ALSACAT -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

ALSACAT:

Comme son nom le suggère, ALSACAT est mon catalogue exhaustif à terme des affaires d'OVNIS en Alsace, qu'elles soient "expliquées" ou "inexpliquées".

Le catalogue ALSACAT donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier. Un index général et des sous-catalogues thématiques donnent accès à ces dossiers Alsaciens.

Cas du pont d'Aspach, le 29 juillet 1965:

Numéro de cas:

ALSACAT-1965-07-29-PONTDASPACH-1

Résumé:

André Fissier, reporter à l'O.R.T.F. de Belfort, avait effectué et diffusé une interviewé sur Radio-Strasbourg France III, le 3 août 1965, de monsieur A. P., représentant de commerce habitant à Belfort.

Lui et des amis avaient fait une observation sur la route nationale 83, dans la région du pont d'Aspach à environ 8 km au sud de Cernay.

A 07:20 du matin, ils roulaient en voiture en direction de Mulhouse, il était au volant.

En arrivant au pont d'Aspach, alors qu'ils parlaient de choses et d'autres, il a tout à coup vu quelque chose d'insolite dans le ciel:

"Tout d'abord, je n'étais pas certain, j'ai vu quelque chose de très brillant, d'une couleur orange et assez floue, pour commencer."

Sur interrogation, il précise que la chose était cachée derrière les nuages, et qu'il a attendu que ce soit "dissipé, or..."

Il a été assez enthousiasmé de voir une de ces soucoupes volantes qui l'intriguaient depuis longtemps. Il a attiré l'attention de ses amis, leur disant "j'ai vu une soucoupe volante, voici une soucoupe volante!"

Ses amis ont aussitôt regardé et ont été éberlué de voir une soucoupe volante très scintillante mais très nette dans le ciel. Sa forme était "assez plane, mais d'une soucoupe... avec une coupole sur le dessus."

Il n'a pas pu donner la distance que le reporter lui demandait, expliquant que cela devait être aux environs de 2 ou 7 km peut-être. Il précisait ne pas vouloir donner une distance à vue d'oeil, "du fait que, dans l'espace, on ne peut pas juger exactement au coup d'oeil mais ce n'était pas très, très haut quand même, ni très bas, mais enfin c'était assez haut quand même."

Il a indiqué qu'à son avis l'engin se dirigeait du côté de l'Allemagne. en descendant doucement. il racontait:

"Malheureusement, je dis malheureusement parce que j'ai voulu m'arrêter pour avoir l'occasion d'apercevoir cet engin sans être dans la voiture, bien que, de la voiture, la vision était très, très nette. La vitre était claire et ce n'était pas une illusion d'optique. Mes amis et moi nous avions l'intention de nous arrêter. Or à ce moment même, je ne pouvais pas m'arrêter: on me répétait à chaque instant: "Mais arrête-to! Arrête-toi! Arrête-toi!" Et j'ai dit: "Mais je vais m'arrêter, je vais m'arrêter!" En fin de compte, quelque chose me poussait à ne pas m'arrêter: Quelque chose de très, très fort en moi, m'empêchait de m'arrêter. Je ne sais pas s'il y a quelque chose, un champ, magnétique quelconque qui pouvait éventuellement m'empêcher de m'arrêter; une hypothèse comme une autre, mais enfin il me semblerait qu'elle soit logique, du fait que je n'étais pas conscient de moi-même à ce moment-là."

L'engin a ensuite pris la forme d'un cigare, passant de la position horizontale à une position verticale, sans pratiquement changer de couleur, restant d'une couleur orange, très scintillante.

Le témoin dit avoir vu une forme assez curieuse et très brillante sur le dessus et sur le bord, très scintillante, tout en restant orange mais qui donnait la forme d'un cigare; il se demande même si c'était un "autre appareil", "mais, certainement que ce fût une nouvelle forme ou un autre appareil... Cette chose a changé d'aspect."

Lorsque le reporter lui a demandé s'il est sûr que ce n'était pas un hélicoptère ou un avion, ni la Lune, il assure être très certain que ce n'était pas la Lune "ni une éclipse quelconque" et a dit:

"Ce n'était pas... si vous voulez, pour que ça aurait été quelque chose de semblable... de toute façon, je suis certain d'avoir vu cette soucoupe volante qui n'est pas une illusion d'optique. Mes amis pensent la même chose que moi, je leur ai posé la question: "Vous êtes bien d'accord avec moi, cette chose est bien celle que j'ai décrite?" Ils m'ont dit: "Mais oui, on est prêts à témoigner; d'ailleurs, si l'occasion se présente, pour certifier ce que nous avons vu."

Il ajoutait que c'est la première fois qu'il en parlait à quiconque "parce que, vous comprenez, avec ces histoires de soucoupes volantes, on a l'impression parfois d'être, comment dirais-je..."

Données:

Données temporelles:

Date: 29 juillet 1965
Heure: 07:20
Durée: ?
Date du premier rapport connu: 3 août 1965 ou avant.
Délai de rapport: Jours.

Données géographiques:

Département: Haut-Rhin
Commune: Burnhaupt-le-Bas
Lieu: Témoins en voiture sur la RN83 vers le pont d'Aspach, OVNI dans le ciel.
Latitude: 47.728
Longitude: 7.164
Rayon d'incertitude: 2 km

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 2 à 4
Nombre de témoins connus: 1
Nombre de témoins nommés: ?
Ages des témoins: Adulte ou âgé.
Types de témoins: Homme représentant de commerce à Belfort et des amis.

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Interview radiodiffusée.
Type de lieu: Depuis la voiture roulant sur route nationale en campagne, OVNI dans le ciel.
Conditions d'éclairage: Jour.
OVNI observé: Oui
Arrivée OVNI observée: Non
Départ OVNI observé: ?
Entité(s): Non
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: Enthousiasmé.
Interprétations des témoins: Soucoupe volante.

Classifications:

Hynek: DD
ALSACAT: Probable lune rousse.

Sources:

[Ref. cv2:] CHRISTIAN VALENTIN:

L'ancien journaliste Christian Valentin a publié en 2012 un très intéressant livre retraçant l'histoire des observations d'OVNIS et autres soucoupes volantes en Alsace, des origines jusqu'en 1980.

Dans ce livre, il relate que l'on trouve ce qui suit dans Phénomènes Spatiaux N° 70 de décembre 1966:

M. André Fissier, reporter à l'O.R.T.F. de Belfort, avait eu l'obligeance, dont nous lui sommes reconnaissants, de faire parvenir au G.E.P.A. un document précieux: l'enregistrement sur bande magnétique d'une interview diffusée sur les ondes de Radio-Strasbourg France III, le 3 août 1965, interview qu'il avait faite de M. A. P., représentant de commerce à Belfort. M. P. et des amis avaient observé sur la nationale 83, entre Belfort et Cernay, dans la région du pont d'Aspach (à environ 8 km au sud de Cernay), un objet insolite. Voici la transcription fidèle de l'interview:

"- Monsieur A. R, vous demeurez à Belfort; vous êtes représentant de commerce, vous avez récemment vécu un moment extraordinaire. Voulez-vous nous le raconter?"

"- je me trouvais sur la 83, jeudi dernier, en direction de Mulhouse."

"- Vous circuliez en voiture?"

"- Oui."

"- Quelle heure était-il à ce moment-là?"

"- 7h20 du matin. J'étais avec des amis et, à un moment donné, en arrivant au pont d'Aspach, nous parlions de choses et d'autres et, tout d'un coup, j'aperçus dans le ciel quelque chose d'insolite. Tout d'abord, je n'étais pas certain, j'ai vu quelque chose de très brillant, d'une couleur orange et assez floue, pour commencer."

"- Et caché derrière les nuages?"

"- Caché derrière les nuages, à ce moment même, j'ai attendu que ce soit dissipé, or..."

"- Votre impression?"

"- J'étais assez enthousiasmé de voir une de ces soucoupes volantes qui depuis longtemps m'intriguent, également comme beaucoup de personnes. A ce moment-là, j'ai appelé mes amis, je leur ai dit: "j'ai vu une soucoupe volante, voici une soucoupe volante!" Aussitôt mes amis regardent, éberlués. A ce moment même, nous voyons une soucoupe volante très scintillante mais très nette dans le ciel."

"- Quelle forme avait-elle?"

"- Une forme assez... assez plane, mais d'une soucoupe... avec une coupole sur le dessus."

"- Etait-elle loin de vous?"

"- Je ne peux pas vous donner avec précision la distance exacte, mais, je pense, aux environs de 7 km ou 2 peut-être. Je ne veux pas donner une distance à vue d'oeil, du fait que, dans l'espace, on ne peut pas juger exactement au coup d'oeil mais ce n'était pas très, très haut quand même, ni très bas, mais enfin c'était assez haut quand même."

"- Par rapport à votre route - vous circuliez de Belfort à Mulhouse, en quelle direction se situait l'engin?"

"- Je pense que cet engin se dirigeait du côté de l'Allemagne."

"- Et ensuite, qu'est devenu l'engin?"

"- A ce moment même, l'engin descendait doucement. Malheureusement, je dis malheureusement parce que j'ai voulu m'arrêter pour avoir l'occasion d'apercevoir cet engin sans être dans la voiture, bien que, de la voiture, la vision était très, très nette. La vitre était claire et ce n'était pas une illusion d'optique. Mes amis et moi nous avions l'intention de nous arrêter. O/; à ce moment même, je ne pouvais pas m'arrêter: On me répétait à chaque instant: "Mais arrête-to! Arrête-toi! Arrête-toi!" Et j'ai dit: "Mais je vais m'arrêter, je vais m'arrêter!" En fin de compte, quelque chose me poussait à ne pas m'arrêter: Quelque chose de très, très fort en moi, m'empêchait de m'arrêter. Je ne sais pas s'il y a quelque chose, un champ, magnétique quelconque qui pouvait éventuellement m'empêcher de m'arrêter; une hypothèse comme une autre, mais enfin il me semblerait qu'elle soit logique, du fait que je n'étais pas conscient de moi-même à ce moment-là."

"- Au contraire, vous étiez très conscient de vous-même."

"- J'étais très conscient mais, je veux dire par là que je n'ai pas pu m'arrêter; si j'avais vraiment été conscient pour m'arrêter."

"- C'est ça."

"- Vous voyez ce que je veux dire?"

"- Oui."

"- Or..."

"- Qu'est devenu l'engin, quelle forme a-t-il prise ensuite?"

"- La forme d'un cigare."

"- Autrement dit, de la position horizontale, il a pris une position verticale."

"- C'est ça."

"- A-t-il changé de couleur?"

"- Non, pratiquement il est toujours resté d'une couleur orange, très scintillante."

"- A-t-il gardé les mêmes formes en descendant vers le sol?"

"- Non, cette chose était de la forme d'un cigare au moment qu'elle descendait. A un certain moment, en largeur; c'est curieux... c'est curieux, j'ai vu, toujours une forme assez curieuse et très brillante sur le dessus et sur le bord, très scintillante, tout en restant orange mais qui... qui donnait la forme d'un cigare; je ne peux pas être certain que c'est vraiment un autre appareil que celui-là que j'ai vu à ce moment même, mais, certainement que ce fût une nouvelle forme ou un autre appareil... Cette chose a changé d'aspect."

"- Elle est passée du plan horizontal au plan vertical?"

"- C'est exact."

"- Ce n'était pas un engin tel un hélicoptère ou un avion, ce n'était pas la Lune, c'est sûr!"

"- Ca, je suis très certain que ce n'était pas la Lune ni une éclipse quelconque. Ce n'était pas... si vous voulez, pour que ça aurait été quelque chose de semblable... de toute façon, je suis certain d'avoir vu cette soucoupe volante qui n'est pas une illusion d'optique. Mes amis pensent la même chose que moi, je leur ai posé la question: "Vous êtes bien d'accord avec moi, cette chose est bien celle que j'ai décrite?". Ils m'ont dit: "Mais oui, on est prêts à témoigner; d'ailleurs, si l'occasion se présente, pour certifier ce que nous avons vu."

"- Vous n'avez fait cette déclaration à personne d'autre qu'à l'O.R.T.F."

"- Non, jusqu'à maintenant je ne voulais pas en parler à personne parce que, vous comprenez, avec ces histoires de soucoupes volantes, on a l'impression parfois d'être, comment dirais-je..."

"- Ridicule."

"- Ridicule, c'est ça. Mais je suis venu vous en parler parce que j'ai confiance en vous."

"- Merci, M. P."

"- j'ai appris, d'autre part, de personnes dignes de foi, mais qui veulent garder l'anonymat, que l'engin se serait posé quelque part du côté de Thann cette nuit-là, et peut-être une autre nuit. je demande aux auditeurs qui voudraient me confier leur témoignage de m'envoyer une carte postale au studio ORTF de Belfort, 36. faubourg des Ancêtres, je répète, studio de Belfort, 36, faubourg des Ancêtres."

"- Ici André Fissier qui vous a parlé de Belfort... - A vous Strasbourg."

Christian Valentin commente qu'il s'agit d'un témoignage sur le vif instructif quoique confus: Monsieur A. P. a visiblement été impressionné par son expérience, que c'est peut-être la panique qui l'a poussé à agir contre sa volonté et à continuer sa route malgré les injonctions répétées de ses amis.

Il ajoute que le déroulement de cette observation se rapproche de celle de mars 1955 à Wolfgantzen dans laquelle un des trois occupants du véhicule a été pris de panique; et que dans les deux cas c'est la personne qui a remarqué le phénomène qui n'a pas souhaité s'arrêter.

Discussion:

A propos de l'ouvrage de Christian Valentin:

Je n'ai pas du tout l'habitude de faire de la "publicité", et je n'ai pas de relation particulière avec l'auteur, mais je tenais tout de même à dire un mot sur le livre de Christian Valentin, "Mythes et Réalités des Phénomènes Aériens Non Identifié", (couverture ci-contre), réf. [cv2], qui comme son sous-titre l'indique, traite des cas alsaciens.

Je pense que les ufologues Alsaciens et généralement les personnes intéressés par la question des OVNIS, ou par l'histoire de l'Alsace, ma région, aimeraient ce livre.

Le livre de Christian Valentin, de 144 pages, est sobre mais bien présenté, sans parti pris, richement documenté et illustré, et c'est là le premier ouvrage sur papier traitant spécifiquement des récits d'observations alsaciennes. (Il en a bien eu un autre quelques années auparavant, mais il recopiait purement et simplement, sans les citer comme sources, des portions de mon site web, particulièrement les cas Alsaciens que j'avais traités quasi-exhaustivement dans mon catalogue des OVNIS en France en 1954, et d'un autre site web, les explications triviales que je proposais ou indiquais quand il y avait lieu y étant presque systématiquement tues!)

L'auteur ne s'attache pas à prouver ou réfuter la possibilités de visites extraterrestres ou autre explication dite "extraordinaire", il propose plutôt une revue chronologiquement ordonnée des affaires d'OVNIS en Alsace, partant des origine et s'arrêtant à 1980, se basant sur des sources ufologiques connues, sur des articles de la presse régionale et sur des cas moins connus voir inédits qu'il a recueillir directement. Ses propres commentaires sont en une couleur distincte, les références de ses sources sont toujours données. Un beau travail dans mon opinion!

L'auteur a actuellement un blog, où il indique quelles librairies de la région disposent de l'ouvrage, voir: christian.valentin.overblog.com

La piste assez évidente est celle de la Lune.

Même si le l'interviewer l'évoque et que le témoin nie cette explication, tout ufologue doit savoir que la Lune peut être prise pour un OVNI lorsque des circonstances s'y prêtent. Certes, personne ne regardera un beau croissant de lune bien détaché dans un ciel clair en prétendant que c'est un engin extraterrestre, mais, notemment:

...alors, la méprise est possible voire probable.

Qu'avons-nous dans ce cas?

Nous avons une absence totale d'indication de direction d'observation, de durée, de taille apparente, et rien de fiable quant à la hauteur dans le ciel. Cela n'empêche cependant pas certains constats.

Ce 29 juillet 1965 à 07:20 du matin au niveau du pont d'Aspach, 7 kilomètres à peu près au Sud de Cernay, il fait déjà jour, et la Lune est à l'azimut de 74° et la faible élévation de 12°28.

Elle est donc présente dans le ciel, et basse, ce qui favorise évidemment le phénomène de "Lune rousse", favorisé également par l'heure matinale avec ses brumes et couches de cristaux de glace.

La Lune se lève, donc elle monte. Mais c'est imperceptible: 10 minutes après le début de l'observation, elle n'est montée que de 2°. Et vers le virage, il y a une légère montée pouvant donner l'impression d'une "descente" de la "soucoupe volante".

Le témoin ne la voit pas tout de suite dès la sortie de Cernay, il la remarque en arrivant au pont d'Aspach.

A la sortie de Cernay, la route est droite sur 5 kilomètres. A la hauteur du pont d'Aspach, la route fait un faible virage vers droite puis un long virage vers la gauche selon le sens de la conduite du témoin (il roulait "en direction de Mulhouse.").

L'angle général de la route est 191 degrés, mais dans le virage vers la gauche il passe de 216 à 181 à 138 degrés.

Ils ont donc dû la voir sur leur gauche en entamant le long virage vers la gauche; auparavant, elle était légèrement derrière eux sur la gauche, et ils n'ont donc logiquement pas dû la remarquer sur les 5 kilomètres depuis la sortie de Cernay jusqu'au virage au pont d'Aspach.

Elle est en phase de nouvelle lune avec seulement 1.1 % de sa surface éclairée. Le soleil est un peu au-dessus sur sa droite. Ce soleil bas, de juillet, n'a pu que gêner leur vision.

Le témoin nous dit bien qu'il y avait des nuages. Mieux, il dit de sa soucoupe volante que c'était "caché derrière les nuages".

On ne sait pas a priori si ces nuages se déplaçaient, mais on sait que le témoin se déplaçait. LE changement de forme peut donc parfaitement s'expliquer.

Il précise que c'était "d'une couleur orange". Nous avons une "Lune rousse", donc.


Lune rousse au lever du jour.

En somme, la totalité des critères que je donnais plus haut est réalisée.

Evaluation:

Probable lune rousse.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 16 juillet 2015 Création, [cv2].
1.0 Patrick Gross 16 juillet 2015 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 16 juillet 2015