France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

Août 1954, Reims, Marne:

Référence pour ce cas: Aout-54-Reims. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. jc1:] JEAN-CLAUDE BOURRET:

Le célèbre journaliste de TV Jean-Claude Bourret a rapporté ce cas d'août 1954 près de Reims dans un de ses livres en donnant le récit du témoin:

"Je roulais en voiture, sur la route nationale 307, à la sortie de Reims, en direction de Masagran. Seul, au volant, j'ai reçu brusquement dans le pare-brise un faisceau lumineux de couleur bleu électrique analogue à la lumière d'un projecteur de cinéma. Evidemment cela m'a saisi au point que j'ai failli embrasser un arbre, car le fait s'est produit dans un tournant. Je précise qu'à la sortie de Reims, j'avais croisé un convoi militaire. Ma première pensée a donc été de songer à un hélicoptère qui aurait pu survoler mon véhicule. Le premier faisceau a surgi horizontalement, de sorte que je l'ai reçu dans le pare-brise, presque dans les yeux."

"J'ai continué un peu à conduire, puis me suis arrêté pour voir ce qui se passait. En repartant, ma voiture a été prise dans un nouveau faisceau lumineux, cette fois-ci vertical. Je subissais, en somme, un "spot," comme un artiste sur une scène. Ce faisceau lumineux était cohérent. Je veux dire par la que ses bords étaient parallèles. On a pensé plus tard à un faisceau laser. Trois fois de suite ce faisceau a recommencé. Chaque fois que je redémarrais cela recommençait. Chaque fois que je stoppais, cela s'arrêtait. J'ai fini par garer ma voiture sur le côté de la route, en songeant: je veux en avoir le coeur net. Je me suis donc arrêté, je suis descendu et j'ai allumé une cigarette. A ce moment-là, sur le côté de la route, j'ai aperçu un objet, luminescent. Ce n'était pas un disque, mais une couronne géométrique. C'est-à-dire une bande lumineuse comprise entre deux cercles, le centre étant sombre. La luminosité était assez faible; elle me rappelait un peu un cadran lumineux, celui d'une horloge par exemple."

"J'ai observé cet objet, qui m'a fortement intrigué bien sûr. Au bout de quelques minutes, j'ai reçu à nouveau un faisceau de lumière de la même couleur que la fois précédente, mais qui venait du bord de la couronne. Il était dirigé vers moi. Il arrivait donc obliquement vers le sol. Après quelques minutes d'attente, le disque a changé de couleur, s'orientant vers un rouge orangé. J'ai entendu à ce moment-là un bruit que l'on peut comparer à celui d'un moteur électrique. Mais je dois préciser, un moteur électrique qui s'emballerait un petit peu et qui reprendrait ensuite un régime moins rapide. Alors, j'ai vu apparaître sous l'objet des quantités d'étincelles ou de flammèches multicolores. Peu de temps après, le bruit du moteur s'est évanoui et l'engin a démarré. Je n'oublierai jamais ce démarrage car l'objet, de sa position fixe, est passé brutalement à une vitesse vertigineuse. Sans accélération apparente et graduelle. L'engin a laissé derrière lui une traînée rouge. Elle s'est dissipée rapidement. Des petites flammèches sont alors tombées qui n'ont pas atteint le sol. Je suis allé voir dans le champ voisin de la route. Je n'ai trouvé aucune trace, ni d'un objet qui se serait posé, ni d'une brûlure quelconque."

Jean-Claude Bourret précise que le diamètre de l'engin semble pouvoir être estimé à quarante mètres et qu'il est à une centaine de mètres du témoin.

Il ajoute que l'observation a durée à peu près une heure, et hormis le bruit ponctuel signalé, la plupart de cette dernière s'est faîte dans le silence. De retour dans sa famille le témoin est dans un état d'excitation prononcée.

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans la Marne à Reims en août 1954 à une heure non connue, "Je roulais en voiture, sur la route nationale 307, à la sortie de Reims, en direction de Masagran. Seul, au volant, j'ai reçu brusquement dans le pare-brise un faisceau lumineux de couleur bleu électrique analogue à la lumière d'un projecteur de cinéma. Evidemment cela m'a saisi au point que j'ai failli embrasser un arbre, car le fait s'est produit dans un tournant. Je précise qu'à la sortie de Reims, j'avais croisé un convoi militaire. Ma première pensée a donc été de songer à un hélicoptère qui aurait pu survoler mon véhicule. Le premier faisceau a surgi horizontalement. De sorte que je l'ai reçu dans le pare-brise, presque dans les yeux."

"La source lumineuse apparait à un niveau supérieur par rapport à la route, semblant exclure les phares d'un véhicule venant en sens inverse."

"J'ai continué un peu à conduire, puis me suis arrêté pour voir ce qui se passait. En repartant, ma voiture a été prise dans un nouveau faisceau lumineux, cette fois-ci vertical. Je subissais, en somme, un "spot ", comme un artiste sur une scène. Ce faisceau lumineux était cohérent. Je veux dire par la que ses bords étaient parallèles. On a pensé plus tard à un faisceau laser. Trois fois de suite ce faisceau a recommencé. Chaque fois que je redémarrais cela recommençait. Chaque fois que je stoppais, cela s'arrêtait. J'ai fini par garer ma voiture sur le côté de la route, en songeant: je veux en avoir le coeur net. Je me suis donc arrêté, je suis descendu et j'ai allumé une cigarette. A ce moment-là, sur le côté de la route, j'ai aperçu un objet, luminescent. Ce n'était pas un disque, mais une couronne géométrique. C'est-à-dire une bande lumineuse comprise entre deux cercles, le centre étant sombre. La luminosité était assez faible; elle me rappelait un peu un cadran lumineux, celui d'une horloge par exemple."

"Le diamètre de l'engin semble pouvoir être estimé à quarante mètres. Il évolue à une centaine de mètres."

"J'ai observé cet objet, qui m'a fortement intrigué bien sûr. Au bout de quelques minutes, j'ai reçu à nouveau un faisceau de lumière de la même couleur que la fois précédente, mais qui venait du bord de la couronne. Il était dirigé vers moi. Il arrivait donc obliquement vers le sol. Après quelques minutes d'attente, le disque a changé de couleur, s'orientant vers un rouge orangé. J'ai entendu à ce moment-là un bruit que l'on peut comparer à celui d'un moteur électrique. Mais je dois préciser, un moteur électrique qui s'emballerait un petit peu et qui reprendrait ensuite un régime moins rapide. Alors, j'ai vu apparaître sous l'objet des quantités d'étincelles ou de flammèches multicolores. Peu de temps après, le bruit du moteur s'est évanoui et l'engin a démarré. Je n'oublierai jamais ce démarrage car l'objet, de sa position fixe, est passé brutalement à une vitesse vertigineuse. Sans accélération apparente et graduelle. L'engin a laissé derrière lui une traînée rouge. Elle s'est dissipée rapidement. Des petites flammèches sont alors tombées qui n'ont pas atteint le sol. Je suis allé voir dans le champ voisin de la route. Je n'ai trouvé aucune trace, ni d'un objet qui se serait posé, ni d'une brûlure quelconque."

"L'ensemble de l'observation a durée à peu près une heure, et hormis le bruit ponctuel signalé, la plupart de cette dernière s'est faîte dans le silence. De retour dans sa famille le témoin est dans un état d'excitation prononcé."

La source est indiquée comme "La Nouvelle Vague des soucoupes volantes par Bourret Jean Claude ** Ed France Empire 1974".

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19540800 00.08.1954 Reims France

Explications:

Non encore recherchée.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Reims, Marne, rayon, bleu, son, moteur, silence, anneau, orange, rouge, atterrissage, étincelles, rapide, voiture, route, durée, lumineux, circulaire, disque, bande

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 24 avril 2005 Première publication.
1.0 Patrick Gross 5 mars 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Addition [lc1].
1.1 Patrick Gross 20 novembre 2016 Addition [ub1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 20 novembre 2016.