Février -> 2001 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Observations d'OVNIS de février 2001:

Deux avions à réaction civils en vol ont repéré un OVNI argenté géant planant à une altitude de 18.000 mètres (60.000 pieds) près de la ville d'Antofagasta dans le Nord du Chili. Il s'avère quelques jours après qu'il s'agit d'un ballon météorologique de grande taille.

Deux jets civils observent un OVNI argenté géant au-dessus du Chili:

Un sentiment d'inquiétude et de consternation s'est répandu sur la Seconde Région du Chili, comprenant de grandes villes telles que Calama et Antofagasta, du fait de l'observation d'un objet volant non identifié autour de 11 heures du matin le Vendredi, 16 février 2001.

Le phénomène fut même observé par des avions commerciaux quand leur trajectoire dans l'espace aérien les a rapproché de l'OVNI.

Les témoins l'ont identifié comme un petit point argenté vers l'ouest de la capitale provinciale de EL Loa, Antofagasta, il restait au début stationnaire mais avec un mouvement d'oscillation.

Certains habitants de la ville ont essayé de le voir mais sans succès car l'objet était une certaine distance de la ville. Néanmoins, d'autres témoins ont pu le voir, avec ou même sans jumelles. Tandis que le phénomène avait lieu, le personnel du contrôle aérien de l'aéroport de Cerro Moreno le suivaient grâce aux indications des pilotes de lignes qui volaient à une certaine distance de l'objet.

Les rapports de Cerro Moreno ont indiqué que deux des trois avions passant au-dessus de la ville tandis que le phénomène avait lieu ont observé l'objet. C'étaient les vol 560 de LAN-Chile et le vol 471 de Avant Airlines.

L'événement, qui a eu lieu à environ 11 heures du matin, a eu une durée totale d'environ 20 à 30 minutes, étant d'abord observé par LAN-Chile Flight 560 après établissement du contact visuel avec un objet brillant et ovale de taille incroyable. Ceci a été immédiatement transmis par relais au centre de contrôle du trafic aérien à Santiago De Chili, la capitale nationale. Le personnel de service à Santiago a capté le phénomène observé sur leurs écrans de radar, qui couvrent tout le pays.

Le phénomène a été également vu à Calama, capté par la tour de contrôle de l'aéroport local depuis 10:45 heure du matin. La description donnée était celle d'un objet ovale et brillant, identique à la description donnée par les fonctionnaires de l'aéroport de Cerro Moreno. Selon le rapport officiel produit par les fonctionnaires de l'aéroport de Cerro Moreno, l'objet a été vu à 64 kilomètres (30 milles) au Nord de Mejillones, une ville elle-même au Nord-Est d'Antofagasta, et était à 18.000 mètres (60.000 pieds) d'altitude. Le vol 471 de Avant Airlines, volant entre Calama et Antofagasta, a observé l'objet et a contacté les services aériens de la capitale régionale.

Selon les fonctionnaires du service d'air, l'OVNI était aplati et allongé, comme deux plats se faisant face, et a été vu à 120 kilomètres (72 milles) au Nord-Nord-Ouest d'Antofagasta au vecteur 350.

Le personnel de l'aéroport a expliqué que leurs systèmes de radars filtrent l'information, autrement même les voitures pourraient apparaître sur les écrans, ainsi que les avions plus lents que la vitesse stipulée des avions de lignes qu'ils dirigent.

Nelson Lop, le directeur de l'aéroport de Cerro Moreno, a confirmé la présence de l'objet et a noté que deux vols commerciaux volant au-dessus de l'océan Pacifique ont détecté l'OVNI sans pouvoir déterminer sa nature. Il a ajouté que l'espace aérien occupé par l'OVNI était aussi occupé par de gros nuages, qui n'ont pas facilité les tentatives d'interprétation objective. Cependant, il a jeté la théorie du ballon météo étant donné que l'objet était très élevé, quelques calculs l'ont situé à 18.000 mètres (60.000 pieds). Un grand ballon pourrait peut-être atteindre cette altitude, mais aucune agence n'a demandé d'autorisation pour un tel lancement de ballon. "Les deux ESO (observatoire méridional européen de Cerro Paranal) et aussi une compagnie d'exploitation près de Calama nous informent toujours avant qu'un ballon sonde ne soit lancé."

Malgré le fait que l'objet a été vu par un certain nombre de d'habitants, le système du radar de l'agence ne l'a pas détecté étant donné que le système du radar de l'aéroport subissait un entretien au moment où le phénomène avait lieu, un événement qui a entravé capacité de visionnement du système.

Bien qu'il ait affirmé ne pas savoir la durée exacte de la présence de l'objet dans le ciel, il a noté que l'observation a durée 30 minutes et que l'objet était à bonne distance, à environ 64 kilomètres (40 miles) de Mejillones environ.

L'OVNI a été dépisté par des opérateurs de radar de la cinquième brigade aériennes des Fuerzas Aereas De Chili (FACh ou Armée de l'Air Chilienne) basée à Cerro Moreno, juste aux abords d'Antofagasta.

L'explication: un ballon météo français "MIR":

"La soucoupe argentée géante" vue par deux avions de ligne à réaction et des centaines de personnes dans les villes de Calama et d'Antofagasta au Nord du Chili Vendredi matin, le 16 février 2001, était juste un ballon français de recherches, selon un ufologue sud-américain connu.

Luis Eduado Pacheco, rédacteur d'Informe Alfa (Rapport Alpha), un e-magazine édité en Argentine, a indiqué que l'OVNI aperçu au Chili "est le résultat d'un survol par un type particulier de ballon stratosphérique appelé "Montgolfier InfraRed" (MIR)."

"Ce type de ballon a une enveloppe aluminisée de Mylar qui reflète la lumière du soleil comme un miroir, permettant de voir le ballon jusqu' à une distance de 100 kilomètres. L'OVNI aperçu par les deux airliners et beaucoup de gens d'Antofagasta et de Calama le 16 février était le deuxième ballon MIR lancé de la ville de Bauru dans l'état de Sao Paulo au Brésil le 15 février 2001, qui ont suivi un itinéraire Est-Ouest plus ou moins dans une ligne droite le long de la latitude 20 degrés Sud. Un premier ballon a été lancé le 13 février et atteindra l'Afrique en quelques jours. Le dernier ballon a été lancé le 21 février 2001 et suit le même itinéraire à travers l'Amérique du Sud et en dehors au-dessus de l'Océan Pacifique. Nous avions écrit à plusieurs chercheurs en Australie et en Afrique, les avertissant de faux rapport d'OVNI qui allaient probablement résulter d'observation de ces ballons MIR."

Références:

Muchas gracias a Scott Corrales, y tambien Gloria Coluchi para esos articulous de diario.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 17 octobre 2004.