Index ACUFO -> Accueil 

This page in EnglishClick!

ACUFO:

ACUFO est un catalogue à visée exhaustive des cas de rencontres entre aéronefs et OVNIS, qu'elles soient «expliquées» ou «inexpliquées».

Le catalogue ACUFO donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier.

Cas précédent Cas suivant >

Nagoya Sud, Japon, le 17 mai 1945:

Numéro de cas:

ACUFO-1945-05-17-SOUTHNAGOYA-8

Résumé:

Le Rapport de Mission Tactique pour la mission 176 du 21e Bomber Command des U.S. Army Air Forces a documenté le raid aérien de la nuit du 16 au 17 mai 1945, au-dessus de la zone urbaine sud de Nagoya au Japon. Plusieurs cas de «boules de feu» et autres bizarreries observées par les équipages des bombardiers B-29 apparaissent dans ce rapport.

Dans un cas, il est dit:

«b. Trois possibles avions à réaction ont été signalés. Le B-29 qui les signalait était à 13 000 pieds et les 3 possibles avions à réaction étaient 5 000 pieds en dessous et 500 mètres derrière. Ces avions ont été décrits comme étant petits et ayant une seule flamme blanche rougeâtre continue sortant de dessous leurs ailes. La flamme mesurait environ 3 pieds de large à la base et 15 pieds de long. Aucune variation de flamme n'a été vue. L'un de ces avions a été vu plonger à 45 degrés et percuter les nuages, la flamme s'éteignant. Les 2 autres ont continué à poursuivre le B-29 mais ils semblaient incapables de prendre de l'altitude. Ces 2 avions à réaction possibles ont été perdus dans un nuage et, la dernière fois qu'ils ont été vus, ils maintenaient une trajectoire droite et horizontale.»

Données:

Données temporelles:

Date: 17 mai 1945
Heure: Nuit.
Durée: ?
Date du premier rapport connu: 17 mai 1945
Délai de rapport: Heures.

Données géographiques:

Pays: Japon
Département/état: Aichi
Commune ou lieu: Nagoya Sud

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 1 à 11
Nombre de témoins connus: ?
Nombre de témoins nommés: 0

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Rapport de mission militaire.
Conditions d'éclairage: Nuit, nuages sous les avions.
OVNI observé: Oui.
Arrivée OVNI observée: ?
Départ OVNI observé: ?
Actions OVNI:
Actions témoins:
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: ?
Interprétations des témoins: ?

Classifications:

Senseurs: [X] Visuel: 1 à 11.
[ ] Radar aéronef:
[ ] Radar sol directionnel:
[ ] Radar sol altitude:
[ ] Photo:
[ ] Film/vidéo:
[ ] Effets EM:
[ ] Pannes:
[ ] Dégâts:
Hynek: LN
Armé / non armé: Armé, 12 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm.
Fiabilité 1-3: 3
Etrangeté 1-3: 2
ACUFO: Non identifié.

Sources:

[Ref. aaf1:] U.S. ARMY AIR FORCES:

Ce rapport concernait la Mission N° 176 du 21st Bomber Command Tactical, effectuée du 16 au 17 mai 1945, la cible étant l'usine d'avions Mitsubishi au sud de la zone urbaine de Nagoya, au Japon.

Les unités impliquées étaient les 58ème, 73ème, 313ème et 314ème Escadres de Bombardement. Le décollage a eu lieu à Iwo Jima, le point initial (IP) était au lac Biwa, l'arrivée sur le Japon à O Shine.

Les objectifs ont été atteints pour la première fois à 161705Z et quitté en dernier à 161930Z, c'est-à-dire en heure locale, d'abord à 02h05 le 17 mai 1944, et pour la dernière fois à 04h30 le 17 mai 1944.

Le rapport ci-dessous est apparu dans la partie «Opposition aérienne ennemie» du rapport. Cette partie documentait les actions ennemies au cours de la mission.

Dans cette partie «Enemy Air Opposition», il y avait une section intitulée «Observations de types inhabituels», suivie d'une section «Boules de feu», dans laquelle plusieurs observations de ce qui était censé être autre chose que des avions, des roquettes, des fusées éclairantes et de la flak sont apparues. Cela comprenait:

Scan.

[... autres cas...]

b. Trois possibles avions à réaction ont été signalés. Le B-29 qui les signalait était à 13 000 pieds et les 3 possibles avions à réaction étaient 5 000 pieds en dessous et 500 mètres derrière. Ces avions ont été décrits comme étant petits et ayant une seule flamme blanche rougeâtre continue sortant de dessous leurs ailes. La flamme mesurait environ 3 pieds de large à la base et 15 pieds de long. Aucune variation de flamme n'a été vue. L'un de ces avions a été vu plonger à 45 degrés et percuter les nuages, la flamme s'éteignant. Les 2 autres ont continué à poursuivre le B-29 mais ils semblaient incapables de prendre de l'altitude. Ces 2 avions à réaction possibles ont été perdus dans un nuage et, la dernière fois qu'ils ont été vus, ils maintenaient une trajectoire droite et horizontale.

[... autres cas...]

Les défenses antiaériennes ont été décrites comme étant maigres et imprécises, avec un grand pourcentage de B-29 signalant qu'aucun tir antiaérien ne les avait visés. Les projecteurs pénétraient rarement la couche de nuages sous les B-29, et lorsqu'ils le faisaient, «le lâcher de rope et la désynchronisation des moteurs se sont révélées efficaces».

Sur les 468 avions de l'armée américaine au-dessus de toutes les cibles, aucun n'a été perdu et 20 ont été endommagés.

Un nombre estimé de 30 avions ennemis ont été signalés, effectuant seulement 11 attaques contre les B-29. 6 B-29 ont été endommagés par ces avions ennemis mais aucun n'a été détruit. Il a été signalé que cinq des avions ennemis étaient équipés d'un projecteur.

7 cas de signalements de «boules de feu» ont été inclus dans le rapport de cette mission - le résumé disait «huit ou dix» - dans la section spécifique «Boules de feu» du rapport de mission, avec également un cas de «jets possibles» (le Japon n'avait pas d'avions à réaction) et 2 «Baka possibles» (bombe volante fusée pilotée japonaise) dans la section «Observation de types inhabituels». Ce dossier concerne 1 de ces observations, j'ai documenté chaque cas de cette mission dans son propre dossier.

Informations aéronef(s):

Le Boeing B-29 «Superfortress» était le bombardier le plus lourd des US Army Air Forces, utilisé dans les opérations à partir du 8 mai 1944. Sa vitesse maximale était de 574 km/h.

Son armement défensif était de 12 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm.

B-29.

Discussion:

Carte.

Le «Baka»:

Le Yokosuka MXY-7 Ohka était un avion fusée Japonais utilisé pour les missions suicide «Kamikaze» à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il emportait une charge explosive de 1 200 kg, constituant une bombe volante, accrochée sous un bombardier bimoteur Mitsubishi G4M «Betty». Le guidage était assuré par le seul pilote, l'engin volait à 900 km/h et était peu maniable, il est connu que beaucoup de «Baka» avaient explosé en vol avant d'atteindre leur cible. La première utilisation a eu lieu le 16 mars 1945, la dernière recensée aurait eu lieu le 22 juin 1945.

Dans les sources historiques, toutes les attaques de «Baka» étaient menées de jour et contre des navires. Je n'en ai trouvé aucune mention d'attaque de «Baka» de nuit sur des bombardiers.

Ci-dessous: photo du largage d'un «Baka» par un bombardier japonais, de jour:

Baka.

Avec la multiplication des cas de «boules de feu» lors des missions des U.S. Army Air Forces sur le Japon en 1944-1945, certains analystes avaient pensé qu'il pourrait être l'explication des dites «boules de feu», ou au moins de certaines d'entre elles. A l'époque, cet engin était nouveau et mal connu. Par la suite, les sources historiques ne mentionnent pas de vol de «Baka» la nuit. Certains témoins avaient également expliqué que la «flamme» du moteur-fusée du Baka aurait varié selon l'angle de vision alors que la luminosité des «boules de feu» ne changeait pas, même lorsqu'elles dépassaient les B-29. Il a également été constaté que les supposé «Baka» n'avaient jamais attaqué aucun des B-29. Dans certains cas, on peut même se demander si des rapports de Baka ne seraient pas des «boules de feu» mal interprétées.

Dans ce cas, cela n'a aucun sens que les 3 objets soient des «Bakas». Cela aurait été une perte de 3 «Bakas» et 3 pilotes pour aucun résultat. Aucune attaque n'a eu lieu.

Il n'était pas totalement absurde sur le moment pour le renseignement aérien militaire américain de se demander si ces lumières étaient des engins japonais plus ou moins avancés.

Le recul du temps passé permet de l'écarter. Le Kawanishi «Baika» était un projet de bombe volante suicide piloté basé sur le V-1 allemand mais aucun n'a été construit.

Le Nakajima Ki-201 «Karyu» devait être une copie japonaise du chasseur à réaction allemand Messerschmitt Me-262; mais au moment de la capitulation du Japon, pas même un prototype n'avait été construit.

Nakajima Ki-201.

Ci-dessus : Nakajima Ki-201 «Karyu» (dessin).

Le Nakajima «Kikka» était également une copie japonaise du Messerschmitt Me-262 allemand; un prototype a bien été construit, mais il n'effectua qu'un seul vol d'essai au Japon, le 7 août 1945.

Kawanishi Baika.

Ci-dessus: Nakajima Kikka.

Le Mitsubishi J8M «Shusui» et le Mitsubishi J8M2 «Shusui-Kai» étaient des prototypes d'avions propulsés par fusée sous licence du Messerschmitt Me-163 «Komet» allemand. Mais un premier vol d'essai n'eut lieu que le 7 juillet 1945. Il était piloté par le pilote d'essai Toyohiko Inuzuka. Le lancement a réussi, mais à une altitude de 400 mètres, le moteur s'est arrêté. Inuzuka a réussi à planer pendant un moment, mais l'avion a heurté un bâtiment le long de la piste d'atterrissage. Le J8M a été détruit et Inuzuka est décédé des suites de ses blessures le lendemain. Un autre des 5 J8M construits a explosé au sol, et les 3 autres prototypes n'ont jamais volé et sont désormais dans des musées: l'un au Komaki Plant Museum au Japon, l'autre au Planes of Fame Museum de Chino en Californie, un autre était au NAS de Glenview aux Etats-Unis en 1946 mais a été démoli. Il y eut quelques autres projets basés sur le «Komet» allemand, comme le Rikugun Ki-202, mais aucun ne fut construit.

Mitsubishi J8M.

Ci-dessus: Mitsubishi J8M «Susui».

Les «3 jets» du rapport étaient-ils des avions «conventionnels»? Je ne vois pas cela comme très probable car tout va à l'encontre de cela: la description, l'absence de toute attaque, l'inanité de la poursuite sans aucune attaque, la plongée dans les nuages.

Evaluation:

Non identifié.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 22 avril 2024 Création, [aaf1].
1.0 Patrick Gross 22 avril 2024 Première publication.

HTML5 validation



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 22 avril 2024.