Index ACUFO -> Accueil 

This page in EnglishClick!

ACUFO:

ACUFO est un catalogue à visée exhaustive des cas de rencontres entre aéronefs et OVNIS, qu'elles soient «expliquées» ou «inexpliquées».

Le catalogue ACUFO donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier.

Cas précédent Cas suivant >

Numazu, Japon, le 17 juillet 1945:

Numéro de cas:

ACUFO-1945-07-17-NUMAZU-2

Résumé:

Le rapport de Mission Tactique pour les Missions 271-274 de la nuit du 16 au 17 juillet 1945 des U.S. Army Air Forces, notait parmi les cas d'observations de «boules de feu»:

(4) Un avion a observé une lumière rouge haut à 6 heures. Cette lumière rouge est passée à droite du B-29 en effectuant des virages serrés. Au moment de cette observation, des tirs traceurs étaient dirigés vers le B-29 depuis le sol.

Ceci a été cité dans des catalogues ufologiques, se référant à cette même source, dans les années 2000.

Le rapport notait que cela s'était produit lors de la mission 271, du 16 et 17 juillet 1945, au-dessus de la zone urbaine de Numazu, au Japon. Ce raid a été effectué par 119 B-29 du 58th Bombardment Wing, dans la nuit, entre 01:13 locale et 02:52 heure locale, avec des altitudes de vol de 10 600 - 11 600 pieds. Les avions avaient décollé d'Iwo Jima et y étaient retournés. Il y avait une couverture nuageuse complète sous les avions.

Le rapport indique que la DCA était faible et imprécise et que plusieurs projecteurs inefficaces ont été aperçus en train d'essayer de percer la couverture nuageuse.

Le rapport notait aussi, pour la même ou une autre boule de feu:

(2) Un B-29 a signalé avoir aperçu une «boule de feu» à proximité de la cible à une altitude de 10 000 pieds. La «boule de feu» a suivi le niveau de l'avion et semblait se rapprocher, lorsqu'elle disparut en fumée à droite du B-29.

Et également:

(1) Bien que 21 avions aient été vus, aucun n'a attaqué. Un équipage a signalé avoir aperçu un avion soupçonné d'être un Betty entre le point initial et la cible. Le Betty a volé du niveau de 7 heures au niveau de 11 heures à 10 000 pieds. Il a été vu libérer ce que l'on pensait être un Baka vers 11 heures. Le supposé Baka a survolé le B-29 de 11 heures à 7 heures, puis a été observé en train d'exploser au loin. Aucun avion à réaction n'a été observé. Les artilleurs du B-29 n'ont pas tiré sur l'objet.

Et enfin:

(3) Une lumière a été vue pendant le passage de bombardement à 10 800 pieds. Cela a été observé à 500 pieds au-dessus du B-29 et semblait gagner du terrain. A moins de 500 pieds du B-29, la lumière s'est éteinte, a tourné vers la droite et a disparu. De l'avis de l'officier chargé de l'interrogatoire, les manœuvres brusques effectuées par la lumière qui a suivi le B-29 n'ont pas permis de soutenir la théorie Baka.

Données:

Données temporelles:

Date: 17 juillet 1945
Heure: Entre 01:13 du matin et 02:52 du matin.
Durée: ?
Date du premier rapport connu: 17 juillet 1945
Délai de rapport: Heures.

Données géographiques:

Pays: Japon
Département/état: Shizuoka
Commune ou lieu: Numazu

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 1 ou plus.
Nombre de témoins connus: ?
Nombre de témoins nommés: 0

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Rapport du Renseignement militaire.
Conditions d'éclairage: Nuit.
OVNI observé: Oui.
Arrivée OVNI observée: ?
Départ OVNI observé: Oui.
Actions OVNI: Passe à droite de l'avion, faisant des virages brusques.
Actions témoins:
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: ?
Interprétations des témoins: ?

Classifications:

Senseurs: [X] Visuel: 1 ou plus.
[ ] Radar aéronef:
[ ] Radar sol directionnel:
[ ] Radar sol altitude:
[ ] Photo:
[ ] Film/vidéo:
[ ] Effets EM:
[ ] Pannes:
[ ] Dégâts:
Hynek: LN
Armé / non armé: Armé, 12 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm.
Fiabilité 1-3: 3
Etrangeté 1-3: 2
ACUFO: Non identifié.

Sources:

[Ref. aaf1:] U.S. ARMY AIR FORCES:

Un rapport note ce qui suit, comme s'étant produit lors de la mission 271, les 16 et 17 juillet 1945, au-dessus de la zone urbaine de Numazu, au Japon.

Ce raid a été effectué par 119 B-29 du 58th Bombardment Wing, dans la nuit, entre 1613Z (01:13 heure locale) et 1752Z (02:52 heure locale), avec des altitudes de vol de 10 600 - 11 600 pieds. Les avions décollèrent d'Iwo Jima et y sont retournés. Il y avait une couverture nuageuse sous les avions de 10/10.

Le rapport indique que la DCA était faible et imprécise et que plusieurs projecteurs inefficaces ont été aperçus en train d'essayer de percer la couverture nuageuse.

Scan.

(4) Un avion a observé une lumière rouge haut à 6 heures. Cette lumière rouge est passée à droite du B-29 en effectuant des virages serrés. Au moment de cette observation, des tirs traceurs étaient dirigés vers le B-29 depuis le sol.

Ce qui précède a été cité dans la littérature ufologique, constituant le présent cas. Mais il convient de noter qu'un autre équipage a rapporté:

Scan.

(1) Bien que 21 avions aient été vus, aucun n'a attaqué. Un équipage a signalé avoir aperçu un avion soupçonné d'être un Betty entre le point initial et la cible. Le Betty a volé du niveau de 7 heures au niveau de 11 heures à 10 000 pieds. Il a été vu libérer ce que l'on pensait être un Baka vers 11 heures. Le supposé Baka a survolé le B-29 de 11 heures à 7 heures, puis a été observé en train d'exploser au loin. Aucun avion à réaction n'a été observé. Les artilleurs du B-29 n'ont pas tiré sur l'objet.

Et:

Scan.

(2) Un B-29 a signalé avoir aperçu une «boule de feu» à proximité de la cible à une altitude de 10 000 pieds. La «boule de feu» a suivi le niveau de l'avion et semblait se rapprocher, lorsqu'elle disparut en fumée à droite du B-29.

Et aussi, cette observation; qui a été reprise par les ufologues comme un autre cas d'OVNI:

Scan.

(3) Une lumière a été vue pendant le passage de bombardement à 10 800 pieds. Cela a été observé à 500 pieds au-dessus du B-29 et semblait gagner du terrain. A moins de 500 pieds du B-29, la lumière s'est éteinte, a tourné vers la droite et a disparu. De l'avis de l'officier chargé de l'interrogatoire, les manœuvres brusques effectuées par la lumière qui a suivi le B-29 n'ont pas permis de soutenir la théorie Baka.

[Ref. prt4:] JAN ALDRICH - "PROJECT 1947":

N - 1945.07.16/17 - Nuit, Numazu, Japon.

B-29, 58th Wings, Mission #271, une lumière rouge à 6 heures. La lumière est passée à droite d'un avion effectuant des virages serrés. L'équipage du B-29 a reçu des tirs antiaériens venant du sol à ce moment-là. (Mission 271-274 16/17 juillet 1945, QG 21st Bomber Command)

[Ref. dwn1:] DOMINIQUE WEINSTEIN:

16-17 juillet 1945

Près de Numazu, Japon

De nuit, le pilote d'un B-29 de la 58ème Escadre (mission #271) a observé une lumière rouge à la position 6 heures qui passait à droite de l'avion effectuant des virages serrés. L'équipage du B-29 a reçu des tirs antiaériens venant du sol à ce moment-là.

Sources: Project 1947, Jan Aldrich / Mission 271-274, 16-17 July 1945, HQ 21st Bomber Command.

[Ref. dwn2:] DOMINIQUE WEINSTEIN:

Cas 143

16-17 juillet 1945

Près de Numazu, Japon

De nuit, le pilote d'un B-29 de la 58ème Escadre (mission #271) a observé une lumière rouge à la position 6 heures qui passait à droite de l'avion effectuant des virages serrés. L'équipage du B-29 a reçu des tirs antiaériens venant du sol à ce moment-là.

Sources: Project 1947, Jan Aldrich / Mission 271-274, 16-17 July 1945, HQ 21st Bomber Command.

Informations aéronef(s):

Le Boeing B-29 «Superfortress» était le bombardier le plus lourd des U.S. Army Air Forces, utilisé dans les opérations à partir du 8 mai 1944. Sa vitesse maximale était de 574 km/h.

Son armement défensif était de 12 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm.

B-29.

Discussion:

Carte.

Comme souvent dans ces reportages, il est assez difficile de se faire une opinion sur ce qui a été rapporté.

Parce qu'au moment où le feu rouge a été vu, la DCA japonaise tirait sur le B-29, on peut penser qu'il s'agissait d'un dispositif utilisé par les Japonais pour diriger la DCA vers le B-29. Mais il y avait un sous-couverture de 10/10 sous le B-29, de sorte que le tir de DCA était probablement une coïncidence avec le feu rouge. Bien qu'il soit documenté que les Japonais utilisaient parfois un avion de combat équipé d'un phare pour désigner un B-29 à la DCA, un tel phare n'avait aucune raison évidente d'être de couleur rouge.

Les renseignements américains pensaient à l'époque que les «boules de feu» pouvaient être la fusée-bombe volante pilotée japonaise « Baka ».

Nous avons ce rapport: «Un équipage a rapporté avoir aperçu un avion soupçonné d'être un «bombardier japonais» Betty entre le point initial et la cible. Le Betty a volé de 7 à 11 heures à 10 000 pieds. a été observé en train de libérer ce que l'on pensait être un Baka à partir d'environ 11 heures. Le supposé Baka a survolé le B-29 de 11 heures à 7 heures, puis a été observé en train d'exploser au loin. . Les artilleurs du B-29 n'ont pas tiré sur l'objet.» Il peut s'agir ou non du même feu rouge que celui du rapport traité dans ce dossier.

Mais les renseignements américains l'ont rejeté: «Une lumière a été vue lors du lancement de la bombe à 10 800 pieds. Elle a été observée à 500 pieds au-dessus du B-29 et a semblé gagner du terrain. A moins de 500 pieds du B-29, la lumière s'est allumée. Il s'est éteint et a tourné vers la droite et a disparu. De l'avis de l'officier chargé de l'interrogatoire, les manœuvres brusques effectuées par la lumière qui a suivi le B-29 n'ont pas permis de soutenir la théorie des Baka.»

Historiquement, il n'y a aucune preuve que les Japonais ont largué des «Baka» pendant la nuit et contre les B-29. Il n'y a eu que des largages de jour contre des cibles bien plus précieuses, les cuirassés américains. Ainsi, même s'il est tout à fait raisonnable que les aviateurs et les renseignements américains aient considéré les « Baka » comme une explication possible de certaines « boules de feu » observées lors de leurs bombardements sur le Japon, cette explication devrait probablement être écartée.

Un autre facteur contre la théorie des « Baka » est bien sûr que, comme dans ce cas, il n'y a pas eu d'attaque des B-29. Ici, nous avons le feu rouge qui passe «à droite du B-29 faisant des virages serrés». si c'était un «Baka», il aurait dû se diriger vers le B-29. De plus, le «Baka» n'était pas capable d'effectuer des «manœuvres brusques».

Un autre facteur est que le « Baka » avait une vitesse maximale de 1 040 km/h et une vitesse de croisière de 840 km/h, bien plus que le B-29. Les aviateurs auraient dû remarquer cette vitesse très élevée, au moins occasionnellement, mais ils ne l'ont jamais fait.

A propos d'avions à réaction japonais:

Le rapport indique qu'aucun avion à réaction (japonais) n'a été vu pendant la mission. A l'époque, il était raisonnable de soupçonner que les forces aériennes japonaises commenceraient à utiliser des avions à réaction, puisque leurs alliés Allemands étaient à même de leur fournir les informations techniques sur leur chasseur à réaction Messerschmitt Me-262 par exemple. Mais les Japonais n'ont réussi à construire que 2 prototypes, basés sur le Me-262, dont un seul a volé, une fois, et n'a jamais été utilisé en opérations. Cela signifie que l'OVNI potentiel signalé ici ne peut pas être un avion à réaction.

A propos des «Baka»:

Le Yokosuka MXY-7 Ohka était un avion-fusée japonais utilisé pour des missions suicides «Kamikaze» à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il transportait une charge explosive de 1 200 kg, constituant une bombe volante, il était largué du ventre d'un bombardier bimoteur Mitsubishi G4M «Betty». Le guidage était assuré par le pilote seul, l'engin volait aux alentours de 900 km/h et il était peu maniable. On sait que de nombreux «Baka» avaient explosé en vol avant d'atteindre leur cible. La première utilisation a eu lieu le 16 mars 1945, la dernière utilisation enregistrée a eu lieu le 22 juin 1945.

Dans les sources historiques, toutes les attaques des «Baka» étaient menées de jour et contre des navires. Je n'ai trouvé aucune mention d'une attaque nocturne avérée d'un «Baka» contre des bombardiers.

Ci-dessous: photo du largage d'un «Baka» par un bombardier japonais, de jour:

Baka.

Tout ceci fait que j'ai de gros doutes sur la possibilité que la lumière rouage ait été en engin japonais quelconque. D'un autre côté, les choses ne sont ni assez claires ni assez étranges pour pouvoir selon moi assurer avec certitude qu'il s'agissait d'un engin extraterrestre. Cette possibilité me semble plus envisageable si l'on considère les «boules de feu» rapportées par les équipages de B-29 bombardant le Japon dans leur ensemble, ensemble dans lequel on voit mieux un phénomène global et vraiment intriguant.

Evaluation:

Non identifié.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 1 mai 2024 Création, [aaf1], [prt4], [dwn1], [dwn2].
1.0 Patrick Gross 1 mai 2024 Première publication.

HTML5 validation



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 1 mai 2024.