Index ACUFO -> Accueil 

This page in EnglishClick!

ACUFO:

ACUFO est un catalogue à visée exhaustive des cas de rencontres entre aéronefs et OVNIS, qu'elles soient "expliquées" ou "inexpliquées".

Le catalogue ACUFO donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier.

Cas précédent Cas suivant >

Francfort, Allemagne, en décembre 1944:

Numéro de cas:

ACUFO-1944-12-00-FRANKFURT-1

Résumé:

Des sources ufologiques des années 2010 indiquent que l'auteur Keith Chester, dans son livre de 2007 "Strange Company - Military Encounters with UFOs in World War II", a rapporté sa correspondance avec Warren Rodick, à propos de l'observation de ce dernier en décembre 1944 entre Francfort et Karlsruhe. , en Allemagne.

On nous indique que le lieutenant Owen H. Davis, pilote, et le lieutenant Warren G. Rodick, opérateur radar, du 415th Night Fighter Squadron de l'armée de l'air américaine, étaient en mission d'intrusion au-dessus de l'Allemagne, dans des conditions météorologiques changeantes de dégagées à la pluie en passant par la neige. Il n’y avait aucun avion allemand dans la zone et leur écran radar était vide. Soudain, trois ou quatre boules de lumière très brillantes volèrent à moins de cent pieds de leur aile. Les boules étaient complètement éclairées, de couleurs rouge, jaune, blanche et bleue, et elles semblaient avoir la taille d'une balle de tennis à bout de bras. Les témoins n'ont pu discerner aucune sorte de structure dans ces lumières colorées.

Pendant douze minutes, le pilote a effectué des manoeuvres d'évitement, tournant, montant à des altitudes plus élevées, essayant d'échapper aux lumières, mais elles sont restées juste à côté d'eux. Les lumières étaient capables de rester à la même distance, quel que soit le type de manoeuvre tentée par le lieutenant Davis. L'opérateur radar a estimé qu'il s'agissait d'une sorte de marqueur permettant de suivre la hauteur et la vitesse de son Beaufighter. Mais aucun tir antiaérien ni aucune attaque de chasseurs de nuit ennemis n'ont eu lieu.

La poursuite s'est finalement terminée lorsque les lumières ont tout simplement disparu.

On nous dit qu'entre décembre 1944 et janvier 1945, Warren Rodick a eu pas moins de neuf observations.

Une source antérieure existe: le correspondant de guerre Ed Clark avait viité les aviateurs du 415th NFS à l'époque de leurs observations, et avait rédigé un article sur les foo-fighters, qui a été publié dans plusieurs publications comme dans le magazine Stars and Stripes, édition européenne, le 19 février 1945.

Clark déclarait que bon nombre des aviateurs de chasse de nuit qui ont vu les "foo-fighters" étaient des vétérans des campagnes africaines et italiennes; et il a cité le pilote lieutenant Owen H. Davis, de Saint-Pétersbourg, en Floride, et son navigateur, le lieutenant Warren G. Rodick, de la Nouvelle-Orléans, parlant des commentaires de certains scientifiques américains qui affirmaient que ces pilotes avaient vu "des taches devant leurs yeux":

"Si nous commençons à imaginer des choses maintenant, nous ferions mieux d'arrêter et de rentrer chez nous."

Données:

Données temporelles:

Date: Décembre 1944
Heure: Probable nuit.
Durée: 12 minutes.
Date du premier rapport connu: 2007
Délai de rapport: 6 décennies.

Données géographiques:

Pays: Allemagne
Département/état: Hesse
Commune: Francfort (Frankfurt-am-Main)

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 2
Nombre de témoins connus: 1
Nombre de témoins nommés: 2

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Correspondance du témoin à l'auteur Keith Chester.
Conditions d'éclairage: Probable nuit.
OVNI observé: Oui.
Arrivée OVNI observée: Oui,
Départ OVNI observé: Oui.
Actions OVNI: Suit avion y compris dans maneuvres d'évasion.
Actions témoins: Maneuvres d'évasion en vain.
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: ?
Interprétations des témoins: ?

Classifications:

Senseurs: [X] Visuel: 2
[ ] Radar aéronef: Non rapporté.
[ ] Radar sol directionnel: Non rapporté.
[ ] Radar sol altitude:
[ ] Photo:
[ ] Film/vidéo:
[ ] Effets EM:
[ ] Pannes:
[ ] Dégâts:
Hynek: LN
Armé / non armé: Armé, quatre canons de 20 mm et six mitrailleuses de 7,62 mm.
Fiabilité 1-3: 2
Etrangeté 1-3: 3
ACUFO: Possibles engins extraterrestres.

Sources:

[Ref. eck1:] ED CLARK - STARS AND STRIPES:

Les hommes qui les voient
disent que Foo-Fighters
ne les font pas rire

Par Ed Clark
Rédacteur de Stars and Stripes

AVEC LA 1ère FORCE TACTIQUE AlR. 18 février. -- Les discussions sur les Foo-Fighters, d'étranges machins-bidules repérés par les chasseurs de nuit américains au-dessus du territoire ennemi, ont atteint un nouveau sommet ici aujourd'hui alors que les équipages de Beaufighter ont reçu des nouvelles de chez eux selon lesquelles les Foo-Fighters étaient le fruit de l'imagination et strictement de le royaume de l'imaginaire.

Particulièrement dégoûtant pour les aviateurs nocturnes qui ont vu les Foo-Fighters de temps en temps au cours des quatre derniers mois, un article récent du Time disait que "les scientifiques sceptiques, déconcertés par toute cette affaire, étaient enclins à considérer les boules de feu comme une illusion", peut-être une image de lumière qui restait dans les yeux des pilotes après avoir été éblouis par les éclats de DCA."

Personne, les membres de l'équipage du Beaufighter étaient d'accord, n'était prêt à expliquer les Foo-Fighters, mais ils étaient furieux d'apprendre que le phénomène avait été légèrement présenté comme un cas de taches devant leurs yeux.

Beaucoup de ces combattants de nuit sont des vétérans des campagnes africaines et italiennes qui 'avaient pas eu l'attrait supplémentaire des Foo-Fighters. En tant que pilote, le lieutenant Owen H. Davis, Saint-Petersburg, Floride, et son navigateur, le lieutenant Warren G. Rodick, de la Nouvelle-Orléans, ont déclaré:

"Si nous commençons à imaginer des choses maintenant, nous ferions mieux d'arrêter et de rentrer chez nous."

Sans s'être jamais réellement rencontrés, ces hommes des Beaufighters ont au moins accumulé une connaissance passagère – meilleure que d'autres – des Foo-Fighters, au cours de leurs quatre derniers mois d'opération sur le territoire allemand.

Ils les ont décrits comme des boules de lumière colorée qui s'élèvent du sol du pays des mangeurs de choucroute et se dirigent vers les chasseurs de nuit américains peu de temps après qu'ils se soient approchés ou aient traversés les lignes de front. Parfois, ils se présentent par séries, jusqu'à dix. Leur couleur va du rouge à l'orange, en passant par le jaune, le blanc et même le bleu.

Par prudence, aucun équipage de Beaufighter n'a encore permis aux Foo-Fighters de se rapprocher, mais ils ont toujours effectué des piqués et des virages d'évitement alors que les machins étaient encore à une certaine distance des extrémités des ailes ou de la queue.

[Ref. eck2:] ED CLARK - KNOXVILLE JOURNAL:

Scan.

Les Histoires de Soucoupes Volantes
Rappellent les "Foo-Fighters"

Par EDGAR CLARK

ATHENES, Grèce, 15 avril (UP) -- Les "soucoupes volantes" multicolores signalées à divers moments ces dernières semaines rappellent les "foo-fighters" qui ont suivi les pilotes de chasseurs de nuit américains au-dessus de l'Allemagne pendant la "Bataille des Ardennes".

Ce correspondant, bien qu'il n'ait pas vu de soucoupes volantes, a vu à plusieurs reprises les mystérieux "foo-fighters" alors qu'il survolait avec l'armée de l'air la vallée du Rhin.

Ils ressemblaient à des boules de couleur rouge ou orange, qui s'élevaient soudainement du territoire allemand et suivaient les avions américains jusqu'à ce qu'ils quittent la zone.

Les points lumineux ont été aperçus pour la première fois par des pilotes d'avions de chasse de nuit qui tentaient de repérer l'emplacement de l'artillerie allemande grâce au flash de ses canons.

Jusqu'à récemment, la plupart des "soucoupes volantes" étaient décrites comme des disques argentés ou presque transparents, et il ne semblait y avoir aucun lien entre elles et les "foo-fighters".

Certains rapports des dernières semaines, cependant, ont décrit les soucoupes comme étant de couleur rougeâtre ou orange, d'apparence similaire aux vues inexpliquées vues par les aviateurs américains.

Les "foo-fighters" sont apparus au plus fort de la bataille des Ardennes, avec la dernière vague de "V" allemands et d'autres armes contrôlées par radar.

J'ai eu ma première expérience avec eux la veille de Noël 1944, dans les environs de Karlsruhe. Nous avons soudainement vu une boule rouge apparaître sur le sol obscurci en dessous de nous et à notre gauche.

En une fraction de seconde, nous l'avons vu décoller, prendre de l'altitude à une vitesse fulgurante et se mettre à notre niveau sur notre aile gauche. A cause de l'obscurité, nous n'avons pas pu juger de sa distance ni de sa taille.

Alors que la boule rouge se déplaçait avec nous, le pilote a entrepris une action d'évitement pour tenter de s'em débarrasser. Nous avons tourné, nous avons tangué, nous avons piqué, nous avons grimpé, mais la boule rouge est restée avec nous.

Avec notre compagnon indésirable, nous avons continué vers le nord pendant un moment, puis sommes retournés vers Karlsruhe. Dans la zone où elle nous avait rejoint en premier, la boule rouge a disparu de la vue aussi soudainement qu'elle était apparue et nous avons continué seuls vers la région de Nancy.

Les aviateurs pensait que les foo-fighters étaient des appareils allemands contrôlés par radar, utilisés pour suivre la trajectoire des avions. Peu de temps après l'apparition des "foo-fighters", la zone où ils ont été observés a été envahie par les forces terrestres américaines et on n'a plus rien vu ni entendu parler des mystérieuses boules rouges.

Au moment des premiers signalements de "foo-fighters", les milieux scientifiques les expliquaient comme étant le feu de Saint-Elme, des taches devant les yeux des pilotes ou de la pure imagination.

Aucune explication officielle de ce phénomène n'a jamais été publiée.

[Ref. dwn2:] DOMINIQUE WEINSTEIN:

Décembre 1944

Entre Francfort et Karlsruhe, Allemagne

Le Lt Owen H. Davis (pilote) et le Lt Warren G. Rodick (opérateur radar) du 415th NFS étaient en mission d'intrusion au-dessus de l'Allemagne. Les conditions météorologiques passaient du temps clair à la pluie puis à la neige. Il n’y avait aucun avion allemand dans la zone et leur écran radar était vide. Soudain, trois ou quatre boules de lumière très brillantes volèrent à moins de cent pieds de leur aile. Les boules étaient complètement éclairées. Elles étaient de couleur rouge, jaune, blanche et bleue et semblaient avoir la taille d'une balle de tennis à bout de bras. Les témoins n’ont pu discerner aucune sorte de structure dans la forme des lumières colorées. Pendant douze minutes, le pilote a effectué des manoeuvres d'évitement, tournant, montant à des altitudes plus élevées, essayant d'échapper aux lumières, mais elles sont restées juste à côté d'eux. Les lumières étaient capables de rester à la même distance, quel que soit le type de manoeuvre tentée par le Lt Davis. L'opérateur radar a estimé qu'il s'agissait d'une sorte de marqueur permettant de suivre la hauteur et la vitesse de son Beaufighter. Mais aucun tir antiaérien ni aucune attaque de chasseurs de nuit ennemis n'ont eu lieu. La poursuite s'est finalement terminée lorsque les lumières ont tout simplement disparu. Entre décembre 1944 et janvier 1945, Warren Rodick a eu pas moins de neuf observations.

Sources : Correspondance avec Warren Rodick par Keith Chester / Strange Company, Keith Chester, 2007.

(Ref. nip1:) "THE NICAP WEBSITE":

(1944) décembre 1944; Entr. Francfort et Karlsrhue, Allemagne

Trois à quatre boules très lumineuses, entièrement éclairées de couleur rouge, jaune, blanche et bleue; taille d'une balle de tennis à bout de bras. (Page 119 Réf.1)

La référence 1 est décrite en fin de document comme "Strange Company (2007), Keith Chester".

[Ref. tai1:] SITE WEB "THINK ABOUT IT":

Date: Dec. 1944

Lieu: Bt. Frankfurt and Karlsrhue, Germany

Heure:

Résumé: Trois à quatre boules très lumineuses, entièrement éclairées de couleur rouge, jaune, blanche et bleue; taille d'une balle de tennis à bout de bras.

Page 119 Ref.1

Informations aéronef(s):

Le Bristol Type 156 "Beaufighter", surnommé "Beau", était un avion multi-rôles britannique développé pendant la Deuxième Guerre mondiale. Il a été conçu à l'origine comme une variante de chasseur lourd du bombardier torpilleur Bristol Beaufort; il s'est avéré être un chasseur de nuit efficace, qui est entré en service dans la Royal Air Force (RAF) pendant la bataille d'Angleterre.

A l'origine, l'armement se composait de quatre canons de 20 mm et de six mitrailleuses de 0,303 pouces, mais de nombreuses variantes ont été construites; par exemple, les versions avaient la capacité de transporter en plus huit projectiles de roquettes, certaines avaient un canon Vickers 'K', le Beaufighter TF.Mk X était utilisé pour les opérations anti-navires.

Le Beaufighter Mk VIF était équipé du radar Mark VIII.

Ci-dessous: Beaufighter Mk VIF du 415th Night Fighter Squadron.

Beaufighter VIF 415th NFS.

Les Beaufighters ont servi dans l'US Army Air Force jusqu'à la fin de la guerre, mais la plupart ont été remplacés par le P-61 "Black Widow" à partir de décembre 1944.

Discussion:

Carte.

Warren G. Rodick est né en 1921 et a vécu à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, aux Etats-Unis. Il a servi dans l'armée américaine de 1938 à 1946.

Jusqu'à présent, je n'ai pas pu trouver d'informations sur Owen H. Davis.

Evaluation:

Possibles engins extraterrestres.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 18 novembre 2023 Création, [dwn2], [nip1], [tai1].
1.0 Patrick Gross 18 novembre 2023 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 18 novembre 2023.