ALSACAT -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

ALSACAT:

ALSACAT est mon catalogue exhaustif à terme des affaires d'OVNIS en Alsace, qu'elles soient "expliquées" ou "inexpliquées".

Le catalogue ALSACAT donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier. Un index général et des sous-catalogues thématiques donnent accès à ces dossiers Alsaciens.

Cas de Kembs, le 9 avril 1980:

Numéro de cas:

ALSACAT-1980-04-09-KEMBS-1

Résumé:

Un article du journaliste Jean-Marie Stoerckel, dans le journal régional L'Alsace, du 9 avril 1980, rapportait que Patricia Dziomba, 27 ans, préparatrice de pharmacie habitant Bollwiller, a déclaré aux gendarmes de Huningue qu'elle avait été poursuivie sur trois kilomètres par un OVNI, mercredi vers minuit, dans la forêt de la Hardt à la sortie de Kembs.

Elle avait rendu visite à des amis à Kembs et rentrait chez elle par le CD 56 bis, allant vers Habsheim. Environ trois kilomètres après la sortie de Kembs, alors qu'elle traversait la forêt, elle a soudain vu à un kilomètre devant elle une boule très lumineuse, blanche-orangée, descendant du ciel et venant vers elle, sur la route. Elle était grosse comme les trois lumières d'un avion, et éclairait le ciel comme un coucher de soleil, alors qu'il était minuit moins le quart.

Elle a raconté: "La boule lumineuse s'est mise en face de ma voiture. J'ai eu brusquement peur. J'ai paniqué et j'ai fait demi-tour sur la route avec ma voiture. Sur un kilomètre, j'ai perdu de vue le phénomène. Et puis soudain, la boule était devant moi, précédant ma voiture et se rapprochant. Jusqu'à l'entrée de Kembs, cet OVNI me suivait. Là, dans un virage, mon auto a brusquement calé. J'avais tellement peur que je ne pourrais vous dire si j'ai commis une faute de conduite ou si le moteur s'est arrêté tout seul. Mais j'avais beau essayer de tourner la clé de contact, il n'y avait plus aucune réaction. Comme si la batterie était totalement morte".

Terrifiée, elle a abandonné son véhicule et a couru "sonner comme une folle" à la première habitation de Kembs, chez Michel Ludwizak et son épouse, habitant une maison au 7, rue de Schlierbach. Pendant que la jeune femme sonnait à la porte, la boule s'approchait encore et tournait autour de la maison. Il était alors minuit.

Quelques minutes plus tard, lorsque Mlle Dziomba est sortie avec Mr. Ludwizak et son épouse, l'OVNI était encore plus près et surtout plus distinct. C'était un énorme losange et ils ont nettement vu des lumières blanches qui s'allumaient alternativement comme dans un tourbillon. L'objet était immobile, silencieux, "grand comme un avion".

L'OVNI, silencieux, a disparu peu après.

Le journaliste ajoute que la veille, quand elle lui racontait ce qu'elle considérait comme une agression par un OVNI, elle était encore sous le choc. "Allez savoir ce qui serait arrivé si je n'avais pas fait demi-tour sur la route", a-t-elle dit.

Le journaliste a entendu la confirmation par Michel Ludwizak, postier à Saint-Louis, qui a déclaré: "Lorsque la jeune femme est venue frapper à notre porte et que, paniquée, elle nous a raconté ce qui lui arrivait, nous sommes sortis, avec mon épouse. Nous n'avions rien vu alors. Cinq minutes plus tard, je suis ressorti et j'ai aperçu une boule déjà lointaine. Nous sommes rentrés à nouveau dans la maison, et dix minutes plus tard, m'apprêtant à reconduire Mlle Dziomba chez elle, le mystérieux phénomène nous est réapparu, cette fois-ci sous la forme d'un losange, aux extrémités rouges, avec des lumières blanches à l'intérieur. Cette soucoupe était de la grandeur d'un avion, juste au-dessus des arbres et à environ 300 m de nous. Mais c'était pas un avion. Cela a duré cinq à dix secondes. Puis l'apparition a disparu vers le sud."

Peu après l'observation, les trois témoins avaient alerté les gendarmes de Kembs et ceux de Huningue. Ceux de Huningue les ont longuement entendus et ont pris l'affaire très au sérieux, d’autant plus qu'elle émanait "de personnes différentes qui apparaissent dignes de foi et qui étaient persuadées qu'il ne peut s'agir en aucun cas d'un avion", a-t-on dit à la brigade de gendarmerie de Huningue et à qu'à la compagnie de Mulhouse.

Le journaliste ajoute qu'à la station radar de l'aéroport de Bâle-Mulhouse, on n'a pas exclu "la possibilité qu'il y ait eu quelque chose à cette heure-là, bien qu'il n'y ait rien de précis".

Le lendemain 10 avril 1980, le même journal publie un article pour signaler qu'il y avait eu "d'autres témoins."

L'OVNI avait également été signalé par une habitante de Saint-Louis, Mme Pfeiffer, 68 ans, ainsi que par un ingénieur suisse depuis son domicile de Muttenz, au nord de Bâle. Les deux témoins situaient également cette "boule avec des lumières blanches et rouges clignotantes" au-dessus de Kembs.

Et à l'aéroport de Mulhouse-Bâle, "où une certaine discrétion est observée", on déclare que "rien de précis n'a été enregistré par le radar". Le journaliste commentant: "Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a rien eu."

Le surlendemain 11 avril 1980, le journal publie encore un article, concernant ces autres témoins qui se sont manifesté la veille. Mme Pfeiffer demeurait rue de Trois Lys à Saint-Louis, son observation avait eu lieu peu après 23:30, de la fenêtre de sa chambre à coucher, en direction de Kembs. C'était une lueur très claire immobile dans le ciel, à une assez grande hauteur, et de la forme d'une assiette. Cela est demeuré immobile pendant plus de cinq minutes, et ne lui semblait donc pas être un avion. Intriguée, elle a poursuivit son observation et constaté en prenant comme point de repère la cheminée d'une maison située juste en face de la sienne, que la lueur se déplaçait très lentement vers l'Est, où elle a disparu subitement.

Ce sont les gendarmes de Huningue qui avaient recueilli le 10 avril 1980 le témoignage de l'ingénieur suisse, qui est également pilote d'avion et a voulu garder l'anonymat. Comme cette affaire lui paraissait extraordinaire, il a tenu à dire ce qu'il a vu ce mercredi soir vers minuit, depuis son domicile à Muttenz, près de Bâle, sur les premières collines du Jura. Depuis sa maison, il a aperçu l'OVNI, qu'il pensait être à une quinzaine de kilomètres de distance, en direction du Nord, donc au-dessus de Kembs. Il l'a décrit comme une boule avec des lumières rouges et blanches clignotantes. Il est formel: ce n'était pas un avion.

A l'aéroport, on a précisé que le phénomène lumineux observé par ces différents témoins ne pouvait pas être un avion, car les trois avions qui ont circulé à l'aéroport de Bâle-Mulhouse ce soir-là entre 23:45 et 0O:10, un DC-9 de la Swissair, un Fokker 28 et un Cessna, avaient été suivis normalement par le radar. On avait d'abord pensé qu'était apparu au même moment, sur l'écran-radar, le mouvement d'un objet circulaire, mais on a expliqué par la suite que "rien de spécial" n'avait été remarqué sur la bande radar qui a été visionnée par la suite en présence des gendarmes.

On explique que l'enregistrement n'est pas fait en continu, et que souvent, sur le radar, apparaissent des perturbations ou des échos de constructions, comme par exemple la tour du château d'eau de Kembs. L'aéroport n'exclut cependant pas "la possibilité qu'il y ait eut quelque chose".

L'affaire est ensuite reprise en bref résumé par l'agence Reuters en France, l'agence Springer en Allemagne, et parait donc dans des journaux français et allemands.

En automne 1980, le journaliste et ufologue Robert Roussel rencontrera Patricia Dziomba, et recueillera le même récit, avec quelques précisions. Elle donne la date du 10 avril 1980 et l'heure comme 00:45. C'est en compagnie de son ami qu'elle avait passé la soirée. Rentrant chez elle, roulant depuis quelques minutes, elle était dans la forêt quand elle a aperçu, sur le côté gauche, une lumière:

"Sur le coup, j'ai pensé à une étoile. Et puis, très rapidement, c'est devenu de plus en plus grand et ça descendait toujours plus bas. J'ai songé alors qu'il pouvait s'agir d'un avion. Mais ça descendait de plus en plus vite en devenant très lumineux. J'ai cru que cette lumière avait l'intention d'atterrir sur la route. A ce moment, quelque peu inquiète, j'ai donné un grand coup de frein et je me suis arrêtée. Je me demandais ce que j'allais faire. J'avais déjà lu des articles sur les OVNIS et je m'étais toujours dit que, le jour où je rencontrerais quoi que ce soit, je m'arrêterais et je descendrais de voiture pour aller voir. J'avais le coeur qui battait très fort et j'étais complètement incapable de prendre une décision. Je freinais, je repartais."

"Finalement, je me suis décidée à faire demi-tour aussi vite que possible, avec l'intention de revenir à la maison de mon fiancé. A cet instant, je me suis raisonnée et je me suis dit que j'avais été victime de mon imagination."

"Tout en jetant des regards inquiets vers le ciel, je suis parvenue à l'entrée du village de Kembs."

"C'est alors que j'ai vu surgir une boule immense, beaucoup plus grosse que la pleine lune, de couleur orangée, qui s'est placée en face de moi. J'étais très paniquée, mais comme il ne restait plus que cinq cents mètres à faire, je tentais de me rassurer en me disant que bientôt je serais à l'abri. Je m'apprêtais à tourner au bout de la rue, mais ma voiture s'est soudain arrêtée. J'ignore si j'ai fait une faute de manœuvre provoquée par la peur. En tout cas, mon véhicule a stoppé. Je n'ai pas pu le remettre en route malgré mes tentatives."

C'est à ce moment qu'elle a abandonné sa voiture, s'est précipité jusqu'à la maison la plus proche, dont les lumières étaient éteintes. Les occupants étaient les Ludwizak, jeune couple qui s'était couché un quart d'heure avant. La porte à peine ouverte, Patricia Dziomba s'était réfugiée dans l'entrée en balbutiant: "On me suit! On me suit!"

Mr. Ludwizak qui venait d'ouvrir a alors vu la voiture au milieu de la route, lumières allumées, portière non fermée, mais la pharmacienne lui hurle: "Non, non, ce n'est pas ça! Ca c'est ma voiture. C'est là-haut que ça se passe!"

La main agitée de tremblements, elle a désigné le ciel, inquiétant le couple qui ne la connaissait pas. Mr. Ludwizak est sorti dans la rue, et en inspectant les lieux, a vu au loin dans le ciel un point lumineux qui s'éloignait.

Toujours paniquée, Mlle Dziomba a demandé au couple de la ramener dans sa voiture chez l'ami qu'elle veut rejoindre et dont la maison était à quelques centaines de mètres. De bonne grâce, le couple prend place dans la voiture et la pharmacienne prend le volant. Elle raconte:

"J'avais à peine fait deux mètres, lorsque soudain a surgi un engin énorme entouré d'une multitude de lumières. A mon avis, c'était grand comme une maison. C'était immense! On était là tous les trois, bouche bée: un truc pareil était inimaginable! En le voyant descendre si bas, on aurait dit qu'il allait s'écraser sur le sol! Il s'est stabilisé et on a pu distinguer qu'il avait la forme d'un losange avec tout autour des lumières blanches et rouges. Chaque fois qu'il descendait, on voyait les lumières rouges s'allumer, j'avais l'impression que ça pouvait correspondre au freinage. Le blanc me faisait penser à la clarté du néon, tandis que le rouge paraissait très vif. L'ensemble de la masse paraissait sombre et mat. Pour moi, il ne faisait aucun doute qu'il s'agissait d'un engin. Pour les deux autres personnes, également. Complètement paniquée, je suis redescendue de voiture, je me suis précipitée dans la maison du couple et je me suis cachée dans la cuisine. Il paraît même que je n'arrêtais pas de crier: "Ils vont m'emmener, ils vont m'emmener!" Enfin, c'est ce qu'on m'a dit le lendemain, car j'avoue ne plus m'en souvenir. C'est drôle, j'ai tellement eu peur que je n'ai pas souvenance de tels détails. Je n'étais pas la seule: comme moi, la femme était très effrayée. Par contre, l'homme trouvait ça extraordinaire. Il a même couru jusqu'au bout de la rue pour essayer de voir quelle direction prenait cet engin. C'est comme s'il avait assisté au passage d'un bolide dans sa rue! Ça ne lui faisait pas plus d'effet. Cette vision a duré de deux à trois minutes."

"Pendant toute l'apparition, il ne nous est même pas venu à l'idée de tenter de prendre une photographie. Tous les trois, nous étions abasourdis par ce qu'on voyait. On regardait en se demandant ce qui allait se passer. Tout cela s'est déroulé dans un silence parfait."

Robert Roussel ajoute que le couple a vécu aux côtés de la pharmacienne cette seconde apparition du phénomène, la plus spectaculaire, expliquant qu'il n'est pas utile de reproduire leurs déclarations, qui ne feraient que répéter celle de la jeune femme, et sont tout à fait conformes à sa narration.

Robert Roussel discute ensuite de ce que la jeune femme s'était, après son expérience, intéressée à la célèbre affaire "d'enlèvement par les extraterrestres" de Cergy-Pontoise, déterminé par la suite être un canular. Elle pensait que des éléments de cette affaire auraient pu lui apporter un éclaircissement sur son propre cas, elle trouvait vraisemblable le scénario raconté dans le livre de Jimmy Guieu sur le cas. Elle était convaincue que si elle n'avait pas eu le réflexe de se précipiter dans la première maison venue, elle aurait été à son tour victime d'un enlèvement, et ce récit avait surtout le mérite de rendre logique l'angoissante poursuite dont elle avait été victime.

Comme il y a eu plusieurs bureau de Gendarmerie impliqués, ainsi que l'aéroport, on peut être assez certain que des documents officiels existent. Mais bien que le GEIPAN, service en charge de ces affaires actuellement, ait publié beaucoup de tels dossiers, celui-ci n'a pas encore fait surface.

Données:

Données temporelles:

Date: 9 avril 1980
Heure: ~23:39, ~00:45
Durée:
Date du premier rapport connu:
Délai de rapport:

Données géographiques:

Département: Haut-Rhin
Commune: Kembs
Lieu:
Latitude:
Longitude:
Rayon d'incertitude:

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 5
Nombre de témoins connus: 5
Nombre de témoins nommés: 3
Ages des témoins: 27, adulte, adulte, 68, adulte.
Types de témoins: Préparatrice en pharmacie de Bollwiller, couple d'habitants, habitante de Saint-Louis, ingénieur suisse de Muttenz.

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: ?
Type de lieu: ?
Conditions d'éclairage: Nuit
OVNI observé: Oui
Arrivée OVNI observée: Non
Départ OVNI observé: Non
Entité(s): Non
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: Etonnés.
Interprétations des témoins: ?

Classifications:

Hynek: ?
ALSACAT: ?

Sources:

[Ref. lae1:] JOURNAL "L'ALSACE":

PRES DE KEMBS

Une jeune femme poursuivie par un OVNI

[Légende photo:] Mlle Patricia Dziomba. (Photo Daniel Schmitt)

Une habitante de Bollwiller, Mlle Patricia Dziomba, 27 ans, préparatrice en pharmacie, a déclaré aux gendarmes de Huningue qu'elle a été poursuivie sur trois kilomètres par un OVNI, mercredi vers minuit, dans la forêt de la Hardt à la sortie de Kembs.

Une boule lumineuse blanche s'est approchée de son automobile et l'a obligée à faire demi-tour. A l'entrée de Kembs, le véhicule, toujours poursuivi par le mystérieux engin, a brusquement calé. Mlle Dziomba s'est enfuie à pieds, et tremblante de peur, a sonné à la porte de la première maison. Ses habitants, M. et Mme Ludwizak, ont également vu quelques minutes plus tard la soucoupe volante "grosse comme un avion, immobile et silencieux, avec des lumières blanches qui tourbillonnaient", L'OVNI a disparu peu après. Les gendarmes de Mulhouse et de Huningue prennent cette affaire très au sérieux.

PAGES REGION

Dans la forêt de la Hardt, près de Kembs:

Une jeune automobiliste poursuivie sur trois kilomètres par un OVNI

Dans "L'Alsace", du jeudi 6 mars dernier, nous posions la question suivante: la Hardt serait-elle surveillée par des extraterrestres? Depuis le début de l’année, plusieurs observations d'OVNI - objet volant non identifié - ont été faites dans le Haut-Rhin, notamment entre Weckolsheim et Dessenheim, à Ottmarsheim et plus récemment au-dessus de Mulhouse. De là à penser que les "petits hommes verts" nous surveillent, et qu'ils se manifestent de plus en plus fréquemment, surtout au-dessus de la Hardt, il n'y a pas loin...

Le témoignage de Mlle Patricia Dziomba, 27 ans, préparatrice en pharmacie, domiciliée à Bollwiller, est sans doute l'un des plus extraordinaires enregistrés en Alsace. Mlle Dziomba, qui avait rendu visite à des amis à Kembs, rentrait chez elle, mercredi soir, en empruntant le CD 56 bis, vers Habsheim. Environ trois kilomètres après la sortie de Kembs, alors qu'elle traversait la forêt, elle vit soudain à un kilomètre devant elle une boule très lumineuse, blanche-orangée, descendant du ciel et venant vers elle, sur la route. Elle était grosse comme les trois lumières d'un avion, et éclairait le ciel comme un coucher de soleil. Et pourtant, il était minuit .moins le quart. "La boule lumineuse s'est mise en face de ma voiture, raconte Mlle Dziomba. J'ai eu brusquement peur. j'ai paniqué et j'ai fait demi-tour sur la route avec ma voiture. Sur un kilomètre, j'ai perdu de vue le phénomène. Et puis soudain, la boule était devant moi, précédant ma voiture et se rapprochant. Jusqu'à l'entrée de Kembs, cet OVNI me suivait. Là, dans un virage, mon auto a brusquement calé. J'avais tellement peur que je ne pourrais vous dire si j'ai commis une faute de conduite ou si le moteur s'est arrêté tout seul. Mais j'avais beau essayer de tourner la clé de contact, il n'y avait plus aucune réaction. Comme si la batterie était totalement morte".

Terrifiée, Patricia Dziomba abandonna alors son véhicule et courut "sonner comme une folle" à la première habitation de Kembs, chez M. et Mme. Ludwizak, qui habitent au 7, rue de Schlierbach. Pendant que la jeune femme sonnait à la porte, la boule s'approchait encore et tournait autour de la maison, Il était alors minuit, Quelques minutes plus tard, lorsque Mlle Dziomba sortit avec l'homme qui lui a donné asile, et l'épouse de celui-ci, l'OVNI était encore plus près et surtout plus distinct. C'était un énorme losange, exactement comme les soucoupes volantes des livres de science-fiction, et nous vîmes nettement des lumières blanches qui s'allumaient alternativement comme dans un tourbillon. Il était immobile, silencieux, grand comme un avion". Hier soir, quand elle nous contait ce qu'elle considère comme une agression, par un OVNI, Patricia Dziomba était encore sous le choc. "Allez savoir ce qui serait arrivé si je n'avais pas fait demi-tour sur la route", a-t-elle ajouté.

Les gendarmes: une affaire sérieuse

M. Michel Ludwizak, postier à Saint-Louis, confirme le témoignage de Mlle Dziomba: "Lorsque la jeune femme est venue frapper à notre porte et que, paniquée, elle nous a raconté ce qui lui arrivait, nous sommes sortis, avec mon épouse. Nous n'avions rien vu alors. Cinq minutes plus tard, je suis ressorti et j’ai aperçu une boule déjà lointaine. Nous sommes rentrés à nouveau dans la maison, et dix minutes plus tard, m'apprêtant à reconduire Mlle Dziomba chez elle, le mystérieux phénomène nous est réapparu, cette fois-ci sous la forme d'un losange, aux extrémités rouges, avec des lumières blanches à l'intérieur. Cette soucoupe était de la grandeur d'un avion, juste au-dessus des arbres et à environ 300 m de nous. Mais c'était pas un avion, Cela a duré cinq à dix secondes. Puis l'apparition a disparu vers le sud.

Peu après, les trois témoins ont alerté les gendarmes de Kembs et ceux de Huningue. Ces derniers les ont longuement entendus hier et prennent cette affaire très au sérieux, d’autant plus qu'elle émane de personnes différentes qui apparaissent dignes de foi et qui sont persuadées qu'il ne peut s'agir en aucun cas d'un avion", ajoute-t-on tant à la brigade de gendarmerie de Huningue qu'à la compagnie de Mulhouse. Quant à la station radar de l'aéroport de Bâle-Mulhouse, elle n'exclut pas "la possibilité qu'il y ait eu quelque chose à cette heure-là, bien qu'il n'y ait rien de précis".

Jean Marie STOERKEL

[Ref. lae2:] JOURNAL "L'ALSACE":

L'OVNI de la Hardt

D'autres témoins...

Deux nouveaux témoignages sont venus conforter hier les déclarations de Mlle Patricia Dziomba, la jeune femme de Bollwiller, qui avait été poursuivie mercredi vers minuit par un OVNI près de Kembs, et celles de M. et Mme Ludwizak, chez qui elle avait cherché refuge et qui ont aperçu peu après la soucoupe volante "grosse comme un avion" à 300 m de leur maison. L'OVNI a également été vu par une habitante de Saint-Louis, Mme Pfeiffer, 68 ans, ainsi que par un ingénieur suisse depuis son domicile de Muttenz, au nord de Bâle. Les deux témoins situent également cette "boule avec des lumières blanches et rouges clignotantes" au-dessus de Kembs.

A l'aéroport de Mulhouse-Bâle, où une certaine discrétion est observée, on déclare que "rien de précis n'a été enregistré par le radar". Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a rien eu.

Notre photo: un OVNI peut-il se confondre avec les "anges-radar", ces échos divers, qui font souvent irruption sur l'écran?

(Photo "L'Alsace" - Daniel Schmitt)

[Ref. lae3:] JOURNAL "L'ALSACE":

L'OVNI qui poursuivait la jeune automobiliste

D'autres témoins à St-Louis et en Suisse

L'affaire de l'OVNI qui a poursuivi mercredi vers minuit, sur trois kilomètres, en forêt de Kembs une automobiliste de Bollwiller, Mlle Patricia Dziomba, est prise très au sérieux par les gendarmes de Huningue qui poursuivent leur enquête. Par ailleurs d'autres témoins se sont manifestés hier.

Rappelons, comme nous l'avons expliqué dans notre édition d'hier, que la jeune préparatrice en pharmacie venait de quitter Kembs, empruntant le CD 56 bis vers Habsheim, quand est apparue dans le ciel une boule orange qui s'est immobilisée en face d'elle. Après Que son véhicule fût brutalement tombé en panne et qu'il fut impossible de le remettre en marche, Mlle Dziomba courut se réfugier à la première maison de Kembs dont les habitants, M. et Mme Ludwizak, purent également observer, Quelques minutes plus tard, l'étrange OVNI Qui s'était immobilisé à moins de 300 m de la maison, à hauteur des arbres, et qui était grand comme un avion, mais silencieux et ne bougeant pas.

Une Ludovicienne

Deux nouveaux témoignages, suite à notre article, ont été donnés hier. Il y a d'abord celui de Mme Pfeiffer, 68 ans, demeurant rue de Trois Lys à Saint-Louis. Elle avait observé mercredi peu après 23h30, de la fenêtre de sa Chambre à coucher, en direction de Kembs, une lueur très claire immobile dans le ciel, à une assez grande hauteur, et de la forme d'une assiette. Cette boule lumineuse demeurant immobile pendant plus de cinq minutes, et ne lui semblant donc pas être un avion, Mme Pfeiffer, intriguée, poursuivit alors son observation et constata, en prenant comme point de repère, la cheminée d'une maison située juste en face de la sienne, Elle vit ainsi que la lueur se déplaçait très lentement vers l'Est pour disparaître subitement.

Un ingénieur suisse

De leur côté, les gendarmes de Huningue ont recueilli hier le témoignage d'un ingénieur suisse, qui est également pilote d'avion. et Qui désire garder l'anonymat, Cette affaire lui paraissant extraordinaire, il a tenu à dire ce qu'il a vu mercredi soir vers minuit, depuis son domicile à Muttenz, près de Bâle, sur les premières collines jurassiennes,

Depuis sa maison, il aperçut lui aussi cet ovni. qu'il évaluait à une quinzaine de kilomètres de distance, en direction du Nord, donc au-dessus de Kembs, L'ingénieur suisse décrit le phénomène comme une boule avec des lumières rouges et blanches clignotantes, Il est formel: ce "était pas un avion.

Des "anges radar"

A l'aéroport de Bâle-Mulhouse, par contre, l'on observe une certaine discrétion sur cette affaire, On admet Que le phénomène lumineux observé par ces différents témoins ne peut être un avion, Les trois avions qui ont évolué à l'aéroport de Bâle-Mulhouse ce soir-là entre 23h45 et Oh 10 (une dc 9 de la Swissair, un Fokker 28 et un Cessna) ont été suivis normalement par le radar. L'on a d'abord pensé qu'était apparu au même moment, sur l'écran-radar, le mouvement d'un objet circulaire, Mais, explique-t-on, rien de spécial" a été remarqué sur la bande radar qui a été visionnée par la suite en présence des gendarmes, Mais cette bande n'enregistre pas en continu et souvent, sur le radar, apparaissent des perturbations ou des échos de constructions, comme par exemple la tour du château d'eau de Kembs. Les spécialistes appellent ces perturbations des "anges radar", Mais, comme nous le disions hier, on n'exclut pas, à l'aéroport de Mulhouse-Bâle, "la possibilité qu'il y ait eut quelque chose".

J-M S.

[Ref. rln1:] JOURNAL "LE REPUBLICAIN LORRAIN":

Scan.

ETRANGE

Une jeune alsacienne poursuivie par un ovni

STRASBOURG. -- Un ovni s'est intéressé, l'autre nuit, pendant un long moment à une jeune automobiliste dans la forêt de la Hardt près de Kembs (Haut-Rhin). Selon la "victime", Mlle Patricia Dziomba, 27 ans, préparatrice en pharmacie qui circulaient mercredi, vers minuit une "boule lumineuse venant du ciel et se dirigeant vers elle est apparue, à 3 km de Kembs". Effrayée, elle a fait demi-tour puis est repartie en sens inverse pour rencontrer un peu plus loin... l'ovni qui lui a fait un brin de conduite jusqu'à Kembs où la voiture a calé.

Paniquée, Mlle Dziomba s'est précipité vers la première habitation pour y trouver refuge. Pendant ce temps, l'ovni a continué à se rapprocher d'elle. Les habitants, M. et Mme Ludwizak ont ainsi pu contempler l'objet en ouvrant leur porte.

"C'était un losange, silencieux et immobile, grand comme un avion avec deux lumière blanche clignotantes", ont ils déclaré. L'engin a encore été visible plusieurs minutes avant de disparaître vers le sud. Les témoignages concernant les ovni sont particulièrement fréquents dans cette région du Haut-Rhin. La gendarmerie a entendu le couple Ludwizak et Mlle Dziomba.

[Ref. lps1:] JOURNAL "LE PROGRES":

Une Alsacienne poursuivie par une sphère orange...

D'autres témoins ont vu l'O.V.N.I.

Un O.V.N.I. qui se déplaçait dans la nuit de mercredi à jeudi sur Kembs (Haut-Rhin) a été observé par plusieurs personnes.

La gendarmerie de Huningue a enregistré en particulier les dépositions d'un ingénieur suisse, pilote d'avion, qui désire garder l'anonymat, et celle d'une habitante de Saint-Louis, Mme Pfeiffer, 68 ans. Chacun, depuis son domicile, a observé une boule lumineuse immobile ou se déplaçant très lentement, au-dessus de la région de Kembs, entre 23:00 et 00:30.

Un autre témoin Mlle Patricia Dzimba [sic], préparatrice en pharmacie, a déclaré, de son côté avoir été poursuivie mercredi soir par une sphère orange alors qu'elle rentrait chez elle en voiture. Deux habitants de Kembs, alertés par la jeune femme affolée, avaient également observé l'engin, dont la couleur avait viré en se rapprochant et qui avait pris la forme d'une soucoupe volante, selon eux.

A l'aéroport de Bâle-Mulhouse, où l'on avait d'abord pensé avoir observé un objet circulaire mobile, une certaine discrétion est actuellement de mise. On n'y exclut pas la possibilité qu'il y ait eu quelque chose, rien n'a pu être observé sur la bande d'enregistrement de la tour de contrôle, visionnée par la gendarmerie.

[Ref. ldl1:] MAGAZINE D'UFOLOGIE "LUMIERES DANS LA NUIT":

Scan.

Enquêtes de MM. J. Journot et G. Pernot

Confrontation dans le Haut-Rhin

Cartes employées: ALTKIRCH 1 / 50.000 - Feuille XXXVII-21 I.G.N. MULHOUSE 1 /50.000 - Feuille XXXVII-20 I.G.N. MULHOUSE 1 / 1 00. 000 - Feuille R. 10 I.G.N. Carte MICHELIN N° 6 7 - Pli 9.

Désignation des couleurs: Par nuancier PANTONE

Conditions atmosphériques: Cf . Annexe

Témoins: ANONYMAT DEMANDE PAR CHAQUE TEMOIN

- Mlle P. 27 ans née le 24.02.53 - Préparatrice en Pharmacie - BOLLWILLER (68)

- M. L. 24 ans né le 24.08 .56 - Facteur demeurant à KEMBS (68)

- Mme L. 19 ans née le 09.02.61 - Travaillant à KEMBS.

lieu de l'observation: 1ère - Route 0.56 Il reliant KEMBS à HABSHEIM

2ème - Périphérie de KEMBS

Témoignage de Mlle P.: Mercredi 9 avril 1980 entre 23 h 30 et 23 h 50 je me trouvais chez un ami à KEMBS et décidais aux environs de 23 h 30 (approximativement) de regagner mon domicile à BOLLWILLER (distance 29 km par la route). 1 heure avant de repartir, je me sentais bizarre (à noter que Mlle P. connaît très bien cette route pour l'avoir empruntée de nombreuses fois).

Roulant sur cette route (0. 56 Il - véhicule R.6 année 1973), j'aperçois un point haut dans le ciel qui descend. Se trouvant à proximité de la zone de circuit d'atterrissage des avions se posant à BALE-MULHOUSE, je pensais à un avion, découvrant par hasard ce point brillant à travers mon pare-brise. Je roulais depuis environ 1,5 km depuis le départ de la maison de mon ami, venant juste de passer la Maison Forestière située à ma droite et suivant toujours ce point. Soudain celui-ci se mit à grossir pour prendre une taille supérieure au soleil, environ 5 à 8 m, restant stable au-dessus des arbres à ma gauche, comme semblant attendre. J'étais paniquée. Je me trouvais seule à ce moment là sur la route et seule dans la voiture. J'avais roulé environ 3 km au total. Je freinai brutalement avant de décidèr de faire demi-tour pour regagner KEMBS. Exécutant ma manoeuvre en 2 fois (Mlle P. se trouvait déjà sur la portion de route élargie), la boule s'est avancée, plus bas toujours à gauche.

- Boule couleur blanc orangé très lumineux: Nuancier 124 ou 136 - Le ciel était noir et l'on ne distinguait pas d'étoiles.

QUESTION: Regardiez-vous en repartant si vous aperceviez le phénomène?

REPONSE: Je regardais partout dans le rétroviseur, latéralement, pour voir si cette boule me suivait. Rien n'apparaissait. J'étais excitée et roulais aussi vite que me le permettait la voiture (110 à 120 km/h selon Mlle P.)

Je pris la première route en rentrant dans KEMBS, me dirigeant vers l'habitation de mon ami. Au niveau du Stade de KEMBS, me penchant, je vois le phénomène passer derrière une

Scan.

maison (celle de Mr et M me L.) pour se mettre face à la voiture (se trouvant à ce moment là face à la maison de Mr et Mme L, Mlle P. aperçoit cette boule derrière la maison sur la gauche, le phénomène se déplaçant à ce moment donné sur une trajectoire rectiligne). Cette boule était toujours plus bas, beaucoup plus près et beaucoup plus grosse, de même couleur que la première observation, mais elle paraissait plus lumineuse.

QUESTION: Voyait-on les contours, antennes ou quoique ce soit d'autre...?

REPONSE: On ne pouvait pas discerner les contours exacts, mais cela éclairait le château d'eau qui se trouve à proximité, mais beaucoup plus tard (lorsque Mlle P. est ressortie avec Mr et M me L.) comme un coucher de soleil. Arrivée devant la maison de Mr et M me L., MA VOlTURE A CALE.

QUESTION: Depuis quand conduisez-vous?

REPONSE: Depuis 9 ans. Cela me semblait comme indépendant de ma volonté. Je ne puis dire si mon pied était sur la pédale de frein à ce moment. Je pense que j'étais en 3° J'ai tenté de redémarrer. Pas de démarreur, la clef tournée à fond comme s'il n'y avait plus de batterie (L'éclairage fonctionnait).

QUESTION: Avez-vous eu ces incidents avant ou se sont-ils répétés depuis mercredi?

REPONSE: Non jamais. Pas plus que je n'ai de problèmes maintenant, la voiture démarre bien.

QUESTION: Etes-vous repassée au point mort avant de démarrer?

REPONSE: ...... (Elle réfléchit) .... Oui..., oui, j'en suis sûre. Je me suis rendue compte à ce moment que je ne redémarrerais plus. Je cherchais un abri, un contact, quelqu'un. J'ai couru vers la maison située à ma droite (maison de Mr et M me L.)

Notes enquêteurs: Temps écoulé entre départ maison et retour devant maison de Mr et Mme L.: environ 5 minutes.

QUESTION: Pourquoi cette maison? Une autre était en face...

REPONSE: La maison me semblait plus proche, plus dégagée, le jardin se trouvant devant, me semblait plus court.

- (vraisemblablement Mlle P. n'a pu trouver de suite le petit portail d'entrée de la maison située à sa gauche. Celui-ci se trouve sur la murette oppo-

Scan.

sée du lieu où elle se trouvait, portail caché notamment de la vue par un poteau télégraphique).

QUESTION: Connaissiez-vous les personnes de cette maison?

REPONSE: Non, je connaissais cette maison pour être passée plusieurs fois devant antérieurement. Je pense que le phénomène SEMBLAIT ME POURSUIVRE.

Arrivée sur le seuil de la maison, j'ai sonné plusieurs fois. Mme. L. m'a ouvert la porte. Je lui ai dit qu'une boule me poursuivait, son mari et elle sont sortis tout de suite et ont vu le ciel illuminé. Mme L. aurait vu la boule partir haut dans le ciel. Son mari était sorti avant afin de déplacer mon véhicule qui se trouvait au milieu de la route, éclairage allumé (ne peut dire si c'était les phares ou les codes). Mr L. l'a déplacé. Celle-ci fonctionnait.

- Note enquêteurs: Mr L. a déplacé le véhicule de Mlle P. en le poussant (Cf. compte-rendu de Mr et M me L.)

J'avais l'appréhension de ressortir. J'ai demandé à Mr et Mme L s'ils voulaient m'accompagner au domicile de mon ami, distant de 200 mètres. Ils sont ressortis avec moi, le ciel était très illuminé au-dessus du château d'eau. On ne voyait rien d'autre dans le ciel. Mr et Mme L. ont pris place dans ma voiture, moi au volant. Subitement, le phénomène est réapparu à 45 ° direction Ouest allant vers le Sud en une courbe. On voyait des lumières rouges et blanches comme s'il tournait. (Couleur rouge au nuancier: 199). Il bougeait dans le ciel, semblait vaciller comme perdant l'équilibre, il penchait énormément.

QUESTION: Pouvez-vous donner la taille des lumières? et la taille du phénomène?

REPONSE: Comparateur: taille 1 5. Ces lumières clignotaient, tantôt rouges, tantôt blanches.C'était un mouvement non continu, il y avait tantôt plus de rouge, tantôt plus de blanc. Le reste était d'une couleur noire, terne, couleur métal.

La hauteur.... comme une maison ... (cherchant une comparaison avec celle de sa famille) .... 8 mètres environ quand il est devenu stable. Avant il était plus gros .... c herchant sur le goniomètre ... taille 7 cm et la hauteur environ 5 cm. On se rendait compte qu'il était très près.

QUESTION: Etiez-vous dans la voiture?

REPONSE: Dès que nous avons vu cet engin, nous sommes ressortis. J'ai fait marche arrière avec la voiture et suis rentrée aussitôt chez Mr et Mme L, ceux-ci étaient restés devant la maison. Je suis rentrée pour tenir compagnie à la grand-mère et aussi parce que j'avais très peur. Puis nous sommes sorties toutes les deux. J'avais l'impression à un moment qu'il y avait plus de rouge, et à un autre moment plus de blanc.

[Légende photo:] Maison de Mr et Mme L ...

QUESTION: Avez-vous entendu des bruits dehors, bruits émanants du phénomène, chiens qui aboient etc...?

REPONSE: Non, aucun bruit.

QUESTION: Où étiez-vous?

REPONSE: J'étais restée sur le perron. Pendant tout ce temps Mr et M me L. ont observé puis ont vu disparaître le phénomène. Je ne l'ai pas vu.

PRECISIONS COMPLEMENTAIRES
RELATIVES A L'OBSERVATION
DE Mademoiselle P.

Mlle P.:

- ne possède pas d'auto-radio dans son véhicule.

- ne porte plus de montre depuis 3 ou 4 ans. Celle-ci à son poignet ne fonctionnaient pas. La dernière qu'elle portait a été offerte par elle à sa mère. Sur le poignet de Madame P. aucune incidence sur le mécanisme de cette montre.

- serait dotée "d'un certain magnétisme"

- se sent mal à l'aise lorsqu'elle passe sous des lignes H.T.

- sujet à prémonition Mère - fille essentiellement

- lecture antérieure à l'observation: "Triangle des Bermudes" " Découverte du Monde"

- s'intéresse aux phénomènes étranges?

- croyance à l'existence de "quelque chose" d'autre dans l'univers

- Religion Catholique

- depuis cette observation, s'intéresse de près au phénomène U.F.O.

- le soir de cette confrontation, chez son ami, avait mangé, bu 1 apéritif et 1 verre de vin.

- ne repassera plus seule à cet endroit (de jour comme de nuit)

Scan.

EFFETS DEPUIS L'OBSERVATION (Renseignements pris le samedi 11 avril 1988.

- Se sent très bizarre
- difficulté à s'endormir
- ressent des effets de chaleur en s'endormant
- mal à l'aise
- peur de sortir la nuit
- mal de tête

Le 22 avril 1980, MIle P. pense que cela vient du choc et de la fatigue.

TEMOIGNAGE DE MR ET MME L.
Mercredi 9 avril 1 980 23 h 55 - 24 h 00

Un coup de sonnette. Mr et Mme L. venaient de se coucher. Puis plusieurs coups de sonnette. Mme L. est allée vers la porte, ouvrir celle-ci. Mlle P. est entrée très vite en poussant Mme L., celle-ci lui a demandé:

- Qu'est-ce quL se passe?

- Une boule me suit!

Mr L entendant cette conversation est sorti et a regardé dehors. Rien, aucune lueur.

"Je n'ai rien vu comme lumière et suis rentré en rigolant et disant "Il n'y a rien". - Mlle P. m'a dit "il ne faut pas rire". Je pensais qu'elle avait des hallucinations, puis comme elle me le certifiait, j'ai pris cela au sérieux, voyant qu'elle ne plaisantait pas.

Mme L: Mlle P. m'a dit "Je suis poursuivie"

- mais par quoi?

Je suis sortie et lui ai dit: "En effet, il y a une voiture au milieu de la route".

Mlle P.: "Non, c'est ma voiture".

Peu après elle m'a dit que c'était la boule. Mlle P. paraissait très choquée. Cette conversation avait duré e nviron 5 minutes au moins.

Mr L.: Pendant ce temps la voiture était toujours en travers de la route. Je suis sorti avec ma femme. C'est à ce moment là uniquement, que j'ai vu la voiture, éclairage allumé, portière ouverte. Je ne me souviens pas si c'était les phares ou les codes. J'ai dit: "Je vais déplacer votre voiture car elle gêne au milieu de la route".

J'ai éteint les "phares" et ai poussé la voiture pour la ranger juste devant la maison. Avant je l'avais MISE AU POINT MORT.

Mme L.: C'est à ce moment que j'ai dit "tiens il y a une boule dans le ciel, à gauche du château d'eau" - (grosseur comparateur: 5) -

Mr L.: Je regarde, je n'étais pas convaincu.

Mme L: J'ai dit à Mlle P. qui était sortie sur le perron de la maison "Venez voir, est-ce cette boule?"

Mlle P. est alors venue et nous as dit "oui" c'est çà, c'est cette couleur là!

Note (Mlle P. ne se souvient plus si elle est sortie et a vu cette boule, 2 fois la question lui a été posée: le 12.04.80 et le 22.04.80 sans résultat).

Mr L.: Suite à cela, je continue à mettre la voiture sur le trottoir. Ma femme et Mlle P. discutaient ensemble. Je suis sûr que Mlle P. a regardé cette boule au château d'eau. Je termine de ranger la voiture, veilleuses allumées. Je retourne de 4, 5 mètres, ma femme me dit: "Regarde il n'y a plus de boule". Disparue. Je n'étais toujours pas convaincu du phénomène.

Une masse de nuages arrivait et je pensais que les nuages cachaient cela. J'étais toujours sceptique. Temps écoulé environ 5 minutes. Nous sommes rentrés tous les trois. Nous avons offert à boire à Mlle P. elle a refusé.

Je lui ai dit: "Ecoutez je vais faire le tour du quartier. Est-ce que je peux prendre votre voiture? Le tour fait 500 mètres, pas plus. Je l'ai laissée en veilleuses. Le chauffage ou l'aération marchait, j'en suis sûr. Elle a démarré sans problème.Je suis parti en roulant en codes, revenu devant la maison, j'ai remis en veilleuse à cause du tournant, la voiture étant stationnée à proximité. Suite à cela, je suis rentré en disant: "Ecoutez il n'y a rien". Comme elle était un peu calmée, je lui ai dit "Je vous accompagne chez votre ami".

Mme L: "J'ai dit "Je viens avec vous" voyant qu'elle n'était pas trop décidée. (Temps écoulé: environ 10 minutes selon les témoins).

Mr L.: Nous sommes sortis, montés dans la voiture de Mlle P. elle au volant, ma femme à côté et moi derrière côté passager. Elle a démarré de suite. Nous avons à peine fait 5 mètres, du petit au grand portail. Tout de suite, je dis "tiens des lumières", elle a aussitôt freiné sec. Je suis descendu aussitôt. Elle avait juste freiné que j'étais dehors la voiture avançait encore, mon pied était dehors tout de suite elle a dit "Ils reviennent me prendre!"

C'est là que j'ai vu ces lumières clignotantes rouges et blanches entre les deux toits derrière notre maison. On aurait pu penser à un avion, mais c'était trop près. Mlle P. a fait marche arrière à ce moment. Ma femme est sortie de la voiture derrière moi, avant que Mlle P. ne fasse marche arrière.

Mme L.: J'ai dit "reste là" quand j'ai vu mon mari avancer. J'avais un peu peur.

Mr L.: Ma première remarque était que cela ne faisait pas de bruit. J'ai avancé sur la route en courant (celle passant devant la Maison de Mr et M me L.) pour voir toujours plus, pour apercevoir cet objet qui m'était caché par le toit d'une maison derrière. Ma femme était plus loin derrière. Je voulais voir. Le phénomène partait vers l'Est, au-dessus du bois, trajectoire horizontale, mais

Scan.

les lumières étaient obliques 2 ou 3 ° d'oblique. C'était net. C'était comme une sorte de bolide avec quelques degrés d'inclinaison comme semblant plonger, mais c'était vraiment minime. Cela m'est resté dans la tête. Tout cela s'est déplacé horizontalement avec une oblique des lumières, mais légères. C'était peut-être le phénomène entier qui avait cette oblique, mais la trajectoire horizontale était nette. Comme j'étais assez avancé, j'ai pu encore le voir plonger derrière la maison de mon cousin, un plongeon net, pour disparaître. Mlle P. était sur le pas de porte de notre maison avec ma mère.

Mme L.: Nous n'avons plus voulu après cela la raccompagner et elle a téléphoné à son ami qu'il vienne la chercher, celui-ci a ensuite téléphoné à la Brigade de Gendarmerie de HUNINGUE. Il était environ 0 h 45.

Taille du phénomène vu au bout de la rue sur sa trajectoire horizontale, vue par Mr et Mme L.:

Longueur de 6 à 6,5 cm à bout de bras , hauteur: 4 cm à bout de bras.

REMARQUES: Depuis dimanche 13.04.80 au matin sur le bras gauche uniquement de Mme L. apparaissent de petits boutons groupés semblables au dessin exécuté par Mr L. Son épouse n'a jamais fait d'allergie jusqu'à maintenant. Pas de démangeaisons. Constatation faite le mardi 15.04.80.

Le cousin de Mr L., habitant une maison au bout de la rue (distance de 200 à 300 m), regardant une émission T.V. ce mercredi 9 avril 80 aux environs de minuit, a eu des brouillages et parasites. -(2° chaîne allemande Football de 22 h 40 à 0 h 30, heures françaises). Les autres personnes du quartier étaient couchées.

Scan.

ANNEXE

CONDITIONS METEOROLOGIQUES

MERCREDI 09 AVRIL 1 980 - 23 h 00 locales

Vent: 1 80 ° pour 4 noeuds avec des pointes de 6 noeuds.

Visibilité: 18 km.

Plafond: 1 /8° de cumulus à 3 300 pieds, 2/8° de strato-cumulus à 5000 pieds, 3/8° de cirrus à 2 5000 pieds.

Température: 2 ° 8.

Humidité: 87%.

Tension vapeur: 6,5 millibars.

MERCREDI 09 AVRIL 1980 - 24 h 00 locales

Vent: 160° pour 4 noeuds.

Visibilité: 18 km.

Plafond: 1/8° de cumulus à 3 300 pieds, 4/8° de strato-cumulus à 5 000 pieds, 4/8° de cirrus à 2 5000 pieds.

Température: 3°.

Humidité: 88%.

Tension vapeur: 6,7 millibars.

VENDREDI 11 AVRIL 1980 - 23 h 00 locales

Vent: 020 ° pour 4 noeuds.

Visibilité: 15 km.

Plafond: 1/8° de de strato-cumulus à 6000 pieds.

Température: 4 ° 1.

H umidité: 69%.

Tension vapeur: 5,6 millibars.

VENDREDI 11 AVRIL 1 980 - 24 h 00 locales

Vent: 360° pour 4 noeuds.

Visibilité: 15 km.

Plafond: 1/8° de de strato-cumulus à 6000 pieds.

Température: 3°.

Humidité: 77%.

Tension vapeur: 5,8 millibars.

Scan.

COMPTE RENDU A ASSOCIER
AUX PHENOMENES DE KEMBS

(Hypothèse des enquêteurs)

Témoin: M. KELLERHALS Philippe, 29 ans demeurant à ALLSCHWILL (Suisse). Employé de banque.

Conditions atmosphériques: Cf. Annexe.

Carte employée: Carte I.G.N. ALTKIRCH - Feuille XXXVII-2 1 1 / 50.000.

Position du témoin: ALLSCHWIL, longitude: 7 ° 32' 08'' EST, latitude: 4 7 ° 32' 53'' NORD.

Date et heure de l'observation: Mercredi 9 avril 1980 23 h 50 heure française, heure prise au clocher de l'église. Le témoin habitant à proximité.

Le témoin aperçoit à 23 h 50 au-dessus de FOLGENBOURG (Ouest - France distance 4 km) une boule jaune pluis [sic] brillante que 100 au nuancier PANTONE.

Taille de la boule: 7 à 8 au comparateur.

Sous cette boule apparaissaient des rayons dirigés vers le bas de couleur rouge plus brillant que WARM RED du nuancier.

Monsieur KELLERHALS observa le phénomène qui restait fixe, pendant 10 mn puis soudain alors qu'arrivait un avion d'Ouest et se dirigeant vers l'Est en passant à la verticale de NEUWILLER, le phénomène se déplaça soudain vers le NORD-OUEST, suivant une courbe en direction de HAUSGAUEN (quadrillage 7 40-7 40 sur la carte) en exécutant des soubresauts. Le témoin put suivre cette boule jusque 00 h 10 avant qu'elle disparaisse dans les nuages.

Témoin: Identique.

Date et heure de l'observation: Vendredi 11 avril 1 9 80 23 h 50 heure française.

Position du témoin: ALLSCHWIL même position.

Le témoin aperçoit ce soir là le même phénomène identique à la soirée du mercredi 9 avril 1980, ayant les mêmes caractéristiques. La taille donnée au comparateur était 5. Le phénomène était également en direction de l'OUEST dans la région comprise entre FOLGENBOURG et HAUSGAUEN mais beaucoup plus loin. Cette observation a duré de 23 h 50 à 00 h 25.

COMPTE RENDU A ASSOCIER
AUX PHENOMENES DE KEMBS

(Hypothèse des enquêteurs)

Témoin: M. SCHMIDT Pierre, 30 ans demeurant à MUTTENZ (Suisse). Ingénieur et pilote privé.

Conditions atmosphériques: Cf. Annexe.

Carte employée: Carte I.G.N. ALTKIRCH - Feuille XXXVII- 2 1 1 /50.000.

Date et heure de l'observation: Mercredi 9 avril 1980, 23 h 30 puis entre 23 h 40 et 23 h 50 heure française.

Monsieur SCHMIDT dans son appartement situé au 13e étage à MUTTENZ aperçoit par la baie vitrée à 23 h 30 une lumière dans le ciel. Pensant à un avion, il n'y prête pas attention.

Scan.

10 à 20 mn plus tard Monsieur SCHMIDT intrigué par ce point regarde pour la seconde fois. Il aperçoit alors à la hauteur de KEMBS (France) - distance MUTTENZ-KEMBS: 22 km à vol d'oiseau) une boule ronde rouge orangée se déplaçant vers le SUD-OUEST évoluant plus vite qu'un avion.

Lors du déplacement cette boule prenait une teinte plus orangée.

Le témoin compare la grosseur de cette boule à une pièce de 1 franc suisse (environ même taille que la pièce de 1 F français).

"Un quart d'heure après le départ du phénomène le FOKKER de l'aéropostale arrivait dans le circuit d'atterrissage de l'aéroport de BALE-MULHOUSE." (Dixit M. S CHMIDT).

Scan.

1 Muttenz: Mercredi 9 Avril, 1980 , 23H30 (heure française) boule ronde rouge-orangée en direction de Kembs durée: 10 à 20 minutes.

2 Allschwil: Mercredi 9 Avril 1980, 23H50 (heure française) au dessus de Folgenbourg, puis se déplaçant en soubresauts vers Hausgauen. Boule jaune rayons rouges vers le bas. Durée: 20 min.

5 Allschwil: Vendredi 11 Avri1 1980, 23H50 (heure française) vers 1'ouest.

3 Kembs: Mercredi 9 Avril 1980, 23H30 Route D 56 11. Boule blanc-orangée Kembs. Plus gros avec lumières rouges et blanches couleur flash ou métal.

4 Rixheim: Vendredi 11 Avril 1980, 23H10 - Enorme boule blanche avec lumière rouge vif se dirigeant vers les Vosges.

- Petite boule sortant 1er phénomène couleur rouge, rayons rouges vifs dessous, se dirigeant dans la direction sud-est.

6 Goesdorf [Luxembourg]: Vendredi, entre 23H30 et OH30, boule lumineuse orange ou rouge foncé tournoyant sur elle-même se déplaçant de S.E à N.E.

RECAPITULATIF DES OBSERVATIONS DES 9 ET 11 AVRIL 1980

Scan.

- NOTE DES ENQUÊTEURS -

- Les différents témoins nous semblent très sérieux et nous ne pouvons douter de leur bonne foi.

- Ceux-ci ne se connaissent (ou ne se connaissaient) absolument pas.

- Aucune baisse, ou surtension électrique ne fut enregistrée le mercredi 09 avril par le poste EDF de MULHOUSE (renseignement recueilli par la Brigade de Gendarmerie de HUNNINGUE sur le vu des cahiers d'enregistrement EDF).

- Les photos prises par le témoin de RIXHEIM NE REVELENT ABSOLUMENT RIEN. L'explication résiderait dans le fait que:

a) - les prises de vue au téléobjectif diminuent très sensiblement la luminosité (négatifs sont blancs);

b) - la photo prise en pose ne le fut que d'une durée trop courte.

- L'aéroport de BALE-MULHOUSE a eu, le 09 avril, vers 23 h 30, un écho radar non identifié.

Il pourrait éventuellement s'agir d'un avion, non équipé d'un transpondeur, ayant fait une erreur de circuit. Le passage de la bande magnétoscope par des spécialistes ne permet pas d'identifier avec certitude cet écho, mais il peut néanmoins être rattaché au(x) phénomène(s) observé(s) ce soir-là.

- Mme L., de KEMBS, nous a fait savoir le 24 avril, que son bras, et ses jambes, ne portaient plus de petits boutons. Mais ceux-ci ne guérissaient pas normalement et à la place apparaissaient des hématomes. Elle n'a pas consulté de médecin.

- M. et M me L., a insi que Mlle P., ont été dernièrement contactés par un journal à sensation de grande diffusion pour relater leurs observations. Ces témoins se sont refusés au marchandage proposé, ce qui nous conforte dans notre opinion qu'ils tiennent (ou tenaient initialement, mais il y a eu des déclarations maladroites...) à garder leur anonymat et ne faire aucune publicité.

- Ces phénomènes observés peuvent être également rattachés à l'observation faite par deux témoins, au dessus du massif du "Petit Ballon" dans la nuit du 31/12/79 au 1/1/80 (enquête transmise). Mais il est difficile de faire une relation sérieuse, les objets ou leurs émissions de lumière étant différents. Rien ne permet également d'avancer une hypothèse sérieuse. Le fait de trouver des lignes H.T. à proximité ors de deux observations (3/2/80 et 9/4/80) n'est pas confirmé par la troisième (31/12/79). L'état du terrain étant également différent.

- Une enquête a été ouverte par la brigade de Gendarmerie de HUNINGUE qui, il faut le souligner, nous aida efficacement dans notre tâche et nous permit également de les épauler dans le sérieux de leur travail.

[Ref. hye1:] BULLETIN D'UFOLOGIE "HYPOTHESES EXTRATERRESTRES":

Scan.

OVNI AU DESSUS DE KEMBS.

Une curieuse observation a été effectuée le mercredi 9 avril 1980 vers 23 h 30 par une habitante de Bollwiller. Melle Patricia Dziomba, 27 ans, venait de quitter la commune de Kembs au volant de son automobile et se dirigeait vers Habsheim en empruntant le CD 56 Bis, traversant la fôrêt de la Hardt. Soudain elle eut son attention attirée par une boule lumineuse de couleur orangée qu'elle voyait en face d'elle, à travers le pare-brise. Inquiète, elle décida de rebrousser chemin. Mais ayant effectué un demi-tour et roula nt vers Kembs, l'objet lumineux lui faisait à nouveau face. A l'entrée de la commune de Kembs, le véhicule de Melle Dziomba tomba en panne. Affolée, la conductrice courut sonner à la première habitation du village. L'habitant ainsi que son épouse virent à leur tour l'objet volant non identifié.

Un proëès verbal a été enregistré à la brigade de gendarmerie locale. A cette heure précise, la tour de contrôle a enregistré sur ses écrans radar le mouvement d'un objet circulaire entre 23 h 30 et 0 h 40. La bande ou figure l'observation radar a été conservée et sera visionnée par le GEPAN.

Dernière NouveIles d'A1sace.
Edition du 11-4-80 Transmis par Mr Kraushar.

[Ref. ufa1:] BULLETIN D'UFOLOGIE "UFOLOGIA":

Scan.

Mercredi 9 Avril 1980 - KEMBS (Haut-Rhin)

Entre 23h30 et 00h30, un OVNI en forme de losange, silencieux, grand comme un avion avec deux lumières blanches clignotantes a suivit [sic] une automobiliste dans la forêt de la Hardt près de Kembs. L'engin, observée par de nombreux témoins, a disparu lentement vers le sud.

"R.L" du 12/4/1980

[Ref. mft1:] "FRANCAT" - MICHEL FIGUET:

N° CAS CLASSIFICATION DATE HEURE LIEU CODE POSTAL CREDIBILITE SOURCES
937 CE-2 RO 09.04.1980 24 h Forêt de Hardt Kembs 68680 D5 NI, P, Nouvelle Rép. du 11 et 13/4/1980

[Ref. rrl1:] ROBERT ROUSSEL:

En préambule au cas, Robert Roussel commente que celui-ci semble appeler le rejet à cause du contexte du moment même si les témoins du cas présentent d’indiscutables garanties de sérieux et d'équilibre. Il dit que cela est le cas quad les personnes communiquent leur expérience "en puisant dans les thèmes de la rumeur les justifications ou les références qui vont les aider à s'exprimer."

Il note ensuite son étonnement devant le fait que le GEPAN n'a pas retenu ce cas, alors qu'il y avait des témoins qui ne se connaissaient pas, une vision d'une réelle étrangeté, un processus psychologique bien décrit par le témoin: tous éléments permettaient au cas de se prêter de manière exemplaire à une foule d'investigations.

Il a recueilli à l'automne 1980 à Mulhouse le témoignage de Mlle Patricia Dziomba, 27 ans alors, préparatrice en pharmacie, qu'il cite:

"C'était le 10 avril 1980, il était environ 0 h 45 et je venais de quitter mon ami, avec lequel j'avais passé la soirée. Roulant depuis quelques minutes, je me trouvais à l'intérieur d'une forêt et j'ai alors aperçu, sur le côté gauche, une lumière. Sur le coup, j'ai pensé à une étoile. Et puis, très rapidement, c'est devenu de plus en plus grand et ça descendait toujours plus bas. J'ai songé alors qu'il pouvait s'agir d'un avion. Mais ça descendait de plus en plus vite en devenant très lumineux. J'ai cru que cette lumière avait l'intention d'atterrir sur la route. A ce moment, quelque peu inquiète, j'ai donné un grand coup de frein et je me suis arrêtée. Je me demandais ce que j'allais faire. J'avais déjà lu des articles sur les OVNI et je m'étais toujours dit que, le jour où je rencontrerais quoi que ce soit, je m'arrêterais et je descendrais de voiture pour aller voir. J'avais le cœur qui battait très fort et j'étais complètement incapable de prendre une décision. Je freinais, je repartais.
"Finalement, je me suis décidée à faire demi-tour aussi vite que possible, avec l'intention de revenir à la maison de mon fiancé. A cet instant, je me suis raisonnée et je me suis dit que j'avais été victime de mon imagination."
"Tout en jetant des regards inquiets vers le ciel, je suis parvenue à l'entrée du village de Kembs."
"C'est alors que j'ai vu surgir une boule immense, beaucoup plus grosse que la pleine lune, de couleur orangée, qui s'est placée en face de moi. J'étais très paniquée, mais comme il ne restait plus que cinq cents mètres à faire, je tentais de me rassurer en me disant que bientôt je serais à l'abri. Je m'apprêtais à tourner au bout de la rue, mais ma voiture s'est soudain arrêtée. J'ignore si j'ai fait une faute de manœuvre provoquée par la peur. En tout cas, mon véhicule a stoppé. Je n'ai pas pu le remettre en route malgré mes tentatives."

Elle a abandonné la voiture et s'est précipité jusqu'à la maison la plus proche, dont les lumières étaient éteintes. Les occupants étaient un jeune couple qui s'était couché un quart d'heure avant.

La porte à peine ouverte, Mlle Dziomba s'est réfugiée dans l'entrée en balbutiant: "On me suit! On me suit!"

L'homme qui venait d'ouvrir a alors vu la voiture au milieu de la route, lumières allumées, portière non fermée, mais la pharmacienne lui hurle:

"Non, non, ce n'est pas ça! Ca c'est ma voiture. C'est là-haut que ça se passe!"

La main agitée de tremblements, elle a désigné le ciel. Le couple qui ne la connaissait pas l'a dévisagé avec de l'inquiétude et du scepticisme. L'homme est sorti dans la rue et en inspectant les lieux il a vu au loin dans le ciel un point lumineux qui s'éloignait.

Toujours sous l'emprise d'une intense frayeur, Mlle Dziomba a demandé au couple de l'accompagner à bord de son véhicule chez l'ami qu'elle veut rejoindre et dont la maison était à quelques centaines de mètres. De bonne grâce, le couple prend place dans la voiture et la pharmacienne prend le volant.

"J'avais à peine fait deux mètres, lorsque soudain a surgi un engin énorme entouré d'une multitude de lumières. A mon avis, c'était grand comme une maison. C'était immense! On était là tous les trois, bouche bée: un truc pareil était inimaginable! En le voyant descendre si bas, on aurait dit qu'il allait s'écraser sur le sol! Il s'est stabilisé et on a pu distinguer qu'il avait la forme d'un losange avec tout autour des lumières blanches et rouges. Chaque fois qu'il descendait, on voyait les lumières rouges s'allumer, j'avais l'impression que ça pouvait correspondre au freinage. Le blanc me faisait penser à la clarté du néon, tandis que le rouge paraissait très vif. L'ensemble de la masse paraissait sombre et mat. Pour moi, il ne faisait aucun doute qu'il s'agissait d'un engin. Pour les deux autres personnes, également. Complètement paniquée, je suis redescendue de voiture, je me suis précipitée dans la maison du couple et je me suis cachée dans la cuisine. Il paraît même que je n'arrêtais pas de crier: "Ils vont m'emmener, ils vont m'emmener!" Enfin, c'est ce qu'on m'a dit le lendemain, car j'avoue ne plus m'en souvenir. C'est drôle, j'ai tellement eu peur que je n'ai pas souvenance de tels détails. Je n'étais pas la seule: comme moi, la femme était très effrayée. Par contre, l'homme trouvait ça extraordinaire. Il a même couru jusqu'au bout de la rue pour essayer de voir quelle direction prenait cet engin. C'est comme s'il avait assisté au passage d'un bolide dans sa rue! Ça ne lui faisait pas plus d'effet. Cette vision a duré de deux à trois minutes."
"Pendant toute l'apparition, il ne nous est même pas venu à l'idée de tenter de prendre une photographie. Tous les trois, nous étions abasourdis par ce qu'on voyait. On regardait en se demandant ce qui allait se passer. Tout cela s'est déroulé dans un silence parfait."

Il ajoute que le couple a vécu aux côtés de la pharmacienne la seconde apparition du phénomène, la plus spectaculaire, disant qu'il ne trouve pas utile de reproduire leurs déclarations, qui ne feraient que répéter ce que nous savons, et qui sont tout à fait conformes à la narration de la pharmacienne.

Robert Roussel discute ensuite de ce que la jeune femme s'était, après son expérience, intéressée à la célèbre affaire "d'enlèvement par les extraterrestres" de Cergy-Pontoise, déterminé par la suite être un canular. Elle pensait que des éléments de cette affaire auraient pu lui apporter un éclaircissement sur son propre cas, elle trouvait vraisemblable le scénario raconté dans le livre [de Jimmy Guieu] sur le cas.

Elle était convaincue que si elle n'avait pas eu le réflexe de se précipiter dans la première maison venue elle aurait été à son tour victime d'un enlèvement, et ce récit avait surtout le mérite de rendre logique l'angoissante poursuite dont elle avait été victime.

Robert Roussel note que de ce fait, un psychologue considérerait qu'elle était devenue profondément conditionnée par les informations véhiculées par la rumeur et soumise à des impulsions subjectives, et donc plus à même, face à son observation, d'exercer un jugement critique.

Robert Roussel se détourne d'une telle idée:

"Cependant, en quoi cette référence à des événements dont la jeune femme n'avait aucune possibilité de déterminer, de manière personnelle, le degré d'authenticité entamerait-il la crédibilité de son propre récit? Le contenu de celui-ci et le support narratif utilisé par l'observateur sont deux choses distinctes que l'enquêteur, dans son analyse, se gardera de confondre."

Il ne néglige cependant pas de préciser qu'à défaut de posséder des éléments de comparaison appropriés qui les aideraient à exprimer leur expérience ou se l'expliciter, il est prévisible que les témoins utilisent les informations que leur offrent les médias.

Il regrette que qu'une enquête officielle, avec audition des personnels techniques de l'aéroport Mulhouse-Bâle distant seulement de quelques kilomètres du lieu d'observation, nait pas été menée.

Le personnel de l'aéroport contacté par des journalistes locaux avait indiqué que l'objet aperçu ne pouvait être un avion, mais ils se sont refusés toutefois à préciser s'ils détenaient un enregistrement radar de l'observation, déclarant de manière sibylline "que rien de précis n'avait été enregistré."

Il indique que Patricia Dziomba, quelque temps après son observation, a rêvé par trois fois d'OVNI, alors que jamais auparavant elle ne faisait de tels rêves. Elle s'est particulièrement souvenue de l'un de ces rêves. Elle se trouvait en pleine nuit avec un ami au volant de sa voiture. Un engin volant non identifié apparaissait et émettait un grand faisceau qui descendait sur le véhicule. A partir de cet instant, cette personne se sentait aspirée par un tourbillon et perdait toute notion du temps.

Il note que ce rêve d'enlèvement rappelle indiscutablement l'épisode de Cergy-Pontoise.

Il commente:

"[...] la jeune personne, au début du témoignage, s'interroge sur la conduite à adopter face à l'événement. Ses réactions incontrôlées la rangent ainsi dans la catégorie des hallucinées. Si cette personne n'avait pu communiquer sa vision, sa forte émotivité traduite par son comportement incohérent la condamnait à ne pas être crue. La subjectivité brouille les pistes en masquant d'un épais brouillard l'essence même de la manifestation et oblitère une grande part des informations qui parviennent à la conscience du témoin. Le lendemain, elle ne se souvenait plus avoir accompli certaines actions ou prononcé certaines phrases. Par bien des aspects, les incidents décrits par les témoins de rencontre rapprochée, et c'est encore plus significatif pour les expériences dites de contact, s'apparentent beaucoup au comportement des personnes en proie à un délire. Devant de tels désordres, les tenants de l'explication psychosociale invoquent mésinterprétations et troubles du comportement. Les ufologues, eux, parlent de substitutions de personnes en état d'inconscience, de voyages dans la quatrième dimension..."

[Ref. jca1:] JACQUES COSTAGLIOLA:

Le 10 avril 1980 à Kems [sic, "Kembs"], près de Mulhouse, gigantesque losange orange (Roussel).

[Ref. fkr1:] FABRICE KIRCHER ET DOMINIQUE BECKER:

Ces auteurs disent que le 9 avril 1980, un OVNI lumineux s'en est pris à une jeune préparatrice en pharmacie habitant Kems [sic] (Haut-Rhin, France), Mlle Patricia Dziomba. Il s'est dirigé droit vers son véhicule alors que la jeune femme traversait la forêt de la Hardt aux environs de minuit. Effrayée, elle a fait demi-tour et "rentra à Kems" [sic], alors que l'OVNI la suivait, "faisant même caler son moteur."

[Ref. lhh1:] LARRY HATCH:

13912: 1980/04/09 23:30 20 7:29:20 E 47:42:00 N 3333 WEU FRN HRH 6:8

NW/KEMBS,FR:SVRL.SEP.OBS:ORG-BLC LUITO-SPHERE MNVRE/routes+château d'eau:SUIT VOITURE

Réf#194 LUMIERES dans la NUIT.(LDLN France) No. 208 : ROUTES+RAILS

[Ref. goe1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

1980, 9 avril

FRANCE, Kembs (Haut Rhin)

Vers minuit Patricia Dzimba [sic] fut suivie par un objet lumineux alors qu'elle rentrait chez elle en voiture. Paniquée la jeune femme se précipita vers l'habitation la plus proche où M. et Mme Ludwizak qui l'accueillirent, virent l'objet se rapprocher encore. "C'était un losange, silencieux et immobile, grand comme un avion, avec deux lampes blanches clignotantes". Après de longues minutes l'objet daigna s'éloigner pour disparaître vers le sud. (Jean-Marie DOUCHET - Nostra - 21.1.1982) (note de vog, lire l'histoire en long et en large dans: (Robert ROUSSEL: « Ovni, les vérités cachées de l'enquête officielle », éd. Albin Michel 1994, p 107 à 112)

[Ref. lcn1:] LUC CHASTAN - "BASE OVNI FRANCE":

Kembs (68) le 09 avril 1980

Caractéristiques générales

Num Base: 14
Département: Haut Rhin (68)
Lieu d'observation: Kembs
Latitude: 47.683
Longitude: +7.5
Date d'observation: 09 avril 1980
Heure: 23:30 heures
Durée (HH:MM:SS): 00:30:00
Météo: Ciel couvert haute altitude
Type d'observation: Visuel: proche
Nbre de témoin(s): 3
Enquète officielle: Oui

Caractéristiques de l'objet

Nbre d'objet: 1
Type d'objet: Losange
Taille: 5 à 10 mètres
Couleur: Plusieurs couleurs
Luminosité: Brillant
Caractéristique visuelle: Pas d'indication
Vitesse: Lent
Mouvement/Déplacement: Suit une voiture
Objet au sol: Non
Disparition instantanée: Non

Type d'effets constatés

Effets physiques: Callage [sic] moteur, interférences radio ou télé, Echo Radar,

Observation

Une jeune femme roule sur la D56 revenant de chez un ami à Kembs observe un point brillant. Soudain ce dernier se met à grossir pour prendre une taille supérieure au soleil restant stable au-dessus des arbres. La jeune femme panique, freine brutalement et fait demi tour pour rentrer à Kembs. L'objet pendant la maneuvre se rapproche encore. Elle revient dans le bourg. Au niveau du stade elle se penche et observe le phénomène passer derrière une maison. L'objet est maintenant très bas et baucoup [sic] plus gros et lumineux. En arrivant devant la maison derrière laquelle se trouve l'objet, la voiture calle. Malgré plusieurs tentatives, le moteur refuse de redémarrer comme si la batterie était vide. Elle sort alors de son véhicule et se précipite vers la maison. Elle sonne, un couple sort a qui elle raconte qu'une boule la suit. Le mari sort et pousse la voiture abandonnée au milieu de la route pour dégager la voie, il observe alors une boule dans le ciel à gauche du château d'eau. Quelques instants plus tard l'objet n'est plus visible. Les trois personnes rentrent dans la maison. L'homme ressort fait démarrer le véhicule du témoin et fait le tour du quartier. Le couple décide d'accompagner la jeune femme chez l'ami qui réside à 200m de là. Les trois rentrent dans le véhicule. La conductrice démarre, au bout de cinq mètres, l'homme observe des lumières, la conductrice freine, il descend et voit des lumières clignotantes rouges et blanches derrière la maison, il s'avance sur la route et observe le phénomène qui part vers l'est et plonge derrière une maison. Les lumières forment un losange d'environ 8 m . A noter un voisin qui regardait la télé au moment de l'observation à eu des brouillages et parasites à l'heure de l'observation. L'aéroport de Bâle Mulhouse confirme un écho radar non identifié à l'heure de l'observation. Un témoin observa à la même heure de Suisse Allemanique un objet à hauteur de Kembs, évoluant vers le Sud Ouest plus vite qu'un avion.

Sources

Lumières dans la Nuit numéro 208
Ovni, les vérités cachées de l'enquête officielle par Roussel Robert ** éd. Albin Michel 1994

[Ref. ce1:] GROUPE D'UFOLOGIE "CENAP":

Le "Welt-am-Sonntag" du 13 avril 1980, citant le service extérieur Springer (SAD): "La peur des OVNIS en Alsace": Patricia Dziomba, 27 ans, assistant de pharmacien de Mulhouse (Alsace), s'est sentie poursuivie par un OVNI un samedi soir en voiture: "Soudain, un objet brillant est venu vers le sol à une vitesse énorme et a pris ma direction, j'avais terriblement peur, j'ai fait demi-tour et je suis rentrée. Après un kilomètre la boule lumineuse était soudain devant moi. Dans un virage ma voiture s'est immobilisée. J'ai tourné la clé de contact à plusieurs reprises, rien..." La jeune femme se précipita hors de son véhicule et a couru à quelques centaines de mètres vers une maison éloignée. Le propriétaire Michael Ludwizak a également vu la sphère de lumière: "Elle était à 300 mètres et m'a semblé immensément grande, après dix secondes elle a disparu. A minuit, un fonctionnaire de la tour de contrôle de l'aéroport de Mulhouse / Bâle a découvert sur l'écran radar un objet qui ne pouvait être un avion. Le lendemain matin, deux autres témoins oculaires, un pilote suisse et un retraité, ont appelé la police. Les agents ont lu les bandes d'enregistrement de contrôle de l'aéroport, mais ils n'ont pas pu trouver d'objet suspect.

Reuters a annoncé le 14 avril 1980, le message "OVNIS agressif à travers l'Europe": Mulhouse. Le comportement agressif d'un objet volant inconnu occupe la police en Haute-Alsace. Il y a le témoignage d'une résidente âgé de 27 ans de la ville frontière de Kembs, selon laquelle une "sphère lumineuse avec des lumières tournantes", lui a coupé le chemin du retour avec sa voiture et l'a forcée à rebrousser chemin. Le témoignage de la jeune femme est confirmé par deux autres témoins, qui auraient également remarqué l'objet "gros comme un avion" après avoir été alerté par la conductrice effrayée. L'OVNI a disparu quelques minutes après l'attaque sans laisser de trace. (Source: Badische Zeitung)

[Ref. prn1:] "INTCAT" PAR PETER ROGERSON:

13 avril 1980 (date approx.)

MULHOUSE (HAUT-RHIN: FRANCE)

Patricia Dziomba (27 ans) conduisait dans la région de Mulhouse area quand un objet brillamment éclairé a jailli du ciel à une vitesse terrifiante droit vers elle. Elle a été effrayée et a fait demi-tour pour repartir d'où elle était venue, seulement pour retrouver, peu après, la sphère incandescente devant elle. A un virage de la route, sa voiture s'est arrêtée et le moteur s'est éteint, et elle n'a pas pu le remettre en marche. Voyant une maison à quelques 200m de là, elle y a couru. L'objet était encore là, volant autour de la maison. Quand le propriétaire, Michel Ludwizak, a ouvert la porte, il a lui-même vu la sphère, dans la distance. Un objet inhabituel a aussi été vu par du personnel de la tour de contrôle de l'aéroport de Mulhouse-Bâle.

FSR 26, 4, p.32, citant Muencher Merkur, 14 avril 1980.

[Ref. uda1:] SITE WEB "UFODNA":

9 avril 1980 23:30

Kembs, Alsace, France

Un objet a été observé depuis une voiture. Un objet a été observé par plusieurs témoins sur une route pendant 20 minutes.

Classification Hynek: RR1

Classification Vallée: RR1

Les sources sont indiquées comme: "Lumieres dans la Nuit, Lumieres dans la Nuit; Hatch, Larry, *U* computer database, l'Auteur, Redwood City, 2002."

[Ref. spa4:] ASSOCIATION UFOLOGIQUE SPICA:

Commune Date et heure d'observation Forme générale
Identification
Couleur générale
Hypothèse
Conclusion
KEMBS mercredi 9 avril 1980 à 23h30 losange
Non Identifié
Plusieurs couleurs
Néant
Non résolu -manque d'info

[Ref. gte1:] GUY TARADE ET CHRISTOPHE VILLA-MELE:

Cas N° 6

Le 9 avril 1980, une jeune préparatrice en pharmacie de Kembs dans le Haut-Rhin, Mlle Patricia Dziomba, fut à son tour victime d'un OVNI suiveur.

Alors qu'elle se déplaçait vers minuit dans la forêt de Hardt, Mlle Dziomba vit une boule lumineuse arriver du ciel puis se diriger vers son véhicule. Effrayée par le phénomène, la jeune femme fit demi-tour sur place et alla se réfugier à Kembs toujours poursuivie par l'étrange objet qui lui fit caler son moteur !

Ce sont M. et Mme Ludwiak [sic] qui recueillirent la conductrice. Tous trois purent détailler l'objet poursuivant. C'était un losange silencieux et immobile de la taille d'un avion, équipé de deux lumières blanches clignotantes.

Les contacts rapprochés et les harcèlements de véhicules terrestres ou aériens font partie d'une phase de l'étude ufologique à laquelle peu de chercheurs se sont intéressés. D'autres dossiers aussi surprenants figurent dans les rapports de la Gendarmerie Nationale.

(Aucune source n'est donnée.)

Discussion:

La lune:

Il s'agit tout d'abord, bien évidemment, de vérifier la situation de la Lune dans le secteur de la forêt de la Hardt le 9 avril 1980 vers 23:30. Pour tout cas d'OVNI dit "poursuivant" un véhicule, ou même pour tout cas, c'est une chose à faire.

Le 9 avril 1980 à 23:30:00, depuis Mulhouse (47° 45' 0" Nord, 7° 21' 0" Est), la lune n'était pas visible. Sa hauteur était de 37° sous l'horizon. Elle s'était levée à 02:39, était passée au méridien à 07:22 et était couchée depuis 12:09. 34.6 % de sa surface est éclairée, elle est dans son dernier croissant.

La date est-elle sûre? Il arrive qu'une date erronée fasse éliminer à tort une explication triviale telle que lune, météore, chute de débris de fusée etc.

Ma première source L'Alsace du 9 avril 1980 [lae1] donne la date comme "mercredi vers minuit". Ce mercredi est donc le 9 avril 1980, date d'ailleurs donnée dans les sources ufologiques; mais cette date est justement une date ambigüe puisque "vers minuit" est à la limite entre deux dates. Lesquelles?

Le même article dit plus loin que le témoin principal rentrait chez elle après une visite chez des amis "mercredi soir". Ceci tend à confirmer qu'il s'agit de la nuit entre le mercredi 9 avril et le jeudi 10 avril.

Nous avons ensuite en [lae2] un autre témoin, Mme Pfeiffer et son observation est "mercredi peu après 23h30".

Puis nous avons Robert Roussel qui recueille: "C'était le 10 avril 1980, il était environ 0 h 45". Mais comme l'observation paraît le 9 dans L'Alsace...

Tout ceci est quelque peu approximatif, sans doute, mais je peux donc considérer que la lune est bien hors de cause. Elle n'est pas visible dans cette plage horaire du 9 au 10 avril 1980.

Le GEPAN:

Il est clair, par le journal L'Alsace, que le témoin principal est allé faire une déclaration aux gendarmes de Huningue, et que "Les gendarmes de Mulhouse et de Huningue prennent cette affaire très au sérieux."

Mais il n'y a aucun dossier publié sur l'affaire sur le site du GEIPAN. Le dossier a-t-il été perdu? Oublié? Doit-il encore être publié?

Le trajet:

De par le journal L'Alsace, nous avons:

Elle "avait rendu visite à des amis à Kembs, rentrait chez elle", "en empruntant le CD 56 bis, vers Habsheim. Environ trois kilomètres après la sortie de Kembs, alors qu'elle traversait la forêt," elle voit l'OVNI.

Elle a été "poursuivie sur trois kilomètres par un OVNI", "dans la forêt de la Hardt à la sortie de Kembs."

Nous avons "il était minuit moins le quart. La boule lumineuse s'est mise en face de ma voiture," "J'ai paniqué et j'ai fait demi-tour sur la route avec ma voiture. Sur un kilomètre, j'ai perdu de vue le phénomène. Et puis soudain, la boule était devant moi, précédant ma voiture et se rapprochant. Jusqu'à l'entrée de Kembs, cet OVNI me suivait. Là, dans un virage, mon auto a brusquement calé..."

La "boule lumineuse blanche s'est approchée de son automobile et l'a obligée à faire demi-tour. A l'entrée de Kembs, le véhicule, toujours poursuivi par le mystérieux engin, a brusquement calé. Mlle Dziomba s'est enfuie à pieds, et tremblante de peur, a sonné à la porte de la première maison."

Donc:

Elle se trouve à Kembs vers 23:30, prend sa voiture pour rentrer, allant vers Habsheim par le CD 56 bis. Après environ 3 kilomètre depuis la sortie de Kembs, elle est dans la forêt de la Hardt, et voit l'OVNI (en face d'elle) à 23:45. Elle fait demi-tour, reprenant donc la direction de Kembs, perd l'OVNI de vue sur 1 kilomètre, puis le voit de nouveau devant elle, se rapprochant, puis la suivant. Dans un virage à l'entrée de Kembs, sa voiture cale, et elle part à pied jusqu'à la première maison de Kembs à cette sortie.

Là, Mr. Ludwizak lui ouvre la porte. Elle raconte ce qui se passe, les Ludwizak sortent et ne voient rien. Cinq minutes plus tard, Mr. Ludwizak sort à nouveau et voit "une boule déjà lointaine." Ils rentrent dans la maison. Dix minutes plus tard, il s'apprête à reconduire Patricia Dziomba, et le phénomène réapparait, "cette fois-ci sous la forme d'un losange, aux extrémités rouges, avec des lumières blanches à l'intérieur. Cette soucoupe était de la grandeur d'un avion, juste au-dessus des arbres et à environ 300 m de nous. Mais c'était pas un avion, cela a duré cinq à dix secondes." Puis cela a "disparu vers le sud."

Nous avons l'observation depuis Muttenz en Suisse, et celle de Mme Pfeiffer depuis la rue des Trois Lys à Saint-Louis.

Voici donc tout d'abord une carte générale de ces lieux:

Légende:

Du nord au Sud sur la carte:

Aérodrome Rixheim: situation d'un aérodrome pour avion de tourisme.

Habsheim: direction que Patricia Dziomba avait prise pour rentrer chez elle. La route est la CD 56 bis, entièrement en ligne droite, partant de Kembs. (Patricia Dziomba n'habitait pas Habsheim, elle y passait seulement sur son trajet pour rentrer chez elle dans le bassin potassique.)

Demi-tour: lieu ou Patricia Dziomba a fait demi-tour, ayant vu l'OVNI devant elle. Le lieu est donné comme étant à 3 kilomètres de la sortie de Kembs

Sortie Kembs D 56 bis: lieu où, sa voiture ayant calé, elle l'a quitté pour se rendre à la première maison.

Euroairport: Aéroport franco-suisse-alémanique de Bâle Mullouse.

Mme Pfeiffer: lieu ou se trouve le témoin additionnel cité, Mme Pfeiffer, à Sint-Louis.

Muttenz: lieu oû se trouve le témoin additionnel en Suisse.

Les distances sont:

La distance d'observation maximale de Patricia Dziomba est de 3 kilomètres, sur le CD 56 bis, entre "Demi-tour" et "Sortie Kembs D 56 bis".

L'aérodrome de Rixheim est à 12 kilomètres du lieu de demi-tour, 14,5 kilomètre de la sortie de Kembs sur le CD 56 bis. L'aéroport de Bâle-Mulhouse est à 8 à 9 kilomètres de cette sortie de Kembs.

Mme Pfeiffer est à 12 à 14 kilomètres du parcours de Patricia Dziomba pendant l'observation. Le témoin de Muttenz est à 22 à 24 kilomètres des lieux d'observation de Patricia Dziomba.

Mme Pfeiffer est à 2 à 3 kilomètres des pistes de l'Euroairport, le témoin de Muttenz en est à 11 à 14 km.

Voici maintenant le carte du parcours de Patricia Dziomba:

Ci-dessous: vue, de jour, du lieu où Patricia Dziomba a fait demi-tour, ayant vu l'OVNI en avant d'elle. Nous sommes sur le CD 56 bis dans la forêt de la Hardt à 3 kilomètres de la sortie de Kembs par cette route.

Ci-dessous: vue, de jour, de l'endroit où la voiture cale, peu avant les premières maisons à l'entrée de Kembs sur le CD 56 bis.

Evaluation:

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross ZZZ Création, [lae1], [lae2], [lae3], [lps1], [mft1], [rrl1], [jca1], [fkr1], [goe1], [lhh1], [lcn1], [uda1], [spa4], [prn1], [gte1].
1.0 Patrick Gross ZZZ Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le ZZZ.