Index ACUFO -> Accueil 

This page in EnglishClick!

ACUFO:

ACUFO est un catalogue à visée exhaustive des cas de rencontres entre aéronefs et OVNIS, qu'elles soient «expliquées» ou «inexpliquées».

Le catalogue ACUFO donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier.

Cas précédent Cas suivant >

Nagoya Sud, Japon, le 17 mai 1945:

Numéro de cas:

ACUFO-1945-05-17-SOUTHNAGOYA-7

Résumé:

Le Rapport de Mission Tactique pour la mission 176 du 21e Bomber Command des U.S. Army Air Forces a documenté le raid aérien de la nuit du 16 au 17 mai 1945, au-dessus de la zone urbaine sud de Nagoya au Japon. Plusieurs cas de «boules de feu» et autres bizarreries observées par les équipages des bombardiers B-29 apparaissent dans ce rapport.

Dans un des cas, le rapport dit:

«g. Une boule de feu a été aperçue décollant de Nagoshima ou d'Awase. Elle ressemblait à une balle traçante et atteignit presque immédiatement l'altitude de l'avion qui la rapportait et resta basse vers 5 heures. Elle est restée à environ 1000 mètres. A une vitesse indiquée de 225 miles par heure, elle a continué à se rapprocher; à 250, elle ne pouvait pas suivre le rythme. A 1000 mètres, elle avait la taille d'un ballon de volley, crachant depuis l'arrière. Ni ailes ni fuselage n'ont pu être détectés.»

Données:

Données temporelles:

Date: 17 mai 1945
Heure: Nuit
Durée: ?
Date du premier rapport connu: 17 mai 1945
Délai de rapport: Heures.

Données géographiques:

Pays: Japon
Département/état: Aichi
Commune ou lieu: Nagoya Sud

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 1 à 11
Nombre de témoins connus: ?
Nombre de témoins nommés: 0

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Rapport de mission militaire.
Conditions d'éclairage: Nuit, nuages sous les avions.
OVNI observé: Oui.
Arrivée OVNI observée: Oui.
Départ OVNI observé: ?
Actions OVNI: Approche, suit, ne peut pas suivre l'allure de l'avion.
Actions témoins: Accélèrent.
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: ?
Interprétations des témoins: ?

Classifications:

Senseurs: [X] Visuel: 1 à 11.
[ ] Radar aéronef:
[ ] Radar sol directionnel:
[ ] Radar sol altitude:
[ ] Photo:
[ ] Film/vidéo:
[ ] Effets EM:
[ ] Pannes:
[ ] Dégâts:
Hynek: LN
Armé / non armé: Armé, 12 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm.
Fiabilité 1-3: 3
Etrangeté 1-3: 2
ACUFO: Non identifié.

Sources:

[Ref. aaf1:] U.S. ARMY AIR FORCES:

Ce rapport concernait la Mission N° 176 du 21st Bomber Command Tactical, effectuée du 16 au 17 mai 1945, la cible étant l'usine d'avions Mitsubishi au sud de la zone urbaine de Nagoya, au Japon.

Les unités impliquées étaient les 58ème, 73ème, 313ème et 314ème Escadres de Bombardement. Le décollage a eu lieu à Iwo Jima, le point initial (IP) était au lac Biwa, l'arrivée sur le Japon à O Shine.

Les objectifs ont été atteints pour la première fois à 161705Z et quitté en dernier à 161930Z, c'est-à-dire en heure locale, d'abord à 02h05 le 17 mai 1944, et pour la dernière fois à 04h30 le 17 mai 1944.

Le rapport ci-dessous est apparu dans la partie «Opposition aérienne ennemie» du rapport. Cette partie documentait les actions ennemies au cours de la mission.

Dans cette partie «Enemy Air Opposition», il y avait une section intitulée «Observations de types inhabituels», suivie d'une section «Boules de feu», dans laquelle plusieurs observations de ce qui était censé être autre chose que des avions, des roquettes, des fusées éclairantes et de la flak sont apparues. Cela comprenait:

Scan.

[... autres «boules de feu»...]

g. Une boule de feu a été aperçue décollant de Nagoshima ou d'Awase. Elle ressemblait à une balle traçante et atteignit presque immédiatement l'altitude de l'avion qui la rapportait et resta basse vers 5 heures. Elle est restée à environ 1000 mètres. A une vitesse indiquée de 225 miles par heure, elle a continué à se rapprocher; à 250, elle ne pouvait pas suivre le rythme. A 1000 mètres, elle avait la taille d'un ballon de volley, crachant depuis l'arrière. Ni ailes ni fuselage n'ont pu être détectés.

[... autres «boules de feu»...]

Les défenses antiaériennes ont été décrites comme étant maigres et imprécises, avec un grand pourcentage de B-29 signalant qu'aucun tir antiaérien ne les avait visés. Les projecteurs pénétraient rarement la couche de nuages sous les B-29, et lorsqu'ils le faisaient, «le lâcher de rope et la désynchronisation des moteurs se sont révélées efficaces».

Sur les 468 avions de l'armée américaine au-dessus de toutes les cibles, aucun n'a été perdu et 20 ont été endommagés.

Un nombre estimé de 30 avions ennemis ont été signalés, effectuant seulement 11 attaques contre les B-29. 6 B-29 ont été endommagés par ces avions ennemis mais aucun n'a été détruit. Il a été signalé que cinq des avions ennemis étaient équipés d'un projecteur.

7 cas de signalements de «boules de feu» ont été inclus dans le rapport de cette mission - le résumé disait «huit ou dix» - dans la section spécifique «Boules de feu» du rapport de mission, avec également un cas de «jets possibles» (le Japon n'avait pas d'avions à réaction) et 2 «Baka possibles» (bombe volante fusée pilotée japonaise) dans la section «Observation de types inhabituels». Ce dossier concerne 1 de ces observations, j'ai documenté chaque cas de cette mission dans son propre dossier.

Informations aéronef(s):

Le Boeing B-29 «Superfortress» était le bombardier le plus lourd des U.S. Army Air Forces, utilisé dans les opérations à partir du 8 mai 1944. Sa vitesse maximale était de 574 km/h.

Son armement défensif était de 12 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm.

B-29.

Discussion:

Carte.

Comme cette «boule de feu» semble provenir du sol, la première idée serait qu'il s'agissait d'une fusée sol-air. Mais elle est ensuite «restée» et «est restée à environ 1 000 mètres», donc ce n'était pas une fusée.

On pourrait alors penser qu'il s'agissait d'un avion de chasse japonais. Mais d'abord, «les ailes ou le fuselage n'ont pas pu être détectés», puis, comme dans les autres rapports de «boules de feu», il n'y a eu aucune tentative pour attaquer le B-29 bien que la chose en soit proche.

Tout cela ne suffirait pas à démontrer fermement qu'il s'agissait d'un vaisseau spatial extraterrestre; mais je n'ai pas d'explication ordinaire non plus pour l'instant.

Evaluation:

Non identifié.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 22 avril 2024 Création, [aaf1].
1.0 Patrick Gross 22 avril 2024 Première publication.

HTML5 validation



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 22 avril 2024.