ALSACAT -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

ALSACAT:

Comme son nom le suggère, ALSACAT est mon catalogue exhaustif à terme des affaires d'OVNIS en Alsace, qu'elles soient "expliquées" ou "inexpliquées".

Le catalogue ALSACAT donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier. Un index général et des sous-catalogues thématiques donnent accès à ces dossiers Alsaciens.

Cas de Strasbourg, le 12 octobre 1944:

Numéro de cas:

ALSACAT-1944-10-12-STRASBOURG-1

Résumé:

Un message "Top Secret Urgent" envoyé au ministère guerre le 26 octobre 1944 aurait rapporté un incident du 12 octobre 1944, concernant quatre avions du 358e Groupe de Chasseurs-Bombardiers de la Neuvième Air Force des USA qui se trouvaient près de Strasbourg.

Le premier pilote a signalé des ratés du moteur et du bruit sur la radio alors qu'il volait du nord au sud à 11.000 à 13.000 pieds.

Le deuxième pilote s'est plaint de ratés du moteur et de fortes interférences sur la radio, et a également signalé que son ampèremètre affichait 50 ampères lorsque le bruit et les difficultés du moteur étaient présents. A un moment quand les bruits de la radio ont été excessifs, la radio a été éteinte et l'ampèremètre est revenu à la normale.

Le troisième pilote a signalé du bruit excessif de la radio et des difficultés du moteur en même temps.

Le quatrième pilote a d'abord remarqué des difficultés du moteur, et ensuite des parasites sur la radio.

Toutes les radios étaient sur le même canal au moment de ces incidents. Les quatre pilotes ont tenté de réguler le moteur par la manipulation du mélange de propulsion et la commande des gaz, mais en vain.

Rien d'étrange ne semble avoir été observé dans le ciel par ces pilotes au moment de ces incidents. Mais parce que cela s'est passé à une période où d'autres pilotes rapporteraient des boules de lumière mystérieuses, vite appelées "Foo-Fighters", et que des incidents de moteurs et de radios sont présents dans des rapports d'observations d'OVNIS ultérieures, l'affaire a été signalée dans un livre sur les OVNIS de la deuxième guerre mondiale, comme pouvant avoir un rapport avec les OVNIS.

Données:

Données temporelles:

Date: 12 octobre 1944
Heure: ?
Durée: ?
Date du premier rapport connu: 1944
Délai de rapport: Minutes, jours?

Données géographiques:

Département: Bas-Rhin
Commune: Strasbourg
Lieu: En avions.
Latitude: 48.581
Longitude: 7.747
Rayon d'incertitude: 20 km

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 4
Nombre de témoins connus: ?
Nombre de témoins nommés: 0
Ages des témoins: Adultes.
Types de témoins: Pilotes militaires.

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Rapport de mission militaire?
Type de lieu: En avions en vol.
Conditions d'éclairage: ?
OVNI observé: Non
Arrivée OVNI observée: N/A
Départ OVNI observé: N/A
Entité(s): Non
Photographies: N/A.
Dessins par témoins: N/A.
Dessins approuvé par témoins: N/A.
Sentiments des témoins: ?
Interprétations des témoins: ?

Classifications:

Hynek: ?
ALSACAT: Inexpliqué. Non nécessairement lié à la question OVNI.

Sources:

[Ref. jd1:] JAMES E. DELEHANTY:

Un incident le 12 octobre 1944 à proximité de Strasbourg, France, a causé des difficultés de moteurs d'avions et des bruits excessifs de la radio. Ce fut une expérience étrange qui a grandement troublé le ministère de la Guerre.

La source est indiquée comme "STRANGE COMPANY Military Encounters with UFOs in World War II" par Keith Chester, Anomalist Books, 2007.

[Ref. su1:] SITE WEB "SATURDAY NIGHT UFORIA":

Et c'est peut-être une de ces expériences allemandes de désactivation des avions ou de faire exploser des bombes en l'air qui a abouti à une expérience troublante par quatre pilotes du 358eme Groupe de Chasseurs-Bombardiers de la Neuvième Air Force le 12 octobre 1944, près de Strasbourg, à la frontière de l'Allemagne avec la France, comme raconté dans un message "Top Secret Urgent" envoyé au ministère guerre le 26 octobre 1944...

"Le premier pilote a signalé des ratés du moteur et du bruit sur la radio pendant qu'il volait du nord au sud à 11.000 à 13.000 pieds, le pilote deux s'est plaint de ratés du moteur et d'interférences radio excessives, est également que l'ampèremètre a affiché 50 ampères lorsque le bruit et les difficultés du moteur étaient présents, à un moment quand le bruit de radio a été excessif la radio a été éteinte et l'ampèremètre est revenu à la normale, le pilote trois a mentionné du bruit excessif de la radio et des difficultés du moteur simultanément, le pilote quatre a d'abord noté les difficultés du moteur et ensuite l'accompagnement par des parasites sur la radio."

"Les radios de tous ici étaient sur le canal "C" au moment des observations. Tous les quatre pilotes ont tenté de réguler le moteur par la manipulation du mélange de propulsion et la commande des gaz en vain."

Discussion:

Le 358e Groupe de Chasseurs (358th Fighter Group) de l'US Army Air Force se trouvait alors sur la France, à Vitry-le-Francois depuis le 14 septembre 1944, et menait des opérations d'escorte, d'interdiction, et d'attaque au sol sur l'Est de la France et sur l'Allemagne.

Ils utilisaient le puissant chasseur monoplace Republic P-47 "Thunderbolt".

Ci-dessus:
un P-47D du 358th en France après un atterrissage d'urgence
causé par les dégâts de la Flak allemande.

Je n'ai pas trouvé l'ampérage du circuit électrique du P-47, mais il utilisait un courant de 24 volts délivré par une batterie ("P-47 Thunderbolt at War", page 32). J'ai trouvé une photographie où l'on constate que l'ampèremètre montre de 0 à 100 ampères, 50 ampères correspondant à la mi-course:

Dans les 16 rapports de "Foo-Fighters" au-dessus de l'Alsace dans les mois qui suivent que j'ai recensé, il n'y a pas un seul exemple de problèmes de moteurs ou de radio au moment de l'observation.

Les allemands utilisaient pour leurs chasseurs de nuit des radars aéroportés tels la série "Lichtenstein" fonctionnant sur la bande UHF comme la radio des P-47; on pourrait supposer que les interférences radio simultanées aient été causées par de tels radars, ou les contre-mesures correspondantes. Toutefois les problèmes de moteurs simultanés ne peuvent évidemment pas s'expliquer ainsi. Contrairement à certaines affirmations d'ailleurs jamais documentées, ou spéculations comme en [su1], les allemands n'avaient eu aucun dispositif capable de perturber les moteurs d'avions ennemis.

Pour moi l'incident reste inexpliqué mais pas forcément inexplicable en termes triviaux. Il méritait d'être signalé, mais il ne me semble pas devoir être à tout prix lié aux OVNIS. Ces pannes de moteurs inexpliqués pourraient-elles avoir été causées par un mauvais carburant?

Evaluation:

Inexpliqué. Non nécessairement lié à la question OVNI.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 3 septembre 2014 Création, [kc1], [jd1], [su1].
1.0 Patrick Gross 3 septembre 2014 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 3 septembre 2014.