ALSACAT -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

ALSACAT:

Comme son nom le suggère, ALSACAT est mon catalogue exhaustif à terme des affaires d'OVNIS en Alsace, qu'elles soient "expliquées" ou "inexpliquées".

Le catalogue ALSACAT donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier. Un index général et des sous-catalogues thématiques donnent accès à ces dossiers Alsaciens.

Cas d'Illzach, les 9 et 10 juillet 2002:

Numéro de cas:

ALSACAT-2002-09-10-ILLZACH-1

Résumé:

Suite à un appel à témoin dans le journal régional L'Alsace du 10 juillet 2002, la Fédération Française d'Ufologie avait reçu une bonne dizaine d'appels téléphoniques concernant d'autres observations dans la région de Mulhouse. Parmis ces appels, il y avait celui d'un homme désirant que son nom ne soit pas publié, qui avait signalé qu'à Illzach, son fils avait vu des OVNIS, qu'il avait été profondément troublé, en pleurs, et qu'il acceptait une enquête ufologique à ce sujet, ce qui fut mené par moi-même et un autre membre de la F.F.U. en août 2002.

Le lieu d'observation était dans la rue à une cinquantaine de mètres du domicile, dans un quartier résidentiel à Illzach, Banlieue de Mulhouse dans le Haut-Rhin, où nous nous sommes rendus.

Le fils avait fait la deuxième observation en compagnie d'un camarade, qui s'est présenté à nuos également. Tous deux étaient des adolescents scolarisé.

Nous avions commencé par prendre à part le premier garçon, celui dont le père nous avait contacté. Nous avions demandé à l'autre garçon de rester à distance pendant ce temps, il n'a pas pu entendre ce que nous disait son camarade.

Le garçon a déclaré que la première observation a été dans la nuit du 9 au 10 juillet 2002 à 01:15 du matin. La deuxième a eu lieu dans la nuit du 10 au 11 juillet 2002 à 23:30 du matin.

Il a parlé de déplacement régulier, mais à un moment il a aussi parlé de "virage impossible à faire en avion", une seule fois, sans y revenir. Après avoir parlé de ce virage il a dit que la chose était ensuite restée fixe, puis qu'elle avait disparu avec une traînée lumineuse faible.

Il a indiqué que le déplacement s'était fait sans bruit. Concernant la durée, il a parlé de "minutes", mais sans plus de précision, il n'avait pas mesuré les durées sur le moment.

Il n'a jamais fait de distinction particulière entre les deux observations des deux nuits consécutives, comme si ces deux observations étaient identiques, avec le "même OVNI" donnant le même spectacle.

Comme d'habitude, nous avons relevé la position des garçons, nous leur avons fait indiquer la direction et l'élévation de "l'OVNI", nous avons pris des photos de situations, deomandéEs indépendamment par les deux garçons, depuis leur position sur la rue.

Concernant deux dessins faits par le fils, de sa propre initiative avant notre rencontre, et qu'il nous a remis spontanément (ils sont reproduits plus bas dans ce dossier), voici quelques commentaires:

Pour lui, il y avait au centre quelque chose qui ressemblait assez à une étoile, c'était "clignotant", a-t-il dit, mais il semble qu'il voulait dire "scintillant", comme une étoile. Il a précisé que ce clignotement était "léger". La couleur de cette lumière centrale était blanche, ou un peu jaunâtre, a-t-il dit. Sur le dessin c'est la sorte "d'étoile" au centre.

Le cercle tiré au crayon autour est fictif - nous le lui avions fait préciser. Il n'a pas "vu" de cercle, il voulait par ce trait indiquer qu'autour de la lumière centrale, d'autres lumières semblait bouger le long d'un cercle. Elles clignotaient peut-être aussi, mais essentiellement, il pensait qu'elles "tournaient" autour de la lumière centrale, de manière circulaire. Ce qui était clair est qu'il disait que ces lumières étaient rouges, et que la rotation, si rotation il y avait réellement, était dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, selon ce qu'il a précisé sur interrogation.

Le garçon avait aussi évoqué antérieurement une ou des lumières vertes, mais ne les avait pas placées sur ses dessins, et en parlant de ses dessins il avait semblé oublier ces lumières vertes, ne parlant que de couleur rouge et du blanc de la lumière au centre.

Nous avons ensuite interrogé, séparément, le deuxième garçon. De toute évidence, il était bien moins enclin à parler d'OVNI que son camarade, il avait l'air plutôt ennuyé, comme gêné, comme s'il avait quelque chose à ajouter à tout cela sans trop oser le faire.

Il a donné les mêmes directions et hauteurs angulaires, sa description n'était pas très différente, bien que plus vague, de lumières, avec du rouge, du blanc, du vert, qui clignotaient, mais pas toutes.

A ce stade nous avions déjà notre petite idée, et elle s'est alors confirmée: ce deuxième garçon, avec la gêne déjà remarquée, a fini par nous expliquer que si son camarade pensait que c'était "des OVNIS", lui avait pensé que c'était tout simplement des avions, se basant sur "l'OVNI" que son camarade lui avait montré à la seconde observation.

Mais, a-t-il expliqué, il n'avait pas voulu contrarier ou décevoir son camarade, qui tenait tant à ce que cela ait été des OVNIS.

Le père a joué un rôle dans l'affaire: ayant lui-même vu un OVNI des années plus tôt, il était évidemment prêt à l'idée que son fils en aurait vu, et avait pris l'initiative de nous contacter, ce que le fils n'aurait probablement pas fait.

En conclusion, avec tous les éléments recueillis, il nous avait semblé parfaitement clair à tous deux que le garçon avait interprété comme "OVNI" des avions de ligne contournant Mulhouse pour se poser à l'EuroAirport de Bâle Mulhouse, à 23 de kilomètres vers le Sud-Est du lieu des observations. Ce que décrivait le garçon ressemblait réellement à des lumières d'avions, et son camarade les avait interprétées comme telles.

Données:

Données temporelles:

Date: 9 et 10 juillet 2002
Heure: ~01:15, ~23:30
Durée: ~minutes.
Date du premier rapport connu: 11 juillet 2002, 17:15
Délai de rapport: 1 jour.

Données géographiques:

Département: Haut-Rhin
Commune: Illzach
Lieu: Dans la rue dans un quartier résidentiel, OVNI dans le ciel.
Latitude: 47.771
Longitude: 7.362
Rayon d'incertitude: 10 m

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 2
Nombre de témoins connus: 2
Nombre de témoins nommés: 2
Ages des témoins: Adolescents.
Types de témoins: Garçons adolescents.

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Le père, appel à la Fédération Française d'Ufologie suite à lecture d'appel à témoins dans le journal.
Type de lieu: Depuis la rue en banlieue résidentielle, OVNI dans le ciel.
Conditions d'éclairage: Nuit
OVNI observé: Oui
Arrivée OVNI observée: Oui
Départ OVNI observé: Oui
Entité(s): Non
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Oui.
Dessins approuvé par témoins: Oui.
Sentiments des témoins: Etonnés, impressionné, autre témoin pas impressionné du tout.
Interprétations des témoins: OVNI, autre témoin: avion.

Classifications:

Hynek: LN
ALSACAT: Probable avion.

Sources:

[Ref. pg1:] PATRICK GROSS:

Il s'agit là d'une des observations qui nous ont été signalées suite à notre appel à témoins passé le 10 juillet 2002 dans le journal "L'Alsace":

Nous avions eu sur la "hotline" de la Fédération Française d'Ufologie une bonne dizaine d'appels, recueillis et notés par notre secrétaire. Dans ce cas-ci, c'est le père d'un garçon témoin qui avait contacté téléphoniquement notre secrétariat, en expliquant que son fils lui a dit avoir vu des OVNIS, et qu'il avait été très impressionné: il avait pleuré, il avait été inquiet.

Le père a dit que son fils a fait une première observation seul le 8 juillet 2002, et une deuxième avec cette fois un autre témoin le 9 juillet 2002.

Le père a accepté que nous rencontrions son fils à leur domicile, demandant toutefois l'anonymat - notre fiche d'appel téléphonique disait "Anonymat demandé, autorise la publication des initiales si l'adresse n'est pas publiée".

Rendez-vous avait donc été pris en août 2002. Le lieu d'observation était dans la rue à une cinquantaine de mètre du domicile, et le garçon avait fait son observation en compagnie d'un camarade, qui s'est présenté également.

Nous avions commencé par prendre à part le premier garçon, celui dont le père nous avait contacté. Nous avions demandé à l'autre garçon de rester à une distance pendant ce temps, il n'a pas pu entendre ce que nous disait son camarade.

Le garçon a déclaré que la première observation a été dans la nuit du 9 au 10 juillet 2002 à 01:15 du matin. La deuxième a été dans la nuit du 10 au 11 juillet 2002 à 23:30 du matin.

Il a parlé de déplacement régulier, mais à un moment il a aussi parlé de "virage impossible à faire en avion", une seule fois, sans y revenir. Après avoir parlé de ce virage il a dit que la chose était ensuite restée fixe, puis qu'elle avait disparu avec une traînée lumineuse faible.

Il a indiqué que le déplacement s'était fait sans bruit. Concernant la durée, il a parlé de "minutes", mais sans plus de précision, il n'avait pas mesuré les durées sur le moment.

Il n'a jamais fait de distinction particulière entre les deux observations des deux nuits consécutives, comme si ces deux observations étaient identiques, avec le "même OVNI" donnant le même spectacle.

Comme d'habitude, nous avons relevé la position des garçons, nous leur avons fait indiquer la direction et l'élévation de "l'OVNI", nous avons pris des photos, telle celle-ci, où l'OVNI avait été situé, indépendamment par les deux garçons, comme ayant été depuis leur position sur la rue entre les câbles électriques partant en montant et vers la gauche du lampadaire:

J'ai coupé cette photographie, afin que les habitations ne puissent pas être retrouvées.

Le garçon nous a remis ses dessins:

Concernant ces deux dessins, faits par le garçon de sa propre initiative avant notre rencontre, et qu'il nous a remis spontanément, voici quelques commentaires:

Pour lui, il y avait au centre quelque chose qui ressemblait assez à une étoile, c'était "clignotant", a-t-il dit, mais il semble qu'il voulait dire "scintillant", comme une étoile. Il a précisé que ce clignotement était "léger". La couleur de cette lumière centrale était blanche, ou un peu jaunâtre, a-t-il dit. Sur le dessin c'est la sorte d'étoile, au centre.

Le cercle tiré au crayon autour est fictif - nous le lui avions fait préciser. Il n'a pas "vu" de cercle, il voulait par ce trait indiquer qu'autour de la lumière centrale, d'autres lumières semblait bouger le long d'un cercle. Elles clignotaient peut-être aussi, mais essentiellement, il pensait qu'elles "tournaient" autour de la lumière centrale, de manière circulaire. Ce qui était clair est qu'il disait que ces lumières étaient rouges, et que la rotation, si rotation il y avait réellement, était dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, selon ce qu'il a précisé sur interrogation.

Le garçon avait aussi évoqué antérieurement une ou des lumières vertes, mais ne les avait pas placées sur ses dessins, et en parlant de ses dessins il avait semblé oublier les lumières vertes, ne parlant que de couleur rouge et la lumière blanche au centre.

Nous avons ensuite interrogé, séparément le deuxième garçon. De toute évidence, il était bien moins enclin à parler d'OVNI que son camarade, il avait l'air plutôt ennuyé, comme gêné, comme s'il avait quelque chose à ajouter à tout cela sans trop oser le faire.

Il a donné les mêmes directions et hauteurs angulaire, sa description n'était pas très différente, bien que plus vague, de lumières, avec du rouge, du blanc, du vert, qui clignotaient, mais pas toutes.

A ce stade nous avions déjà notre petite idée, et elle s'est alors confirmée: le garçon, avec la gêne déjà remarquée, a fini par nous expliquer que si son camarade pensait que c'était "des OVNIS", lui avait pensé que c'était tout simplement des avions, se basant sur "l'OVNI" que son camarade lui avait montré à la seconde observation.

Mais, a-t-il expliqué, il n'avait pas voulu contrarier ou décevoir son camarade, qui tenait tant à ce que cela ait été des OVNIS.

Le père a joué un rôle dans l'affaire: ayant lui-même vu un OVNI des années plus tôt, il était évidemment prêt à l'idée que son fils en aurait vu, et avait pris l'initiative de nous contacter, ce que le fils n'aurait probablement pas fait.

En conclusion, avec tous les éléments recueillis, il nous semblait parfaitement clair à tous deux que le garçon avait interprété comme "OVNI" des avions de ligne contournant Mulhouse pour se poser à l'EuroAirport de Bâle Mulhouse, à 23 de kilomètres vers le Sud-Est du lieu des observations. Ce que décrivait le garçon ressemblait réellement à des lumières d'avions, et son camarades les avait interprété comme telles.

Discussion:

Lorsque j'indique "nous" dans ce rapport d'enquête en [pg1], il s'agit d'une part de moi-même, à ce moment membre de la Fédération Française d'Ufologie et son président par intérim, et un collègue ufologue de la région, lui aussi membre de la Fédération Française d'ufologie et de son Comité Directeur. Je ne donne pas ici son identité car je ne sais pas s'il le souhaiterait. Mais je veux indiquer que témoin lui-même, écolier, dans la fin des années 1970, d'un OVNI de haute étrangeté, il avait depuis beaucoup étudié la question. Il avait mené nombre d'enquêtes sur le terrain, et avait été membre d'associations ufologiques locales. Plus expérimenté que moi qui débutais à ce moment pour ce qui concerne les enquêtes de terrain, il a été ici l'investigateur "principal", tandis que je me concentrais sur la prise de notes, les attitudes et réactions des témoins.

Les noms et adresses des témoins nous étaient évidemment connus, mais nous respectons leur demande de rester anonyme. La localisation de l'observation est connue au mètre près, elle n'est pas au domicile même ou tout près du domicile, elle est à plusieurs maisons de distance de ce domicile.

Pour le reste j'ai écrit l'essentiel dans le rapport d'enquête en [pg1].

Les lumières des avions de lignes peuvent se présenter sous des aspects différents selon les angles, distance, conditions météo, allumage ou non de feux d'atterrissage etc. Parfois, c'est un vrai "sapin de noël volant" qui peut être perçu.

Dans ce cas-ci, les clignotements alternatifs, non synchronisé, des différentes lumières de signalisation de l'avion (1, 2, 3, 4, 5, 6), la lumière rouge (4) et la verte (3) clignotant en bouts d'ailes, ont donné l'impression illusoire au garçon que des lumières tournaient sur un parcours circulaire autour de la lumière blanche centrale fixe - les phares d'atterrissage (9).

(7 et 8 ne sont apparentes que de face train sorti, ce qui n'était pas encore le cas sur Illzach. 10 sont des phares permettant aux pilotes de vérifier d'éventuelles accumulations de glace sur les ailes, ce qui n'était pas de mise en ce mois de juillet en Alsace).

Evaluation:

Probable avion.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 14 décembre 2014 Création, [pg1].
1.0 Patrick Gross 14 décembre 2014 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 14 décembre 2014