News -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Rapports d'observations et nouvelles de janvier 2009:

Certaines observations d'OVNIS en janvier 2009 et nouvelles en rapport sont énumérées sur cette page. Veuillez noter que ce ne sont pas des études, janviers des rapports de seconde juin de cas d'observation d'OVNIS.


30.01.2009Le GEIPAN, sont-ce de méchantes gens?
29.01.2009L'Armée de l'Air du Danemark ouvre son dossier OVNIS.
20.01.2009Hou! hou! L'OVNI d'Obama.
19.01.2009OVNI allégué au-dessus de l'Allemagne.


LE GEIPAN, SONT-CE DE MECHANTS GENS?

Le GEIPAN est actuellement le service du CNES qui est en charge d'enquêter sur les rapports d'observations d'OVNIS, ou de PAN dans leur terminologie. Leur site web est à www.cnes-geipan.fr

Le GEIPAN avait pris l'initiative de collaborer avec des ufologues privés pour des enquêtes de terrain. Certains ufologues avaient d'ailleurs souhaité dans le passé qu'une telle collaboration se fasse, ou avaient critiqué le GEPAN ou le SEPRA, les services qui précédaient le GEIPAN, au motif qu'ils n'acceptaient pas de telles collaboration.

Lorsque le GEIPAN a mis en place cette collaboration, un document en indiquait les règles. Ce document définit les rapports entre le GEIPAN et ces collaborateurs privés appelés IPN. Ce document se trouve à:

http://www.cnes-geipan.fr/documents/procedure_IPN.doc

Il y est clairement dit:

"Il n'y a aucun lien contractuel entre le GEIPAN et les IPN dont les relations sont basées sur une collaboration librement consentie matérialisée par l’acceptation du présent document. L'IPN ne peut donc en aucun cas se prévaloir d’une quelconque appartenance au GEIPAN." (le gras est de moi).

Les IPN avaient à accepter ces conditions.

Mais, c'était inévitable: il y a eu des ufologues privés qui avaient été acceptés comme IPN, qui avaient accepté ce règlement, mais qui n'ont pas pu s'empêcher de rompre ce règlement en faisant savoir qu'ils étaient des collaborateurs du GEIPAN. Peut-être par oubli du règlement, peut-être pour se gonfler d'importance.

Le GEIPAN s'est séparé d'eux.

Il était tout aussi inévitable que des ufologues s'en prennent alors au GEIPAN, et c'est pour cela que l'on trouve maintenant sur le web des diatribes lamentables contre le GEIPAN.

L'ARMEE DE L'AIR DU DANEMARK OUVRE SON DOSSIER OVNI:

L'Armée de l'Air du Danemark a publié son dossier OVNIS le 29 janvier 2009, fournissant un fichier informatique de 30 Mo sur leur site web à:

http://forsvaret.dk/FTK/Nyt%20og%20Presse/Pages/UFO.aspx

Le contenu est en Danois.

OVNI ALLEGUE AU-DESSUS DE L'ALLEMAGNE:

Le tabloid britannique The Sun rend compte le 30 janvier 2009, que des pilotes de chasse ont été mis en alerte maximale au-dessus de l'Allemagne, car les aiguilleurs du ciel ont dépisté un objet mystérieux filant à travers le pays entier.

The Sun indique que des enquêteurs ont vérifiés et a éliminé les avions conventionnels, les ballons météo et les états atmosphériques anormaux, et que Axel Raab, du bureau de sûreté du trafic aérien allamand DFS, a dit: "nous avons éliminé toutes les possibilités conventionnelles, c'est un mystère." Et: "il a troublé les opérateurs de radar parce qu'il a continuellement apparu et disparu de l'écran. Ensuite il a simplement disparu."

Apparemment cela s'est produit le 19 janvier 2009, avec "des douzaines de rapports" de l'objet; lequel a été perdu au-dessus "d'un secteur employé par des troupes des USA en exercices d'entraînement."

Aucune données telle que la vitesse, la durée d'observation ou des noms de témoins n'est fournie par le Sun.

See: http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/article2189149.ece

Plus tard, l'Austran Times a publié la même histoire, avec le détail additionnel que le supposé OVNI s'est évanoui au-dessus de Grafenwoehr.

Voir: http://austriantimes.at/index.php?id=10895

Des rapports sont parus dans la presse allemande:

http://www.gea.de/detail/1175395
http://www.stuttgarter-nachrichten.de/stn/page/detail.php/1927600
http://www.swr.de/nachrichten/bw/-/id=1622/nid=1622/did=4420634/czsud7/index.html
http://www.stuttgarter-nachrichten.de/stn/page/1933745_0_2147_bundeswehr-wertet-radar-aus-ufo-koennte-drohne-gewesen-sein.html

Ce qui donne:

L'objet a été vu visuellement depuis l'aéroport de Stuttgart/Langen Lundi soir vers 20:18, les controleurs aérien ont repéré sur leur radar en mode primaire un objet volant inconnu, non identifié comme vol enregistré, vers le Herrenberg, qui n'a pas répondu à leurs appels radio.

Les contrôleurs ont demandé à un pilote d'un avion de transport en approche à une altitude d'environ 1100 mètres de regarder, et il a dit voir l'objet, par intermittence, à une altitude qu'il a estimé être aux environ de 2000 mètres.

La sécurité aérienne de Stuttgart a envoyé un hélicoptère de police commencer la poursuite de l'objet aérien, qui allait à une vitesse d'environ 100 km/h dans la direction du nord-est des locaux de surveillance de la sécurité aérienne de Stuttgart, sans être mieux identifié. Plusieurs voitures de police étaient également en l'action.

La sécurité aérienne à Langen a évoqué que ce pourrait être un ULM. L'aéroport de Stuttgart a dit qu'il ne posait pas de problèmes pour la sécurité aérienne.

Le lendemain, d'autres investigations trouvaient que l'objet aérien inconnu avait été détecté au sud de Nuremberg par l'écran de radar de la surveillance aérienne de Munich, allant alors vers nord-est, vers Grafenwoehr, vers une zone d'entraînement de troupes américaines et où il a disparu définitivement de l'écran.

La direction de la sécurité aérienne indique que l'objet volant était entré dans l'espace aérien allemand près de Lahr dans le Südbaden, détecté vers 19 heures sur le Sud de la Forêt Noire. Il serait en fait entré en Allemagne depuis la France et en serait sorti en Tchéquie où il a probablement atterri.

Bien que la presse spécule parfois sur "un drone", il me semble tout a fait clair que le parcours, la vitesses, l'intermitence de la détection radar, suggèrent bien quelque vol illégal d'ULM clandestin, peut-être pour quelque trafic illégal, devises, ou autre. Il n'y a par contre aucune raison qu'un drone décolle de France pour se poser en Tchéquie, clandestinement de plus.

Les autorités allemande indiquent que le pilote risque une amende ou une confiscation de licence puisqu'il n'a pas daigné répondre au contacts radio, mais estiment qu'il y a peu de chance qu'on puisse retrouver ce pilote.

Valid XHTML 1.0 Strict



 ejanvierl  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 1 février 2009