Officiels -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Le règlement AFR 80-17 de l'US Air Force:

Ce document est le formulaire de base pour la collection de rapports d'observation d'OVNIS de l'étude Condon.

AFR 80-17: Remplace l'AFR 200-2 en septembre 1966. Source: L'étude "scientifique" des objets volants non identifiés menée par l'Université du Colorado sous contrat avec l'US Air Force, dirigée par le Dr. Edward E.U. Condon, Chef de Projet ("The Condon report").

En 1699, l'US Air Force décida de commander une étude universitaire du phénomène OVNI, ce document est la procédure de transmission à utiliser pour communiquer des observations à l'Université du Colorado, où la commission Condon les étudiera pour concocter ses conclusions.

La commission Condon réalisera une vaste collection de ces rapports, comprenant un grand nombre d'observation qu'elle admettra rester inexpliquées ce qui ne l'empêchera pas de publier la conclusion que les ovnis ne seraient que des farces, des feux follets et des illusions d'optique, et qu'il n'y a "aucune" observation d'OVNI inexpliquée. La plupart des membres scientifiques de la commission Condon présenteront fort logiquement leur démission en prenant connaissance de ces surprenantes conclusions qui ne sont pas de leur fait.

La commission Condon recommandera que l'étude scientifique des phénomènes OVNIS soit abandonnée, en particulier elle recommande qu'aucune université ne se penche plus avant sur la question des OVNIS. La fermeture officielle du Projet Blue Book est également une conséquence de ces conclusions.

REGLEMENT DE L'AIR FORCE 80-17

DEPARTMENT DE L'AIR FORCE
Washington, D.C. 19 Septembre 1966
Recherche et Développement
OBJET VOLANTS NON IDENTIFIES (OVNIS)

Ce règlement établit le programme de l'Armée de l'Air pour étudier et analyser les OVNIS au-dessus des Etats-Unis. Il fournit les procédures pour uniformiser les enquêtes et la publication de l'information. Les investigations et les analyses prescrites sont liées directement à la responsabilité des forces aériennes dans la défense des Etats-Unis. Le programme OVNI exige que les rapports d'observation soient rapidement transmis et que l'évaluation des données pour une identification réussie soit rapide. La stricte obéissance à ce règlement est obligatoire.

SECTION A - INFORMATIONS GENERALES

Paragraphe
Explication des Termes - 1
Objectifs du programme - 2
Responsabilités - 3

SECTION B - RELATIONS PUBLIQUES, INFORMATION,
CONTACTS, ET COMMUNIQUES

Réponse à l'intérêt du public - 4
Publication d'informations - 5

SECTION C - PREPARATION ET SOUMISSION DES RAPPORTS

Information générale - 6
Guide pour la préparation des rapports - 7
Transmission des rapports - 8
Informations négatives ou informations inapplicables - 9
Commentaires de l'officier enquêteur - 10
Données de base à rapporter et leur formatage - 11
Rapporter les traces physiques - 12

SECTION A - CONSIDERATIONS GENERALES

1. Explication des termes.

Pour assurer l'utilisation appropriée et uniforme des termes employés dans les enquêtes, les rapports et les analyses d'OVNIS, une explication des termes courants suit:

  • a. Objets volants non identifiés. Tout phénomène ou objet aérien qui sont inconnus ou apparaissent hors de l'ordinaire à l'observateur.
  • b. Objets/Phénomènes familiers ou connus. Avion, lumières d'avions, corps astronomiques (météores, planètes, étoiles, comètes, soleil, lune), ballons, feux d'artifice, oiseaux, missiles, fusées, satellites, phénomènes météorologiques.



-----------

Ce règlement remplace l'AFR 200-2, du 20 Juillet 1962
OPR: AFRSTA
DISTRIBUTION: S

2. Objectifs du programme.

L'intérêt de l'Armée de l'Air pour le sujet des OVNIS est double: déterminer si les OVNIS sont une menace possible pour les Etats-Unis et employer les données scientifiques et techniques gagnées dans l'étude des rapports d'OVNIS. Pour atteindre ces objectifs, il est nécessaire d'expliquer ou d'identifier le stimulus qui a fait rapporter son observation à l'observateur comme objet volant non identifié.

  • a. Défense aérienne. La majorité des OVNIS rapportées à l'Armée de l'Air ont été des objets conventionnels ou familiers qui ne constituent aucune menace à notre sécurité.
    • (1) Il peut être possible que des pays étrangers puissent développer des machines volantes d'une configuration ou avec une propulsion révolutionnaire.
    • (2) Fréquemment, quelques OVNIS allégués sont déterminés être des avions. Le Commandement de la Défense Aérienne [Air Defence Command] (ADC) est responsable de l'identification des avions. A moins qu'il soit déterminer qu'un avion ait été le stimulus pour un rapport d'OVNIS, les avions ne doivent pas être rapportés selon les dispositions de ce règlement.

b. Technique et Scientifique.

L'Armée de l'Air analysera des rapports d'OVNIS qui lui sont soumis pour atteindre les objectifs de programme. A cet égard ces faits sont d'importance:

  • (1) le besoin de davantage de connaissance scientifique en géophysique, astronomie et physique de l'atmosphère supérieure qui peut être alimenté par l'étude et l'analyse d'OVNIS et de phénomènes aériens semblables.
  • (2) la nécessité de rapporter tous les facteurs convenables qui ont un effet direct portant sur l'analyse et les conclusions scientifiques d'observations d'OVNIS.
  • (3) le besoin et l'importance de l'information complète sur les cas. L'analyse a expliqué toute, sauf un petit pourcentage, des observations ont été rapportés à l'Armée de l'Air. Celles qui n'ont pas été expliqués sont portées statistiquement comme des "non identifiés." En raison des facteurs humains impliqués et en raison de ce que l'analyse des observations d'un OVNI dépend d'une interprétation personnelle par l'observateur plutôt que sur des données ou des faits scientifiques obtenus dans des conditions contrôlées, l'élimination de tous les non-identifiés est improbable. Cependant, si elles étaient plus immédiates, les données détaillées et objectives sur les non-identifiés qui ont été disponibles et ont été promptement rapporté, peut-être que ceux-ci aussi pourraient avoir été identifiés.

3. Responsabilités du Programme:

  • a. Surveillance du programme. Le Sous-chef de personnel de la Recherche et Développement, est responsable du programme global, de l'évaluation des procédures investigatrices, et de la conduite d'investigations scientifiques séparés.
  • b. Ressources. Le Commandement des Systèmes de l'Armée de l'Air soutiendra le programme avec les ressources courantes de la Division des Technologie Etrangères (FTD) de la base aérienne de Wright-Patterson, Ohio, pour continuer l'effort de Bluebook. D'autres ressources de l'AFSC normalement employées par le FTD pour cet effort continueront à être rendues disponibles.
  • c. Enquêtes. Chaque commandant d'une base de l'Armée de l'Air Base fournira des possibilités pour enquêter sur les OVNIS. Quand la notification d'observation d'OVNI est reçue, une enquête sera ouverte pour déterminer le stimulus de l'observation. Une base aérienne recevant une notification d'observation d'OVNI peut ne pas être la base la plus proche du lieu d'observation. Dans cette éventualité, l'observation rapporté d'OVNI sera mentionnée à la base aérienne la plus proche de l'observation pour l'action.

    EXCEPTIONS: Le FTD à la base aérienne de Wright-Patterson, Ohio, indépendamment ou avec l'aide des activités convenables de l'Armée de l'Air, peut conduire n'importe quelle autre recherche pour conclure son analyse ou résultats. Le Q.G. de l'U.S. Air Force peut assurer des investigations séparées.
  • d. Analyses. Le FTD devra:
    • (1) analyser et évaluer toutes les informations et évidences rapportées aux bases sur ces OVNIS qui ne sont pas identifiés au niveau de la base.
    • (2) employer d'autres organismes gouvernementaux, des compagnies industrielles privées, et du personnel sous-traitant pour aider à analyser et à évaluer des rapports d'OVNIS comme nécessaire.
  • e. Résultats. FTD, Wright-Patterson AFB, Ohio, préparera un rapport final de cas sur chaque observation qui lui est rapportée après que les données aient été correctement évaluées. Si le rapport final est considéré significatif, le FTD enverra le rapport de ses résultats à l'AFSC (SFCA), Andrews AFB, Washington D.C. 20331, qui enverra un rapport à l'U.S. Air Force de QG (AFRDC), Washington D.C. 20330.
  • f. Coopération. Toutes les activités de l'Air Force coopéreront avec les enquêteurs sur les OVNIS de manière à assurer que les investigations relatives de l'information convenable sur les OVNIS soient promptement obtenues. Quand cela est faisable, ceci inclura de fournir le transport aérien ou terrestre et toute autre aide.

SECTION B - RELATIONS PUBLIQUES, INFORMATIONS, CONTACTS, ET COMMUNIQUES

4. Réponse à l'intérêt du public.

Le Secrétaire de l'Armée de l'Air, bureau d'information (SAF-OI), maintient le contact avec le public et les médias d'informations sur tous les aspects du programme OVNI et les activités relatives. Les particuliers ou les organisations désireuses que l'Armée de l'Air leur donne des briefings ou des conférences, ou des discussions privées sur les OVNIS, seront informés qu'ils doivent diriger leurs demandes vers le SAF-OI. Les membres de l'Armée de l'Air qui ne sont pas officiellement liés aux enquêtes sur les OVNIS s'abstiendront de tout acte ou commentaire sur les rapports d'OVNIS qui peuvent tromper le public ou lui faire interpréter ces avis comme étant les découvertes officielles de l'Armée de l'Air.

5. Publication d'information.

Le SAF-OI est l'agence responsable pour la diffusion d'informations auprès du public et des médias d'information.

  • a. Demandes du Congrès et du Président. L'Office of Legislative Liaison devra:
    • (1) avec l'aide du de SAF-OI, répondre à toutes les questions Congressionnelles et Présidentielles concernant les OVNIS expédiées à l'Air Force.
    • (2) gérer les demandes émanant de sources Congressionnelles selon le règlement AFR 11-7.
  • b. Le SAF-OI devra:
    • (1) Répondre à la correspondance des personnes demandant des informations sur le programme OVNI et les évaluations des observations.
    • (2) publier l'information sur des observations d'OVNI et des résultats des enquêtes au grand public.
    • (3) Envoyer les questions purement techniques et scientifiques par courrier à FTD pour informations sur lesquelles une réponse.
  • c. Exceptions. En réponse aux enquêtes locales concernant des OVNIS rapportés à proximité d'une base aérienne, le commandant de la base peut publier de l'information pour les médias de nouvelles ou au public après que l'observation ait été franchement identifiée. S'il est difficile d'identifier le stimulus pour l'observation au niveau de la base, le commandant peut déclarer que l'observation est à l'étude et que des conclusions seront publiées par le SAF-OI après que les recherches aient été faites. Le commandant peut également déclarer que l'Armée de l'Air passera en revue et analysera les résultats de la recherche. Toute autre question sera dirigée vers le SAF-OI.

SECTION C - PREPARATION ET SOUMISSION DE RAPPORTS

6. Information générale:

  • a. Le Sous-chef du Personnel de la Recherche et du Développement de l'U.S. Air Force et l'Air Defence Command ont un intérêt immédiat pour les OVNIS rapportés aux USA. Tous les services de l'Armée de l'Air conduiront des investigations sur les OVNIS jusqu'au degré nécessaire pour le reportage de l'action (voir les paragraphes 9, 10, 11, et 12). La recherche peut être portée au-delà de ce point quand l'officier qui en assure la préparation pense que les aspects scientifiques ou de relations publiques méritent plus de recherche. Dans ce cas-ci, l'investigateur coordonnera sa recherche avec FTD.
  • b. Le paragraphe 7 sera employé comme guide pour faire et trier les rapports. Le paragraphe 11 donne le contour des rapports.
  • c. Les questions doivent être dirigées vers le SAF-OI (voir paragraphe 5)
  • d. Si possible, la personne choisie en tant qu'enquêteur OVNIS devrait avoir un background scientifique ou technique et de l'expérience dans le domaine des enquêtes.
  • e. Les rapports exigés par ce règlement sont exclus de l'attribution d'un symbole de contrôle de rapports selon le paragraphe 3k, AFR 300-5.

7. Guide pour la préparation des rapports.

L'utilité d'un rapport d'OVNI dépend en grande partie de l'exactitude, de l'opportunité, de la compétence et de la pertinence de la personne qui reçoit l'information initiale et rédige le rapport. Des aides pour le criblage, l'évaluant et le reportage des observations suivent:

  • a. Les activités de réception des rapports initiaux des objets et des phénomènes aériens comporteront l'examen de l'information pour déterminer si le rapport concerne un OVNI valide tel que défini dans le paragraphe 1a. Les rapports ne faisant pas partie de cette définition ne demandent aucune action supplémentaire. Des fusées éclairantes d'avions, des échappements de jets, les traînées de condensation, le clignotement ou les lumières fixes observés la nuit, les lumières entourant la proximité d'aéroports et de pistes aériennes, et d'autres phénomènes de l'aviation ne devraient pas être rapportés car ils ne font pas partie de la définition d'un OVNI.

    EXCEPTION: Les rapports d'objets connus seront rédigés vers le FTD quand cette information à l'origine avait été rapportée par les médias de nouvelles locaux comme un OVNI et que le témoin est entré en contact avec l'Armée de l'Air. (Ne pas solliciter les rapports.) Les publications des nouvelles doivent être inclus en pièce jointe avec le rapport (voir le paragraphe 8c).
  • b. Une étude détaillée sera effectuée de la logique, de l'uniformité, et de l'authenticité du rapport de l'observateur. Un interrogatoire de l'observateur par les personnes préparant le rapport est particulièrement valable pour déterminer la fiabilité de la source et la validité de l'information. Les facteurs auxquels une attention particulière doit être portée sont l'âge, la profession, et l'éducation de l'observateur, et s'il a un background technique ou scientifique. Une affirmation de ce qu'un témoin est complètement au courant de certains aspects de l'observation devrait indiquer les qualifications spécifiques qui justifient un tel jugement.
  • c. Les procédures qui suivent aideront l'officier enquêteur à achever le rapport et à arriver à une conclusion comme demandé dans le paragraphe 11.
    • (1) Quand cela est possible, contacter le contrôle du trafic aérien et les unités locales de d'alerte (ACW), et les pilotes et équipages d'avions qui sont en l'air au moment et au lieu de l'observation. Contacter toute personne ou organisme qui pourrait avoir des données additionnelles sur les OVNIS ou peuvent vérifier les preuves - visuelles, électroniques, ou autre.
    • (2) Consulter les opérateurs météo militaires ou les prévisionnistes civils de la météo pour des données sur les lâchers de ballons météo et toute activité météorologique inhabituelle qui peut concerner le stimulus pour l'OVNI.
    • (3) Consulter les navigateurs et les astronomes dans le secteur pour déterminer si n'importe quel corps ou phénomène astronomique pourrait expliquer l'observation.
    • (4) Consulter les opérateurs de tour de contrôle, les unités des opérations aériennes, et les lignes aériennes militaires et civiles pour déterminer si l'observation pourrait avoir été un avion. Les unités locales de l'Agence Fédérale de l'Aviation (FAA) peuvent être utiles à cet égard.
    • (5) Consulter les personnes qui peuvent être au courant d'avions expérimentaux de configuration inhabituelle, de mise à feu de missile guidés, de fusées, ou d'essais aériens dans le secteur.
    • (6) Consulter la police locale et la police d'état, les gardes champêtres, et d'autres fonctionnaires civils qui ont pu avoir été dans le secteur au moment de l'observation ou avoir connaissance d'autres témoins.

8. Transmission des rapports:

a. Délais.

Rapporter toute information sur des OVNIS promptement. La transmission électrique avec une priorité "prioritaire" est autorisée.

b. Soumission des rapports.

Soumettre les rapports électriquement à:

  • (1) ADC
  • (2) Division Aérienne (Défense) la plus proche
  • (3) FTD WPAFB. (première ligne de texte: POUR TDETR.)
  • (4) CASF. (première ligne de texte: POUR AFRDC.)
  • (5) OSAF. (première ligne de texte: POUR SAF-OI)

c. Rapports écrits.

Au cas où l'action de suivi exigerait un rapport par lettre, l'envoyer à FTD TDETR, Wright-Patterson AFB, Ohio, 45433. Le FTD enverra les rapports aux organismes intéressés aux USA et à SAF-OI si nécessaire.

d. Rapports émanant de civils.

Conseiller aux civils de rapporter les OVNIS à la Base Aérienne de l'Air Force la plus proche.

e. Données négatives ou inapplicables.

Si de l'information spécifique manque, éviter d'utiliser les termes "négatif" ou "non identifié" tant que toutes les pistes logique menant à obtenir l'information décrite dans le paragraphe 11 aient été épuisées. Par exemple, l'information sur les conditions atmosphériques dans le secteur, comme en a été faite la demande dans le paragraphe 11g, est disponible au service militaire ou civil local de le météo. Employer l'expression "non applicable (N/A)" seulement quand la question vraiment ne s'applique pas à l'observation sur laquelle porte l'enquête.

10. Commentaires de l'officier enquêteur.

Cet officier fera une analyse initiale et présentera ses observations sur la cause ou l'identité possible du stimulus dans un rapport pour le soutenir. Il fera tous les effort pour obtenir les éléments convenables d'information et pour examiner toutes les pistes, indices, et hypothèses possibles. L'officier enquêteur qui reçoit le rapport initial est en meilleure position pour mener une surveillance et un suivi sur place que le personnel investigateur qui suivra et les analystes qui peuvent être éloignés du secteur et qui peuvent arriver trop tard pour obtenir des données ou l'information essentielles nécessaire pour des conclusions fermes. Les commentaires et les conclusions de l'officier enquêteur seront rédigées dans le dernier paragraphe du rapport soumis par les canaux officiels. L'officier qui rapporte l'observation entrera en contact avec le FTD (Zone 257-6678 et indicatif régional 513.257-0916) pour que l'autorisation verbale de continuer l'enquête soit donnée.

11. Données et format de base pour le rapport.

Montrer l'abréviation "OVNI" au début du texte de tous les rapports électriques et dans le titre de tout suivi écrit des rapports. Inclure les données demandées dans tous les rapports électriques, dans l'ordre indiqué ci-dessous:

  • a. Description de (des) objet(s):
    • (1) Forme.
    • (2) Taille comparée à un objet connu.
    • (3) Couleur.
    • (4) Nombre.
    • (5) Formation, si plus d'un.
    • (6) Toutes caractéristiques discernables ou détails.
    • (7) Queue, traînée, fumée, échappement, y compris leur taille.
    • (8) Son.
    • (9) Autres caractéristisques pertinentes ou inhabituelles.
  • b. Description du trajet de (des) objet(s):
    • (1) Ce qui a d'abord attiré l'attention du ou des observateur sur le ou les objets.
    • (2) Angle d'élévation et azimut du ou des objets au début de l'observation. (Utiliser un théodolite ou compas pour les mesures si possible.)
    • (3) Angle d'élévation des objets au moment de leur disparition. (Utiliser un théodolite ou compas pour les mesures si possible.)
    • (4) Description du trajet de vol ou des manoeuvres de ou des objets. (Utiliser les élévations et azimuts, pas l'altitude.)
    • (5) Comment le ou les objets ont disparu? (Instantanément vers le Nord, par exemple.)
    • (6) Pendant combien de temps le ou les objets ont été visibles? (soyez précis - 5 minutes, 1 heure, etc.)
  • c. Moyens de l'observation:
    • (1) Combinaison d'utilisation de un ou plusieurs ou tout les articles suivants: Terre-visuel, air-visuel, terre-électronique, air-électronique. (si électronique, indiquer le type de radar.)
    • (2) rapport quant aux aides optiques (télescopes, jumelles, etc...) utilisés et leur description.
    • (3) si l'observation se produisait tandis qu'en l'air, donner le type d'avion, son numéro d'identification, altitude, cap, vitesse, et base d'accueil.
  • d. Date et heure de l'observation:
    • (1) Date et heure au méridien de Greenwich et heure locale.
    • (2) Conditions d'éclairage (utiliser l'un des termes suivants: nuit, jour, aube, crépuscule).
  • e. Localisation de (des) observateur(s). Donner les coordonnées exactes de latitude et de longitude de chaque observateur, et/ou sa position géographique. Dans des rapports électriques, donner une position concernant une borne limite connue en plus des coordonnées. Par exemple, employer "2 miles N de Deeville"; "3 miles à l'ouest de Blue Lake," pour exclure des erreurs dues à la déformation des chiffres dans les télétypes.
  • f. Information identifiant le ou les observateurs:
    • (1) Civil - Nom, age, adresses postale, métier, éducation et estimation de fiabilité.
    • (2) Militaire - Nom, grade, organisation, mission, et estimation de fiabilité.
  • g. Météo et conditions de vents à la période et à l'endroit de l'observation:
    • (1) compte rendu de ou des observateurs des conditions météo.
    • (2) rapport du bureau AWS ou de la météorologie nationale le plus proche et vélocité et direction du vent en degrés et noeuds en surface, et à 6000, 10.000, 16.000, 20.000, 30.000, 50.000, et 80.000 pieds, si disponible.
    • (4) Visibilité.
    • (5) évaluation quantitative de la couverture nuageuse.
    • (6) orages dans le secteur et le quadrant de l'observation.
    • (7) gradients de températures verticales.
  • h. h. Toute autre activité ou fait inhabituel, météorologique, astronomique, ou autre qui pourraient expliquer l'observation.
  • i. Mesures d'interception ou d'identification prise (une telle action est autorisée toutes les fois que possible et conformément aux directives existantes de la défense aérienne).
  • j. Localisation, altitude approximative, et direction générale du vol de n'importe quel trafic aérien ou ballon libère dans le secteur qui pourrait expliquer l'observation.
  • k. Titre et commentaires de l'officier préparant le rapport, y compris son analyse préliminaire de la cause possible de l'observation. (voir le paragraphe 10.)

12. Rapporter les traces physiques:

  • a. Photographiques:
    • (1) Images Fixes: Faire suivre au négatif original au FTD (TDETR), Wright-Patterson AFB, Ohio 45433, et indiquer l'endroit, l'heure, et la date à laquelle la photographie a été prise.
    • (2) Films cinématographiques. Obtenir le film ORIGINAL. Examiner la bande de film pour des coupes, des changements, des suppressions, ou les défauts apparents. Dans le commentaire, rapporter toutes irrégularités, en particulier des films reçus d'autre sources que des sources officielles.
    • (3) Information Photographique Supplémentaires. Les négatifs et les copies sont souvent insuffisantes pour fournir certaines données valides ou pour permettre l'obtention de conclusions fermes. Les aides dans la traçage ou en estimant des distances, taille et nature apparente d'objet, vitesse probable, et des mouvements incluent:
      • (a) Type et marque de l'appareil.
      • (b) Type, focale et marque de la lentille.
      • (c) Type et marque du film.
      • (d) Vitesse d'obturation utilisée.
      • (e) Ouverture utilisée; c'est à dire "f".
      • (f) Filtres utilisés.
      • (g) Si un pied ou un trépied ont été utilisés.
      • (h) Si le "panoramique" était utilisé.
      • (i) Direction exact dans laquelle l'appareil était pointé en fonction du Nord, et son angle d'inclinaison par rapport au sol.
    • (4) Autres Données Photographiques. Si les données supplémentaires sont impossibles à obtenir, les données minimum exigées pour les photographies sont le type d'appareil, et les plus petites et plus grandes lectures de vitesse d'arrêt et d'obturateur "f" des appareils.
    • (5) radar. Expédier toujours à deux copies de chacun les copies photographiques selon l'AFR 95-7. Maintenir secrètes les photographies d'écran radar selon l'AFR 205-1.

      NOTE: Si possible, développer le film avant de l'expédier. Marquer les films non développés clairement pour indiquer ce fait, pour éviter la destruction par exposition par les services de courrier vers leur destination.
  • b. Matériaux. Les échelons de l'Armée de l'Air recevant de matériel suspecté ou réel d'OVNIS le sauvegarderont pour empêcher toute défiguration ou changements qui pourraient réduire sa valeur pour l'examen et l'analyse du Renseignement.
  • c. Les films cinématographiques, photographies, et les négatifs soumis par des particuliers. Des particuliers soumettent souvent du matériel photographique et des films cinématographiques en tant qu'élément de leurs rapports d'OVNIS. Tout le matériel original soumis sera retourné à la personne à la fin des études, analyses, et de duplications nécessaires par l'Armée de l'Air.

Par Ordre du Ministère de l'Air Force

Officiel

J.P. McCONNELL
General U.S. Air Force
Chief of Staff

R.J. PUGH
Colonel, USAF
Director of Administrative Services

-------CHANGEMENT
REGLEMENT DE l'AIR FORCE
NO. AFR 80-17A

AFR 80-17

DEPARTMENT OF THE AIR FORCE
Washington, 9 Novembre 1966

Recherche et Développement

OBJETS VOLANTS NON IDENTIFIES (OVNIS)

AFR 80-17, le 19 Septembre 1966, est changée comme suit:

3c. EXCEPTIONS: FTD à Wright-Patterson... pour des investigations séparées. L'université du Colorado CONDUIRA aux termes d'un accord de recherches avec l'Armée de l'Air, une étude des OVNIS. Ce programme (qui durera approximativement 15 mois) sera conduit indépendamment et sans restrictions. L'université demandera l'aide d'autres établissements commodément localisés qui peuvent avoir des équipes investigatrices sur le terrain. TOUS LES rapports d'UFO seront soumis à l'université du Colorado, à laquelle sera accordée la plus entière coopération de tous les officiers d'investigation des OVNIS. Tout effort sera fait de maintenir non secret tous les rapports d'OVNIS. Cependant, s'il est nécessaire de garder secret un rapport en raison de la méthode de détection ou d'autres facteurs non liés à l'OVNI, un rapport séparé comprenant toute l'information possible sera envoyé à l'université du Colorado.

8b (6). University of Colorado, Boulder CO 80302, Dr. Condon. (Mail copy of message form.)

8c. Données négatives ou inapplicables. Renuméroter comme étant le paragraphe 9.

11k. Titre de position, nom, rang, et adresse officielle, indicatif régional de téléphone, téléphone de bureau et à la maison, et commentaires de l'officier préparant, y compris son analyse préliminaire de la cause possible de ou des observations. (voir le paragraphe 10.)

Par Ordre du Ministre de l'Air Force
Officiel

J.P. McCONNELL
Général, U.S. Air Force
Chef d'Etat-Major

R.J. PUGH
Colonel, USAF
Directeur des Services Administratifs


--------------- DISTRIBUTION: S

CHANGE 1, AFR 80-17

DEPARTMENT OF THE AIR FORCE
Washington, 26 Octobre 1968

AIR FORCE REGULATION

NO. AFR 80-17 (C1)

Recherche et Développement
OBJETS VOLANTS NON IDENTIFIES (UFO)

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 18 juillet 2003