France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

9 octobre 1954, Saintes, Charente-Maritime:

Référence pour ce cas: 9-oct-54-Saintes. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

C'est l'auteur ufologue Jean Sider qui a exhumé de l'oubli une lettre d'un lecteur demandant l'anonymat au journal Sud-Ouest.

Parue dans l'édition du 12 octobre 1954, la lettre de "Bruno L..." disait que le 9 octobre 1954, à 21:30, à Saintes, au moment où il garait sa voiture dans la cour de sa ferme, il a vu dans la lumière de ses phares, un "monstre brillant" posé au sol à une centaine de mètres, entouré d'ombres mouvantes.

L'objet, disait-il, ressemblait un peu à un tonneau ou une meule et avait environ une dizaine de mètres de long sur cinq mètres de haut. En se rapprochant, il aurait distingué plusieurs silhouettes qui paraissaient faire une ronde autour de l'engin. Ayant été chercher un fusil de chasse chez lui, il a tiré vers le phénomène, et lorsqu'il s'est de nouveau approché, tout a disparu et une boule de feu a surgi non loin de lui. Il l'a vu ensuite s'élever dans le ciel.

Rapports:

[Ref. js1:] JEAN SIDER:

L'auteur indique que le 9 octobre 1954 à 21h30 à Saintes, Charente-Maritime, Mr. Bruno L..., au moment où il garait sa voiture dans la cour de sa ferme, a vu voit dans la lumière de ses phares, un "monstre brillant" posé au sol à une centaine de mètres, entouré d'ombres mouvantes. L'objet ressemblait un peu à un tonneau ou une meule et avait environ une dizaine de mètres de long sur cinq mètres de haut. En se rapprochant, le témoin a distingué plusieurs silhouettes qui paraissaient faire une ronde autour de l'engin. Ayant été chercher un fusil de chasse chez lui, il a tiré vers le phénomène, et lorsqu'il s'est de nouveau approché, tout a disparu et une boule de feu a surgi non loin de lui. Il l'a vu ensuite s'élever dans le ciel.

La source est indiquée comme "Source locale: Sud-Ouest, Bordeaux, 12 octobre 1954, p. 12."

Jean Sider fait remarquer qu'il s'agit en fait de la lettre d'un lecteur qui a demandé l'anonymat, mais que son compte rendu n'a rien de farfelu et que la réaction du témoin qui va chercher une arme et tire vers ce qui lui fait peur ne correspond pas au schéma d'une mystification, car elle met le tireur dans une position défavorable du fait qu'il ne s'agit pas d'un acte d'autodéfense puisqu'il n'était pas attaqué.

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique dans sa base de données que dans la Charente-Maritime à Saintes le 9 octobre 1954 à une heure non connue, "Le témoin gare sa voiture dans la cour de sa ferme quand dans la lumière des phares il distingue un monstre brillant posé au sol à une centaine de mètre et entouré d'ombres mouvantes. L'objet à la forme d'un tonneau ou d'une meule de dix mètres de diamètre sur cinq de haut. Le témoin s'approche et voit plusieurs silhouettes qui semblent faire une ronde autour de l'objet. Il va alors chercher un fusil chez lui et revient vers le phénomène. Alors qu'il s'est approché à une courte distance, tout disparaît et une boule de feu surgit non loin du témoin s'élevant vers le ciel ou elle s'évanouit."

La source est indiquée comme "Lumières dans la Nuit numéro 374".

[Ref. jg1:] JULIEN GONZALEZ:

L'auteur indique qu'il y a eu une rencontre rapprochée du troisième type à Saintes, en Charente-Maritime, le 9 octobre 1954 à 21h30.

"Bruno L...", quand il gare sa voiture dans la cour de sa ferme, a vu dans la lumière de ses phares, un "monstre brillant" posé au sol à une centaine de mètres, entouré d'ombres mouvantes. L'objet ressemblait un peu à un tonneau ou une meule et avait environ une dizaine de mètres de long sur cinq mètres de haut. En se rapprochant, il a distingué plusieurs silhouettes qui paraissaient faire une ronde autour de l'engin.

Il a cherché un fusil de chasse chez lui, a tiré vers le phénomène, et lorsqu'il s'est de nouveau approché, tout a disparu et une boule de feu a surgi non loin du témoin qui la voit ensuite s'élever dans le ciel.

Julien Gonzales fait remarquer qu'il "s'agit en réalité de la lettre d'un lecteur qui a demandé à garder l'anonymat."

Les sources sont données comme Sud-Ouest du 12 octobre 1954; Jean Sider, Le dossier 1954 et l'imposture rationaliste, page 192.

Explications:

Non encore recherchée.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Saintes, Charente-Maritime,

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 10 juin 2009 Première publication.
1.1 Patrick Gross 13 décembre 2016 Additions [jg1], [js1], Résumé.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 13 décembre 2016.