ont été observés montant et descendant une rampe qui menait dans l'engin.

En 1976, un jeune de 17 ans, à Daw Park, Australie du Sud, dont la radio avait commencé à faire des crépitements d'électricité statique en même temps que son chien a commencé à aboyer, est allée voir ce qui se passait. Par une fenêtre donnant sur la pelouse arrière, il a vu une figure qui lui a semblé humanoïde et qui été habillée d'un costume argenté, de bottes blanches, et portait un objet comme un pare-soleil sur sa tête. Sur le poitrail de l'entité, il y avait une boîte de 30 cm par 30 cm qui portait un symbole, un peu comme un chiffre 8. Le personnage avait de 165 à 175 centimètres de haut avec des proportions normales pour les bras et jambes. Son costume a semblé être entièrement d'une seule pièce.

Dans une partie isolée du nord de Belmont, une banlieue de Newcastle, Nouvelles Galles du Sud, non loin des falaises donnant sur l'océan, une nuit d'août 1966, une femme a été réveillée par un bruit de ronflement. En ouvrant les yeux, elle a vu une lumière brillante venant de la fenêtre de sa chambre à coucher. Curieuse, elle s'est levée pour regarder et a vu, à pas plus que 15 - 25 mètres, dans l'espace entre son arrière-cour et les falaises, un objet rond, comme une grande toupie, se reposant juste dans le pré près de sa maison. La femme a appelé son fils, mais n'a obtenu aucune réponse. Elle alors a noté un mouvement dans son jardin au dessous, et a été choquée de voir une personne marcher vers la maison en regardant la terre, comme si elle recherchait quelque chose. Quand l'être était à seulement environ 3 mètres d'elle, la femme a rapidement fermé la fenêtre. Le bruit a fait que l'être a jeté un coup d'oeil vers le haut et a fait retraite rapidement vers une barrière latérale de haut de 45 centimètres. L'entité a atteint la barrière et a fait un pas de plus, mais a continué d'observer le témoin. Elle s'est précipité et a rejoint son fils. Ensemble ils ont couru à la fenêtre mais ont trouvé que l'entité et l'objet étaient partis. Tout ce qui pouvait être encore vu était une tache lumineuse incandescente, beaucoup plus grande qu'une étoile, à environ 1,6 kilomètres de distance.

L'objet vu dans le pré avait eu une forme de toupie très grande avec une lumière, semblable au phare d'une voiture, à son sommet. La lumière tournait et projetait un faisceau jaunâtre-blanc qui a illuminé le pré, la maison et le jardin, en balayant les alentours. L'objet lui-même était luminescent en rouge et or et montrait un pattern comme celui d'un tank camouflé. Il faisait un bruit de ronflement grave continu. La structure entière avait environ 5 mètres de large et de 1,3 mètres de haut. Une bande lumineuse de 35 centimètres faisait le tour l'objet et ressemblait à une fenêtre panoramique. Il n'y avait aucun supports, train d'atterrissage ou d'autres saillies.

L'être a été décrit comme ayant 105 - 120 centimètre de haut avec un corps proportionné normalement comme les nôtres. Ses manières et aspect étaient également normaux. L'entité semblait être habillé en vert-olive, un costume d'une matière mate collant à la peau. Sa tenue, qui n'avait pas d'attaches, comportait un casque de la même matière avec une plaque opaque devant le visage, de couleur orange, d'une substance semblable à du plastique. Les mains de l'être n'ont pas pu être vues clairement, mais ont semblé être recouvertes de gants de couleur vert-olive. Ses bottes étaient gris-blanc et ressemblaient à des chaussures de basket-ball.

L'expérience entière avait durée autour de 15 minutes.

Dans la vallée de Waimata, en Nouvelle Zélande, le 2 décembre 1977, un fermier a été réveillée par les aboiements de son chien, et en allant s'en enquérir, il a vu une "soucoupe volante" qui avait atterri sur le sol. Deux humanoïdes portaient un de ses chiens entre eux et se déplaçaient vers l'objet. Ils avaient 143 centimètres de haut et portaient des combinaisons argentées ajustés et métalliques et des casques blancs et opaques. Ces combinaisons se rassemblaient au niveau des chevilles avec des recouvrement élastiques qui se prolongeait au-dessus de bottes rouges luminescentes. Sur les mains des entités, il y avait de grands gantelets argentés avec des revêtements qui s'évasaient et se prolongeaient sur les bras, à mi-chemin des avant-bras. Les casques blancs étaient arrondis comme de grands casques de moto et s'étendaient d'une épaule à l'autre, sans aucune inscription ou ouverture. Alarmé par ce spectacle, le fermier a tiré un coup de fusil et a apparemment touché une des entités puisque les deux êtres ont laissé tomber le chien et celui qui était blessé a couru dans quelques buissons voisins tandis que l'autre courrait dans l'engin qui a décollé à toute vitesse.

Egalement de Nouvelle Zélande, mais plus étrange, il y a l'observation en août 1944 ou 1945 d'un OVNI et de ses occupants. A l'origine étudié par Bruce Harding. Je cite ce qui suit à partir d'un article par Harold J. Knapman qui rapporte ce qui suit: Mme C., une soeur infirmière à Cashmere Sanitorium, est partie pour une promenade solitaire dans les collines derrière le sanatorium. En marchant parmi de basses pentes accidentées, avec des affleurements de collines, Mme C a rencontré une "soucoupe à l'envers" sur une pente douce. L'OVNI était sur une élévation et le témoin a estimé que, bien qu'il ait été "très près de la route," il aurait été caché de la route par la légère élévation. En dépit du fait qu'elle était seule, Mme C. a tranquillement marché vers l'objet puis s'est arrêtée et l'a regardé pendant environ 8 à 10 minutes. En pensant que c'était une farce ou une attraction de la fête foraine, et voyant des "occupants" de pas plus de 4 pieds de haut, elle a pensé que ce devait être un engin des japonais. Les "petits bonshommes" qu'elle a vu étaient à l'intérieur de boîtes transparentes. L'un se tenait à extérieur et un autre dans "l'embrasure de la porte," tandis que Mme C pouvait également voir le dessus d'un casque dans la "fenêtre." Elle a pensé que le trio observaient la foire et regardaient les lumières de ville tandis qu'ils devaient s'y rendre (c'était tard dans l'après-midi). L'occupant en dehors de l'engin n'avait pas de casque et était juste une entité de couleur verte, dans un emballage transparent et oblong, qui ne se penchait pas et ne faisait rien en particulier - il se tenait juste là. Avec curiosité, Mme C a avancé à moins de 18 pieds de l'objet, mais elle s'est heurtée à quelque chose qui a fait un léger bruit. L'entité à l'extérieur [dans l'embrasure?] l'a repérée. Son casque s'est refermé automatiquement et il s'est retiré dans le véhicule. Ce qui a intrigué Mme C est qu'il n'avait eu aucun bras avec lequel abaisser le casque et n'a pas fait de pas dans l'ouverture de porte, il avait juste glissé. "Il a glissé directement dans l'ouverture très petite," qui s'est rapidement fermée latéralement, comme une porte coulissante. Mme C a noté que les entités "avaient des têtes tout à fait grandes" proportionnellement à leurs corps - d'une taille qui était presque la moitié de celle du corps. L'objet était construit avec de ce qui a semblé être des tuiles qui s'ajustaient parfaitement les unes aux autres. Elles étaient étendues verticalement, "du bas vers le haut - elles étaient grandes." Les tuiles avaient environ 11 à 16 pouces de haut et approximativement 8 à 10 pouces de large travers. Elles étaient de couleur brun clair et avaient un aspect veiné et un grain comme du bois. L'engin avait 18 à 20 pieds de large et 8 à 9 pieds de haut, avec un cercle en métal sur le dessus, qui n'était pas d'un aluminium brillant mais sur juste "comme un aluminium ordinaire, mat." Il a semblé métallique et a paru être une sorte de dispositif de couverture protecteur qui s'adaptait comme un gant. Ensuite, sur la tourelle, il y avait une projection comme un mat "aussi long que votre bras." Il était cylindrique, comme un morceau de tuyau de 4 pouces. Sur ceci se trouvait un "chapeau" en forme de champignon, de couleur aluminium. Ces projection et chapeaux avaient approximativement 18 pouces à 2 pieds de haut. Au milieu de ce mât, une lumière bleue a brillé avec constance juste avant le "décollage." La base de l'objet était brun foncé absolument uni, sans lumières ni inscriptions. Une fois que les occupants ont été à l'abri à l'intérieur, la lumière bleue a brillé et un bruit de ronflement a débuté. L'engin est lentement monté verticalement dans les nuages et a pu être vu s'élever pendant deux-trois minutes.

Egalement rapporté de Nouvelle Zélande, il y a le cas d'une femme âgée qui à 18:15 le 11 juillet 1981, alors qu'elle s'était arrêtée à la propriété de son fils, se retirant tôt pour se coucher. Cependant, au moment d'entrer dans sa chambre à coucher, elle a vu une lumière très puissante briller par la fenêtre. Etudiant cela, elle a vu un objet en forme de ballon de rugby dans un pré adjacent, qui était approximativement la taille d'une voiture compacte. L'objet qui était incandescent et pulsait, avait une lumière sur sa moitié inférieure qui était aussi lumineuse qu'un projecteur. Deux entités étaient clairement visibles dans l'engin. L'un a semblé piloter depuis une carlingue "de verre" transparente dans le nez tandis que l'autre se tenait dans un tube "de verre" central qui se prolongeait au-delà du dessus de l'engin. Cet être utilisait un instrument qui ressemblait à un téléphone. Les deux entités était habillées de combinaisons grises, avaient la peau blanche et aucun cheveu [ou poils]. L'objet n'a émis ni bruit ni odeur et était à approximativement 80 mètres du témoin. Un deuxième plus petit objet était également visible dans la distance. Le témoin a appelé son fils, qui, venant à la fenêtre, a observé l'objet pendant environ 6 minutes avant de dire sa mère d'aller au lit et de ne dire à personne ce qu'elle avait vu. Incapable de dormir, la femme a observé les objets pendant les 8 heures suivantes pendant qu'ils manoeuvraient aux alentours dans les champs et le ciel, descendant, changeant de direction et stationnaire, montant, et même vibrant, d'une façon aléatoire, exécutant beaucoup de manoeuvres à grande vitesse. Par la suite elles ont été perdues de vue tandis qu'elles montaient "droit vers le haut." Ces objets ont été regardés pendant une nuit dégagée sans nuages, et n'ont pas laissé de trace physique discernable.

Excepté le cas de 1868 de Birmingham qui semble suggestif du scénario moderne des abductions les observations d'entités jusqu'à l'ère moderne des abductions ont été diversifiées. Néanmoins, il est intéressant que ces extraterrestres ont été vus à côté d'un engin aussi qu'à l'intérieur d'engins. Leur seul intérêt, apparemment, était d'observer ou de chercher quelque chose indépendant des affaires humaines, excepté dans le cas de la tentative d'enlèvement du chien. Ils ont montré une tendance à l'évitement et à la fuite, bien que j'inclue une exception intéressante ici. Bill Chalker a trouvé par hasard une anecdote, rapportée par une famille de cultivateurs, d'un incident qui se serait prétendument produit en 1893 en Nouvelle-Galles du Sud centrale. Un fermier a affirmé qu'un objet aérien en forme de soucoupe a débarqué dans un pré sur sa propriété. Quand il s'est approché de l'objet, un homme avec un habillement étrange en est sorti. Le fermier a marché vers l'être - peut-être en faisant quelque geste menaçant - et l'étranger a fait briller une sore de "torche" sur lui. Le fermier a été jeté à terre, assommé. Quand il a repris connaissance, l'homme et l'objet étaient partis. Sa main, où le faisceau de la "torche" avait frappé, a été prétendument paralysée pour le reste de sa vie.

Passons maintenant à l'ère moderne des abductions en Australie:

En 1984 Mark Moravec a étudié les expériences d'un homme alors âgé de 21 ans. L'incident a eu lieu en 1974 quand, âgé de 11 ans, l'expérienceur a accompagné un ami âgé de 19 ans pour faire de la chasse nocturne à la lampe torche sur une propriété de 40 hectares à plusieurs kilomètres de Jindabyn dans la région des montagnes de Milou en Nouvelle-Galles du Sud. A environ 21:00 l'enfant de 11 ans et son ami ont repéré une lumière sphérique blanche brillante sur le sol à environ 800 mètres d'eux. On a estimé que la lumière a semblé être constante et avait environ 3 mètres de large et deux fois la taille apparente de la pleine lune. Bien que la lumière ait été brillante, elle n'a pas semblé jeter beaucoup de lumière aux alentours. La lumière a été observée pendant approximativement une demi-heure. La nuit suivante, à environ 20:00, en compagnie de plusieurs autres amis, ils ont revu la lumière stationnaire inexplicable. Environ 9 ans plus tard, l'expérienceur a commencé à avoir des souvenirs vivides de la première soirée d'observation. Il s'est rendu compte qu'ils avaient mis environ 2 heures pour marcher dur seulement un kilomètre. Pendant approximativement 6 mois des images vives ont été expérimentées consciemment mais il a estimé que c'était des choses qu'il n'était pas censé se rappeler. L'expérienceur rapporte: "je me suis vu avec mon ami approchant de la lumière mais nous ne marchions pas. Nous avons été enveloppés dans une lumière bleue. Nous avons flotté à travers une sorte de porte dans une salle complexe avec des tubes et des bancs etc... Nous avons été étendus sur une table. Tous ces êtres minces et grands avec de longs bras et jambes - de longs doigts (aucune articulations) et une peau lissent et grise et des visages lisses et sans nez nous ont observés et poussaient des cris (comme si nous étions dans une file d'attente). La pièce était bleue gris (ils étaient gris clair) et une lumière bleuâtre a semblé émaner des coins des murs et des plafonds. La pièce était étroite et à angle droit... Les êtres ont eu la juste assez de place pour nous entourer. Ils avaient des lumières crèmes au-dessus du front nous regarder. Nous étions étendus là et pouvions les voir se pencher sur nous. Ils ont connecté des fils à notre peau et ont semblé pouvoir tirer pour ouvrir nos vêtements sans les déchirer. Ils ont semblé très occupés alors et se regardaient souvent l'un l'autre et se passaient des instruments les uns aux autres. Dans la mesure où j'ai pu le comprendre, ils mesuraient comment les champs électromagnétiques se reliaient à mon corps et à l'atmosphère. Je me rappelle que mon ami (plus âgé que moi) a essayé de leur résister (il voulait se battre) mais ils l'ont enlevé seulement pour le libérer ensuite. Ses yeux étaient hagards, il était pâle et très coopératif (Il s'est évanoui un fois allongé.) Les tests ont continué pendant un certain temps et après que littéralement des centaines de fils aient été reliées, ils les ont juste enlevés, refermé mes vêtements et nous ont laissé tous les deux. Nous n'avions pas peur mais n'étions pas vraiment conscients non plus. Ils nous ont remis où nous les avions vus la première fois et c'était fini. Deux heures avaient passé depuis la promenade, nous étions partis depuis environ 3 heures... Je me rappelle que nous avons regagné conscience après avoir marché à travers une crête et avoir repéré un cheval avec nos torches."

Keith Basterfield a étudié le cas suivant, mais a eu des difficultés à entrer en contact avec les deux expérienceurs par la suite, donc les détails sont encore peu précis.

Le 24 octobre 1981, deux jeunes hommes, roulant de Broken Hill à Port à Lincoln, avaient quitté Adélaïde (Australie du Sud) à environ 8 heures du matin, mais ont eu un ennui de voiture qui les a ralenties, par conséquent elles ont atteint Whyalla autour de 21:30 - 22:00. Puisque tout en ville était fermé pour la nuit, elles ont décidé de continuer. Après quelques minutes en dehors de de Whyalla, une "fusée" bleue a été vue illuminant le ciel au sud-est. Les hommes se sont arrêtés et tous deux ont vu une deuxième lumière jaillir d'en dessous de la première. Cette deuxième lumière s'est déplacée aux alentours et a volé à travers les ravines et les collines avant de s'arrêter dans une des ravines.

Les témoins ont observés cela pendant un moment avant de repartir. Tous les deux ont parlé de ce qu'ils avaient vu. Sous peu, un des expérienceurs a senti qu'il fallait de nouveau s'arrêter, et indique que ce qui s'est produit ensuite est difficile à expliquer. Il se rappelle avoir dérivé" dans un espace blanc sans fin. Une "chose" a marché sur la route et s'est arrêtée devant lui. Tout qu'il a pu voir est une partie d'une entité ou personnage qui semblait porter un costume romain antique. Elle s'est tenue là un moment avant de disparaître. Se réveillant, l'expérienceur s'est tranquillement reposé jusqu'à ce que par la suite son compagnon ait demandé, "qu'est-ce qui s'est passé?" Le jour était près de se lever! (que s'est-il produit pendant les 6 - 7 heures manquantes?) L'homme a rapporté qu'il s'est senti comme s'il n'avait pas dormi depuis une semaine. Son compagnon se rappelle avoir apparemment marché dans une grande salle blanche et a également de vagues souvenirs d'une entité vue comme une silhouette se tenant à environ 15 mètres de la voiture.

Le point auquel les abductions ont changé, d'événements de temps manquant dans des endroits isolés qui arrivent à des gens tandis qu'ils sont éveillés, à des enlèvements depuis la chambre à coucher souvent pendant le sommeil, es difficile à indiquer exactement. Il est intéressant de noter que nous voyons de petits extraterrestres dans d'anciennes observations sans enlèvement, tandis qu'à Jindabyn nous voyons de grands extraterrestres minces et gris. Dans aucun des cas jusqu'ici, nous avons vu une utilisation de télépathie, bien qu'il y ait la suggestion d'une communication télépathique entre les extraterrestres dans le cas de Jindabyn.

Je noterai pour l'intérêt ici, une non-abduction, une visitation de chambre à coucher qui s'est produit le 12 avril 1989, à 00:25. Mme H se rendait compte qu'elle était allongée sur le dos dans son lit, regardant le plafond, avec sa main droite sous sa tête. Soudainement un bruit étrange, différent de tout ce qu'elle a jamais pu entendre, a commencé. C'était un son très aigu, fort et continu. Le bruit a dissimulé le bruit de son mari ronflant, plus tous les bruits externes. Elle s'est tournée vers sa droite (elle ne pouvait pas dire pourquoi). Du côté droit du lit il y avait une table de nuit d'environ 40 centimètres de haut, puis un mur. Sur la table il y avait une tasse avec un peu de thé dedans, une image de mariage, un réveille-matin et une boîte avec ses boucles d'oreilles en or. Elle est devenue effrayée et bien qu'elle ait ressenti qu'elle aurait pu se déplacer si elle le souhaitait, elle a choisi de ne pas le faire. Près de la table, il y avait une entité estimé à 60 - 70 centimètre de haut. Il était semi-transparent, "comme si on regardait à travers un rideau." Tout autour de son corps la frontière était d'une couleur rosâtre. Elle a remarqué qu'il portait une ceinture vert néon lumineuse - un anneau vert (aucune boucle etc.). Il tenait sa tasse de thé et regardait dedans. L'entité l'a replacée sur la table. La femme a regardé sa tête mais elle ne pouvait pas la décrire. Elle ne pouvait pas décrire les mains non plus. L'être s'est déplacé comme au ralenti. L'entité a pris la petite boîte avec les boucles d'oreille mais ne l'a pas ouverte. Effrayée, le témoin a bougé. L'entité a reposé la boîte, a touché sa ceinture et a disparu. Le bruit s'est arrêté immédiatement. Il était de 00:29.

Dans les dernières années, nous avons rencontré vos abducteurs gris classiques et l'expérience australienne, en ce moment, semble être parallèle l'expérience des Etats-Unis. C'est-à-dire, les abductions de chambre à coucher, les implants etc... Il y a des phénomènes paranormaux propres, et ainsi ces cas sont, en fait, plus complexes que les abductions rapportées ici.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 25 janvier 2008