ALSACAT -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

ALSACAT:

Comme son nom le suggère, ALSACAT est mon catalogue exhaustif à terme des affaires d'OVNIS en Alsace, qu'elles soient "expliquées" ou "inexpliquées".

Le catalogue ALSACAT donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier. Un index général et des sous-catalogues thématiques donnent accès à ces dossiers Alsaciens.

Cas de la forêt d'Urlossenholz, vers 1850:

Numéro de cas:

ALSACAT-1850-00-00-URLOSSENHOLZ-1

Résumé:

Dans son livre de 2012 sur l'histoire des OVNI en Alsace, Christian Valentin relatait que selon le folkloriste Auguste Stoeber, au courant du 19e siècle, il y a eu une histoire de "lumière qui s'égare" près de Saint Nabor, au pied du Mont Sainte Odile dans la forêt d'Urlossenholz: on y voyait souvent la nuit une lumière vive qui se déplaçait.

En une occasion, un garde forestier l'avait suivie en pensant attraper un chapardeur, et la lumière s'était déplacée vers la montagne avec le garde à sa suite, puis elle a fusé en l'air avec un sifflement avant de s'éteindre subitement, en laissant le garde forestier apeuré en pleine nuit à des kilomètres de chez lui. Ce garde forestier aurait encore raconté son histoire en 1883.

On raconte aussi que le boulanger avait quelques jours plus tard aussi suivi la lumière et a été retrouvé mort loin de son chemin.

Données:

Données temporelles:

Date: Vers 1850
Heure: Nuit.
Durée: ?
Date du premier rapport connu: 1883
Délai de rapport: Jour, décennies.

Données géographiques:

Département: Bas-Rhin
Commune: Saint-Nabor
Lieu: Dans la forêt d'Urlossenholz.
Latitude: 48.523
Longitude: 7.417
Rayon d'incertitude: 2 km

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 2
Nombre de témoins connus: 1 ou 2
Nombre de témoins nommés: 0
Ages des témoins: Adultes.
Types de témoins: Garde forestier, boulanger.

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Folkloriste Auguste Stoeber.
Type de lieu: Forêt montagneuses.
Conditions d'éclairage: Nuit
OVNI observé: Oui
Arrivée OVNI observée: ?
Départ OVNI observé: Oui
Entité(s): Non
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: ?
Interprétations des témoins: ?

Classifications:

Hynek: LN ou RR1
ALSACAT: Non identifié, feu follet ou légende, sans rapport intrinsèque avec les OVNIS.

Sources:

[Ref. cv2:] CHRISTIAN VALENTIN:

L'ancien journaliste Christian Valentin a publié en 2012 un très intéressant livre retraçant l'histoire des observations d'OVNIS et autres soucoupes volantes en Alsace, des origines jusqu'en 1980.

Dans ce livre, il relate qu'au courant du 19e siècle, il y a eu une histoire de "lumière qui s'égare" près de Saint Nabor, au pied du Mont Sainte Odile dans la forêt d'Urlossenholz.

On y voyait souvent la nuit une lumière vive qui se déplaçait.

En une occasion, un garde forestier a décidé de la suivre, pensant attraper un chapardeur, la lumière s'est déplacée vers la montagne avec le garde à sa suite, et à ce moment elle a fusé en l'air avec un sifflement avant de s'éteindre subitement, en laissant le garde forestier apuré en pleine nuit à des kilomètres de chez lui.

On raconte que le boulanger avait quelques jours plus tard aussi suivi la lumière et a été retrouvé mort loin de son chemin.

Le garde forestier racontait encore son histoire en 1883.

Christian Valentin indique que ceci est résumé de "Mille ans d'histoires, de légendes et de traditions orales d'Alsace", par Auguste Stoeber, aux éditions Cayelles, 2008, N. 43, volume Haute Alsace.

[Ref. vo1:] CLUB VOSGIEN:

Le feu follet de l'Urlossenholz

La forêt de l'Urlossenholz est située entre Saint Nabor et Truttenhausen. Elle est la propriété de la ville d'Obernai mais jadis elle appartenait à un chevalier qui avait commis de nombreux crimes. Dans cette forêt, on voyait souvent un feu follet. Un garde-forestier croyant un jour arrêter un voleur de bois, suivit une lumière qui allait toujours devant lui et l'attirait de plus en plus dans la montagne. Lorsqu'enfin il crût la saisir, elle s'élança en l'air avec beaucoup de fracas, puis s'éteignit brusquement. Il se trouva alors seul dans l'obscurité, loin de sa demeure, dans un endroit sauvage et malfamé. Il rentra chez lui à grande peine. Quelques jours plus tard, on trouva un boulanger de la contrée mort dans la forêt. Les gens pensèrent qu'il avait lui aussi suivi un feu follet mais qu'il ne s'en était pas tiré aussi bien que le forestier.

Discussion:

A propos de l'ouvrage de Christian Valentin:

Je n'ai pas du tout l'habitude de faire de la "publicité", et je n'ai pas de relation particulière avec l'auteur, mais je tenais tout de même à dire un mot sur le livre de Christian Valentin, "Mythes et Réalités des Phénomènes Aériens Non Identifié", (couverture ci-contre), réf. [cv2], qui comme son sous-titre l'indique, traite des cas alsaciens.

Je pense que les ufologues Alsaciens et généralement les personnes intéressés par la question des OVNIS, ou par l'histoire de l'Alsace, ma région, aimeraient ce livre.

Le livre de Christian Valentin, de 144 pages, est sobre mais bien présenté, sans parti pris, richement documenté et illustré, et c'est là le premier ouvrage sur papier traitant spécifiquement des récits d'observations alsaciennes. (Il en a bien eu un autre quelques années auparavant, mais il recopiait purement et simplement, sans les citer comme sources, des portions de mon site web, particulièrement les cas Alsaciens que j'avais traités quasi-exhaustivement dans mon catalogue des OVNIS en France en 1954, et d'un autre site web, les explications triviales que je proposais ou indiquais quand il y avait lieu y étant presque systématiquement tues!)

L'auteur ne s'attache pas à prouver ou réfuter la possibilités de visites extraterrestres ou autre explication dite "extraordinaire", il propose plutôt une revue chronologiquement ordonnée des affaires d'OVNIS en Alsace, partant des origine et s'arrêtant à 1980, se basant sur des sources ufologiques connues, sur des articles de la presse régionale et sur des cas moins connus voir inédits qu'il a recueillir directement. Ses propres commentaires sont en une couleur distincte, les références de ses sources sont toujours données. Un beau travail dans mon opinion!

L'auteur a actuellement un blog, où il indique quelles librairies de la région disposent de l'ouvrage, voir: christian.valentin.overblog.com

J'ai évidemment un peu de mal à voir ce que cette vieille légende, autour d'un feu follet, a à voir avec les observations d'OVNIS et surtout celles soupçonnées d'être d'origine extraterrestre intelligente.

Beaucoup de phénomènes du passé, "OVNIS du passé", ont des explications prosaïques de toute façon, bien que parfois difficiles à établir.

Pour ce lieu, voici un exemple de ce que j'ai pu trouver dans la compilation "La Presse", volume 1836-1952, disponible à la Bibliothèque Nationale de France à Paris [lp1]:

Journée du 7 avril [1870]. Température maxima à l'ombre, 19°, 1 (entré 1 et h heures du soir); température minima, dito; 5°, 9 (entre 6 h. et 7 h. du matin) température moyenne, dito, 12°,5; température maxima au soleil, S0°6 (entre 1 h. et 4 h. du soir); pluie, 0 mm. L'aurore boréale qui, samedi soir, a empourpré l'horizon, et dont les populations de l'Ouest et de l'Est ont eu le magnifique spectacle, a jeté un moment de terrifiantes inquiétudes parmi un grand nombre d'habitants : Voici ce qu'on écrit de Barr au Courrier du Bas Rhin, le 6 avril.

"Grand émoi dans notre ville hier vers neuf heures du soir. On s'est porté en foulé aux endroits d'où l'on pouvait observer librement le ciel vers le Nord; on y voyait une vive rougeur en tout point semblable à celle d'un incendie dans cette direction."

"Avec leur promptitude ordinaire, nos pompiers endossaient leurs uniformes, préparaient la pompe à incendie destinée aux secours extérieurs et s'apprêtaient à partir au premier signal. "Le feu est à Heiligenstein!" disait l'un; le fait a été démenti aussitôt par des personnes venues de là. "Il brûle à Saint-Nabor, à Ottrott, dans la forêt dite Urlossenholz!" s'écriaient d'autres; la côte de Heiligenstein empêchait de s'en assurer sur l'heure. On devisait encore, lorsque finalement on a reconnu qu'au lieu d'un incendie formidable, on avait devant les yeux une brillante aurore boréale!"

"P. S. Au moment de fermer cette lettre, j'apprends par le conducteur d'omnibus venu hier soir de Schlestadt [Sélestat], que des milliers de personnes de cette ville se sont portées sur les remparts pour observer l'incendie; la même observation a mis sur pied la population de tous les villages situés le long de la montagne. Trompés par la lueur, les pompiers d'Obernai se seraient portés en toute hâte à Rosheim, tandis que peut-être les pompiers de cette dernière ville se sont dirigés sur Molsheim."

A Dambach, la population a eu les mêmes frayeurs. Elle n'a vu, dans l'aurore boréale, pendant quelques minutes, que les reflets d'un immense incendie.

Evaluation:

Non identifié, feu follet ou légende, sans rapport intrinsèque avec les OVNIS.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 19 juillet 2015 Création, [lp1], [cv2], [vo1].
1.0 Patrick Gross 19 juillet 2015 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 19 juillet 2015.