Index ACUFO -> Accueil 

This page in EnglishClick!

ACUFO:

ACUFO est un catalogue à visée exhaustive des cas de rencontres entre aéronefs et OVNIS, qu'elles soient «expliquées» ou «inexpliquées».

Le catalogue ACUFO donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier.

Cas précédent Cas suivant >

Vallée du Rhin, France ou Allemagne, en 1944:

Numéro de cas:

ACUFO-00-00-RHINEVALLEY-1

Résumé:

Le 29 juin 1947, le journal Seattle Daily Times avait publié un article sur les phénomènes vus par des pilotes américains durant la Seconde Guerre mondiale.

Harre Cowe, 12538 15th Ave. N. E., Seattle, a raconté que 23 équipages de chasse de nuit d'un escadron auquel il était attaché ont rapporté avoir vu des lumières étranges alors qu'ils survolaient la vallée du Rhin:

«Le premier équipage à les voir avait remarqué que les lumières semblaient voler en droite ligne avec l'avion. Les gars ne savaient pas ce qu'elles étaient et ont tenté des manœuvres d'évitement, mais les lumières semblaient les poursuivre.»

«Les gars avaient peur d'être cloués au sol s ils signalaient les lumières, alors ils sont restés silencieux à ce propos. Mais la nuit suivante, un autre équipage a vu la même chose et l'a signalé. Après cela, tous les équipages de l'escadron à l'exception de deux d'entre eux ont vécu la même expérience.»

«Finalement, l'un des gars a décidé de tirer sur l'une des lumières pour voir ce qui allait se passer, et elle a explosé. Il y a eu une explosion qui a secoué l'avion et a plié le dôme de plexiglas.»

«Personne n'a jamais proposé d'explication sur les lumières, que les gars appelaient «foofighters». Nous avons simplement considéré cela comme quelque chose que les Allemands essayaient et nous en sommes restés là.»

Données:

Données temporelles:

Date: 1944
Heure: Probable nuit.
Durée: ?
Date du premier rapport connu: 1947
Délai de rapport: 3 ans.

Données géographiques:

Pays: France ou Allemagne.
Département/état:
Commune ou lieu: La vallée du Rhin.

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 1 à 3
Nombre de témoins connus: ?
Nombre de témoins nommés: 0

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Collègue du témoin dans la presse.
Conditions d'éclairage: Probable nuit.
OVNI observé: Oui.
Arrivée OVNI observée: ?
Départ OVNI observé: ?
Actions OVNI: ?
Actions témoins: Tir, qui secoue l'avion et endommage le dôme de plexiglas.
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: ?
Interprétations des témoins: Probable engin allemand.

Classifications:

Senseurs: [X] Visuel: 1 à 3.
[ ] Radar aéronef:
[ ] Radar sol directionnel:
[ ] Radar sol altitude:
[ ] Photo:
[ ] Film/vidéo:
[ ] Effets EM:
[ ] Pannes:
[X] Dégâts: Oui.
Hynek: NL
Armé / non armé: Armé, mitrailleuses et canons de 20 mm.
Fiabilité 1-3: 2
Etrangeté 1-3: 2
ACUFO: Informations insuffisantes.

Sources:

[Ref. prt1:] JAN ALDRICH - "PROJECT 1947":

Seattle, Washington. Seattle Daily Times - 29 juin 1947

Un homme raconte avoir tiré sur Foo Fighter pendant la Seconde Guerre mondiale

Harre Cowe, 12538 15th Ave. N. E., a rappelé aujourd'hui que les lumières volantes faisaient partie des mystères inexpliqués des combats aériens en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale.

Cowe a déclaré que 23 équipages de chasseurs de nuit d'un escadron auquel il était attaché ont rapporté avoir vu d'étranges lumières alors qu'ils survolaient la vallée du Rhin.

Les lumières les poursuivaient

«Le premier équipage à les voir avait remarqué que les lumières semblaient voler en droite ligne avec l'avion», a déclaré Cowe. «Les gars ne savaient pas ce qu'elles étaient et ont tenté des manœuvres d'évitement, mais les lumières semblaient leur rester fidèles.»

«Les gars avaient peur d'être cloués au sol s'ils signalaient les lumières, alors ils sont restés silencieux à ce propos. Mais la nuit suivante, un autre équipage a vu la même chose et l'a signalé. Après cela, tous les équipages de l'escadron à l'exception de deux d'entre eux ont vécu la même expérience.»

«Finalement, l'un des gars a décidé de tirer sur l'une des lumières pour voir ce qui allait se passer, et elle a explosé. Il y a eu une explosion qui a secoué l'avion et a plié le dôme en plexiglas.»

«Personne n'a jamais proposé d'explication sur les lumières, que les gars appelaient «foofighters». Nous avons simplement considéré cela comme quelque chose que les Allemands essayaient et nous en sommes restés là.»


Commentaire du PROJET 1947: Le titre de la nouvelles du Seattle Times ne mentionnait pas les «Foo Fighters», il s'agit d'un titre du Projet 1947. Ce reportage est l'un des nombreux récits personnels de la Seconde Guerre mondiale dans lesquels il est affirmé que des OVNIS ont été visés. Ces récits personnels sont étayés par des documents officiels de la même période qui indiquent que l'on avait ouvert le feu sur des «foo-fighters» ou des «boules de feu».

[Ref. fjh1:] FRANK JOSEPH:

«Les garçons avaient peur d'être cloués au sol s'ils signalaient les lumières, alors ils restaient silencieux à ce sujet», se souvient Harre Cowe, un pilote de chasse de l'USAAF stationné en France le 8 novembre 1944, trois ans plus tard lors d'une interview dans le Seattle Daily Times. «Mais la nuit suivante, un autre équipage a vu la même chose et l'a signalée. Après cela, tous les équipages de l'escadron, à l'exception de deux, ont vécu la même expérience.»

Les équipages de chasseurs de nuit de l'escadron auquel Cowe était rattaché ont rapporté avoir vu d'étranges lumières alors qu'ils survolaient la vallée du Rhin. Tant d'observations et leurs points communs répétés constituent une preuve puissante de la réalité du phénomène. Les sceptiques peuvent déprécier la valeur de telles observations, mais ils oublient que les témoignages oculaires, en particulier s'ils sont cohérents et présentés par des personnes inconnues les unes des autres, sont admissibles devant un tribunal comme preuve corroborante.

Cowe a ensuite décrit quelque chose de plus qu'une observation vécue par son escadron: «Le premier équipage à les voir a remarqué que les lumières semblaient voler exactement avec l'avion (un Northrop P-61 Black Widow) de chasse de nuit. Les garçons ne savaient pas ce qu'elles étaient et ont tenté une action d'évitement, mais les lumières semblaient rester avec eux. Finalement, l'un des garçons a décidé de tirer sur l'une des lumières pour voir ce qui se passerait, et elle a explosé (avec quatre canons Hispano de 20 millimètres, plus un autre quatuor de mitrailleuses Browning de calibre 50 tirant depuis une tourelle supérieure). Il y a eu une explosion qui a secoué l'avion et a plié le dôme en plexiglas du dessus.»

Informations aéronef(s):

Le Bristol Type 156 «Beaufighter», surnommé «Beau», était un avion multi-rôles britannique développé pendant la Première Guerre mondiale. Il a été conçu à l'origine comme une variante de chasseur lourd du bombardier torpilleur Bristol Beaufort; il s'est avéré être un chasseur de nuit efficace, qui est entré en service dans la Royal Air Force (RAF) pendant la bataille d'Angleterre.

A l'origine, l'armement se composait de quatre canons de 20 mm et de six mitrailleuses de 0,303 pouces, mais de nombreuses variantes ont été construites; par exemple, les versions avaient la capacité de transporter en plus huit projectiles de roquettes, certaines avaient un canon Vickers «K», le Beaufighter TF.Mk X était utilisé pour les opérations antinavires.

Le Beaufighter Mk VIF était équipé du radar Mark VIII.

Ci-dessous: Beaufighter Mk VIF du 415th Night Fighter Squadron.

Beaufighter VIF 415th NFS.

Les Beaufighters ont servi dans les U.S. Army Air Forces jusqu'à la fin de la guerre, mais la plupart avaient été remplacés par les P-61 «Black Widow» à partir de décembre 1944; il est donc possible que l'avion ait été un P-61.

Discussion:

Carte.

Le 415th Night Fighter Squadron était une unité de chasseurs de nuit américaine formée en février 1943, qui a mené des missions dans le Théâtre méditerranéen des opérations, puis en Europe du Nord-Ouest pendant la Seconde Guerre mondiale. Malheureusement, je n'ai pas trouvé de mention spécifique d'un Harre Cowe dans le personnel de cette unité. Cependant les archives disponibles sont maigres, et elles peuvent ne pas contenir tous les noms individuels.

Harre Cowe nous indique un cas dans lequel un chasseur de nuit du 415th Night Fighter Squadron avait ouvert le feu sur un «Foo-fighter», «pour voir ce qui allait se passer», et il a explosé assez fortement pour secouer l'avion et plier le dôme de plexiglas.

Malheureusement on ne sait rien de plus, et aucun document officiel à ce sujet n'a fait surface, au moins pour le moment.

Evaluation:

Informations insuffisantes.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 13 avril 2024 Création, [prt1], [fjh1].
1.0 Patrick Gross 13 avril 2024 Première publication.

HTML5 validation



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 13 avril 2024.