France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

mi octobre 1954, Lorient, Morbihan:

Référence pour ce cas: Mi-oct-54-Lorient. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal national Paris-Presse du 23 octobre 1954 mentionnait que parmi les soucoupes volantes vues "hier", il y en avait eu une à Lorient.

Rapports:

[Ref. ppe1:] JOURNAL "PARIS-PRESSE":

Scan

Une boule jaune allant à 10.000 km.-heure dans le ciel de Seine-et-Marne

DE très nombreux témoins, habitants des communes des régions de Bray-sur-Seine, Lagny, Moret, Thomery ont déclaré avoir vu, à la nuit tombée, un phénomène étrange: un engin de forme ovale, de couleur jaune orange, mesurant plus de vingt mètres, à 300 ou 400 mètres d'altitude.

Un des témoins, M. André L..., spécialiste de la météo, qui habite Thomery, estime que sa vitesse était de l'ordre de 10.000 kilomètres-heure.

"Je suis absolument certain, car je connais bien cette question, qu'il ne s'agit ni d'un avion ni d'un ballon-sonde", a-t il déclaré.

A Melun même, plusieurs jeunes filles sortant d'un cours du soir, affirment avoir aperçu dans le ciel un engin à peu près semblable qui, après s'être arrêté pendant une dizaine de minutes, se serait élevé très rapidement dans le ciel.

Cependant, une boule lumineuse ressemblant à un phare d'auto serait apparue, à six reprises, à deux industriels de Melun qui circulaient sur la route nationale Melun-Rubelles. L'apparition de ce foyer lumineux aurait provoqué à chaque fois un très large éclair illuminant la région.

D'autres "soucoupes volantes" ont été observées hier. L'une près de Luzy, la seconde sur la R N 393, près de Turquestein; les dernières enfin près de Ham, à Lorient et à Chevenon.

Près d'Altkirch, un automobiliste avait cru en voir une lui aussi, mais ce n'était que la lune.

[Ref. nnm1:] JOURNAL "LE NOUVEAU NORD MARITIME":

Scan

Encore une pile de soucoupes...

Peu de soucoupes volantes se sont manifestées en France durant les dernières 24 heures, et celles qui sont apparues, aux dires des personnes qui les ont vues, évoluaient sans grande fantaisie. L'une d'elles, près de Luzy, s'est même contentée, affirment un retraité des chemins de fer de Nevers, sa femme et son fils, de prendre la forme d'un dirigeable métallique volant à très faible altitude, mais, il est vrai, à une vitesse "vertigineuse"...

Stop!
Priorité aux engins
mystérieux

Près d'Ham (Somme), le passage d'un engin mystérieux a été marqué par un curieux phénomène. Deux habitants de la région circulaient côte à côte, l'un sur une moto, l'autre sur un vélomoteur, quand ils aperçurent une masse orangée qui se déplaçait dans le ciel. Lorsque cette masse fut au-dessus d'eux, les deux moteurs tombèrent brusquement en panne pour ne reprendre que quand la masse se fut éloignée.

L'engin
éclairait le sol

Sur la route nationale 393, près de Turquestein, le moteur d'un camion a de nouveau été arrêté brusquement par une "apparition lumineuse". Le chauffeur, M. Schonbrenner, les mains rivées au volant comme s'il était paralysé, a vu une sorte de cône à base phosphorescente, dont la pointe était jaune-orange, qui se déplaçait dans le ciel en éclairant le sol.

M. Schonbrenner a déclaré qu'il avait ressenti une sensation de chaleur, comme déjà d'autres personnes dans des circonstances similaires.

- D'autre part à Lorient, un retraité de la marine, M. Jean Roignant, a vu un engin circulaire de couleur blanche qui émettait des lueurs blanches et violettes. C'est un disque, de couleur orange cette fois, qu'a aperçu M. Leonard Roumy, adjoint au maire de Raveau. A Chevenon, près d'Imphy, M. Guy Chevrier n'a vu qu'un sorte de fusée.

Les chevaux
intriguent
les "Martiens"

Melun, 22. -- De très nombreux témoins, habitants des régions de Bray-sur-Seine, Lagny, Moret, Thomery ont déclaré avoir vu, à la nuit tombée, un phénomène étrange: un engin de forme ovale, de couleur jaune orange, mesurant plus de 20 mètres, à 300 ou 400 mètres d'altitude. Précision: les 20 mètres seraient la mesure réelle de l'objet et non sa dimension telle qu'elle leur est apparue.

L'engin est resté immobile pendant un certain temps et a disparu à une vitesse vertigineuse.

Un des témoins, M. André L..., spécialiste de la météo, qui habite Thomery, estime que la vitesse de l'engin était de l'ordre de 10.000 kilomètres-heure, tout simplement. M. L. a précisé:

"Je suis absolument certain, car je connais bien cette question, qu'il ne s'agit ni d'un avion, ni d'un ballon-sonde".

De leur côté, plusieurs cavaliers d'un centre hippique de la Rochelle affirment avoir vu un personnage s'enfuir de leur parc. "Il était étrange, disent-ils. Ce ne pouvait être qu'un Martien".

Explications:

Informations totalement insuffisantes.

La date "hier" donnée par Paris-Presse [ppe1] n'est pas fiable puisque les autres observations données pour hier dans ce journal dataient des 17, 20, 20, et 20 octobre 1954.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Lorient, Morbihan, soucoupe volante

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 25 décembre 2019 Première publication.
1.1 Patrick Gross 26 février 2020 Addition [nnm1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil

Cette page a été mise à jour le 26 février 2020.