France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

7 janvier 1954, Dieppe, Seine-Maritime:

Référence pour ce cas: 7-oct-54-Dieppe. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. of1:] JOURNAL "OUEST FRANCE":

Scan

Un aérolithe explose
dans le ciel dieppois

DIEPPE, 7. -- Ce matin, entre 4 h. 30 et 5 h. 15, près de 70 dockers du port de Dieppe ont aperçu dans le ciel une lueur aveuglante [sic], suivie quatre minutes après d'une formidable explosion qui ouvrit de très nombreuses portes et brisa la vitres des maisons de la ville.

La plupart des habitants de Dieppe ont été réveillés par ce bruit assourdissant. Il ne semble pas qu'il puisse s'agir d'une hallucination car les témoignages sont très nombreux et concordent sur presque tous les points. On enregistre seulement certaines divergences parmi les témoins, en ce qui concerne la direction de la lueur qui, selon les uns provenait du nord, et selon les autres de l'ouest.

La voiture postale qui assure le trafic entre Dieppe et Rouen se trouvait aux environs de la première de ces deux villes au moment où se produisit la lueur. Mais selon les deux occupants de ce véhicule, l'explosion ne se serait produite que huit minutes après la lueur.

Le sémaphore de Dieppe s'est mis en relation avec celui de Fécamp et avec ceux de tous les petits ports de la côte. Tous sont d'accord pour affirmer que le phénomène a été aperçu en ces différents points. Par contre, le sémaphore du Havre n'a rien constaté.

Cependant, plusieurs témoins habitant la Mailleraye, localité situées à 80 kilomètres environ au sud de Dieppe, sont catégoriques: ils ont vu la lueur qui venait de la région de Dieppe.

Ce matin, un employé des chemins de fer qui prenait son service en gare d'Orchies (Nord) a aperçu un disque de feu qui se déplaçait à l'horizontale à une vitesse vertigineuse. Une traînée lumineuse suivait le disque rougeoyant dans sa trajectoire.

Le même phénomène a été aperçu à peu près à la même heure à Arras (P.de.C.) Un témoin a déclaré avoir aperçu le disque immobile un instant dans le ciel. Mais il n'a pas eu le temps de le contempler. Celui-ci reprit immédiatement sa course et disparut à l'horizon.

Enfin, il y a lieu de souligner qu'il y a une semaine environ, une barque de pêche est arrivée à Dieppe toute criblée de petits éclats pouvant provenir d'un aérolithe.

L'Institut d'Astrophysique de Paris pense pour sa part que le phénomène n'était autre qu'un bolide. L'heure même à laquelle cette observation a été faite - peu avant le lever du soleil - concourt à appuyer cette opinion. [!] Mais, ajoute-t-on, de telles explosions ne sont pas très rares, et l'on a pu en enregistrer bien d'autres sur toute la surface du globe.

On sait que les bolides sont des corps dont l'origine et la composition sont mal connues et qui, se déplaçant dans le ciel avec une rapidité extrême, s'échauffent lorsqu'ils viennent à rencontrer l'atmosphère terrestre en raison de la résistance que celle-ci leur oppose. C'est alors qu'ils deviennent incandescents.

Parfois ils passent sans se signaler autrement que par une traînée lumineuse. Parfois ils éclatent silencieusement, parfois avec fracas. Il arrive également qu'ils tombent à la surface du globe, entiers ou fragmentés: telle est l'origine des chutes d'aérolithes.

[Ref. lp1:] JOURNAL "LE PROVENCAL":

Un engin mystérieux explose dans le ciel de Dieppe

DIEPPE (A.F.P.).
Hier matin, entre 4 h. 30 et 5 h. 15 près de 70 dockers du port de Dieppe ont aperçu dans le ciel un lueur aveuglante suivie, quatre minutes après, d'une formidable explosion qui ouvrit de très nombreuses portes et brisa les vitres des maisons de la ville.

La plupart des habitants de Dieppe ont été réveillés par ce bruit assourdissant. Il ne semble pas qu'il puisse s'agir d'une hallucination car les témoignages sont très nombreux et concordent sur presque tous les points. On enregistre seulement certaines divergences parmi les témoins en ce qui concerne la direction de la lueur qui, selon les uns, provenait du Nord et selon les autres, de l'Ouest.

La voiture postale qui assure le trafic entre Dieppe et Rouen se trouvait aux environs de la première de ces deux villes au moment où se produisit la lueur. Mais, selon les deux occupants de ce véhicule, l'explosion ne se serait produite que huit minutes après la lueur.

Les témoins sont catégoriques

Le sémaphore de Dieppe s'est mis en relation avec celui de Fécamp et avec ceux de tous les petits ports de la côte. Tous sont d'accord pour affirmer que le phénomène a été aperçu en ces différents points. Par contre le sémaphore du Havre n'a rien constaté.

Cependant, plusieurs témoins demerant à La Mailleraye, localisé à environ 80 kilomètres environ au sud-est de Dieppe, et à Serqueux, village se trouvant à 50 kilomètres au sud-est de Dieppe, sont catégoriques: ils ont vu la lueur qui venait de la direction de Dieppe.

Enfin, il y a lieu de souligner qu'il y a une semaine environ, une barque de pêche est arrivée à Dieppe toute criblée de petits éclats pouvant provenir d'un aérolithe.

On se perd pour le moment en conjectures sur la nature de cet étrange phénomène.

Même phénomène à Orchies-en-Arras

Lille (A.F.P).
Hier matin, à 4 h. 27, un employé des chemins de fer qui prenait son service en gare d'Orchies, a aperçu dans le ciel un disque de feu qui se déplaçait à l'horizontale à une vitesse vertigineuse. Une traînée lumineuse suivait le disque rougeoyant dans sa trajectoire.

Le même phénomène a été aperçu à peu près à la même heure à Arras. Un témoin a déclaré avoir aperçu le disque immobile un instant dans le ciel, mais il n'a pas eu le temps de le contempler. Celui-ci reprit immédiatement sa course et disparut à l'horizon.

[Ref. fa1:] JOURNAL "FEUILLE D'AVIS DE NEUFCHATEL":

Scan

Un mystérieux phénomène à Dieppe

S'agit-il de la chute d'un aérolithe?

Dieppe 8 AFP - Un mystérieux phénomène s'est produit jeudi matin, entre 3 h. 30 et 4 h., à Dieppe. Une lueur aveuglante aperçue notamment par 70 dockers, a été suivie au bout de quelques minutes par une formidable explosion qui fit ouvrir de nombreuses portes et éventra plusieurs fenêtres dans la ville ; la plupart des habitants a été réveillé en sursaut.

Le sémaphore de Dieppe s'est mis en relation avec ceux de tous les petits ports de la côte. On a constaté ainsi que le phénomène avait été également perçu par leurs habitants, mais que le sémaphore du Havre n'a rien observé.

De nombreux témoignages ont été recueillis: s'ils divergent sur des points de détail, ils confirment tous l'événement sur l'origine duquel on se perd en conjectures.

Certains font le rapprochement avec le fait qu'une barque de pêche est rentrée à Dieppe, il y a une semaine environ, toute criblée de petit éclats qui aurait pu provenir d'un aérolithe.

(Lire la suite en 7me page)

Scan

Un mystérieux phénomène à Dieppe

(SUITE DE LA PREMIERE PAGE)

D'autres témoins, des paysans Dieppois qui se rendaient de bonne heure au marché, ont signalé qu'au moment de l'explosion il faisait clair comme en plein jour pendant près de vingt secondes.

D'autres encore ont déclaré que la lumière projetée provenait d'une boule dont le diamètre apparent était sensiblement égal à la moitié de celui de la lune, et qui se déplaçait d'Est en Ouest. Ils ajoutent qu'aussitôt après l'explosion, une chute de neige s'est produite.

Ces derniers témoignages peuvent laisser supposer que l'on se trouve en présence d'un phénomène purement météorique. A cet égard, l'institut d'astrophysique de Paris estime qu'il est très vraisemblable qu'il s'agissait d'un bolide.

De telles explosions, souligne-t-on, ne sont pas très rares. Les bolides que leur passage dans l'atmosphère terrestre échauffe, deviennent incandescents et éclatent parfois avec fracas. D'autres fois, ils explosent "silencieusement" ou bien tombent tout entiers à la surface du globe: c'est l'origine des chutes d'aérolithes.

[Ref. af1:] USAF PROJECT BLUE BOOK, ALEXANDER MEBANE, AFP:

AI-F-

Dieppe, France, 7 jan. 1954

Dieppe janv. 7 (AFP) -- un phénomène mystérieux a eu lieu à Dieppe entre 3:30 et 4 heures ce matin (heure de Greenwioh). Une lumière éblouissante, remarquée entre autres par 70 travailleurs portuaires, a été suivie quelques minutes plus tard d'une explosion qui a ouvert de nombreuses portes par son souffle et a fait éclater plusieurs fenêtres dans la ville, et a réveillé la plupart des citadins avec un début [?]. Le sémaphore de Dieppe (station de la garde côtière?) a questionné ceux des ports plus petits de la côte, et a constaté que le phénomène avait été également ermarqué par eux, excepté la sémaphore au Havre, qui n'a rien observé. Des comptes rendus nombreux ont été rassemblés; bien qu'ils aient différés dans les détails, tous ont confirmé l'événement, dont l'origine est une question de conjecture. Certains ont suggéré un lien avec le fait qu'un bateau de pêche est revenu à Dieppe, il y a environ une semaine, tout perforé par de petits éclats qui pourraient provenir d'un aérolithe.

(Trad. par A. Mebane)

[Ref. re1:] COMMUNIQUE DE L'AGENCE REUTERS:

DIEPPE, FRANCE, janv., 7, 1954 (Reuters) -- une explosion puissante a secoué ce port tôt aujourd'hui, brisant des fenêtres, ouvrant les portes par le souffle et réveillant la plupart des habitants.

L'explosion a été précédée par un éclait aveuglant dans le ciel.

Certains ont dit que l'explosion est venue quatre minutes après le flash. D'autres ont indiqué huit minutes. Ils ont également différé sur la direction. Il a été vu à 60 kilomètres de distance.

Un cheminot à Orchies, près de la frontière belge, a dit qu'il a vu un disque ardent dans le ciel allant à grande vitesse à peu près au moment de l'explosion de Dieppe.

[Ref. ci1:] CIA:

CLASSIFICATION [Censuré]

CENTRAL INTELLIGENCE AGENCY
INFORMATIONS PROVENANT
DE DOCUMENTS OU EMISSIONS DE RADIO DE L'ETRANGER

  RAPPORT NO. 00-W-29903
  CO NO.: ..
PAYS: Danemark, Dahomey (Afrique Française Occidentale), France, Suède, Allemagne de l'Ouest, Pakistan, Union d'Afrique du Sud   DATE D'INFORMATIONS: 1953-1954
SUJET: Militaire; Scientifique - Objets volants non identifiés  
METHODE DE PUBLICATION: Presse quotidienne   DATE DIST.: 20 avr. 1954
LIEUX DE PUBLICATION: Comme indiqués   NB. DE PAGES: 4
DATE PUBLICATIONS: 2 nov. 1953 - 27 jan. 1954  
LANGAGES: Français, Allemand, Afrikaans, Suédois   SUPPLEMENT AU RAPPORT N.:
[Censuré] [Censuré]   CES INFORMATIONS N'ONT PAS ETE EVALUEES
SOURCE: Comme indiqué  

OBSERVATIONS D'ENGINS VOLANTS NON IDENTIFIES

[... (Rapports de l'étranger et de France)]

UNE EXPLOSION DANS LE CIEL BRISE DES VITRES A DIEPPE -- Stockholm, Dagens Nyheter, 8 jan 54.

Paris (TT-AFP) - Des habitants de Dieppe ont été réveillés dès l'abord du matin du 7 janvier par un fort bruit, accompagné d'une lumière brillante dans le ciel. L'explosion a été si puissante que des portes ont claqué et beaucoup de carreaux de fenêtre ont été cassés.

Jusqu'ici, aucune explication pour le phénomène n'a été trouvée. Un cheminot de Orchies, près de la frontière belge, affirme qu'à une heure à peu près identique à celle de l'explosion il a vu une soucoupe volante lumineuse traverser le ciel à une très grande vitesse.

[... (Rapports suivants)]

[Ref. vm1:] JOURNAL "VAR-MATIN - REPUBLIQUE":

Dans le ciel de Dieppe

Lueur quatre minutes après une formidable explosion

Il s'agirait d'un bolide...

Dieppe, 7 janvier. -- Ce matin, entre 4h30 et 5h15, près de 70 dockers du Port de Dieppe ont aperçu dans le ciel, un lueur aveuglante suivis quatre minutes plus tard d'une formidable explosion qui ouvrit de très nombreuses portes et brisa plusieurs vitrines des maisons de la ville.

La plupart des habitants de Dieppe ont été réveillés par ce bruit assourdissant. Le sémaphore de Dieppe s'est mis en relation avec celui de Fécamp et avec ceux de tous les petits ports de la côte. Tous sont d'accord pour affirmer que le phénomène a été aperçu en ces différents points.

Cependant, plusieurs témoins demeurant à la Mailleraye, localité situé à 80 km environ au sud de Dieppe, sont catégorique : ils ont vu la lueur qui venait de la direction de Dieppe.

Enfin, il y a lieu de souligner qu'il y a une semaine environ, une barque de pêche est arrivée à Dieppe toute criblée de petits éclats pouvant provenir d'un aérolithe.

Ce matin, à 4h27, un employé des chemins de fer qui prenait son service en gare d'Orchies, a aperçu dans le ciel, un disque de feu qui se déplaçait à l'horizontale à une vitesse vertigineuse. Une traînée lumineuse suivait le disque rougeoyant dans sa trajectoire. Le même phénomène a été aperçu à peu près à la même heure à Arras. Un témoin a déclaré avoir aperçu le disque immobile un instant dans le ciel.

Mais il n'a pas eu le temps de contempler celui-ci reprenant immédiatement sa course et disparut à l'horizon.

Un bolide

Il est très vraisemblablement, estime-t-on à l'Institut d'Astrophysique de Paris, certain que le phénomène observé n'était autre qu'un bolide.

L'heure même à laquelle cette observation a été faite, peu avant le lever du soleil, concourt a appuyer cette opinion, ne sont pas rares et l'on a pu en enregistrer bien d'autres sur toute la surface du globe.

On sait que les bolides sont des corps dont l'origine et la composition sont mal connues et qui, se déplaçant dans le ciel avec une rapidité extrême, s'échauffent lorsqu'ils viennent à rencontrer l'atmosphère terrestre en raison de la résistance que celle-ci leur oppose.

C'est alors qu'ils deviennent incandescents. Parfois, ils passent sans se signaler autrement que par une traînée lumineuse, parfois avec fracas. Il arrive également qu'ils tombent à la surface du globe, entiers ou fragmentés. Telle est l'origine des chutes d'aérolithes.

[Ref. dn1:] JOURNAL "DAGENS NYHETER":

UNE EXPLOSION DANS LE CIEL BRISE DES VITRES A DIEPPE

Paris (TT-AFP) - Des habitants de Dieppe ont été réveillés dès l'abord du matin du 7 janvier par un fort bruit, accompagné d'une lumière brillante dans le ciel. L'explosion a été si puissante que des portes ont claqué et beaucoup de carreaux de fenêtre ont été cassés.

Jusqu'ici, aucune explication pour le phénomène n'a été trouvée. Un cheminot de Orchies, près de la frontière belge, affirme qu'à une heure à peu près identique à celle de l'explosion il a vu une soucoupe volante lumineuse traverser le ciel à une très grande vitesse.

[Ref. jg1:] JIMMY GUIEU:

L'auteur de science-fiction et ufologue Jimmy Guieu indique que le 7 janvier 1954, à 04:30 du matin, un engin discoïdal a paru exploser après avoir décrit une trajectoire non rectiligne, vu par plusieurs habitants de Dieppe, Orchies et Arras, avec un écart de trois minutes entre ces villes ce qui - selon lui - exclut un météore.

L'auteur dit que des vitres ont explosé, des portes et des fenêtres ont été brutalement rabattues, des murs et des cloisons ont vibré comme avec un "bang" d'avion supersonique. Il dit que la "boule de feu" a un moment s'est arrêtée et est repartie, et que donc aucun astronome au monde ne pourra la baptiser "météorite".

[Ref. am1:] AIME MICHEL:

Aimé Michel indique que le 7 janvier 1954, quelques secondes après 04:27, tout le département de la Seine-Inférieure, de Fécamp à l'ouest jusqu'à Dieppe au nord, à la Mailleraye au sud et Gournay à l'est, était illuminé par un embrasement général du ciel. Pendant une demi-minute, la lumière fut telle que les employés de chemin de fer de Serqueux purent lire les numéros d'immatriculation des wagons.

Quelques minutes plus tard, Dieppe a été secouée par une gigantesque explosion qui a brisé de nombreuses vitres et arraché à son sommeil les trois quarts de la ville.

Aimé Michel note qu'après les observations de cette journée, le soir, un porte-parole de l'Institut d'astrophysique de Paris déclarait:

"Il est très vraisemblable que le phénomène observé ce matin dans la région de Dieppe n'était autre qu'un bolide."

[Ref. nh1:] JOURNAL "NIEUWE HAAGSCHE COURANT":

LA "SOUCOUPE VOLANTE" DE DIEPPE APPELLEE METEORITE - (Paris) Des astronomes français sont convaincus que l'objet qui a explosé au-dessus de Dieppe récemment était une météorite particulièrement grande.

[Ref. mt1:] MAGAZINE "LE MONDE DU TRAVAIL":

BOULE DE FEU VUE AU-DESSUS DE BRUSSELLES

Le 7 janvier 1954 à 04:20 heures, un pilote de la Sabena qui se préparait à atterrir à Melsbroek a vu une boule de feu bas sur l'horizon, se déplaçant dans une direction nord-nord ouest. La boule était blanche, bordée de vert, et a été suivie d'une longue traînée. Le phénomène a illuminé le ciel entier et le pilote a supposé alors que c'était un signal par une fusée verte envoyé par les autorités de l'aéroport. Puisque ces derniers ont démenti ceci, on a supposé qu'il avait vu la même lumière que celle qui a été vue au-dessus de Dieppe.

[Ref. hw1:] HAROLD WILKINS:

L'auteur dit que le 7 janvier 1954, un objet inconnu comme un disque avec un sillage de lumière cramoisie a filé à travers le ciel français nordique et est tombé avec une explosion violente dans la Manche au large de Dieppe. Les autorités militaires françaises nient que c'était un missile ou avion secret. Les maisons ont été secouées sur un secteur large. Le flash aveuglant, blanc, puis orange, a été vu à 80 miles de distance, et pendant trois secondes était comme le soleil de midi en pleine nuit. Un chalutier français, à environ 30 miles au large de la côte, dit qu'il a vu "une énorme boule de feu éclater au-dessus du ciel dans la direction de Dieppe. Il a laissé un sillage d'étincelles."

[Ref. dk1:] DONALD KEYHOE:

Donald Keyhoe indique que le 7 janvier 1954, à Dieppe, France, un disque a été aperçu au-dessus de la ville se déplaçant à grande vitesse, et immédiatement après, un tremblement de ciel typique a secoué beaucoup de maisons de Dieppe, effrayant des centaines d'habitants.

[Ref. gc1:] LEONARD G. CRAMP:

L'auteur dit que le 7 janvier 1954, un objet inconnu comme un disque avec un sillage de lumière cramoisie a filé à travers le ciel français nordique et est tombé avec une explosion violente dans la Manche au large de Dieppe. Les autorités militaires françaises nient que c'était un missile ou avion secret. Les maisons ont été secouées sur un secteur large. Le flash aveuglant, blanc, puis orange, a été vu à 80 miles de distance, et pendant trois secondes était comme le soleil de midi en pleine nuit. Un chalutier français, à environ 30 miles au large de la côte, dit qu'il a vu "une énorme boule de feu éclater au-dessus du ciel dans la direction de Dieppe. Il a laissé un sillage d'étincelles."

[Ref. cp1:] CLAUDE POHER, GROUPE DE RECHERCHE SUR LES OVNI "GEPA":

En 1968-1969, avant que l'effort d'ufologie officielle du GEPAN ne soit mis en place, son futur dirigeant le Dr Claude Poher avait été un membre du groupe officieux d'ufologie GEPA, et a rassemblé et encodé sur ordinateur plus de 700 rapports d'OVNIS sur lesquels des calculs statistiques sur des facteurs multiples pouvaient être menés. Dans le fichier se trouvaient un certain nombre de rapports français d'OVNIS pour 1954, dont celui-ci.

Pour la lisibilité, une interprétation décodée des données est fournie ici après le code original qui était une chaîne de 80 caractères. Le décodage a été fait selon les indications originales, le numéro de code et sa signification générique sont données. N'oubliez pas que la signification générique de chaque code est une catégorie prédéfinie, et non pas le détail spécifique effectif. Par exemple, si l'âge du témoin principal était de 33 ans, le codage aurait alloué le nombre "3" qui correspond à la catégorie "adulte de 21 à 59 ans."

Code original:2643590701195404301JAZ000000000011ZZZZ000000360000000000000000000000000000000000
Lieu:Dieppe - France
N. de cas:2643
Code source:59
Nature source:J. Guieu: Les soucoupes volantes viennent d'un autre monde
Jour:07
Mois:01
Année:54
Heure:04
Minutes:30
Type d'heure:1 = heure locale
Nombre de témoins:Z = "plusieurs, beaucoup"
Témoin principal connu nominativement:0 = nom non indiqué
Age du témoin principal:0 = pas d'indication
Occupation du témoin principal:0 = pas d'indication
Enquête officielle:0 = pas d'indication
Météo:0 = pas d'indication
Durée:0 = pas d'indication
Distance minimale témoin - phénomène:0 = pas d'indication
Méthode d'observation:0 = pas d'indication
Nombre "d'objets" observés simultanément:01 = 1
Forme "d'objet" (terminologie des témoins):1 = disque, soucoupe, lenticulaire
Dimensions du phénomène:ZZZZ = pas d'indication
Couleur du phénomène observé:0 = pas d'indication
Luminosité du phénomène:0 = pas d'indication
Lumières ou projecteurs sur le phénomène:0 = pas d'indication
Vitesse de déplacement du phénomène:0 = pas d'indication
Accélération du phénomène:0 = pas d'indication
Trajectoire du phénomène:3 = virages brusques
Sons perçus durant l'observation:6 = son d'explosion violente
Hauteur angulaire maximale de l'observation (horizon = 0°):0 = pas d'indication
Nature du lieu d'atterrissage:0 = pas d'indication
Nombre de points de contact avec le sol:0 = pas d'indication
Traces d'atterrissage:0 = pas d'indication
Observation "d'occupants":0 = pas d'indication
Taille des "occupants" observés:00 = pas d'indication
Tenue des "occupants":00 = pas d'indication
Tenue:0 = pas d'indication
Comportement général des "occupants":0 = pas d'indication
Interaction des "occupants" avec le(s) témoins(s):0 = pas d'indication
Tête, cheveux:0 = pas d'indication
Voix, respiration, menton:0 = pas d'indication
Peau:0 = pas d'indication
Yeux:0 = pas d'indication
Bouches:0 = pas d'indication
Détails divers:0 = pas d'indication
Effets thermiques:0 = pas d'indication
Effets lumineux:0 = pas d'indication
Effets magnétiques (ou électromagnétiques):0 = pas d'indication
Odeur perçue par le(s) témoin(s):0 = pas d'indication
Effets physiologiques sur le(s) témoin(s):0 = pas d'indication
Effets psychologiques sur le(s) témoin(s):0 = pas d'indication
Effets sur des animaux:0 = pas d'indication
Autres effets rapportés:0 = pas d'indication
Nébulosité:0 = pas d'indication
Oscillations, émission de matière:0 = pas d'indication
Rotation, vol en formation:0 = pas d'indication
Disparition instantanée:0 = pas d'indication
Halo autour du phénomène:0 = pas d'indication
Interaction témoin / phénomène (en complément des autres rubriques):0 = pas d'indication
Dessin ou photo:0 = pas d'indication
Détails de structure observés:0 = pas d'indication

[Ref. lg1] LOREN GROSS:

[... Autre cas...]

Météore ou quoi?

La CIA américaine surveillant les journaux étrangers a trouvé ce qui suit dans le journal de Liège, Belgique, Le Monde du Travail:

"Le 7 janvier 1954 à 0420 hours, un pilote de la Sabena se préparant à atterrir à Melsbrock a vu une boule de feu basse sur l'horizon, se déplaçant dans la direction nord-nord-ouest. La boule était blanche, avec une bordure verte, et était suivie d'une longue traînée. Le phénomène a illuminé tout le ciel et le pilote asupposé sur le moment que c'était une fusée verte de signalisation lancée par les autorités de l'aéroport. Comme ceux-ci l'ont réfuté, il a été supposé qu'il a vu la même lumière que celle qui a été vue au-dessus de Dieppe." 31.

Nous avons deux sources qui mentionnent le phénomène à Dieppe. Les deux parlent d'une explosion aveuglante qui a changé la nuit en jour et a brisé des fenêtres. Ce qui a été appelé les restes du météore, ou quoi que cela ait été, est tombé dans la Manche au large près de Dieppe. Des témoins à bord d'un cargo français ont rapporté le passage d'une énorme boule de feu laissant une traînée d'étincelle dans son sillage. 32.

Jimmy Gieu [sic, Guieu], une source française pour cet épisode, affirme que l'objet est passé au-dessus des villes de Arras, Orchies, et Dieppe dans une "série de courts virages" et que pendant un moment elle "a plané stationniare pendant quelques secondes." 33.

Un agent de la CIA en Afrique du Nord a découvert ce qui suit dans un journal francophone. L'agent a documenté ceci:

"A environ 04h27 le 7 janvier 1954, un disque de feu, suivi d'une traînée lumineuse, a été vu à Arras, département du Pas-de-Calais. Un observateur a déclaré que les disques [sic] sont restés immobile dans le ciel pendant un instant, après quoi il s'est envolé et a disparu au-dessus de l'horizon." 34.

(Voir la coupure de journal françaid de La Bourgogne Republicaine) [Qui n'est pas sur ce météore mais sur un autre 2 jours plus tard, voir le 9 janvier.]

Scan

[... Autre cas...]

  • 31. Liège, Belgique. Le Monde du Travail 10 janvier 54.
  • 32. Wilkins, Harold T. Flying Saucers on the Attack, p.314.
  • 33. Guieu, Jimmy. Flying Saucers Come From Another World, pp.147-148.
  • 34. Casablanca, Maroc. Le Petit Marocain. 8 janvier 54.
  • 37. Boulogne, France. La Bourgogne Republicaine. 12 janvier 54. Pourrait être localisé dans les fichiers BLUEBOOK de l'Air Force avec la date: 7 juillet 54.

[Ref. jc1:] JACQUES COSTAGLIOLA:

L'auteur indique que le 7 janvier 1954 en France, "Dieppes, disque, explosion, bris de fenêtres".

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique qu'en Seine Maritime à Dieppe le 7 janvier 1954 à 04:30 heures, "Plusieurs témoins ont observé un objet en forme de disque exécutant de brusques virages. La disparition se fit dans un grand bruit d'explosion qui fit trembler des murs et détruits quelques fenêtres."

Les sources sont indiquées comme "Les Universons par Poher Claude ** http://www.premiumwanadoo.com/universons/" et mon site web: "Les OVNI vus de près par Gross Patrick ** http://ufologie.net".

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que 6 janvier 1954 à Dieppe, France, "un objet non identifié a été aperçu, mais avec un aspect et un comportement qui très probablement auraient une explication conventionnelle. Un témoin a observé un objet."

Les sources sont indiquées comme Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073).

[Ref. ud2:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 7 janvier 1954 à 04:30 à Dieppe, France, il y a eu "Explosion mystérieuse. Un disque a été observé par neuf témoins sur l'océan pendant 99 minutes."

Les sources sont indiquées comme Michel, Aime, The Truth About Flying Saucers, Pyramid T1647, New York, 1967; Poher, Claude, Etudes Statistiques Portant sur 1000 Temoignag, Author, undated; Keyhoe, Donald E., Flying Saucer Conspiracy, Holt, New York, 1955; Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073); Cramp, Leonard G., Piece for a Jig-Saw, Somerton, Isle of Wight, 1966; Schoenherr, Luis, Computerized Catalog (N = 3173); National Investigations Committee Aerial Phenomena, NICAP investigation files; Hall, Richard H., UFO Reports from the Files of the CIA, Fund for UFO Research, Washington; Hatch, Larry, *U* computer database, l'Auteur, Redwood City, 2002.

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas huit fois au lieu d'une:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19540106 06.01.1954 Dieppe France NL
19540107 07.01.1954 Dieppe France
19540107 07.01.1954 Dieppe France
19540107 07.01.1954 Dieppe France
19540107 07.01.1954 Dieppe France
19540107 07.01.1954 Dieppe France 05.00
19540107 07.01.1954 Dieppe France
19541007 07.10.1954 Dieppe France 16.00

Explications:

Le météore du 7 janvier 1954.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Dieppe, Seine-Maritime, rapide, traînée, lumineux, bruit, explosion, météore, multiples, dégats, disque, Orchies

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 11 août 2004 Première publication.
1.0 Patrick Gross 17 décembre 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [jg1], [dk1], [lc1], [ud1], [ud2].
1.1 Patrick Gross 11 février 2010 Addition [jc1].
1.2 Patrick Gross 4 mars 2010 Addition [vm1].
1.3 Patrick Gross 9 avril 2010 Addition [lp1].
1.4 Patrick Gross 22 octobre 2011 Addition [fa1].
1.5 Patrick Gross 19 octobre 2016 Addition [of1].
1.6 Patrick Gross 30 novembre 2016 Additions [lg1], [ub1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 30 novembre 2016.